Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 05/07/2008

Équipe de Jackson Richardson (2008) (enregistrée le 3 juin 2008)

Publié le mercredi 9 juillet 2008 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

JPEG - 336.2 ko

De gauche à droite : Rémy Vercoutre, Karine Ruby, Julie Pomagalski, Daniel Narcisse, Jackson Richardson et, au premier plan, Haron Tanzit.


Qui dit nouvelle saison dit bien sûr nouvel avis.
L’année dernière, j’avais donné mon premier avis en commençant par dire qu’il serait urgent de revoir le générique, l’introduction de l’émission, la couleur du logo...

Cette année, je n’ai pas envie d’écrire ce que j’ai déjà écrit, car à l’inverse de l’émission, je ne souhaite pas me répéter encore et encore.

Au bout de six ans d’exploitation, le générique aurait dû changer, ce n’est toujours pas le cas...
On pourra dire ce qu’on veut, mais non, ce n’est pas normal. On ne propose pas une émission estivale pendant six ans de suite avec le même générique.

Bien sûr, il y a les 20 ans, l’année prochaine. Bien sûr, il est à parier que tout va se jouer en 2009 parce que c’est l’anniversaire du jeu. Bien sûr, on peut comprendre cette décision... Mais on est quand même frustrés et c’est dommage.

À noter que si en 2009 l’émission s’installe à nouveau dans une passable routine, ce ne sont pas que les fans qui risquent de se lasser. Non, non...

Post-générique

Que dire ? C’est toujours aussi bien, mais toujours la même chose en même temps. Olivier présente une nouvelle épreuve et enchaîne avec la présentation des candidats qui au passage n’a pas non plus changé malgré les demandes des fans depuis 2004...

La saynète était toutefois vraiment chouette, Olivier enfermé dans la cellule, bonne idée, on aurait peut-être aussi aimé voir Passe-Partout et Passe-temps le regard malicieux de l’autre côté de la porte.

Là encore, au risque de me répéter, il va falloir changer d’entrée en matière avec Anne-Gaëlle. STOP au proscénium. Est-ce le seul lieu sur ce gigantesque Fort ? Redonnons au rond central la place qu’il mérite et faisons du coup de gong une étape qui ne passe pas inaperçue.

Il faudrait aussi le retour du coup de gong final qui ouvrirait la grille, même s’il n’y a plus de chronomètre, ce serait plus logique. Le jeu devrait commencer ET finir par un coup de gong.

Épreuves

  • Jackson est le premier à tenter une épreuve. Et quelle première épreuve ! On apprend que ce grand champion du monde handball ne sait pas monter à la corde. On en perdrait notre latin. À partir de là, la clé est perdue d’avance... Ça commence mal avec ces « Étriers suspendus »... très mal !
  • Karine grimpe sur les vélos du « Cyclo-cardio » et c’est avec une belle aisance qu’elle réussit l’épreuve, sans franchement avoir l’air de trop peiner. Jolie performance toutefois, elle assure et rapporte la première clé.
  • Rémy monte en vigie et sèche sur l’énigme, on ne lui en voudra pas, car elle n’était pas simple. Il semblerait que le jeune homme se soit perdu dans les « Méandres » de sa mémoire...
  • Julie et Haron sont choisis pour faire passer le « Barillet » dans les différentes parois de la cellule, jusqu’au coffre-fort. Ils perdent beaucoup de temps à s’installer et cette perte de temps va leur être fatale puisque le barillet s’enraye dans une paroi et Julie ne peut plus ressortir, Haron doit quitter la cellule sans elle, ce n’est certes pas très élégant, mais il ne pouvait pas vraiment faire autrement. Ça va pour une fois... ;-)
  • Jackson et Daniel vont s’essayer à une nouvelle épreuve 2008, la « Cible ». Mission réussie ! Ils assurent bien, il leur faudra un peu plus de la moitié des ballons à leur disposition pour que Daniel vise juste et envoie le ballon dans le panier à l’autre bout de la cellule. Une épreuve très intéressante, que je vais avoir plaisir à suivre.
  • C’est l’heure de se rendre chez M. Chang, le plus célèbre Chinois de l’été, du moins en France. Après la petite saynète sympa avec Olivier, il désigne Karine comme victime sacrifiée et c’est Haron qui doit se coller au tangram. Comme dans la majorité des émissions de 2007, l’épreuve est ratée, alors même qu’Haron était très proche du but au début de la clepsydre. Dommage... Il emprisonne pour la seconde fois une de ses coéquipières qui tombent dans les cachots de la forteresse, sans la moindre surprise de la part de l’équipe d’ailleurs...
  • L’équipe n’a que deux clés, c’est donc tout naturellement que l’épreuve du « Tourniquet », dont les fans demandent la suppression depuis des années maintenant, arrive pour les sauver. Forcément ça donne une clé de plus.
  • L’épreuve suivante est moins aisée pour l’équipe. En effet, ce sont les « Balles de coton » qui attendent Rémy et après l’échec chez le Père-Fouras, il lui faudra ici essuyer un nouveau revers, plus sérieux cette fois puisqu’il est fait prisonnier, à un ballot du but. Pas de chance !
  • Jackson retrouve le Père-Fouras pour une savante énigme dont il décroche le sésame. « Marguerite » lui porte chance et il gagne une clé.
  • Pour ce dixième défi physique, retour d’une ancienne épreuve chère aux fidèles : les « Pierres extérieures ». Et là c’est une belle victoire de la part de Daniel, qui réussit l’exploit de remonter la clé attachée à de lourds boulets.
  • Prêt pour un petit match de boxe ? Haron semble motivé. Mais ici point d’adversaire sur le « Ring », seulement une cible et un punching-ball sur lesquels Haron doit frapper de toutes ses forces. Il se débrouille plutôt bien, mais s’épuise assez rapidement avant de quitter la cellule avec perte et fracas, car le temps manque.
  • Après l’épreuve du « Tourniquet », voici venir à la rescousse de l’équipe celle du « Tonneau », qui a changé de cellule cette année, mais dont la difficulté reste toujours inchangée (90 % de réussite au bas mot). Pourtant, coup de théâtre, Jackson ne parvient pas à récupérer la clé ! Eh oui, cela arrive. On pensait faire un cadeau à l’équipe, malheureusement il semble que cela ait été un cadeau empoisonné cette fois... Certains s’en féliciteront !
  • Il reste seulement deux minutes au chronomètre, mais cela sera suffisant pour que l’équipe parvienne à récupérer une sixième clé à treize secondes de la fin. Dans les « Mannequins », nouveauté 2008, Jackson et Daniel réussissent sans aucune difficulté à couper le cordage retenant la clé, accroché à un mannequin en fer forgé.

Bilan assez moyen pour cette partie : trois prisonniers, six clés tout de même, mais in extremis et aucun temps supplémentaire pour les aventures.

Le « Code couleur »

Passons à ce Cryptogramme bis rebaptisé « Code couleur » pour cette nouvelle saison.

Premièrement, on note que le décor n’a presque pas évolué pour cette pièce, ce qui, en plus du reste, n’est pas un bon point.

Deuxièmement, cette épreuve intermédiaire va dans tous les sens. On a presque du mal à comprendre comment ça fonctionne.

Troisièmement, aucune interactivité n’est à constater. Le téléspectateur est littéralement passif devant son écran, c’est pire que pour feu le Cryptogramme.

Là encore, l’équipe ne brille pas vraiment. Le code est trouvé, ce qui ouvre la trappe à Haron qui a été désigné pour plonger dans une des citernes du Fort. Il décrit le symbole qui est attaché au coffre, et le communique à ses camarades qui eux-mêmes lui indiquent la couleur (où est attachée une clé) à sortir du labyrinthe pour pouvoir libérer le coffre de son rail. À quelques secondes de la fin, Haron sort le coffret.

Une réussite sur le fil du rasoir d’après Anne-Gaëlle (pour ce qui nous concerne, le chronomètre que nous voyions à l’écran était vide).

Je n’ai pas évoqué le parcours des prisonniers, mais je suis tout de même satisfait de voir que cette partie a été raccourcie à l’écran, cela se ressent et j’ai trouvé la partie moins longue que celle du « Cryptogramme ». Bon point.

Aventures

Avec six clés en poche et un coffret rempli de Boyards, l’équipe peut se lancer dans les aventures. Enfin un peu d’action de la part de cette équipe (de sportifs, je le rappelle pour ceux qui l’auraient oublié).

  • Julie, Daniel et Jackson inaugurent le retour du « Radeau ». C’est indiscutablement une belle réussite de l’équipe, qui leur vaut une première cartouche.
  • Karine, elle, affronte le Père-Fouras et brillamment en plus puisqu’elle trouve rapidement le mot « marron », réponse de l’énigme. Une deuxième cartouche en poche, elle rejoint ses coéquipiers.
  • C’est Haron qui va assurer le spectacle pour cette troisième aventure. Il effectue une nouvelle aventure, la « Chaise instable ». Il doit faire coulisser une chaise en fer le long d’une poutre, s’asseoir dessus, pour enfin se mettre debout, sauter et attraper un trapèze. Il parvient à faire toutes ces actions avec beaucoup d’aisance, c’est joli à voir et c’est surtout une cartouche en plus au final.
  • Julie est mise de nouveau à contribution, elle doit rentrer dans la terrible aventure des « Araignées et scorpions » très redoutée des candidats. Pourtant, elle est efficace et après avoir manipulé trois mygales et un scorpion, elle trouve le code complet permettant de libérer une nouvelle cartouche.
  • Pour finir cette partie, quoi de mieux qu’un petit saut ? Rémy saute dans le vide pour la bonne cause et récupère une cinquième cartouche.

Alors que l’équipe n’avait pas enchaîné les réussites lors des épreuves, elle parvient lors des aventures à rafler les cinq cartouches disponibles. Ça fait plaisir à voir, enfin de belles aventures dignes de vrais sportifs.

Conseil

Les Maîtres des Ténèbres accueillent quatre candidats au Conseil.

  • Karine ne parvient pas à maintenir la « Structure » composée de clous, et est piégée par le Maître qui récupère le dernier clou, inutile à la stabilité de l’ensemble, mais ne laissant à Julie que les quatre clous fondateurs... Pas de chance, elle était bien partie.
  • Daniel doit lui faire fonctionner ses méninges dans le duel des « Billes » de couleurs. Après un rappel à l’ordre du Maître par Olivier, c’est pourtant Daniel qui perd le duel en se trompant sur la couleur d’une bille.
  • C’est au tour de Haron, qui enflamme calmement sa feuille de papier dans le duel du « Feu ». Le Maître ayant trop enflammé sa feuille se brûle rapidement les doigts et lâche prise. Cela tombe bien pour l’équipe qui gagne quinze secondes supplémentaires dans la Salle du Trésor.
  • Pour clôturer la séance, Julie gagne le duel des « Baguettes chinoises », en faisant preuve d’une belle habileté et surtout d’une formidable rapidité, qui lui permettent de rattraper et de vaincre le Maître des Ténèbres.

La séance s’achève et le bilan est correct pour l’équipe, trente secondes ont été remportées par l’équipe.

Salle du Trésor

C’est l’heure du dénouement. L’équipe fait le choix d’échanger une cartouche contre une clé, pour s’assurer une ouverture complète de la grille.

Les candidats perdent trop de temps à trouver le bon mot code, malgré les quatre indices en leur possession. Ils doivent faire deux sacrifices, ceux de Haron et de Rémy.

Avec les mots « Tambour », « Rouge », « Ours », « Cicatrice », « Banane » et « Pores », ils parviennent à trouver le mot code « Peau » et font tomber les Boyards.

Malheureusement, ils n’ont plus beaucoup de temps et doivent revenir en ayant rapporté une quantité moyenne de Boyards.

Mais la chance leur sourit et, malgré le fait qu’ils n’obtiennent que quatre des six passes proposés pour ouvrir le coffret gagné avec le « Code couleur », Julie ouvre le coffret contenant un bonus de Boyards.

Ils remportent 9 880 € pour l’Association Régionale des Enfants Polyhandicapés (AREP), une somme convenable pour un parcours modeste.

Animation

Excellente animation encore cette année, c’est le point positif depuis 2006. Il n’y a rien à redire de ce côté-là. Anne-Gaëlle et Olivier forment un bon duo d’animateurs et sont sur le Fort comme chez eux.

Anne-Gaëlle est de très bons conseils, on la sent désormais complètement intégrée et elle joue parfaitement son rôle de coach de l’équipe.

Pour 2009, un conseil, gardez ce magnifique duo...

Conclusion

Cette première émission est selon moi très moyenne. Nous n’avons eu aucune surprise, si ce n’est l’excellente saynète entre Passe-Muraille et Le Chinois qu’il convient de ne pas oublier. Bel effort sur ce point.

Pour ce qui est de l’équipe, mon avis est mitigé pour les performances. Magnifique parcours pour les aventures, mais on ne pourra pas en dire autant des épreuves... C’est dommage. Un bon esprit d’équipe. Les candidats étaient tous souriants, heureux d’être là et pour certains de prendre leur revanche. Cependant, une note de déception à cause des faibles performances de Jackson Richardson. On attendait mieux de lui.

La réalisation reste quant à elle très satisfaisante, tout comme les décors, toujours soignés, notamment pour l’épreuve des « Mannequins », très jolie à voir.

Pour cette première de la saison, ce sera donc un petit 12/20, car une première émission se doit quand même d’être plus surprenante et parce qu’on a connu mieux, notamment en 2003 ou 2006. Malgré tout, cela reste encore du très bon « Fort Boyard », si je puis dire. ;-)

À la semaine prochaine bien sûr !

Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !


© 2008 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics