Mise en page 1

Les animateurs de Fort Boyard depuis 1990

Découvrez les figures emblématiques de l’émission depuis sa génèse !

Publié le samedi 27 juin 2015 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef, Kévin TOLBIAC dans la rubrique Animateurs depuis 1990.

        

À l’issu de la saison 2015, neuf présentateurs ont animé le jeu télévisé. Parmi eux, Patrice Laffont, Cendrine Dominguez et Olivier Minne sont les recordmen de la plus grande longévité avec dix saisons consécutives chacun, et le premier est également l’animateur qui a animé le plus d’émissions avec 143 au compteur, mais Olivier n’est pas loin derrière avec à son actif 134 émissions !

Sept animateurs ont déjà été candidats, dont quatre qui l’ont été avant de présenter l’émission.

PATRICE LAFFONT (1990-1999)

  • Période d’animation : 1990-1999 (10 saisons)
  • Nombre d’émissions présentées : 143 émissions (+ 4 émissions de 1992 non diffusées)
  • Participation en tant que candidat : 2000 et 2009 (2 participations)
  • Biographie : Passionné de théâtre, il commence à jouer dans plusieurs pièces et fait des apparitions dans des films à partir des années 1960. Côté animation, il débute comme journaliste sur la radio Europe 1, où il est repéré par le producteur Armand Jammot qui lui fait faire ses premiers débuts à la télévision en 1970 avec Aujourd’hui Madame. Il anime par ailleurs Des chiffres et des lettres pendant plus de dix-sept ans, et présente en parallèle Les mariés de l’A2. S’en suit Fort Boyard et Pyramide. Après un passage à vide au début des années 2000, il co-anime notamment Intervilles avec Nagui et Nathalie Simon en 2005, puis Direct Poker ou La liste gagnante ou 12 bagages. En 2011, il entame son one-man-show, Je hais les jeunes.
  • Plus d’informations : Pour les fans de la première heure, Patrice Laffont est la figure emblématique de Fort Boyard. Celui qui a animé le jeu pendant sa première décennie, a créé le rôle de Maître du Fort.

Participant aux réunions sur les derniers préparatifs du jeu, Patrice signe sa première participation dans l’émission par un rôle assez classique ; ce rôle est similaire à celui de sa première comparse, Marie Talon, où il accueille les candidats devant une cellule, les guide puis, une fois l’épreuve terminée, les envoie vers l’autre animateur. Ce rôle évolue en cours de saison où, désormais, l’animateur ne fait qu’attendre les candidats devant les cellules, l’animatrice courant avec eux et les guidant. Il marque malgré tout les esprits par une présentation plus décomplexée que ses partenaires, n’hésitant pas à jouer avec les candidats ou s’entretenir avec les téléspectateurs en aparté. A partir de l’année suivante, fort de son passé de comédien, il aborde la présentation du jeu d’une nouvelle façon, à mi chemin entre l’animation et le jeu d’acteur : il se forge alors le rôle du Maître du Fort et participe à de nombreuses saynètes en début d’émission ou au cours du jeu. Complice des personnages du Fort dont il a autorité sur eux, le Maître du fort règne sans partage sur le vieux Boyard. C’est pourquoi il voit d’un mauvais œil l’arrivée de candidats dans la forteresse venu le dérober, mais il accepte volontiers de les défier et reste impitoyable envers eux pour qu’ils soient dignes de remporter le trésor du Fort. Au fil des années, il se radoucit, les candidats étant désormais des célébrités jouant pour des associations caritatives. A la fin de chaque émission, il quitte l’équipe pour rejoindre le Père Fouras en vigie et ainsi venir écouter la « pensée du jour » ; à partir de 1998, ils lisent désormais ensemble le « courrier des enfants ».
Le style vestimentaire évolue aussi au fil des saison. La première année, il change d’une émission à l’autre, souvent surprenant (treillis, tenu de jogging, casquette, lunettes de soleil, chemise colorée, etc.). Puis, en 1991 et 1992, il troque ses vêtements exotiques pour un long manteau noir, ou une redingote beige (lors de la saison hivernale), puis un costume noir et une chemise, avec une barbe de trois jours. Les saisons suivantes, il porte une veste et un pantalon clairs (souvent beige) par dessus un polo, excepté en 1995 où il porte un long manteau de cuir brun à boutons dorés et pour les nocturnes de 1996 et 1997 où il porte un long manteau bleu marine.

Patrice participe à deux épilogues également, à la fin de la dernière émission de la première saison, où il lance un « à l’année prochaine » sans grande certitude, et lors de sa toute dernière émission, où il bavarde avec Jacques Antoine, créateur du jeu, Claude Belot, président du conseil général de la Charente-Maritime, Yves Bigot, directeur de l’unité diverstissement à France 2 et partage une coupe de champagne avec les personnages du Fort avant de faire ses adieux aux téléspectateurs. En effet, lors de la saison anniversaire marquant les 10 ans du jeu, il décide de partir, estimant avoir fait le tour de son rôle. Ayant annoncé sa décision avant les tournages, ce fait donne droit à des saynètes avec le Père Fouras où ce dernier essaye de le convaincre de rester.

Il n’a pas fallu longtemps pour que l’ancien Maître du Fort revienne dans la partie puisqu’il est capitaine d’une équipe lors de la première émission de la saison 2000. Il joue avec Sophie Davant dans les Baguettes où ils échouent, mais trouve cinq boyards lors du jeu de la Bohémienne et trouve la bonne réponse à l’énigme du Père Fouras. Dans la Salle du conseil, il perd lors du duel de la Soudure. Les aventures lui donne l’opportunité de tester la Tête chercheuse ; il échoue mais avale une mouche en contre-partie. Finalement, son équipe et lui ramène 37 820 francs (soit environ 5 765 €) pour l’association Prietenie. Sa deuxième participation en tant que candidat remonte à 2009, où il fait équipe avec les autres anciens animateurs du jeu pour les 20 ans du jeu ; après l’épreuve collective, il participe avec Sophie Davant au Bonneteau du magicien et échouent mais gagne une clé avec la Chambrière, aidé par Jean-Pierre Castaldi. Il récupère ensuite une cartouche-indice avec l’énigme du Père Fouras et permet à son équipe d’avoir 10 secondes supplémentaires dans la Salle du trésor. Au final, ils ramènent 17 880 euros pour l’association Hemochromatose France.

Par ailleurs, il revient sur le Fort en 2004 pour le best of des 15 ans et des 1000 émissions déjà tournées (Fort Boyard : les meilleurs moments). Il raconte alors, avec Olivier Minne, l’histoire de la forteresse puis se souvient, avec les autres animateurs et les personnages, des meilleurs moments de l’émission.

MARIE TALON (1990)

  • Période d’animation : 1990 (1/2 saison)
  • Nombre d’émissions présentées : 9 émissions
  • Participation en tant que candidat : Aucune
  • Biographie : Speakerine sur A2, Marie Talon anime des émissions enfantines avant de devenir la première présentatrice des Clés de Fort Boyard. Après son départ, elle est à la tête du talk show culturel Paris Lumière sur TV5, entre 1994 et 1999. Elle cesse par la suite le metier d’animatrice pour se lancer dans la réalisation. Elle travaille alors pour l’entreprise Total où elle y réalise les journaux télévisés, comme pour d’autres associations.
  • Plus d’informations : Bien qu’elle ne soit restée sur le Fort qu’une demie-saison, Marie Talon porte le titre honorifique de première animatrice du jeu. Le rôle d’animatrice n’était pas prévu au départ, et c’est grâce à l’insistance de Patrice Laffont, qui ne voulait pas présenter l’émission seul et courir de cellule en cellule, que celui-ci est créé.

Marie participe à certaines réunions d’avant tournages sur l’île d’Aix pour les derniers préparatifs avant la grande première. Lors de ses neuf émissions à la tête du jeu, elle occupe un rôle similaire et miroir par rapport à celui de Patrice ; tous deux accueillent les candidats devant une cellule, les guident et les conseils avant, une fois l’épreuve terminée, de les renvoyer vers l’autre animateur, et ainsi de suite. Après la première session de tournage, et suite aux audiences et au rendu en dessous des attentes des producteurs, dont Jacques Antoine, elle est évincée ; officiellement, elle part parce qu’elle s’est foulée la cheville. Patrice et Sophie Davant, sa remplaçante, ne manqueront pas de la saluer lors de la première émission dirigée par le nouveau duo.

SOPHIE DAVANT (1990-1991)

  • Période d’animation : 1990-1991 (2 saisons)
  • Nombre d’émissions présentées : 33 émissions
  • Participation en tant que candidat : 2000, 2001 et 2009 (3 participations)
  • Biographie : Après avoir travaillé au 19/20 de FR3, Sophie Davant devient présentatrice météo en 1987 et anime Aventures Voyages avec Didier Régnier. Elle est engagée en 1990 pour remplacer Marie Talon au pied levé pour la seconde session de tournages des Clés de Fort Boyard. Elle quitte cependant le jeu en 1992 pour animer La Piste de Xapatan du même Jacques Antoine, malheureusement un échec. Après avoir présenter ou co-présenter diverses émissions de divertissement, elle commence à animer C’est au programme (toujours à l’antenne) et le Téléthon. Depuis 2010, elle est à la tête de Toute une histoire.
  • Plus d’informations : A la tête du jeu une saison et demie, Sophie Davant a façonné le rôle de l’animatrice comme aide précieuse des candidats et contre-poids du Maître du Fort. Pour de nombreux fans de l’émission, leur duo incarne la véritable première ère du jeu.

Sophie Davant anime donc Les clés de Fort Boyard à partir de la seconde session de tournages (émissions 10 à 15), en remplacement de Marie Talon ; elle se montre plus à l’aise que cette dernière à l’écran. Sa complicité naissante avec Patrice Laffont permettra au duo de se reformer l’année suivante. Elle adopte aussi le nouveau rôle de la co-animatrice : celui d’accompagner et guider les candidats pendant toute l’aventure tandis que l’animateur les accueille devant chaque cellule ; ce rôle est accru lors de la prochaine saison. En 1991, elle se présente donc comme la coach de l’équipe, contre-poids idéal du Maître du Fort, suivant les candidats du début à la fin, n’hésitant pas à leur donner de précieux conseils, ou de les aider devant les différentes épreuves du Fort comme dans la Salle du trésor. Elle raccompagne l’équipe sur le bateau à la fin de l’aventure. La complicité est de nouveau de mise avec Patrice Laffont, où, hors antenne, se tiendra un jeu de tournoi assez décalé qui fera sortir Jacques Antoine de ses gonds !... Malheureusement, en rejoignant l’année suivante l’animation de l’éphémère Piste de Xapatan, Sophie Davant ne rempilera pas pour une nouvelle saison sur le Fort.

Elle participe à Fort Boyard en tant que candidat pour la première fois en 2000 avec Patrice Laffont ; elle rate la clé, avec ce dernier, lors de l’épreuve des Baguettes mais en gagne une avec les Tiroirs. Par la suite, elle fait gagné 25 secondes à son équipe dans le duel de l’Awalé et un indice dans l’aventure des Araignées et scorpions. Son équipe et elle finissent par remporter 37 820 francs (soit environ 5 766 euros). Sa deuxième participation remonte à 2001, avec l’équipe de William Leymergie. Elle est emprisonnée dans l’épreuve de la Ventouse et perd dans le Mange-fil ou le Bizutage, avec Vincent Ferniot, mais trouve l’énigme du Père Fouras et gagne une clé, tout comme un indice avec l’aventure de la Tyrolienne, en compagnie de Damien Thévenot. L’équipe finit par obtenir un butin de 137 880 francs (soit environ 21 020 euros) dans la Salle du trésor. En 2009, pour la spéciale anciens animateurs, elle participe au Bonneteau avec Patrice Laffont, au Tonneau et dans l’épreuve de M. Tchan mais échoue dans ces trois épreuves et finit prisonnière dans cette dernière. Elle se libère dans le jeu Blattes et scolopendres dans la Salle du coffrets, gagne un indice dans l’aventure Rocket-man mais fait perdre 15 secondes à son équipe dans le duel de l’Aquarium. Ils finissent par amasser 17 880 euros de gain pour l’association Hemochromatose France.

Par ailleurs, elle revient sur le Fort en 2004 pour le best of des 15 ans et des 1000 émissions déjà tournées (Fort Boyard : les meilleurs moments). Elle se remémore ses souvenirs avec les autres animateurs et les personnages, avant de se perdre dans la vieille batisse.

VALÉRIE PASCALE (1992)

  • Période d’animation : 1992 (1 saison)
  • Nombre d’émissions présentées : 17 émissions (+ 4 émissions de 1992 non diffusées)
  • Participation en tant que candidat : 1991 et 2009 (2 participations)
  • Biographie : Élue Miss France en 1986, Valérie Pascale était animatrice depuis peu avant d’entammer celle de Fort Boyard. Après s’être essayé à quelques émissions comme Pour la vie avec Fabrice sur TF1, elle commence à animer M6 Boutique avec Pierre Dhostel sur la sixième chaîne hertzienne (toujours à l’antenne).
  • Plus d’informations : Animatrice éphémère du jeu, Valérie Pascal est sans doute la présentatrice la plus sportive de toute, n’hésitant pas à tester les épreuves juste avant de commencer les tournages.

Assez réservée en début de saison, d’un tempérament discret et plutôt timide, parlant peu être trop peu (mais donnant toujours de bons conseils quand un candidat est en difficulté), elle parvient néanmoins à s’affirmer dans le rôle d’aide aux candidats au fil des émissions. Les rumeurs, persistantes, de l’époque indiquait qu’elle était souvent en désaccord avec Patrice Laffont, mais, même si le duo n’était pas aussi complice que le précédent, l’entente entre les deux animateurs restera toujours cordiale à l’écran et elle semble avoir beaucoup de respect pour lui. Finalement, elle n’est pas retenue pour animer une nouvelle saison de l’émission, n’ayant pas réussi à séduire les téléspectateurs qui, sans cesse, demandent le retour de Sophie Davant.

Valérie Pascal est la première animatrice à avoir participé au jeu en tant que candidate avant d’en devenir la présentatrice ; cette particularité est accentuée par le fait qu’elle participe à la toute première émission avec des célébrités, une nocturne diffusée le 3 janvier 1992 avec les animateurs de la chaîne. Lors de cette émission, elle échoue au Mur glissant puis devient prisonnière dans l’épreuve de la Corniche, mais elle s’illustre dans le Saut à l’élastique et récupère un indice. Son équipe rapporte 90 740 francs (soit environ 13 830 €) pour Les Restos du Coeur. Elle participe de nouveau en 2009, avec les anciens animateurs, où elle gagne une clé avec l’énigme du Père Fouras mais échoue dans l’épreuve du Mal de mur et dans celle de M. Tchan. Dans la Salle des coffrets, elle réussie le jeu de l’Aquarium et récupère la cartouche-indice dans l’aventure du Saut de l’ange. Enfin, ils remportent 17 880 euros pour l’association Hemochromatose France.

CENDRINE DOMINGUEZ (1993-2002)

  • Période d’animation : 1993-2002 (10 saisons)
  • Nombre d’émissions présentées : 114 émissions
  • Participation en tant que candidat : Aucune
  • Biographie : Femme du célèbre tennisman Patrice Dominguez, Cendrine commence sa carrière d’animatrice avec 40° degré à l’ombre sur France 3 en 1992, avant d’arriver à Fort Boyard. Après dix ans de bons et loyaux services, elle décide de quitter le Fort, et se concentre sur la décoration en animant et produisant Téva Déco, émission qu’elle avait commencé à animer dans les années 1990, publiant des livres et animant des chroniques sur les stations radios, comme Europe 1 dernièrement.
  • Plus d’informations : A la tête de l’émission pendant dix saisons, Cendrine Dominguez est le symbole de la première décennie du jeu, pour de nombreux fans. Elle renforce le rôle de l’animatrice comme membre de l’équipe, leur donnant de précieux conseils.

Repérée en 1993 par Marie-France Brière, alors productrice de Fort Boyard, Cendrine Dominguez débarque l’été de la même année sur le vieux vaisseau de pierre et souhaite s’investir plus que jamais dans cette nouvelle aventure qui s’ouvre à elle. Cheveux longs et corsage blanc, elle à la charge de remplacer Valérie Pascale, la précédente animatrice, finalement remerciée après une saison. Chose qu’elle réalisera à merveille, elle animera le jeu pendant sept ans aux côtés de Patrice Laffont et trois ans avec Jean-Pierre Castaldi. Changement de look d’une saison à l’autre, plus classique et décalée en 1994 avec sa coupe très courte, son short et ses baskets ou plus féminine avec son jean et ses corsages hautes coutures en 2002, Cendrine se qualifie de « grande sœur » ou encore de « bonne fée » pour les candidats, avec qui elle partage pleinement l’aventure. Elle apparaît donc vite comme un membre à part entière de l’équipe, qu’elle conseille, encourage ou bouscule un peu quand il faut. C’est sûrement ce qui a fait de Cendrine l’animatrice préférée des téléspectateurs de l’émission, un atout de charme et une bonne aide à laquelle l’équipe peut se raccrocher en cas de difficulté, une épaule pour se confier. Un sacré contraste avec le Maître du Fort défendant son Fort coûte que coûte, avec qui elle tient tête d’ailleurs par moment. Elle deviendra également connue pour tâter les muscles des candidats les plus costauds.

Au fil des saisons, elle déborde un peu de son rôle strict de coach des candidats, ce que Patrice Laffont lui reprochera après coup. Au départ de ce dernier, et devant l’inexpérience de Jean-Pierre Castaldi quant à l’animation d’une émission, elle grignote quelque peu sur le rôle du Maître du Fort quand cela est nécessaire. Quand Jean-Pierre se montrera de plus en plus hystérique, elle laissera voir des signes d’agacement, le duo n’hésitant pas d’ailleurs, parfois, à hausser le ton. Finalement, après dix ans à la tête du jeu, elle décide d’arrêter la présentation de Fort Boyard, estimant avoir fait le tour du jeu et ne pensant pas rester aussi longtemps. Elle gardera secrète la nouvelle de son départ et ne l’annoncera, émue, qu’à la fin du dernier enregistrement à l’équipe technique. Comme s’adressant à un membre à part entière, elle restera un moment seul avec le Fort et parlera avec « lui ».

Par ailleurs, elle revient sur le Fort en 2004 pour le best of des 15 ans et des 1000 émissions déjà tournées (Fort Boyard : les meilleurs moments). Elle se remémore ses souvenirs avec les autres animateurs et les personnages.

Sa peur panique des serpents est sans doute l’une des raisons pour laquelle elle n’a jamais participé au jeu en tant que candidate après son départ.

JEAN-PIERRE CASTALDI (2000-2002)

  • Période d’animation : 2000-2002 (3 saisons)
  • Nombre d’émissions présentées : 30 émissions
  • Participation en tant que candidat : 1999 et 2009 (2 participations)
  • Biographie : Comédien de carrière, Jean-Pierre Castaldi connait bien le jeu d’acteur depuis bien longtemps avec une sacrée filmographie à son actif, avec des films comme Ho !, Pour cent briques, t’as plus rien…, Ripoux contre ripoux ou encore Astérix et Obélix contre César. Fort Boyard est sa première expérience à la tête d’une émission, ce qui sera visible tout au long da carrière de Maître du Fort. Après son passage dans l’animation, il reprend le théâtre, avec dernièrement L’Emmerdeur de Francis Veber, après avoir fait un passage remarqué dans l’émission de télé-réalité de TF1 Première compagnie.
  • Plus d’informations : Arrivé en 2000, Jean-Pierre Castaldi à la lourde tâche de succéder à l’emblématique Maître du Fort. Si sa manière d’animer est plutôt timide la première année, il prend le rôle de grand chef de la forteresse à coeur par la suite, trop même. De nombreux fans seront rebutés par son côté hystérique.

Fort Boyard, en 2000, est une première pour lui en tant qu’animateur, ce qui est assez visible lors de cette première année de présentation, où il semble ne pas trouver ses marques par moment pour diriger le jeu avec l’aisance de son prédécesseur, bien qu’il rappelle bon nombre de fois qu’il est le « Maître du Fort ». Par ailleurs, il est envouté par le charme de Lumineuse, nouvelle pensionnaire du Fort, et s’emporte dans des déclarations poétiques à chacune de ses apparitions. Renforçant son rôle la saison suivante, sa carrière de comédien lui permet de jouer parfaitement les saynètes ; mais, en 2002, jouer deviendra vite surjouer. Ainsi, il semble reprendre le rôle du colérique Caius Bonus qu’il jouait dans Astérix et Obélix contre César et surjoue la plupart du temps, clamant à qui veut l’entendre qu’il « restera à jamais le Maître du Fort » et oubliant totalement la présentation de l’émission, notamment lors du Relais en fin d’émission, ce qui a pu agacé les téléspectateurs, voire peut-être Cendrine Dominguez... Alors que cette dernière part à la fin de saison, lui veut rester pour animer sa dernière année - prévue dans son contrat -, mais la production, qui souhaite remanier en profondeur l’émission, ne l’entend pas de cette oreille. Il est donc remercié.

En 1999, il est capitaine d’une équipe ; il échoue à l’énigme du Père Fouras mais gagne deux clés, une dans la Soufflerie, avec Antoine Kombouaré, et dans la Colonne du libraire. S’il perd son duel des Pierre, feuille, ciseaux, puits contre le Maître du temps, il gagne un indice dans l’aventure des Serpents avec brio. Ses co-équipiers et lui gagnent 104 520 francs (soit environ 15 935 euros) pour l’association CitéStars. Il revient sur le Fort comme candidat avec d’autres anciens animateurs de l’émission en 2009. L’épreuve du Métier à tisser ne lui réussit pas, au contraire du Billard où il gagne une clé, et aide par ailleurs Patrice Laffont dans l’épreuve de la Chambrière. Le duel du Billot lui permet de faire gagner 30 secondes à son équipe dans la Salle du trésor, où ils gagnent 17 880 euros pour l’association Hemochromatose France.

OLIVIER MINNE (depuis 2003)

JPEG - 290.4 ko
  • Période d’animation : depuis 2003 (13 saisons)
  • Nombre d’émissions présentées : 134 émissions *Ce chiffre comprend les émissions tournées en 2015*
  • Participation en tant que candidat : 1995 et 1997 (2 participations) + 2008 (version belge)
  • Biographie : D’origine belge, Olivier Minne débute à la télévision en tant que « speakerin » sur Antenne 2 en 1990. La notoriété vient avec Génies en Herbe et Les Mondes Fantastiques sur France 3. A Matin bonheur, il arrive comme chroniqueur avant de présenter l’émission jusqu’en 1997. Les jeux télévisés restent son domaine avec Mission Pirattak et Jeux sans frontières. Après une traversée du désert, et s’être transformé physiquement notamment grâce à la musculation, il revient à France 2 en 2003 avec La cible et donc Fort Boyard, qu’il continue toujours d’animer. En parallèle de l’émission estivale, il anime diverses émissions de divertissement comme Un monde presque parfait ou les 60 secondes du Colisée sur France 2 ou TF6. Il crée surtout son entreprise, Olivier Productions, et produit des pièces et des programmes, mais continue sa carrière de comédien avec les fictions télévisées, comme Simple question de temps dernièrement.
  • Plus d’informations : Animateur du jeu depuis 10 ans, Olivier Minne incarne le renouveau de Fort Boyard des années 2000. Il est également l’animateur qui a vu le plus son rôle évolué sensiblement au fil des saisons.

Sur le Fort, il a la lourde tâche d’incarner le renouveau du jeu avec Sarah Lelouch. Pour se faire, il essaye de reprendre le style de Patrice Laffont entre la présentation et le jeu d’acteur, grâce à son intérêt pour la comédie. A cause de son jeune âge comparé à ses prédecesseurs, il décide d’être nommer Hôte du Fort et non Maître du Fort ; il instaure aussi le tutoiement à l’écran. Durant l’émission, il partage alors une saynète avec le Père Fouras (la seule de l’émission) avant la première énigme puis effectue un monologue à la fin de l’aventure qu’il conclut avec une réplique qui deviendra vite célèbre : « Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus fort ! » A partir de 2004, il commence à trouver ses marques et s’autorise même à blaguer avec les candidats, notamment lorsqu’il désigne celui qui devra faire l’épreuve. Il partage une nouvelle saynète, cette fois ci avec Passe-Muraille. La saison 2006, avec l’arrivée de Anne-Gaëlle Riccio, est l’occasion pour lui d’être enfin « promu » Maître du Fort, par la presse. L’ancienneté lui permet donc d’affermir son rôle. Avec le changement drastique des règles en 2010 et l’introduction d’un système de tournoi entre une dizaine d’équipes, Olivier est contraint d’animer l’émission en solo, suite au départ de sa comparse. Il devient alors une sorte d’arbitre, veillant à ce que les règles du Fort soient bien respectées. L’animation en solo reste ensuite alors que le jeu est revenu à ses règles traditionnelles en 2011 ; le Père Fouras devenant alors le véritable gardien de la forteresse et prenant un bon nombre de prérogative du Maître du Fort (désigner les candidats pour faire les épreuves, présider le Conseil, etc.), il aborde alors une nouvelle facette de son rôle, plus proche des candidats, qu’il accompagne désormais d’un bout à l’autre de l’aventure.

Côté vestimentaire, Olivier porte une veste en cuir noire, un pantalon sombre et des rangers lors de sa première année de présentation. Dès 2004, il laisse tombée sa veste, sauf durant la partie nuit, laissant voir son débardeur noir et ses muscles, ce qui deviendra vite sa « marque de fabrique » et sera aussi utilisé lors de parodies de l’émission. Après un simple t-shirt noir par la suite, en une barbe de trois jours en 2009, il est rasé de près et aborde une chemise et un veston bleus pour incarner l’arbitre des duels entre équipes de la saison 2010. A partir de 2011, marquant le retour aux règles traditionnelles, il remet une veste en cuir, brune, tout comme son pantalon, et laisse pousser à nouveau une courte barbe.

Olivier participe comme candidat, pour la première fois, en 1995 avec les animateurs de la chaîne. Il trouve l’énigme du Père Fouras mais échoue dans l’épreuve de l’Assiette, tout comme lors du duel de la Feuille qui brûle dans la Salle du conseil. Cependant il réussit à découvrir l’indice dans l’aventure de la Catapulte. L’équipe remporte au final 40 380 francs (soit environ 6 155 euros) pour la Fédération des Comités Alexis-Danan. Il revient en 1997, toujours comme capitaine, et gagne deux clés, dans l’épreuve du Grenier à grains et celle de la Cage aux tigres, malgré son échec dans la Bascule magyare. Il perd également lors du duel de l’Aquarium. Ses co-équipiers et lui gagnent 60 410 francs (soit environ 9 210 euros) pour l’Association Française de la Lutte contre la Mucoviscidose. Enfin, il redevient candidat en 2008, malgré son statut de Maître du Fort, cette fois ci dans la version belge, « après avoir demandé l’autorisation aux Maîtres des Ténèbres ». Il réussit rapidement l’épreuve du Planétarium et trouve l’énigme du Père Fouras, après de chaleureuses retrouvailles. Il perd de nouveau face au Maître lors du duel de l’Aquarium, cette fois-ci en compagnie de Julie Taton. L’équipe belge finit par récolter 9 200 euros pour Télévie.

Par ailleurs, il anime avec Sarah Lelouch le best of des 15 ans et des 1000 émissions déjà tournées en 2004 (Fort Boyard : les meilleurs moments). Il accueille les anciens animateurs et raconte, avec Patrice Laffont, l’histoire de la forteresse avant de se souvenir, avec ces invités et les personnages, des meilleurs moments de l’émission, tout en présentant les coulisses et l’équipe technique. Pour les 20 ans du jeu télévisé en 2009, il anime l’émission best of de deuxième partie de soirée, en juin, et les quotidiennes, tournées en studio en région parisienne et diffusées durant les premières semaines d’août, toutes deux baptisées Le meilleur de Fort Boyard, avec Anne-Gaëlle Riccio.

SARAH LELOUCH (2003-2005)

  • Période d’animation : 2003-2005 (3 saisons)
  • Nombre d’émissions présentées : 30 émissions
  • Participation en tant que candidat : 2009 (1 participation)
  • Biographie : Fille du réalisateur Claude Lelouch, Sarah commence sa carrière de journaliste en 1995 avant d’intégrer l’émission Capital de M6. Faisant des reportages pour le compte de la société d’Emmanuel Chain, elle fait ses débuts d’animatrice avec l’émission hebdomadaire Portrait sur RFM TV et On joue ce soir avant d’enchaîner les émissions jusqu’à Domus 5 sur France 5 et enfin Fort Boyard sur France 2. Après ses trois ans à la tête du jeu, elle décide de se consacrer à son entreprise de production, Watch’Us, et produit des émissions comme Planète Rap et autres émissions musicales. Son premier documentaire, diffusé sur France 3, est consacré au comédien Samy Nacéri.
  • Plus d’informations :Sarah Lelouch à la lourde tâche de succéder à l’emblématique animatrice du jeu et d’incarner le renouveau du Fort avec Olivier Minne, ce qu’elle parvient à faire au fil des saisons.

Dans l’enceinte charentaise-maritime, elle reprend le rôle des animatrices précédentes, à savoir être proche des candidats et leur donner de judicieux conseils avant et pendant chaque épreuve, de quoi les aider à ressortir de la cellule avec une clé ou à finir une aventure avec un indice. Elle est présente à leurs côtés pendant toute l’émission, à l’exception de la fin de l’épreuve de la veille et du Conseil la nuit. Côté vestimentaire, ses tenues changent au des saisons, les hauts aux bras nus étant colorés et le pantalon de couleur claire, les cheveux attachés devenant ensuite détachés. Arrivés en même temps, elle et Olivier Minne, l’Hôte du Fort, sont très complices, étant très proches à l’écran comme s’il formait un vrai couple dont le hobis serait d’accueillir sur leur Fort des candidats pour les tester. Les critiques auront cependant raison d’elle puisqu’elle décide de quitter l’émission en janvier 2006 alors que les téléspectateurs et la presse érintaient sa manière de présenter ou ses tenues notamment.

Elle participe à l’émission en tant que candidate en 2009, pour les 20 ans de Fort Boyard, avec les anciens animateurs du jeu, pour l’association Hemochromatose France. Elle échoue lors de l’épreuve du Smash ou l’énigme du Père Fouras, mais se rattrape en remportant deux clés grâce à l’épreuve des Perches, avec Valérie Pascal et Stéphane Roquin, et celle des Jarres. Elle gagne également une cartouche-indice lors de l’aventure de la Cloche et 20 secondes supplémentaires dans la Salle du trésor grâce au duel des Pièces hexagonales. Ses co-équipiers et lui finissent par remporter 17 880 euros pour l’association.

Par ailleurs, elle anime avec Olivier Minne l’émission best of des 15 ans et des 1000 émissions déjà tournées en 2004 (Fort Boyard : les meilleurs moments). Elle accueille alors les anciens animateurs et se remémore, avec eux et ainsi qu’avec les personnages, des meilleurs moments de l’émission, tout en présentant les coulisses et l’équipe technique.

ANNE-GAËLLE RICCIO (2006-2009)

  • Période d’animation : 2006-2009 (4 saisons)
  • Nombre d’émissions présentées : 40 émissions
  • Participation en tant que candidat : 2005 et 2012 (2 participations)
  • Biographie : Anne-Gaëlle Riccio débute sa carrière d’animatrice sur MCM en 1996 avant de rejoindre M6 en 2003 pour animer ou co-animer des émissions musicales comme Plus vite que la musique ou Tubissimo. Après avoir présenté Télé piège sur TF6 avec Olivier Minne, elle rejoint ce dernier dans l’émission phare de l’été de France 2. Après quatre saisons passées à la tête de Fort Boyard, le duo se reforme pour une série d’émissions baptisées « La nuit de... ». Depuis 2007, elle anime une chronique musicale dans l’émission dominicale de Michel Drucker Vivement dimanche prochain et présente l’Euromillions sur la même chaîne à partir de 2011.
  • Plus d’informations : Anne-Gaëlle Riccio est la dernière animatrice en date de Fort Boyard. Sa complicité avec Olivier Minne, déjà présente avant l’émission, ne fait que se renforcer sur la vieille batisse.

Anne-Gaëlle est nommée animatrice du jeu en 2006, succédant ainsi à Sarah Lelouch qui a préféré s’occuper d’autres projets, passant devant Elsa Fayer, Karine Le Marchand, Nathalie Vincent ou encore Ness dont les noms circulaient avec insistance. Elle s’affirme nettement auprès du public, qui dans l’ensemble est très satisfait de son arrivée. Agréable, impliquée, de bons conseils, Anne-Gaëlle est très vite adoptée par les fans, les téléspectateurs et par les candidats qui aquière un forte notoriété. Sa complicité avec Olivier Minne, n’a pas été compliquée à trouver puisque les deux présentateurs co-animent des émissions depuis plusieurs d’ailleurs. Cette complicité, d’ailleurs, est différente du précédent couple ; il s’agit cette fois plus d’une relation « de potes », les deux n’hésitant pas à se taquiner, un peu à l’image du duo Laffont-Davant. Anne-Gaëlle n’hésite également pas, comme le Maître du Fort, à blaguer avec les candidats. Après avoir fêté les 20 ans de l’émission, elle décide finalement de quitter la présentation en 2010 ; en effet, la nouvelle mécanique du jeu (un duel entre plusieurs équipes) ne rend plus sa présence indispensable, elle se sent alors inutile dans cette formule.

Anne-Gaëlle est candidate à Fort Boyard en 2005, dans l’équipe des Médaillés des Jeux olympiques d’Athènes. Elle gagne une clé lors des épreuves avec la Noria, en compagnie de Julien Absalon, mais échoue dans les Cylindres et se retrouve prisonnière dans le Précipie extérieur. Elle ne trouve pas la bonne réponse à l’énigme du Père Fouras lors des aventures. Son équipe rapporte finalement 4 400 euros pour la Société Nationale de Sauvetage en Mer. Anne-Gaëlle participe également à la spéciale animateurs de 2012, tournée en nocturne et qui devrait être diffusée vraisemblablement à la fin de l’année.

Par ailleurs, pour fêter les 20 ans du jeu télévisé en 2009, elle anime l’émission best of de deuxième partie de soirée, en juin, et les quotidiennes, tournées en studio en région parisienne et diffusées durant les premières semaines d’août, toutes deux baptisées Le meilleur de Fort Boyard, avec Olivier Minne. Elle assure également la voix-off du programme court L’instant Fort, diffusé pendant tout l’été.

De plus, alors qu’elle a quitté l’animation du jeu en 2010, elle anime seule les versions enfants sponsorisée par Prince de LU (non diffusées) en juillet 2011.


Photos : © France 2 / Gilles Scarella / Jean Pimentel / Gilles Shrempp / Christian Fournier / Télé Star / DR.

Les photos d’archives ne sont pas libres de droits et soumises à une autorisation de diffusion. Leur reproduction ou dénaturation est strictement interdite sans l’autorisation exprès de la chaîne ou de l’ayant droit.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics