Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 27/06/2009

Équipe d’Éva Longoria (enregistrée le 6 juin 2009)

Publié le mercredi 1er juillet 2009 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

Après des jours voire des semaines d’attente, nous avons enfin pu voir la première émission de cette saison anniversaire. L’année dernière j’avais attribué une note moyenne à la première saison qui ne m’avait pas vraiment convaincu. Cette année les choses changent, autant annoncer la couleur tout de suite, j’ai apprécié ce premier numéro de la saison, pour tout dire, je crois qu’il s’agit depuis 2006 de l’un de mes démarrages préférés. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde ! Le rythme de l’émission est dorénavant excellent (j’y reviendrais), aucune partie ne m’a semblé longuette ou dénuée d’intérêt. Par ailleurs, cerise sur le gâteau, les candidats étaient presque tous très motivés, notamment Eva qui fut brillante de détermination, de concentration et de volontarisme ! Un exemple ! Retour sur ce premier numéro de la saison.

Eva Longoria et Tony Parker se sont donnés à fond dans les épreuves !

Générique

Ça y est ! Cette fois c’est la bonne, le générique a enfin évolué. Après six saisons d’exploitation, le générique mis en place en 2003, inaugurant l’ère des écrans séparés, tombe dans les oubliettes et laisse place à un générique flambant neuf (pour voir le générique sur le site, cliquez ICI !).

Que dire de ce nouveau générique ? Dans un premier temps, j’ai été étonné, voire dérouté par le virage à 180° pris par la production. Jusqu’alors nous étions habitués à voir un générique avec des vues du Fort et là arrivent des images de synthèse, en 3D. Le Fort a complètement été modélisé en 3D, de manière remarquable au passage. Après plusieurs visionnages, je dois dire que j’adore les premières images, celles avec le Fort, les vagues, le tonnerre et les éclairs, où l’on peut lire « Avec la participation du Conseil général de Charente-Maritime ». Cela donne un côté dramatique, obscur, imprenable au Fort. Le mystère est posé d’entrée de jeu.

Cela se complique un peu ensuite, je suis beaucoup moins convaincu par les machineries que l’on peut voir en passant par la fontaine aux Boyards et en ressortant par la tête de tigre. Cela me paraît un peu trop « futuriste », trop jeu vidéo comme l’ont déjà noté quelques-uns. D’ailleurs, on regrette aussi que dans les petites télévisions on retrouve des images de l’ancien générique, cela paraît un peu décalé, comme si l’ancien générique planait toujours au-dessus de nos têtes ne voulant pas tirer complètement sa révérence.

Concernant la musique, il est vrai qu’elle ne change pas, mais très franchement je l’apprécie toujours autant donc cela me dérange moins. Elle a ce côté dramatique qui fait qu’elle s’intègre parfaitement à ce genre de générique.
Au final, je suis plutôt convaincu par ce nouveau générique, les mouvements de vidéo sont particulièrement fluides ce qui est agréable à regarder. L’idée du trou de la serrure par lequel on entre vraiment dans l’émission est excellente. On sent d’entrée de jeu le rythme soutenu qui nous attend, voilà la vraie différence avec les saisons précédentes. Merci donc à la production, notre attente a été récompensée, même si nous n’avions peut-être pas pensé à ce genre de générique.

Post-générique

La saynète entre Olivier et Anne-Gaëlle présentant le « chemin de fer » était sympathique, on sent qu’Anne-Gaëlle a parfaitement trouvé sa place d’animatrice, elle s’affirme de plus en plus tout en restant parfaitement naturelle. En revanche, le chemin de fer lui-même ne m’a pas convaincu, je trouve qu’il n’est pas très esthétique au final. En 2000, il y avait le cadran des couleurs par exemple, qui lui était plutôt joli. Ici, on peine à trouver de l’intérêt à cette frise qui en plus d’être longue fait doublon avec le chronomètre et oblige à s’arrêter pour faire le point. Je préférais encore l’horloge à clés qui était assez jolie dans le rond central.

Une autre bonne surprise pour l’après-générique, l’équipe retrouve sa place autour du rond central pour parler de l’association. Depuis la création du jeu, il s’agit probablement de l’endroit le plus approprié pour le faire.

Préambule : l’épreuve du tube

Arrive la nouvelle épreuve de groupe. Je suis très partagée pour cette nouveauté. Autant je trouve que c’est une bonne idée de permettre à l’équipe de gagner une épreuve supplémentaire, autant le principe du jeu me laisse perplexe. Comme beaucoup, le fait que l’eau coule dans un simple verre sans autre effet m’a semblé très peu boyardesque. Toutefois, cette épreuve a le mérite de dynamiser un peu le début de l’émission pour nous mettre directement dans l’ambiance. Reste à savoir si nous ne risquons pas de nous en lasser au bout de dix émissions, c’est le risque de ce genre de mini-épreuve récurrente. J’ai bien aimé la musique assez stressante qui passait pendant cette phase. Quoi qu’il en soit, l’équipe réussit cette épreuve introductive et gagne le droit de faire une épreuve supplémentaire.

Épreuves

Je ne détaillerais plus chaque épreuve une par une comme je le faisais l’année dernière, le résumé illustré récapitulant déjà les épreuves réalisées. Je vais cette année donner un sentiment plus général et plus bref sur chacune des parties, ne retenant que les moments clés.
Cette partie commence avec un coup de gong, toujours donné par La Boule, qu’on ne verra donc que cinq secondes ce soir ! Le chronomètre apparaît et là surprise il a évolué, ce sont désormais des sphères qui bougent tout autour. Je ne sais pas trop quoi en penser, il n’est pas désagréable, mais je vais devoir m’y habituer. L’habillage graphique semblant très orienté cette année vers les engrenages et la mécanique. Justement en parlant d’habillage graphique, il y a peut-être un peu trop de bleu lorsque l’équipe gagne une clé, le logo tranche entouré d’autant de bleu. Il va aussi falloir que je m’habitue.

Du côté des nouvelles épreuves, on en aura quand même vu trois sur les six ce soir, ce qui est appréciable. Le « Mal de mur » me paraît assez simple même s’il faut s’y reprendre plusieurs fois. L’épreuve du « Billard » en revanche semble beaucoup plus ardue, visiblement il est très difficile de viser juste et même quand c’est le cas, la bille ne rentre pas toujours dans le trou prévu à cet effet. Cette épreuve devrait donner du fil à retorde aux candidats. Enfin, on a pu voir aussi la « Chambrière », de mon côté j’aime bien cette épreuve. Je trouve qu’elle a le mérite d’exploiter un lieu différent. Puis elle ne semble pas trop simple : la principale difficulté est d’arriver à ce que le crochet soit dirigé vers l’ouverture de la clé, ce qui n’est pas une mince affaire. Les tigres quant à eux étaient assez paisibles, mais cela doit rester un peu impressionnant pour le candidat. Je note aussi que j’ai apprécié la musique dans cette épreuve. Toutefois, je suis étonné, car on ne reconnaît pas tellement le style Koulak dans les nouvelles musiques. Celles-ci ressemblent à des musiques de suspense que l’on peut entendre dans des films hollywoodiens ou des superproductions comme Harry Potter c’est très déroutant. La musique de la course en revanche ne me plaît absolument pas.

M. Tchan a cette année changé son casse-tête, le candidat choisi doit désormais placer des pièces selon un ordre précis, mais le schéma qu’il doit reproduire tourne, ce qui le désoriente. Je ne sais pas si l’épreuve est plus simple qu’avant, je crois qu’il aurait fallu interrompre la rotation du schéma à la moitié de la clepsydre pour rendre l’épreuve plus réalisable.
Pour le reste, je retiens la très belle performance d’Eva, Pierre et Tony Parker dans les « Perches », ils ont été brillants tous les trois, en particulier Eva qui ne s’est pas démontée et a su tenir bon en haut des perches.
Eva a aussi réussi l’épreuve des « Souris » sans rechigner et se plaindre malgré sa crainte, elle a montré un bel exemple.

Enfin, je retiens aussi Pierre Parker et Eva dans l’épreuve des « Baguettes », Eva s’est fort bien débrouillée, elle était très concentrée.
En bref, une équipe très motivée surtout Eva qui fut une candidate exemplaire. Le seul bémol fut Laëtitia qui ne m’a pas semblé particulièrement motivée et dans le jeu.
L’équipe toutefois et malgré sa bonne volonté n’a récupéré que cinq clés et deux de ses candidats sont emprisonnés, dommage. Je pense aussi que l’épreuve bonus sera à mon avis toujours une épreuve assez simple : « Métier à tisser », « Tourniquet » ou « Tonneau » devrait venir à la rescousse des candidats. Ce n’est pas plus mal, car j’ai trouvé les épreuves très variées ce soir, j’espère qu’il en sera de même toute la saison.

Salle des défis

C’est la bonne surprise de cette cuvée 2009. J’avais peur que cette année encore nous ayons le droit à une partie intermédiaire longue et qui casserait le rythme du jeu. Eh bien j’ai été agréablement surpris, je pense que la production a entendu nos réclamations à ce sujet. J’ai trouvé cette partie assez dynamique et entraînante, en tout cas pas ennuyeuse. Je crois que la suppression du parcours des prisonniers y est pour beaucoup. La pièce est bien décorée et change du Cryptogramme et du Code-couleur de ces dernières années, dont la pièce était finalement assez semblable. Cette fois on a vraiment l’impression de changer d’endroit. Le seul bémol de cette partie est la non-présence de La Boule, remplacé dans son rôle de geôlier par Monsieur Tchan, certes excellent, mais qui fait perde du temps de présence à La Boule.
En bref, une partie intermédiaire qui casse moins le rythme du jeu, on a l’impression d’arriver très vite sur les aventures. Un bon point.

L’équipe récupère deux coffrets, car Laëtitia, visiblement pas prête à combattre les scolopendres et les blattes, ne parvient pas à aller jusqu’au bout du défi. L’équipe devra donc choisir un coffre au hasard en fin d’émission.

Aventures

Cette partie ne subit pas vraiment de modification importante. Hormis le chronomètre, composé d’engrenages et si j’ai bien écouté un remix de la musique de la « Tête chercheuse », qui ne me gêne pas.

Belle performance de Tony Parker dans la « Chaise instable », tout comme Pierre dans la « Tête chercheuse ». Eva à quant à elle était remarquable et vraiment rapide dans l’aventure de la « Toile d’araignée », une très belle performance, on voyait qu’elle voulait l’avoir cette cartouche. En revanche, l’aventure du « Radeau » a été un véritable fiasco sur la fin, l’équipe n’a pas adopté la bonne stratégie pour monter en haut malgré les conseils répétés d’Anne-Gaëlle.

Conseil

L’idée de faire miser l’équipe sur la réussite ou non d’un duel met vraiment du piment à cette partie et je trouve que cela fonctionne bien à l’écran. Plutôt que d’attendre passivement que chaque membre de l’équipe passe, les candidats restés à l’extérieur participent, ce qui rend cette partie plus vivante et interactive. La disposition du Conseil, ainsi que les quelques petits changements me plaisent bien. Seul bémol, comme la grande majorité, je trouve l’entrée du Conseil assez superflue, le passage étroit pour s’y rendre n’a guère d’intérêt. Le fait de faire descendre les candidats par l’échelle pour renforcer le mythe du Conseil souterrain est intéressant, mais moins esthétique que la porte.

Les deux nouveaux duels sont bien trouvés, mais je préfère celui de la Structure instable qui est plus agréable à regarder. L’autre duel avec les pièces hexagonales m’a paru assez long.
L’équipe a plutôt bien joué puisqu’elle a récupéré trois minutes trente au total dans la Salle du Trésor. Toutefois, seules deux mises de l’équipe sur les quatre se sont avérées judicieuses.

Salle du Trésor

On arrive enfin à la dernière partie du jeu. Finis les échanges d’indices contre des clés. Cette fois l’équipe devra subir les conséquences de son parcours. La grille ne s’ouvre que d’un quart pour cette équipe.

Les indices Saint-Jacques, Huile, Casse et Coquille aiguillent directement l’équipe sur Noix, un mot code assez simple pour cette première émission.
Un seul sacrifice a lieu, Pierre se sacrifie, mais son indice ne sert pas à l’équipe, car Alexis Rambur a déjà trouvé le mot.

Laëtitia ne rentre pas dans la Salle du Trésor, car l’équipe est composée exceptionnellement de sept candidats et donc un candidat doit rester en dehors par justice pour les autres équipes de 2009 qui n’auront que six membres. Avec un sacrifice, l’équipe ne peut essayer que cinq des six clés présentes dans la fontaine à Boyards et permettant d’ouvrir le coffret. Le coffret est lui aussi choisi au hasard (l’équipe en ayant récupéré deux).

Par chance, l’équipe ouvre le bon coffret ! Le contenu de celui-ci se rajoute au chaudron. Au final, malgré une grille ouverte au quart, l’équipe récupère la très belle somme de 22 340 € pour l’association « Make-A-Wish » grâce à une bonne organisation dans la Salle du Trésor.

Une fois de plus l’émission se conclut avec le cri habituel d’Olivier, qui commence sérieusement à lasser tout le monde.

Le générique de fin change peu, l’émission de la semaine suivante est toujours présentée rapidement et on peut toutefois constater une nouvelle vue : une montgolfière devant le Fort. Mais le générique de fin est au final toujours aussi bref.

Conclusion

En conclusion, il y a beaucoup de bonnes surprises cette saison. D’une part, la partie intermédiaire est beaucoup plus dynamique et moins longue, d’autre part on sent que le rythme général de l’émission s’accélère, le passage d’une partie à une autre et même d’une aventure à une autre est souvent bref. On ne va pas s’en plaindre, c’est justement ce qu’il fallait. Le générique a été refondu, ce que l’on attendait aussi depuis deux-trois ans au moins. Quant à l’habillage graphique, il me faudra un peu de temps pour m’y habituer. Le générique me plaît assez même si la 3D est énormément présente.

Cette saison propose tellement de nouveautés que je n’ai absolument pas eu le temps de m’ennuyer une seule seconde, alors qu’en 2008 l’épreuve intermédiaire du Code-couleur m’avait vraiment lassé.

Côté musiques, je suis mitigé, beaucoup sont appréciables, mais on a l’impression d’avoir à faire à deux compositeurs différents tant il y a un écart entre les nouvelles musiques et les anciennes, ce qui peut être un peu gênant tout de même.

Les nouveautés semblent prometteuses : trois nouveaux duels cette année c’est très bien. J’attends de voir les nouvelles aventures et les autres nouvelles épreuves. Les trois nouvelles épreuves déjà découvertes sont d’un bon niveau, le décor de la cellule du « Billard » joli à regarder.

Quant à l’équipe, je l’ai trouvée particulièrement motivée, notamment Eva qui jamais ne s’est plainte et a toujours su garder le sourire, nos personnalités françaises devraient en prendre de la graine. Tony et Pierre Parker étaient tout aussi concentrés. Le gain remporté était selon moi largement mérité.

Le seul point noir à l’heure actuelle est l’absence des personnages : La Boule est inexistant, Passe-Muraille reste très discret et d’une manière générale la population du Fort a tendance à disparaître : hormis Félindra il n’existe plus aucun personnage féminin et La Lutteuse et l’Homme fort ont complètement disparu du jeu, eux qui étaient pourtant des personnages récurrents à l’époque. La mécanique actuelle ne semble pas laisser beaucoup de place aux apartés, ce qui est dommage, car la saison 2008 avait réussi sur ce point à redonner un peu de vie au Fort. Reste à voir si cela évoluera ou non tout au long de la saison.

Note de l’émission : 15/20

Rendez-vous la semaine prochaine avec Miss France 2009 et les Yamakasi.

Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !


© 2009 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Photos : France 2 / Gilles Scarella

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics