Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 29/07/2006

Equipe spéciale animateurs de France 2 (enregistrée le 08 Juin 2006)

Publié le samedi 29 juillet 2006 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

Autant donner la couleur tout de suite de mon avis, j’ai trouvé l’émission Excellente, ils ont été tous brillants, vraiment ce fut un excellent moment à savourer...

Ca débute fort puisque Eglantine arrive tant bien que mal à se stabiliser sur le tonneau et saisit la clé du bout des doigts, cette épreuve est plus difficile pour les femmes que pour les hommes, il faut avoir de bons appuis et un très bon équilibre, elle s’en est vraiment bien tirée. Par la suite, David et Béatrice ont eu besoin d’un petit peu de temps pour comprendre l’épreuve mais ont quand même été efficace, la chance n’était pas avec eux. Valérie a trouvé l’énigme très facilement chez le Père-Fouras, une belle performance, rien à dire. Christelle, malgré sa peur du vide a été brillante elle aussi sur le Pont de Singe, elle était plus rapide que la Gymnaste et aurait dû avoir la clé, ça aurait été largement mérité mais ce système d’ouverture est laborieux et assez injuste, le candidat devant grimper sur la plate-forme tandis que la gymnaste peut rester en équilibre sur le bord du pont de singe... Bizarrement, Yves est très bon dans le « Tapis roulant », du moins meilleur que la moyenne des candidats, il est assez précis et fait attention à l’eau mais la clé ne monte vraiment pas beaucoup, c’est dommage car il s’y prend très bien. Béatrice est beaucoup trop lente sur la « Corniche extérieur » et là je lance un coup de gueule contre la prod, qu’est-ce que c’est que cette nouvelle règle stupide ? Pourquoi ils n’auraient pas le droit de faire revenir le candidat avant ? C’est une nouveauté 2006 peut-être ? Je trouve que c’est honteux de condamner un candidat d’office, et ridicule, quel est l’intérêt, voir un maximum de prisonniers affronter les bestioles ?! La « Lutte dans la boue » fut assez intéressante à regarder, Christelle se défendait bien mine de rien mais Héloïse devient de plus en plus forte à mesure que les années passent, elle ne laisse rien passe, cette épreuve devient de plus en plus infaisable. C’est la pauvre Valérie qui écope des « Balles de coton », encore un drôle de choix de la part de la production... Elle est faite prisonnière comme Béatrice... Elle aurait mieux fait de l’ouvrir le ballot « Miami », elle aurait gagné du temps contrairement à ce que lui criait l’équipe mais bon normalement ce n’est pas dans cet ordre. L’énigme du Père-Fouras est à nouveau trouvée, par David cette fois, une clé de plus, bien nécessaire. Eglantine ne fait pas la fine bouche et plonge courageusement ses mains dans les jarres qui s’offrent à elle et trouve la clé dans la dernière, bien joué. Yves est lui aussi brillant dans l’épreuve assez difficile du « Filet-Boulet » qui n’est apparemment plus une épreuve à prisonnier cette année. Pour finir, David et Christelle sont très bien partis dans l’épreuve des « Baguettes », ils arrivent à mettre un vase dans le panier mais le temps coule et ils ne peuvent avoir la clé. Au final, cette partie est très intéressante, il y a une bonne diversification des épreuves et contrairement à beaucoup d’équipes, celle-ci n’est pas du tout favorisée, les épreuves sont assez difficiles et pas toujours bien adaptée au candidat donc un bilan de cinq clés est très positif tout de même. Mais ils sont très motivés et surtout solidaires, ont les sent très soudés pour la cause, très appliquée, concernée et concentrée, prodiguant conseils et encouragements à tout moment et communiquant énormément, chapeau, superbe exemple d’équipe !

Lors de la libération des prisonniers, Valérie est courageuse et brave tant bien que mal les serpents et autres rats de Gambie, tout comme Béatrice, bonne progression pour les deux. Le cristal est libéré et Eglantine est une candidate heureuse d’avoir plongée avec un scaphandre dans les souterrains immergés du Fort.

La partie aventure va vraiment s’avérer très bonne. Christelle, malgré son appréhension et son malaise réussie, grâce à la force de ses camarades, à percer la ballons et l’indice peut ainsi être récupéré. David Martin fait preuve d’un sang-froid bluffant dans les « Araignées et les scorpions », il n’a absolument pas peur, si ce n’est de blesser malencontreusement les animaux. Il trouve quand même quatre papiers dont deux vides, beaucoup de manipulations mais ça en valait le coup car l’indice est récupéré, très bien ! Bon, nous passons à l’épisode de « l’Ascension du poteau », qui semblait être plutôt l’ascension infernale sur ce coup. Béatrice progresse admirablement bien mais le vent l’empêche de récupérer les taquets nécessaires pour aller jusqu’en haut, pas très sympa d’avoir programmé cette aventure sous un tel vent mais bon c’est le jeu et l’équipe s’en sort quand même bien. Yves trouve aussi la nouvelle énigme du Père-Fouras, c’est un sans faute pour l’équipe du jour au niveau des énigmes, bravo ! Enfin, Eglantine et Valérie sont vraiment excellentes sur l’aventure de la « Chenille », elle sont concentrées, s’appliquent, soucieuses de bien faire et cela les mène droit vers la cartouche, qu’Eglantine récupère rapidement. Une partie aventure excellente, quatre aventures sur cinq de réussies, ça ne sera pas de trop pour la fin du jeu.

Le conseil est quant à lui plus mitigé. Tandis que Béatrice trouve trois paires presque de suite et gagne donc 15 secondes en plus pour la Salle du Trésor, David échoue dans le duel des « Bâtonnets » et Valérie dans celui de la « Structure », elle n’avait pas bien compris la règle du jeu donc croyait bien faire, dommage. Eglantine a plus de chance dans le duel des « Cartes » et récupère quinze secondes en plus ce qui fait tout de même 3 minutes 30 dans la Salle du Trésor.

La dernière partie du jeu est aussi excellente que les autres. L’équipe arrive à déduire très rapidement le mot code et ce même après l’échange d’un indice, elle s’assure de fait une ouverture moyenne de la grille ce qui est toujours mieux qu’une ouverture de 10 cm... Leur choix s’avère vraiment le meilleur, puisqu’ils ne font aucun sacrifices (assez rare cette année) et trouve le mot code en quelques secondes, encore Bravo ! Une fois dans la Salle, même s’ils perdent un peu de temps sur l’alphabet, ils sont très bien organisés pour ramasser les boyards et de nombreux allers-retours payent puisqu’ils récupèrent tout de même la très belle somme de 18 304 € pour l’association du jour « Autisme France ».

Que dire de plus ? Ce fut une excellente équipe, motivée et courageuse à tout point de vue. En plus de cela, il y avait une grande alchimie entre tous les candidats mais aussi avec les animateurs ! Une très bonne ambiance sur le Fort, des candidats tous plus sympathiques les uns que les autres. J’avais hâte de voir cette équipe et je ne suis pas déçu, ils ont bien joué et ont été quand même performants dans toutes les parties du jeu malgré une partie clés difficile et mouvementée. J’ai beaucoup aimé les candidats, David, Valérie et Eglantine, les trois grandes figures de l’équipe, n’ont pas démérité, ce fut un plaisir de les suivre ainsi que les autres candidats, tout aussi impliqués, sérieux et agréables. Comme quoi des candidats motivés ça existe encore, cette équipe le prouve.

Bonne animation d’Olivier, ravi d’avoir ces collègues et amis à ses côtés et aussi d’Anne-Gaëlle malgré un conseil révoltant dans l’épreuve du « Préicipe Extérieur », que la prod aurait pu éviter de lui dicter... Point de vue saynètes, pas grand chose à se mettre sous la dent aujourd’hui, dommage. Mais la présence de la Lutteuse était déjà un point positif dans cette émission.

Donc je mets 18/20 à cette équipe parce que j’avais tout ce qu’il me fallait et parce que j’ai passé un très très bon moment avec tous ces animateurs de France 2 que j’ai beaucoup apprécié. La meilleure émission de la saison pour ma part et jusqu’à nouvel ordre.

A la semaine prochaine...


Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici

© 2006 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics