Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 01/08/2009

Équipe de Patrice Laffont (enregistrée le 12 juin 2009)

Publié le mercredi 5 août 2009 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

Ils ont tous un point commun, celui d’avoir animé Fort Boyard à un moment donné de leur vie. Pour fêter les 20 ans de l’émission, France 2 a décidé de tous les réunir dans une même équipe. Patrice Laffont, Sophie Davant, Valérie Pascale, Jean-Pierre Castaldi et Sarah Lelouch sont donc tous les cinq revenus jouer les candidats dans une émission exceptionnelle. Et je n’ai pas été déçu... Oh, comment aurais-je pu l’être, seuls l’ambiance et le plaisir de tous les retrouver comptaient ce soir, bien plus que les performances. Cette émission nous a permis de faire ressurgir de nombreux souvenirs. Revenons donc sur ce numéro exceptionnel.

Patrice Laffont, Sophie Davant, Valérie Pascale, Jean-Pierre Castaldi et Sarah Lelouch ont cédé le temps d’une soirée leur statut d’animateur pour celui de candidat. Attention les yeux...

Préambule : l’épreuve du tube

L’émission s’ouvre sur une petite saynète qui aurait pu exister du temps de Patrice Laffont et d’ailleurs elle ressemble à celle qu’on a revue dernièrement dans le best of du 27 juin, celle où Patrice passait en revue tous les personnages du Fort. Aujourd’hui, Olivier préparait son petit comité formé de La Boule, Passe-Partout, Passe-Temps et Passe-Muraille. La Boule a pris Olivier pour le gong, Passe-Temps s’est trompé dans ses calculs... Et le coup du spectacle : la banderole « Bienvenue à la maison » jonchée de fautes d’orthographe. Mais qui est donc le responsable ? Nos trois malicieux Passes désignent La Boule, Olivier n’insiste pas face à la silhouette imposante de notre marin-geôlier. Sur ces entrefaites, l’émission commence.

Première surprise, seuls les cinq animateurs sont présentés un à un par Olivier. Stéphane Roquin, sixième membre de l’équipe dépêché au pied levé pour remplacer Gérard Holtz, dans l’impossibilité de venir, n’a pas encore rejoint l’équipe. Olivier fait un petit discours d’hommage pour remercier les anciens animateurs qui ont contribué au succès du jeu durant ces 20 ans écoulés.

Il faut attendre cette petite réunion de l’équipe au rond central pour qu’Olivier indique que toutes les équipes doivent être composées de six membres, aussi il indique que lui, le Père Fouras et les Maîtres des Ténèbres ont pensé à un membre de l’équipe technique pour rendre hommage à ceux qui travaillent dans l’ombre depuis 20 ans. Après quelques plaisanteries de nos facétieux candidats souhaitant qu’Olivier se joigne à eux, Sophie indique qu’à son époque il y avait un beau cadreur qui avait tout d’un George Clooney. Et voilà ainsi Stéphane Roquin, cadreur sous-marin de l’émission, qui lâche la caméra pour enfiler le maillot violet Fort Boyard tendu par Passe-Partout. Sophie indique s’être illustrée en palpant les muscles saillants des candidats à l’époque, ce à quoi Patrice ajoute que Cendrine n’était pas mal non plus dans ce registre.

Mais revenons au jeu proprement dit : l’épreuve du tube est calamiteuse. Nos anciens animateurs ne sont pas assez coordonnés si bien qu’ils s’emmêlent en donnant les chiffres. On notera la manière très originale et personnelle qu’a employée Sophie pour grimper sur Jean-Pierre afin d‘atteindre la plaquette, ce qui n’a pas manqué de faire rire Olivier.

Sarah ouvre le boîtier contenant le verre à remplir en tapant le code 1-2-9, mais malheureusement l’équipe n’a pas été assez rapide et il manque un peu de liquide pour faire déborder le verre.

Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas l’épreuve la plus importante, lance Anne-Gaëlle.

Épreuves

Hop, c’est parti pour 45 minutes de jeu. Patrice court à toute vitesse derrière Passe-Partout. Ça commence avec Sarah qui est désignée pour effectuer l’épreuve du « Smash ». Patrice ironise en disant que Sarah n’a pas fait Roland-Garros, ce que Miss Lelouch confirme, les débuts sont laborieux, elle ne parvient pas à toucher la balle. Après quelques secondes, elle y arrive, Patrice la félicite chaleureusement tout en ajoutant avec humour « il te faut 20 minutes pour comprendre ». Alors qu’un dernier coup manque pour que la clé ne tombe, Sarah doit ressortir, car le temps est presque fini. Dommage... Patrice enchaîne avec Sophie dans l’épreuve du Bonneteau. Sophie se remémore leur désastreux duo en 2000 dans l’épreuve des « Baguettes » où ils avaient brisé toutes les potiches. La production aurait-elle pensé qu’ils étaient trop nuls pour n’envoyer qu’un seul candidat ? C’est en tout cas la question que se pose Patrice, décidément en pleine forme ce soir et gardant son répondant habituel. Après avoir récupéré une petite clé sur les trois, ils doivent ressortir, car le temps touche à sa fin.

Valérie est appelée en vigie et brille en trouvant très rapidement le mot « Croûte » face à un Père-Fouras ravi de la retrouver. Au passage, on ne manquera pas d’évoquer la petite saynète entre Olivier et le Père Fouras et notamment à la fin la remarque « mais cela se porte froissé ça » du Père Fouras au sujet de sa célèbre tunique.

Tout le monde a eu droit à son épreuve sauf Jean-Pierre. Qu’à cela ne tienne, il est appelé dans le « Métier à tisser » et cela donne un spectacle des plus amusants. Patrice pense que Jean-Pierre a la grâce d’une mygale. De son côté, Jean-Pierre effectue un premier aller, mais ce sera le seul, il s’épuise et finit même par balancer les seaux à l’autre bout de la cellule, ce qui provoque l’hilarité générale. Il ne peut effectuer un autre passage et doit ressortir bredouille et complètement lessivé.

L’équipe rame et n’a qu’une seule clé à ce stade du jeu. Olivier précise que l’équipe n’est pas aidée par la chaleur ambiante régnant dans le Fort. Sarah reconnaît l’épreuve des « Perches » et elle fera même partir du voyage aux côtés de Valérie et Stéphane. Valérie est la première à monter en haut des perches, elle appuie sur le bouton et la lumière s’allume. Sarah et Stéphane font de même et en quinze secondes, la ligne est trouvée et la clé tombe. Une très belle performance qui permet de ramener une seconde clé.

Olivier indique à Sophie qu’ils ont pensé à elle pour l’épreuve du « Tonneau », ce qui fait grimacer gentiment Sophie, mais Olivier précise que c’est uniquement parce qu’elle est Bordelaise, qu’elle n’y voit rien d’autre ;-) La pauvre Sophie peine à manœuvrer ce gros tonneau et elle n’entend pas les conseils de Sarah qui lui précise qu’elle n’est pas obligée de ramener manuellement le tonneau, mais qu’elle peut très bien se contenter de prendre de l’élan. Sophie plaisante et dit qu’elle préfère vider les tonneaux que les rouler. Valérie est de nouveau choisie pour réaliser une petite varappe maison dans le « Mal de mur ». Sa tactique est la bonne, mais il lui manque un dernier appui pour se saisir convenablement de la clé.

Cette fois, c’est à Sarah de se rendre en vigie. Après des retrouvailles chaleureuses avec le Père Fouras qui souhaiterait la voir davantage, elle échoue à l’énigme en ne trouvant pas le mot « Marbre » malgré plusieurs réponses assez proches.

Jean-Pierre a eu un peu de temps pour se remettre de son parcours dans le « Métier à tisser » et s’attaque au « Billard », après quelques coups trop faibles, il réussit à entrer une bille, puis deux autres à la suite. Il sort et manque d’oublier la clé. Heureusement, la clepsydre n’est pas encore finie et il peut y retourner. Sacré Jean-Pierre ! C’est l’heure de retrouver M. Tchan, après une franche accolade avec Olivier, il désigne Sophie et c’est Valérie qui est chargée de la libérer. Avec l’aide de Sarah qui pointe son doigt sur le puzzle pour la guider, Valérie parvient à reconstituer la moitié du puzzle, malheureusement la clepsydre se vide et Sophie plonge en prison.

Patrice revient sur le devant de la scène avec l’épreuve de la « Chambrière ». Grâce à Jean-Pierre qui l’aide grandement dans cette épreuve en le soutenant par le bras, il récupère une quatrième clé.

Stéphane se lance dans l’épreuve des « Balles de coton » qui redeviennent dans cette émission une épreuve à prisonnier. Il est très efficace et parvient à ressortir avec la clé.

Enfin, Sarah rapporte la sixième clé en plongeant sa main dans les jarres remplies de souris et de substances gluantes. Elle ne semble pas trop effrayée et se prête au jeu sans difficulté.

L’équipe finit donc cette partie avec six clés, permettant une ouverture de la grille de moitié. Suite à l’échec lors de l’épreuve introductive du tube, l’équipe ne peut pas bénéficier d’une quatorzième épreuve pour tenter une septième clé.

Salle des défis

Sophie sort enfin de sa prison et doit plonger ses mains dans les blattes et les scolopendres du Fort pour libérer des barrettes sur lesquelles sont inscrits des chiffres. Patrice, avec l’aide de Sophie, effectue l’addition et place les chiffres par ordre croissant. Le coffre s’ouvre et il récupère les pièces métalliques.

Ensuite, c’est Valérie que M. Tchan choisit pour effectuer un deuxième défi. Elle plonge sa tête dans un aquarium rempli de crabes et parvient à faire apparaître un code que Sarah compose sur le coffre.

Les deux défis sont réussis, mais la suite va s’avérer catastrophique. Patrice rame complètement et doit obtenir l’aide de Sophie et de ses autres camarades pour placer les pièces métalliques. Contrairement à ce que le règlement stipule, plusieurs candidats placent les pièces métalliques alors que seuls Patrice et Sarah devaient le faire. Mais cela ne les aide pas, la confusion se fait sentir et le temps s’écoule. L’équipe échoue et ne parvient à éliminer aucun des trois coffrets, car aucune couleur n’a été recouverte complètement. La stratégie collective n’a pas fonctionné.

L’équipe devra donc miser sur la chance en fin d’émission en choisissant un coffret sur les trois récupérés.

Aventures

Après une partie épreuve correcte, une partie coffrets laborieuse, la partie aventure va permettre à l’équipe de renouer avec le succès puisque toutes les aventures vont être réussies avec brio !

Sophie Davant, avec l’excellente implication et coordination de son équipe, parvient à percer le ballon dans l’épreuve du « Rocket-man ».

Patrice est d’une efficacité et d’une rapidité incroyable chez le Père Fouras en trouvant le mot « Adresse ». Le Père Fouras tente de le faire douter, mais Patrice est sûr de lui et remporte la cartouche-indice.

Valérie nous gratifie d’un magnifique Saut de l’ange, elle est prodigieuse et se relève sans aucune difficulté.

De son côté Stéphane est choisi pour la « Tête chercheuse », il rate une étape, mais réussit quand même à se souvenir du code, ce qui fait que l’épreuve est également réussie, la chance a été pour une fois avec l’équipe.

Sarah clôture la partie avec l’aventure de la « Cloche », elle n’est pas rassurée, mais n’hésite pas à lâcher sa main de nombreuses fois. Grâce à sa ténacité et son courage, elle réussit l’aventure.

L’équipe obtient donc cinq cartouches-indices, une magnifique performance !

Conseil

Patrice est le premier à entrer dans le Conseil. Il note d’ailleurs que le lieu a profondément changé. On lui donne un duel qu’il ne connaît pas, celui des « Tourillons », et il le réussit, ce qui permet à l’équipe de gagner dix secondes supplémentaires.

C’est ensuite Sarah qui découvre ce lieu qu’elle ne connaissait pas et elle remporte aussi le duel des « Pièces hexagonales ». Cela fait vingt secondes de plus pour l’équipe.

Sophie a moins de chance avec l’ « Aquarium », elle perd le duel et fait donc perdre par la même occasion quinze secondes à l’équipe sur les trente déjà récupérées. S’ensuit un fou rire avec Olivier qui indique à Sophie qu’elle a quand même été bonne dans le duel, ce à quoi Sophie répond « Pas tant que ça visiblement » ;-)

Pour finir, Jean-Pierre est le dernier à tenter sa chance au Conseil, après une entrée fracassante, il s’illustre brillamment dans le duel du « Billot ». En faveur, il demande s’il peut éviter de repasser par le boyau, ce qu’Olivier consent bien sûr. Il rapporte trente secondes supplémentaires à son équipe.

L’équipe gagne donc 3 minutes 45 dans la Salle du Trésor, une belle performance.

Salle du Trésor

Au final, l’équipe est dans une situation plutôt avantageuse au terme du jeu. Ils ouvrent leurs cinq cartouches ce qui leur donne les indices : Emploi, Argent, Chien, Seconde et Musique. Valérie, qui a été brillante tout au long de l’émission, a un éclair de génie, et trouve très rapidement le mot code « TEMPS », sans qu’aucun sacrifice n’ait été fait. Patrice, en bon chef d’équipe, répartit les lettres du mot code et toute l’équipe entre dans la Salle du Trésor, non sans un brin d’inquiétude.

Les Boyards tombent enfin. Jean-Pierre se charge de récupérer les petites clés dans la fontaine, à coup de Boyards d’ailleurs, car certaines clés étaient au centre et donc difficiles à récupérer. Stéphane porte Sarah qui déverse un grand nombre de Boyards dans le chaudron. L’équipe sort à temps en ayant récolté un joli petit nombre de Boyards.

Et là, un nouveau miracle se produit. Sophie propose que ce soit Valérie qui choisisse le coffret parmi les trois. Aussi incroyable que cela puisse paraître, elle choisit le bon, Sarah l’ouvre avec la clé et les Boyards peuvent être ajoutés. Impressionnant !

L’équipe remporte alors la magnifique somme de 17 880 € pour l’association Hémochromatose France. Toute l’équipe est ravie, Patrice est aux anges et ne manque pas de féliciter Valérie, à qui l’équipe et l’association doivent vraiment beaucoup, elle a été magistrale tout au long de l’émission, vraiment impliquée et heureuse d’être là. À titre personnel j’espère la revoir très vite, car c’est une candidate, une animatrice et une femme vraiment charmante et d’une très grande gentillesse en plus d’être particulièrement efficace.

Conclusion

En définitive, quelle superbe émission ! Beaucoup de rigolades et d’humour. On sentait que l’équipe était vraiment unie, la complicité entre tous les anciens animateurs était vraiment très présente. Bref, l’ambiance était au top, ne manquait que Cendrine !

Valérie a été magnifique, impressionnante même, réussissant pratiquement tous les jeux qui lui ont été proposés. Elle nous a offert aussi un superbe moment avec son Saut de l’ange où elle a assuré.

Sarah a également été très courageuse, magnifique dans la « Cloche » et volontaire dans les « Souris ».

Patrice était lui aussi au meilleur de sa forme, ne manquant aucune occasion pour faire une petite blague ou un bon petit jeu de mots, notamment le fameux « Ca s’est joué non pas à un fil, mais à plusieurs fils » au sujet de l’échec de Jean-Pierre dans le « Métier à tisser ». Patrice a aussi montré qu’il était plus un intellectuel qu’un grand sportif.

Jean-Pierre lui aussi semblait vraiment heureux d’être là, il aura tout de même réussi sa petite partie de « Billard » ainsi que son duel au Conseil, ce qui n’est pas négligeable.

Enfin, Sophie a eu moins de chance dans les épreuves, mais a été très belle dans le « Rocket-man », elle est toujours souriante et très complice avec Patrice et même Olivier. C’est toujours un plaisir de la voir à Fort Boyard (troisième participation depuis 2000) ou dans ses émissions.

Quant à Stéphane, il a joué le jeu et ce n’était sûrement pas évident d’exister à côté de ces cinq grandes figures.

Si Olivier a eu un peu de mal à tenir l’équipe, tant elle était excitée, Anne-Gaëlle de son côté a tenu son rôle parfaitement et n’a pas cessé d’encourager l’équipe d’un bout à l’autre du jeu. Elle semblait également très contente de se retrouver avec tous ses prédécesseurs et on sentait qu’elle tenait encore plus que d’habitude à ce qu’ils gagnent un maximum de Boyards.

Note de l’émission : 17/20

À la semaine prochaine !

Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !


© 2009 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Photos : France 2 / Gilles Scarella

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics