Mise en page 1

Nous vous souhaitons une Bonne Année 2020 !

Vœux de la rédaction

Publié le mercredi 1er janvier 2020 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Espace presse.

        

Chers internautes,

L’année 2019 qui vient de s’achever fut indéniablement placée sous le signe des festivités ! Les 30 saisons de diffusion sur France 2, depuis 1990, ont été célébrées en grande pompe, mais de manière cohérente et sans en faire trop, avec des événements connexes à haute valeur ajoutée comme l’entrée du Père Fouras au Musée Grévin ou encore le retour de L’Hermione en Charente-Maritime. Mais côté télé, en lançant un « after » de deuxième partie de soirée le samedi avec des épreuves bonus et des reportages inédits sur les coulisses, le tout mené par le duo de choc Olivier Minne/Willy Rovelli, la production et la chaîne ont fait d’une pierre deux coups en testant donc un nouveau duo avant l’émission dérivée Boyard Land diffusée actuellement sur France 2, tout en instituant une deuxième partie de soirée à la manière des grandes soirées de la concurrence. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la recette a plu, à tel point qu’Alexia Laroche-Joubert, PDG d’Adventure Line Productions et productrice de Fort Boyard, a d’ores et déjà annoncé le retour de Fort Boyard, toujours plus Fort ! l’été prochain, dans une « version simplifiée » selon ses propres termes et sans plus de précisions. Il est vrai que l’anniversaire étant terminé, la deuxième partie de soirée devra elle aussi s’adapter à une saison plus classique. Dans tous les cas, l’idée des épreuves bonus a eu les faveurs de tous les téléspectateurs et la production serait bien inspirée de ne pas toucher à ce paramètre qui donne à cette suite du programme un véritable intérêt. On peut espérer également que chaque émission aura sa deuxième partie de soirée, mais les affres de la programmation risquent bien de ne pas forcément rendre possible cette demande.

Concernant la future 31e saison, déjà en préparation autour de Guillaume Ramain, le producteur artistique, beaucoup d’interrogations se posent déjà. Quid de l’épreuve du Voyage dans le temps portée par Patrice Laffont qui a convaincu tout le monde ? La production pourrait bien envisager de conserver l’épreuve ou son principe pour faire revenir d’autres anciens jeux (et ils sont nombreux !). Après tout, utiliser une cellule pour faire tourner plusieurs épreuves cultes disparues, compte tenu de l’espace plus que limité sur le Fort, cela pourrait être une bonne astuce. Par ailleurs, le retour du personnage du Sumo avec l’épreuve de La Cagoule a été plébiscité, un retour permanent de ce personnage devrait vraiment être envisagé par la production, à la fois pour sonner le gong, ce qui serait un beau clin d’œil au passé et un bel hommage à l’acteur original, mais aussi dans le cadre d’une épreuve. Pour rester sur les personnages, on peut se demander quel sera l’avenir de Narcisse Lalanne. En 2018, la production avait beaucoup (trop ?) misé sur lui, au grand dam de nombreux téléspectateurs qui l’avaient fait savoir sur les réseaux sociaux et dans la presse. Cela avait amené la production à revoir sa copie en 2019, faisant partir en « vacances » le dernier professeur de la Boyard Academy. Mais des vacances écourtées, puisque la production n’avait pas résisté à faire revenir le personnage de Narcisse le temps d’une émission, à l’occasion de la participation de Francis Lalanne comme candidat. Reste à savoir si la production n’envisagerait pas de faire revenir le personnage de manière récurrente… Autre élément sur lequel la production devra se pencher : La Cage. Bien que rythmée et entrée dans les habitudes des téléspectateurs depuis 2015, la formule avec les enfants ne pourra pas tenir bien longtemps, beaucoup ont d’ailleurs pointé du doigt certaines incohérences dans le choix des duels proposés avec parfois un déséquilibre des forces. Pour le reste, la version actuelle semble bien rodée, la production va maintenant devoir rivaliser d’audace et d’inventivité pour parvenir à surprendre les fidèles sans trop les chambouler.

À France Télévisions, la franchise Fort Boyard bat son plein, le jeu reste un programme phare des étés de France 2 et l’arrivée de l’émission dérivée Boyard Land au cours de cet hiver 2019-2020 montre bien que la chaîne a toute confiance en la production et mise beaucoup sur la marque. Mais là encore, la réussite et le succès à long terme tiendront dans la capacité de la chaîne et de la production à ne pas user le concept et à distiller Fort Boyard avec parcimonie en conservant son statut de programme événementiel estival. Pour le moment, Olivier Minne, déjà confirmé pour la saison à venir, reste en odeur de sainteté auprès de la chaîne, largement soutenu par la production. Mais du mouvement va avoir lieu l’été prochain à la présidence de France Télévisions et si pour le moment Fort Boyard a les faveurs de la direction menée par Delphine Ernotte-Cunci et Takis Candilis, le directeur délégué à l’antenne et aux programmes de France Télévisions, on ne sait jamais quels seront les choix des futurs dirigeants, d’autant plus que le mandat Ernotte-Cunci aura fait couler beaucoup d’encre à France Télévisions et qu’un renouvellement de cette présidence pour cinq ans en août 2020 est loin d’être gagné.

Alors que les modes de consommation des téléspectateurs changent passant peu à peu d’une consommation linéaire de programmes à la télévision à une consommation « à la demande » sur des supports aussi variés que la télévision, les tablettes ou encore les smartphones, c’est l’ensemble du paysage audiovisuel qui doit repenser son modèle économique pour subsister et continuer à réunir toute la famille devant l’écran. Fort Boyard est un bel exemple de réussite télévisuelle capable de réunir toutes les générations devant le petit écran, un programme rassurant qui agit en point de repère dans un univers concurrentiel poussé à l’extrême ouvrant sur une multitude de possibles. Pour résister France Télévisions, de même que les autres groupes audiovisuels, ont bien compris qu’ils devront revoir leur politique de diffusion et de distribution de programmes et créations originales. C’est ainsi que, pour France Télévisions, le lancement de sa marque jeunesse multisupport Okoo répond aux nouveaux modes de consommation, et que certains programmes d’avant-soirée ou de soirée sont disponibles en streaming sur France.tv par anticipation et en avant-première dès six heures du matin, quelques heures avant la diffusion à la télévision. Nul doute que les années qui viennent vont renforcer ces nouvelles pratiques de consommation et que tous les programmes (sauf ceux en direct) seront touchés, Fort Boyard compris.

Il nous faudra donc nous aussi, sites Internet spécialisés, nous adapter dès à présent à ces transformations et réfléchir à la manière dont nous continuerons à couvrir les futures saisons, de quelle manière et à quel rythme. Un vaste chantier et un vrai défi pour l’ensemble des acteurs concernés, alors que nous devons énormément compter aujourd’hui sur la puissance des réseaux sociaux et la force du « direct » le samedi soir, qui reste prégnante. Les réponses arriveront petit à petit, chacun testera et fera ses propres choix. L’avenir en tout cas s’annonce riche et passionnant à plus d’un titre !

Il est temps maintenant de vous souhaiter une très Bonne Année 2020, pleine de (bonnes) surprises, de découvertes et bien sûr de réussites !

Et bien sûr de vous donner rendez-vous dans les mois à venir pour découvrir les premières nouveautés de ce qui sera la 31e saison de Fort Boyard dont le lancement est prévu pour fin juin 2020.

Un vrai, un beau et un GRAND merci pour votre fidélité à notre site depuis 18 ans ! L’aventure continue, plus que jamais.

L’équipe de FortBoyard.net
www.fortboyard.net


Retrouvez-nous :

Contactez-nous :

Laisser un commentaire




FortBoyard.net est un site propulsé par SPIP.
Statistiques : et Google Analytics