Mise en page 1

[2/10] « Hôte du Fort ? C’était une bidouille ! »

Olivier Minne est l’invité de Fort Bavard pendant les vacances

Publié le dimanche 23 octobre 2011 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication, Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Archives hors-saison.

        

Durant les vacances de la Toussaint, Olivier Minne revient sur ses neuf ans passés à Fort Boyard. Seconde partie de l’interview consacrée cette fois à son rôle dans l’émission, après être revenu hier sur les conditions de son arrivée.

Fort Bavard : Votre rôle n’a cessé d’évoluer depuis votre arrivée dans le jeu. D’hôte en 2003-2004, vous avez endossé l’habit de Maître du Fort entre 2005 et 2009 puis celui de Maître de cérémonie en 2010 avant de retrouver celui d’hôte cette saison. Quel rôle préférez-vous ?

Olivier Minne : « Hôte » était une bidouille. Dès 2003, je donnais déjà le nom de ceux qui devaient participer aux épreuves, je gérais le Conseil… en fait j’ai été le « Maître du Fort » dès le début. Mais pour ne pas choquer les gens et surtout les fans, nous avons convenu d’un commun accord avec la production qu’il était plus approprié, vu mon jeune âge, de ne pas me présenter comme le « Maître ».

Ensuite, nous n’avons jamais déclaré formellement que mon rôle changeait. C’est la presse qui soudainement après la deuxième année m’a qualifié de « Maître ». Ce changement de rôle a donc été perçu par mes confrères de la presse écrite bien avant que nous jugions utile, nous, de le déclarer officiellement…

Pour revenir à votre question, je me suis senti à l’aise dans toutes les « couleurs » de l’animation de cette émission à une exception près, le rôle très artificiel que j’ai eu à endosser en 2010. J’avais accepté de jouer le jeu, car la pression était très forte sur la production à ce moment-là. Et que s’il fallait tenter une nouvelle mouture du jeu il fallait bien en ce cas que j’accepte le deal.

Très vite, nous avons tous senti qu’il s’agissait d’une impasse. Mais je dois avouer préférer de beaucoup mon rôle d’aujourd’hui qui me permet d’être plus proche des candidats et d’être plus en connivence avec eux. Ce qui ne m’empêche pas de les recadrer s’ils se dispersent ou manquent d’énergie. Avoir la possibilité de déconner avec eux sans chercher à chaque fois à garder une posture d’autorité qui risquerait, à la longue, d’être artificielle, me va très bien.

Merci Olivier Minne et rendez-vous demain, à midi sur Fort Bavard. Nous reviendrons sur l’échec des saisons 2009 et 2010 de Fort Boyard, puis sur le renouveau qu’a constitué la saison 2011.

Retrouvez les autres parties de cette interview


Interview réalisée par Aurélien LECACHEUR et Guillaume COMONT. Merci à Olivier Minne d’avoir accepté de se prêter au jeu et de nous avoir accordé un peu de son temps.

Photo : © France Télévisions / Gilles Scarella

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics