Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 11/08/2007

Équipe d’Olivier Sitruk (enregistrée le 14 juin 2007)

Publié le samedi 11 août 2007 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

JPEG - 210.3 ko

De gauche à droite : Natalia Dontcheva, Stéphan Guérin-Tillié, Olivier Sitruk, Marie Guillard, François Vincentelli et Arthur Jugnot.


Cette tête d’affiche, à la base, me plaisait assez et je n’ai pas été déçu le moins du monde par l’équipe qui a su aller au bout de l’aventure en cumulant de belles réussites.

Cette émission marque à nouveau la récolte des sept clés, ce qui est un fait assez rare aujourd’hui pour être signalé.

Les similitudes avec l’équipe de Jackson Richardson sont nombreuses, à la seule différence que l’équipe d’Olivier Sitruk a décroché la cagnotte en trouvant le mot code du jour.

Post-générique

Ça commence vraiment bien ce soir puisque la saynète est tout à fait excellente. Olivier Minne qui mime le fait d’embrocher le cameraman, très bonne idée et très distrayant à voir à l’écran. De plus, bonne idée également d’avoir réalisé une saynète dans une cellule du Fort.

Épreuves

Sur douze épreuves effectuées, sept seront réussies soit plus que la moyenne. J’ai été très satisfait de voir une équipe décrocher les sept clés en ayant des épreuves de difficulté variable, ni trop aisées, ni trop difficiles.

  • François Vincentelli se mesure au « Manolier », l’une des épreuves les plus physiques du jeu. S’il réalise tout juste la moitié du parcours, sa chute lui sera fatale puisque ses bras tétanisent et il ne peut donc sortir avec la clé.
  • Natalia, quant à elle, réussit d’un cheveu l’épreuve de la « Salle d’armes », après plusieurs tentatives, sa dernière sera la bonne, elle percute de plein fouet le cœur de la cible et fait tomber la clé.
  • Chez le Père-Fouras, Olivier Sitruk ne trouve pas le mot « Acte », on ne lui jettera pas la pierre, car l’énigme n’avait rien de simple.
  • Stéphan et Marie rentrent dans le « Barillet » et parviennent à le faire passer d’une cloison à l’autre assez rapidement, du moins suffisamment pour réussir à ouvrir la porte du coffre-fort retenant la clé.
  • Arthur Jugnot va prendre une sérieuse douche sur le « Tapis roulant », mais cela en valait la peine puisqu’il fait remonter rapidement la clé en ne chutant que très peu du tapis. C’est déjà la troisième clé.
  • Olivier a la charge de manier une « Pince » diabolique, mais en voulant être trop rapide, il échappe plusieurs disques, nécessaires au déblocage de la clé. Sa trop grande nervosité le fait échouer.
  • Natalia est sacrifiée par le Chinois tandis que Marie, sa camarade, devra résoudre le casse-tête si elle ne veut pas la perdre. Mais Marie évolue trop lentement et la figure à réaliser est fort compliquée, elle échoue et Natalia est faite prisonnière.
  • Stéphan est brillant dans l’épreuve du « Sisyphe » et n’est donc pas fait prisonnier. Il a réussi à garder son calme et à mesurer ses gestes.
  • François répond à la colle du Père-Fouras en répondant presque instantanément « Glacier ». L’équipe est maintenant sûre d’ouvrir la grille de la Salle du Trésor.
  • Marie est désignée pour aller dans le « Tuyau transparent ». Cette épreuve très stressante va faire perdre une nouvelle candidate à l’équipe puisque Marie met trop de temps pour redescendre, elle est donc faite prisonnière.
  • Olivier pénètre lui dans l’épreuve du « Métier à tisser », il évolue très bien puisqu’un seul aller-retour lui sera nécessaire pour faire basculer la clé.
  • Enfin, Arthur sort de la « Ventouse » sans avoir fait retentir l’alarme et donc en ayant évité de poser son pied par terre ou d’échapper un objet.

L’équipe dispose donc des sept clés, la grille s’ouvrira intégralement, la mission est réussie, même si deux prisonnières subsistent.

Le « Cryptogramme »

François est désigné comme plongeur pour le défi du « Cryptogramme ». Lui et son équipe sont un peu long à se mettre en route et perdent du temps.

Ils réussissent toutefois à décoder la phrase : « Chacun est bossu quand il se baisse », il ne restait plus de temps et l’équipe ne pouvait plus voir François via le hublot puisque celui-ci était entièrement obstrué.

Les deux prisonnières se sont libérées et le coffret à Boyards a été délivré de ses mâchoires d’acier.

Aventures

Après une bonne partie épreuves, la partie aventures est elle aussi bonne dans l’ensemble avec trois aventures réussies sur cinq proposées.

  • Stephan, qui visiblement a une peur bleue des serpents ne parvient pas à trouver le code, il est trop long et trop apeuré pour cela.
  • Sous une pluie battante, Arthur se donne à fond dans l’aventure de la « Mono-chaise » et une cartouche-indice est donc délivrée grâce à son efficacité.
  • Olivier Sitruk et Natalia Dontcheva sont tout aussi bons dans le « Taquin marin » puisqu’ils font coulisser, parfois même avec une certaine aisance, les pièces du taquin. Ils finissent par libérer la cartouche-indice.
  • Stéphan n’a pas brillé en vigie puisqu’il n’a pas résolu l’énigme de calcul mental.
  • Pour terminer, Vincent réussit avec une rapidité extrême la « Tête chercheuse », sans prendre peur. Trois aventures sur quatre sont donc réussies, c’est très bien joué et plus que satisfaisant.

Conseil

À l’inverse des précédentes parties du jeu, le Conseil ne fut pas une grande réussite puisqu’un seul duel a été réussi, par Arthur Jugnot.

  • Arthur réussit donc le duel du « Billot », il plante les deux premiers clous tout de suite et gagne donc quinze secondes supplémentaires.
  • François tombe lui sur le nouveau duel 2007 des « Baguettes chinoises », mais il n’est décidément pas dans son élément puisqu’il ne parvient qu’à inscrire deux lettres.
  • Olivier soulève lui son « Poids », mais le Maître est un redoutable adversaire et Olivier est contraint de s’incliner, à bout de force.
  • Quant à Marie, elle ne fait pas s’écrouler la « Structure », mais plusieurs clous touchent le socle, le duel est donc nécessairement perdu.

Maigre bilan dans la Salle du Trésor, seulement 3 minutes 15 sur quatre minutes possibles.

Salle du Trésor

Avec sept clés acquises, la grille va pouvoir s’ouvrir entièrement. Puis trois indices ont également été récupérés et vont ainsi pouvoir être dégoupillés.

L’équipe trouve donc les mots : Prise, Blanc et Eau. Mais ils n’ont aucune idée du mot code. Pour réussir à le trouver au plus vite, ils décident de sacrifier Olivier et Marie qui donnent à l’équipe les mots « Gaz » et « Lièvre ».

Ils trouvent donc le mot code BEC et gagnent, en rapportant quelques centaines de Boyards qui donneront 10 670 € pour « Labonneaction.com ».

Conclusion

Ce samedi, ce fut une très bonne émission. L’équipe était soudée, motivée, porteuse d’une bonne ambiance et à fond dans l’aventure, il se dégageait une grande responsabilité et le désir de bien faire, bravo à eux pour ce bel esprit d’équipe qui restera parmi les meilleurs de cette Saison 2007.

Je tiens aussi à souligner la pertinence des saynètes, celle entre le Père-Fouras et Olivier était bien trouvée et celle au Conseil était tout simplement excellente ! Bonne exposition de La Boule également tout au long de l’émission. Efforts que j’encourage à renouveler pour chaque émission.

Au final, et pour toutes ces raisons, je mets 16/20 à cette émission.

À dans quinze jours pour la neuvième émission de la saison, avec l’équipe de Hicham Nazzal.


Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !

© 2007 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics