Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 16/08/2008

Équipe de Bernard Yerlès (enregistrée le 9 juin 2008)

Publié le mercredi 20 août 2008 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

De gauche à droite et de haut en bas : Anne Richard, Bernard Yerlès, Yvon Back, Nicolas Gob, Blandine Bury et Julia Cécillon.


Finis les scénarios catastrophes de ces dernières semaines, l’équipe de Bernard Yerlès, si elle ne fut pas toujours brillante, nous a offert malgré tout de très bons moments et surtout un très beau dénouement, ce qui était très attendu depuis le début de cette saison 2008. Retour comme chaque semaine sur l’émission.

Post-générique

Une émission particulièrement tournée vers les odeurs boyardesques cette semaine, que ce soit chez le Chinois ou avec les espadrilles de La Boule, le nez d’Olivier en aura pris pour son grade cette semaine avec deux petites saynètes sortant de l’ordinaire et très bien pensées, l’une mettant La Boule à nouveau en valeur, malgré les circonstances ;-)

Épreuves

  • C’est parti avec le « Barillet », Anne Richard et Bernard Yerlès peinent à démarrer et perdent pas mal de temps. Même s’ils trouvent leur rythme, il leur manque un peu de temps pour ouvrir le coffre en fin de parcours, c’est bien dommage.
  • Nicolas Gob va faire un peu de vélo dans le « Cyclo-cardio » et rapporte la clé, sortant de la cellule complètement lessivé, ce qui prouve que cette épreuve est tout de même physique.
  • Blandine Bury rencontre le Père-Fouras en Vigie et cela se passe très bien puisque la belle demoiselle trouve le mot « Zeste » en quelques secondes seulement !
  • Julia Cécillon ne sourit pas dans les « Souris », mais parvient malgré tout à surmonter sa peur des petites bêtes et à rapporter la troisième clé à son équipe.
  • Yvon va pouvoir être le « centre du monde » comme le dit Olivier grâce à l’épreuve du « Planétarium » qu’il réussit en un temps record grâce à une bonne maîtrise de ses mouvements. Il sort donc avec la quatrième clé, déjà !
  • Mais cela était trop beau pour durer et Bernard Yerlès, après quelques chutes sur le « Tapis roulant », échoue. Il faut dire qu’il renverse à chaque fois la moitié du sceau à côté du réservoir, alors c’est sûr que cela n’aide pas. Un peu plus d’application lui aurait permis d’avoir la clé, même si c’est plus facile à dire qu’à faire.
  • Nicolas Gob et Julia Cécillon doivent faire coulisser les « Mannequins » dans la nouvelle épreuve du même nom. Mais ils perdent trop de temps auprès de la table à couture et doivent sortir avant d’avoir rejoint la paire de ciseaux en fin de parcours. Comme quoi, cette épreuve n’est pas si simple finalement...
  • C’est l’heure du traditionnel tangram concocté par notre ami le Chinois, et comme chaque semaine l’épreuve est ratée, même si Blandine était très proche du but. Du coup, Yvon file en prison.
  • Anne Richard est face au Magicien et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est troublée par ses multiples manipulations. Même si elle trouve deux petites clés, la troisième lui échappe et elle doit ressortir, très déçue.
  • Julia Cécillon essaye de résoudre l’énigme du Père-Fouras, et malgré la relative simplicité de celle-ci, elle sèche et repart sans avoir trouvé le mot « Monture ».
  • Blandine est choisie pour réaliser la terrible épreuve de la « Ventouse », génératrice de prisonniers. Elle évolue assez lentement et son saut dans le hamac lui sera fatal puisqu’elle glisse et tombe au sol. Elle ira donc tenir compagnie à Yvon dans les cahots du Fort.
  • Bernard Yerlès, après ses deux échecs successifs, réussit cette fois l’épreuve du « Filet-boulet » qui lui est proposée, il semble assez à l’aise. Il récupère enfin la cinquième clé, la grille pourra ainsi s’ouvrir.
  • Fin de parcours avec les « Étriers suspendus ». Si Nicolas est plein de bonne volonté, force est de constater qu’il perd beaucoup de temps en ne parvenant pas à garder ses pieds dans les étriers et en s’enroulant autour des cordages. Il doit sortir alors qu’il lui manque seulement quelques crochets pour parvenir à la clé.

Malgré un parcours très inégal avec un début en fanfare et une fin médiocre, l’équipe récupère tout de même cinq clés. On a cru que les sept clés seraient pour aujourd’hui, mais l’équipe est malheureusement passée à côté.

Le « Code couleur »

Il s’agit sans doute de l’équipe qui a été la plus rapide pour trouver le code-couleur. Grâce à une excellente organisation et une très bonne attention, le code est vite déchiffré et Nicolas peut ainsi aller récupérer le coffret, il ne mettra pas longtemps à sortir le passe du labyrinthe et à rejoindre Anne-Gaëlle.

Du côté des prisonniers, nous avons le droit au « One man show » d’Yvon qui rend cette partie moins longue et plus attrayante grâce à son humour, merci à lui !

Aventures

C’est parti pour cinq nouvelles aventures !

  • Anne Richard et Yvon Back sont très performants dans la « Tyrolienne », ils détachent la nasse en un rien de temps et parviennent à l’ouvrir tout aussi rapidement. Ils crient ainsi le code à l’équipe. Seul petit point noir : l’équipe restée sur le Fort met beaucoup de temps à ouvrir le cadenas, l’indice était proche de l’explosion.
  • Dans chaque émission, il y a une épreuve avec des animaux, et cette semaine c’est pour Blandine qui va devoir caresser les « Araignées et les scorpions ». Elle manipule avec une grande aisance les demoiselles du Fort et trouve une partie du code. Mais malheureusement, elle manque la deuxième partie, Anne-Gaëlle aurait pu la guider plus rapidement vers le coffre rempli de scorpions, puisqu’on sait tous qu’une partie est sur les araignées et une autre dans les scorpions.
  • Nicolas essaye la nouvelle aventure l’« Amarre trop courte » et il la réussit brillamment ! Toutefois, je n’ai pas trouvé cette nouvelle aventure très attrayante, on a connu mieux.
  • Bernard Yerlès échoue chez le Père-Fouras alors que l’énigme était pourtant d’une simplicité presque enfantine puisqu’il fallait trouver « Plan » tout simplement.
  • Pour terminer, Julia saute à l’élastique, mais manque l’indice, dommage, car cela aurait pu être intéressant pour l’équipe d’en gagner un troisième pour éviter de faire un sacrifice. Une partie aventure bien faiblarde avec très peu de réussites, mais l’équipe a vraiment fait de son mieux et aurait mérité d’avoir plus de cartouches.

Conseil

Olivier Minne souhaite bon appétit aux Maîtres qui vont pouvoir se régaler avec quatre nouveaux duels.

  • Yvon Back écrase littéralement le Maître en réussissant le duel des « Clous » sans aucune difficulté.
  • Anne Richard, pourtant bien partie, échoue finalement, car elle est rattrapée par le Maître, plus rapide.
  • Bernard Yerlès lui aussi n’a pas de chance, à cause d’une fléchette lancée en dehors de la cible, le Maître s’envole et gagne le duel très nettement, visant même le cœur de la cible avec sa dernière fléchette.
  • Blandine clôt cette nouvelle séance au Conseil en recomposant le « Mot BOYARD » en première.

L’équipe a finalement cinq clés, deux indices et trois minutes trente dans la Salle du Trésor, des performances moyennes et sans éclat malgré les efforts consentis.

Salle du Trésor

L’équipe décide de sacrifier un indice contre une clé supplémentaire pour ouvrir la grille à moitié. Ils ne disposent plus que d’un seul indice : « Chien ».

Bernard Yerlès se sacrifie donc pour donner à son équipe un autre mot, qui leur permettra peut-être de les mettre sur la bonne piste. Et c’est le cas puisqu’Yvon trouve immédiatement le mot code « Arrêt ».

Grâce à une phase de réflexion réduite, l’équipe bénéficie de beaucoup de temps dans la Salle du Trésor pour ramasser les Boyards qui finissent par tomber, récompensant ainsi leurs efforts.

Ils gagnent donc la très belle somme de 16 670 € pour l’association « CARE France » dont le projet 2008 est d’ouvrir des orphelinats et dispensaires en Roumanie.

Conclusion

Une très belle équipe selon moi, qui a vraiment fait son possible dans toutes les parties du jeu et qui malheureusement a très souvent manqué de chance. Les performances réalisées par les candidats sont donc inégales, mais le dénouement de l’émission très positif.

Grâce à Yvon, l’équipe a tout de suite trouvé le bon mot code, avec un seul candidat sacrifié. Et pour le coup, malgré un parcours en demi-teinte, l’équipe a vraiment brillé lors de la partie cruciale du jeu.

Cette semaine, on peut noter également la très belle complicité entre Anne-Gaëlle et Olivier, ce qui ne fait que renforcer mon avis, ce duo fonctionne très bien et j’espère le retrouver pour les 20 ans du jeu l’année prochaine.

Au final, pour toutes ces raisons et malgré des performances moyennes, je décerne un beau 14.5/20 à l’émission, car l’équipe a vraiment mérité son gain final après tant d’efforts et de motivation. De plus, l’équipe était vraiment sympathique, sachant bien doser ses interventions entre humour et sérieux. L’équipe frôle le 15/20, sans mon barème précis, c’est la note que j’aurais donnée.

À la semaine prochaine avec le retour de Brian Joubert !

Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !


© 2008 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics