Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 19/08/2006

Equipe de Stéphanie de Monaco (enregistrée le 14 juin 2006)

Publié le samedi 19 août 2006 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

Bon, et bien ça me manquait de ne plus donner mon avis quoique pour l’émission d’Elsa Fayer ce n’est pas une perte, car ça aurait casqué dur...

Ca commence extraordinairement bien, du jamais vu depuis des années, Pascal Gentil réussi avec brio la plus difficile des épreuves de « Fort Boyard » : le « Manolier ». Voilà un candidat qui a des muscles mais aussi un peu d’astuce, il comprend qu’il peut rester sur l’échelle et pédaler en même temps, c’est la tactique pour faire de cette épreuve infaisable, une épreuve au moins réalisable. Bravo à lui !! Notre Altesse Stéphanie et l’ami Tyron se retrouve au beau milieu de l’océan, ils ne parviennent pas à percer le ballon avec la pointe du navire mais ce n’était pas loin et ils étaient appliqués, cette cellule est décidément assez difficile à manœuvrer. Adeline trouve en un rien de temps le mot code du Père-Fouras, elle ne perd pas la face et est très à l’aise. Quant à Matt, il bat assez confortablement la Gymnaste et récupère donc une troisième clé, et oui déjà ! Tomer ne joue pas de chance dans l’épreuve culte du « Tapis Roulant ». Il est pourtant très appliqué, ne chute pas une seule fois, s’applique pour éviter de faire couler trop d’eau à côté du réservoir. La clé remonte mais la clepsydre, elle, paradoxalement, s’écoule. Il doit sortir et c’est à un fil que la clé lui échappe et ça c’est toujours rageant. Comme si un exploit ne suffisait pas, ce champion de taekwondo qu’est Pascal Gentil, réussi en un tour de main une autre épreuve très difficile : les célèbres étriers suspendus ! Alors, encore Bravo ! Stéphanie tombe ensuite sur le « bonneteau » et arrive à déjouer les tours du magicien, elle prend son temps mais finit pas en venir quand même à bout. On note le petit aménagement à cause de son plâtre mais c’est tout à fait normal, elle n’était pas valide à 100 % donc le Fort se devait d’être conciliant. Tout aurait été parfait si Adeline n’avait pas été faite prisonnière dans l’épreuve des « balles de coton » et Matt dans celle de la « Ventouse ». Pour cette première, on s’arrache encore les cheveux puisqu’elle avait la clé pour sortir ! Deux prisonniers coup sur coup, ça fait quand même mal... Tomer garde son sang froid et ramène assez rapidement une sixième clé sans trop de difficulté. Pour finir, Pascal est très concentré et appliqué, il prend aussi les clés attachés par des manilles spéciales, ce qui fait qu’il réussi à ouvrir le coffre à temps et couronne donc son équipe des 7 clés légendaires, phénomène rare de saison en saison. Un excellent bilan pour cette première partie. Evidemment il y a deux prisonniers mais comme ils sont sûrs de sortir... Tous les candidats sont très impliqués, ils rigolent aussi beaucoup, mettent de l’ambiance mais ils peuvent se le permettre puisqu’ils relèvent presque tous les défis proposés avec brio. On sent que la Princesse Stéphanie a à cœur d’aller au bout de cette aventure et aussi que ce n’est pas une Princesse comme les autres, sa présence sur le Fort le prouve !

Une seconde partie bien agréable même si on est lassé de revoir neuf fois la même choses depuis neuf semaines... Malgré tout, le petit duo Matt / Tyron était sympa et les deux prisonniers ont fait preuve d’un grand sang-froid, chapeau notamment à Adeline qui n’avait vraiment pas peur des petites bêtes, appréciable à voir...

Si la première partie a été excellente, la troisième l’est tout autant. Adeline réussit l’aventure de la « cloche » en quelques secondes, une impulsion suffit à la propulser à une distance suffisante pour attraper l’indice, bravo ! Pascal Gentil est un vrai gentleman avec ces demoiselles de velours, il a un self-control très important, on sent le vrai sportif. Il récupère donc le code et l’équipe a un nouvel indice, à nouveau bravo à l’équipe ! Matt enchaîne avec l’escarpolette et parvient à l’indice sans trop de difficulté, ça fait déjà trois indices d’un seul coup !! Tyron ne démérite pas puisqu’il crie bien tous les codes mais l’équipe est trop longue à faire les additions et du coup l’indice s’autodétruit, c’est fort dommage mais quand on sait la fin de l’émission, on se dit que ce n’est pas « si » grave. Stéphanie échoue devant le Père-Fouras qui est très en forme ce soir et fort malicieux. Malgré tout, elle retrouvera plus tard le mot avec son équipe, parfait donc. Pour terminer, Tomer nous montre comment faire du vélo la tête en bas avec l’aventure du « Cablocypède » qu’on a vraiment plaisir à retrouver car on la voit très rarement, elle avait été diffusée lors d’une spéciale pompiers et danseuses notamment, il y deux ans. Fin de la partie, 4 indices sur trois de récoltés, pas mal du tout, très bien même.

C’est l’heure d’affronter les Maîtres des Ténèbres dans une quatrième et avant-dernière partie. Si Adeline manque un peu de chance lors de son duel, Stéphanie coule littéralement le Maître, Matt le cloue sur place et Pascal l’enflamme. Résultat des courses : 3’45 dans la salle du Trésor, un score au dessus de la moyenne s’il vous plaît et quand on sait qu’il y a 7 clés en plus...

Cinquième et ultime partie. L’équipe a 7 clés, 4 indices et 3’45 dans la Salle du Trésor. En somme, la grille sera ouverte totalement sans que l’équipe ait à échanger des indices contre d’autres clés. Ils ouvrent les indices et sans aucun sacrifice, ils trouvent très rapidement le mot « Champ ». S’ensuit une excellent récolte de Boyards, la portée de Stéphanie porte ses fruits et les très nombreux allers-retours des candidats de l’équipe aussi. Au final ce sont quelque 28 230 € pour « Fight Aids Monaco » que l’équipe ramène, une somme explosive, comme l’équipe de ce soir !

On ne va pas revenir sur l’équipe, il n’y a rien à ajouter, elle avait de la motivation, de l’implication, de l’humour, de la force, de l’adresse et surtout du cœur. Ca ne pouvait que marcher, les candidats ont tous été brillants et Stéphanie a apporté une touche de magie au fort ce soir.

La Boule était un peu plus présent ce soir, le Père-Fouras très bavard, de petites scènes sympathiques. Côté animation, Olivier a une nouvelle fois brillé tandis qu’Anne-Gaëlle m’a épaté, que de bons conseils, beaucoup de gentillesse avec l’équipe, beaucoup d’attention, parfaite ce soir et en plus elle était vraiment charmante ce qui, évidemment, ne gâchait rien.

L’émission de la semaine prochaine n’a pas été annoncée, suite à l’erreur de montage de la semaine passée ils n’ont pas jugé bon de rajouter une Bande Annonce même après le sponsor. Donc au menu de la semaine prochaine, pour la dernière de la saison, Marthe Villalonga qui saute à « Fort Boyard ». Ca a comme un goût de surréalisme et pourtant...

J’en oublie la note globale : 17/20, bien mérité !


Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici

© 2006 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics