Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 14/07/2007

Equipe de Brian Joubert (enregistrée le 6 juin 2007)

Publié le dimanche 15 juillet 2007 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

JPEG - 225.5 ko

De gauche à droite : Lysa Pastor, Matthieu Bataille, Brian Joubert et Jeremy Michalak.


Quatrième émission de la saison et cette fois elle a réussi à me tenir en haleine d’un bout à l’autre grâce à divers éléments qui font que cette émission a été une réussite à tout point de vue.

Post-générique

La saynète entre Olivier et Passe-Muraille dans la salle du « cryptogramme » ne m’a pas trop convaincue, j’ai trouvé en fait la scène sans réel intérêt, plate et peu intéressante. Bref, on a vu beaucoup mieux pour un début d’émission. Bof, bof...

Épreuves

Si durant les dernières émissions, le nombre de clés était mince, voire complètement insuffisant, cette équipe a changé enfin la donne en récoltant six.

  • Laurent Violet est de corvée, il va devoir retirer un à un des sacs d’une barre de fer verticale, pour pouvoir récupérer la clé qui se trouve en dessous de tous les sacs. Il échoue dans cette nouvelle épreuve 2007 de peu, et est même fait prisonnier. Il faut avouer qu’être prisonnier d’entrée de jeu doit être particulièrement frustrant, pour le candidat, mais aussi pour l’équipe.
  • Isabelle, Mathieu et Brian sont envoyés dans les « Perches » pour jouer à un jeu de morpion au plafond. Ils comprennent tout de suite le principe du jeu et trouvent très rapidement les trois numéros alignés. La clé, retenue par un fil de fer, est libérée par les trois candidats, qui réussissent sans problème à tenir trois secondes, c’est bien joué.
  • Lysa a bien du mal chez le Père-Fouras, bien que le mot soit simple à trouver ! Le mulet est bien sûr issu d’une jument et d’un âne.
  • Jérémy rentre dans la « Salle d’armes », mais ses points d’appui semblent insuffisants et il tombe à plusieurs reprises sans toucher pour autant le cœur de cible. Il ne parvient donc pas à attraper la clé.
  • Mathieu doit lutter pour que le cabestan atteigne le mécanisme antiretour, il finit par battre l’Homme-Fort assez rapidement, une clé de plus ! Bravo à lui, car cette épreuve n’est pas des plus simples.
  • Isabelle rentre dans la terrible cellule de la « Ventouse » où toute chute sur le sol de la cellule est fatale. Si elle ne chute pas, elle met trop de temps pour aller chercher la clé et le temps lui manque pour son retour, malgré sa grande rapidité sur la fin. Elle est faite prisonnière alors qu’elle allait atteindre la trappe de sortie. Mais telle est la dure loi du jeu, et Passe-Partout a bien appliqué le règlement.
  • Brian se reconvertit en boxeur le temps d’une épreuve et ses coups sont plutôt bien envoyés puisqu’il réussit l’épreuve assez rapidement et sans aucune difficulté. Encore une belle réussite.
  • Jérémy est ensuite choisi par le Chinois, et Liza doit résoudre le casse-tête proposé par M. Chang pour qu’il soit libéré et que l’équipe obtienne une clé de plus. La mission est réussie, Liza contient son stresse et reconstitue la figure demandée. Première réussite de la saison pour cette épreuve plutôt ardue, même si la figure semblait plus simple aujourd’hui.
  • Jeremy n’a pas le temps de dire ouf qu’il est envoyé en vigie pour une énigme. Il trouve le mot service assez vite et c’est une cinquième clé qui va s’ajouter au trousseau de Passe-Partout.
  • Olivier choisit Mathieu pour réaliser l’épreuve d’ « Excalibur », seulement il ne manque pas de lui mettre la pression en évoquant l’exploit réalisé en 2003 par le champion de judo Stéphane Traineau qui avait retiré l’épée et tranché le cordage en 20 secondes chronos... Le fait est que Mathieu ne parvient pas à trancher le cordage et sort donc sans la clé.
  • Brian est quant à lui envoyé dans une des épreuves les plus difficiles du Fort, le « Manolier ». Il a la bonne technique, en gardant un peu appui sur l’échelle au début, mais aussi sur le repose-pied à mi-parcours. Cela ne sera malheureusement pas suffisant et il tombe à quelques mètres seulement de la clé.
  • Lysa est envoyée dans le « Filet-boulet » et elle s’en sort à merveille puisqu’elle arrive à faire coulisser le boulet dans la gouttière et à récupérer une sixième clé. La grille s’ouvrira donc au moins de moitié.
  • C’est l’heure de la dernière épreuve, Jérémy va dans le « Planétarium », mais ressort subitement croyant que ces coéquipiers lui demandent de sortir. Il retourne donc dans la cellule - puisqu’il lui reste du temps -, mais ne parvient pas pour autant à se saisir de la septième clé, dommage pour l’équipe.

Au final, la mission est remplie, même si le but ultime n’a pas été atteint. Toutefois, il s’en est fallu de peu pour que l’équipe obtienne les sept clés, beaucoup d’épreuves ayant été ratées de peu. Une partie agréable à regarder où les candidats étaient tous motivés et efficaces, malgré quelques erreurs d’appréciation de temps, qui ont valu deux prisonniers à l’équipe.

Le « Cryptogramme »

Lysa est donc désignée plongeuse et va donc avoir la charge de ramener les matrices nécessaires au décodage de la phrase secrète à son équipe via un hublot prévu à cet effet.

La progression de l’équipe est plutôt longue, même s’ils parviennent à leur fin en trouvant : « La roue qui tourne ne rouille pas ».

Le coffret à Boyards est donc libéré, mais la partie gagnée de justesse, puisque le hublot commençait à s’obscurcir, le temps arrivant à son terme.

Laurent et Isabelle font le parcours saisonnier et se libèrent sans difficulté.

Aventures

L’heure des aventures a sonné. Si la partie clés a été plutôt réussie, on n’en dira pas autant de celle-ci.

  • Jérémy réalise l’épreuve de la « Mono-chaise », mais son équipe et lui sont beaucoup trop lents, l’indice explose alors qu’une seule partie du code a été trouvé.
  • Mathieu est très courageux, malgré son stress qui affole un peu les araignées, il réussit cette aventure avec brio en trouvant les deux parties du code, l’une sur une araignée et l’autre sur un scorpion.
  • Brian et Lysa sont choisis pour effectuer l’aventure de la « Tyrolienne ». Mais Brian est vite tétanisé et ne parvient pas du tout à plonger en apnée pour récupérer la nacelle nécessaire à la récupération du code. C’est un échec assez étonnant de la part de Brian, qui a de quoi laisser perplexe. Mais sur le Fort, personne n’est à l’abri de ce genre de choses, il est toujours plus facile de regarder l’émission tranquillement chez soi.
  • Laurent est envoyé en vigie et il ne fait vraiment aucun effort. L’énigme mathématique était d’une simplicité enfantine, mais il ne calcule rien et ne cherche même pas. Zéro pointé pour ce candidat sur ce coup... Mais cette vigie est vraiment drôle, le Père-Fouras interpelle Passe-Temps qui lui aussi se trompe en donnant sa réponse. Une scène bien marrante à regarder, voilà le genre de saynète qu’il faudrait renouveler, rien ne vaut l’improvisation.
  • Isabelle finit la partie aventure par la « Varappe » sur le mur du Fort, elle évolue très bien sur la paroi, et parvient sans problème à se saisir de la cartouche-indice. C’est une belle performance.

Seulement deux aventures de réussies, c’est relativement peu et ce n’est pas la moyenne. Un indice en plus n’aurait pas été du luxe.

Conseil

À l’image des aventures, le Conseil est plus que mitigé...

  • Mathieu, qui donne pourtant l’impression d’avoir une force incroyable lâche son « Poids » avant le Maître et perd donc son duel.
  • Isabelle manque aussi de perdre le sien, mais elle gagne de justesse, le Maître ayant fait aussi une erreur dans le duel des « Billes », c’est donc à elle que la victoire va.
  • Brian manque de chance et se fait battre par le Maître dans le duel du « Mot Boyard ».
  • Enfin, Lysa est la seule à vraiment arracher une belle victoire en réussissant à ne pas faire s’écrouler l’ « Édifice » de petits fortins à empiler.

Deux duels sont réussis dont un de justesse. Cela fait donc 3 minutes 30 dans la Salle du Trésor, un score honnête. Notons toutefois les belles performances des Maîtres pour cette émission.

Salle du Trésor

On s’attendait à cette stratégie, ils échangent un indice sur les deux récupérés contre la septième clé. La grille s’ouvrira donc entièrement.

Le premier indice découvert est Moulin. Laurent se sacrifie ainsi que Jérémy et les mots Photo et Averse sont ajoutés au premier. Laurent Violet, qui n’a guère brillé durant le jeu trouve très rapidement le mot GRAIN, bien joué à lui, ce n’était pas si évident.
Ils sont donc quatre à rentrer dans la Salle du Trésor et n’auront de fait que quatre chances sur les six possibles pour ouvrir le coffret rempli de Boyards. Ils ont de la chance et ils trouvent la bonne clé, c’est ainsi 18 010 € qui vont aller à l’association « G.S.C.F. », une bien belle somme pour une équipe très méritante.

Animation

Je pense désormais pouvoir dire qu’Anne-Gaëlle a su trouver complètement sa place en tant que coanimatrice aux côtés d’Olivier. Ils animent tous les deux d’une main de maître et il est difficile de trouver quelque chose à leur reprocher. C’est pourquoi je n’évoquerai plus l’animation à partir de la semaine prochaine, sauf si j’ai un élément important à ajouter.

Conclusion

J’ai passé un agréable moment en compagnie de cette équipe. Il y avait à peu près tout ce que l’on peut attendre d’une émission réussie : de belles réussites, de l’humour, de l’efficacité, de la motivation, beaucoup de boyards, des candidats sympas...

J’ai particulièrement aimé Jérémy Michalak qui a contribué à la très bonne ambiance de l’émission et la complicité qu’il avait avec Anne-Gaëlle qui a excellé aussi de son côté. D’une manière générale, chacun des candidats a su apporter son grain de sel et aider l’équipe dans sa quête, ce qui est assez satisfaisant.

De plus, le fait qu’une équipe attrape enfin plus de clés était vraiment plaisant, après trois équipes qui stagnaient à quatre ou cinq clés.

Je donne donc 15/20 à cette émission qui m’a beaucoup amusé grâce notamment à un humour bien placé, que ce soit de la part d’Olivier, d’Anne-Gaëlle, des candidats ou même du Père-Fouras.

Rendez-vous la semaine prochaine avec l’équipe de Jackson Richardson !


Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !

© 2007 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics