Mise en page 1

[1/10] « France 2 et Adventure Line ne me voulaient pas à Fort Boyard ! »

Olivier Minne est l’invité de Fort Bavard pendant les vacances

Publié le samedi 22 octobre 2011 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication, Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Archives hors-saison.

        

Olivier Minne, animateur de l’émission Fort Boyard depuis neuf saisons, a accepté de répondre longuement aux questions de Fort Bavard. De ses débuts à la saison 2010, de ses projets au renouveau du Fort en 2011, il se livre pour vous. Une nouvelle partie de cette interview vous sera proposée tous les jours à midi, jusqu’au 31 octobre.

Fort Bavard : Bonjour Olivier Minne et merci d’avoir accepté notre invitation. Votre aventure sur le Fort commence en 2003, l’émission est alors en perte de vitesse, mal jugée par la presse suite à une saison 2002 calamiteuse… Comment s’est passée votre arrivée dans ce contexte ?

Olivier Minne : Le mieux du monde. Je ne savais pas que Fort Boyard piquait du nez. Je ne vivais plus en France à ce moment-là. Je ne faisais plus de télé, je n’avais plus de travail, France 2 m’ayant écarté de l’antenne pour la 2e fois en 2002 (la première étant en 1998). En janvier 2003, je suis revenu avec le jeu La Cible (diffusé vers midi jusqu’en août 2006 sur France 2 NDLR).

Et comme le jeu fonctionnait très bien, Yves Bigot, directeur des variétés, jeux et divertissements à cette époque-là m’a appelé pour me proposer de présenter Fort Boyard. J’ai demandé quelques jours de réflexion. Au départ, pour être honnête, je ne voulais pas. L’émission avait toujours été incarnée par des quinquagénaires. Je venais de fêter mes 35 ans.

Je pensais donc que les fans du programme et plus généralement les téléspectateurs allaient rejeter cette idée en bloc. J’avais déjà vécu le rejet très violent des fans d’une émission, avec Pyramide, deux ans plus tôt. Je ne voulais pas redonner là-dedans. Mais Bigot a insisté. Et il a réussi à me convaincre.

L’ambiance de préparation puis du tournage a été formidable. Avec François-Xavier Arguillères, Pierre Godde et Yann Le Gac aux commandes de la production nous en avons versé des gouttes de sueur, mais qu’est-ce qu’on s’est marré ! C’était de plus une occasion rêvée à laquelle je n’avais pas songée, de retravailler avec des gens que j’avais connus dans ma première vie télé. Que ce soit dans Les Mondes Fantastiques il y a 20 ans ou dans Mission Pirattak.

Pendant ces nombreuses semaines de préparation puis de tournage, je me suis concentré sur le rôle que j’allais devoir tenir et sur le ton général de mon animation. J’ai d’emblée fait l’impasse sur le fait qu’Adventure Line Productions (la société qui produit le jeu pour France 2 NDLR) ne me voulait pas à la présentation de ce programme, tout comme la direction de France 2. Contre vents et marées Yves Bigot était le seul à croire en mon potentiel. Si seulement il pouvait être à nouveau dans le même état d’esprit aujourd’hui ! (Rires.) Bref, il faut bien le dire, à l’époque sa conviction a été plus forte que tout.

Merci Olivier Minne et rendez-vous demain, à midi sur Fort Bavard. Nous reviendrons sur votre rôle dans Fort Boyard.


Interview réalisée par Aurélien LECACHEUR et Guillaume COMONT. Merci à Olivier Minne d’avoir accepté de se prêter au jeu et de nous avoir accordé un peu de son temps.

Photo : © France Télévisions / Gilles Scarella

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics