Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 15/08/2009

Équipe des comédiens du film « LOL » (enregistrée le 10 juin 2009)

Publié le mercredi 19 août 2009 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

Quatre candidats de cette équipe avaient la particularité d’avoir participé au film LOL. Oui, mais voilà, est-ce suffisant pour les faire participer à Fort Boyard et surtout pour leur dédier une équipe ? On est en droit de se poser la question quand on constate l’audience catastrophique de ce numéro. En bon fidèle, j’ai bien sûr suivi ce huitième numéro, mais autant dire qu’il y a beaucoup à dire, entre le manque de sérieux et l’arrogance, cette équipe aura décidément fait très fort...

Les comédiens de « LOL » ont appris à leurs dépens qu’on ne joue pas la comédie à Fort Boyard. Voilà qui est dit...

Préambule : l’épreuve du tube

Voilà au moins une épreuve qui aura été réussie par l’équipe. Très rapidement, les chiffres communs aux deux plaques sont trouvés et le tube est stoppé. Les candidats gagnent donc une épreuve supplémentaire en dehors des 45 minutes réglementaires.

Très sûre d’elle, l’équipe s’avance peut-être un peu trop vite en disant que c’était fort simple... Ce à quoi Olivier ne manque pas de réagir. Ca va déchanter par la suite c’est sûr...

Épreuves

Félix Moati est le premier à entrer en scène dans l’épreuve du « Ring », après une petite réplique très amusante de ce dernier, affrontant Olivier avec humour, l’épreuve commence... mal ! Les coups ne sont pas assez percutants et le jeune garçon manque cruellement de puissance. Hop, on passe à Marion, Jérémy et Louis dans les « Perches ». Si Louis et Marion parviennent à se hisser où il faut, Jérémy est complètement épuisé et ne parvient plus à monter le long de la perche. C’est d’autant plus embêtant que c’est lui qui fait manquer la clé à son équipe... Chloé monte en vigie, mais est perdue, ne trouvant pas le mot BAIE, bien que la définition ne soit pas vraiment difficile. Jimmy Woha Woha prend la relève et smashe à merveille dans l’épreuve du même nom. Il remporte naturellement la clé, la toute première. Louis Sommer est appelé pour jouer les boulets, heu pour jouer dans le « Filet-boulet » plutôt et il se démarque puisqu’il parvient à faire passer le boulot dans le trou prévu à cet effet, et ce, juste à temps. Un beau suspense a eu lieu dans cette épreuve et une deuxième clé est donnée à Passe-Partout. Marion Chabassol ne manque pas non plus de courage et plonge sa main dans l’ensemble des jarres afin de récupérer ce qui sera la troisième clé. Mais ça se gâte chez M. Tchan : Félix est beaucoup trop long à reconstituer le puzzle (il faut dire que ses camarades ne l’aident pas des masses). Pas de chance, il avait à faire face à des mygales en plus. Le pauvre Louis tombe en prison. Chloé échoue lamentablement dans l’épreuve du « Tourniquet », n’ayant rien compris au principe de l’épreuve. Plutôt que de dévisser les vis papillon, la voilà en train de tourner en rond ! Jimmy Woha Woha, après avoir démontré ses qualités physiques, montre qu’il a quelques « facultés » intellectuelles, mot qu’il fallait trouver d’ailleurs. Jérémy tente de faire le « Dauphin », s’il va assez vite au début, il perd un temps énorme sur la fin en décrochant la clé. Avant d’être fait prisonnier, il déchire son tee-shirt, ce que le Père-Fouras ne manquera pas de lui faire remarquer d’ailleurs. Félix Moati avait sans doute hâte de retrouver son camarade Jérémy, il le rejoindra plus tôt que prévu en restant prisonnier dans l’épreuve du « Transformateur », ne comprenant pas qu’il doit sortir, il se précipite jusqu’à la fin du parcours, en attendant les bras ballants que cela se passe... C’est limite affligeant. Marion et Jimmy forme un duo de choc dans l’épreuve des « Baguettes », oui de choc c’est le cas de le dire, car ils brisent tous les pots à transporter... Aïe... C’est Jimmy qui effectue l’épreuve bonus du « Billard » et il est particulièrement à l’aise puisqu’il parvient à rentrer les trois billes malgré un début d’épreuve difficile.

Bilan assez médiocre puisque l’équipe n’obtient que cinq clés, et de justesse de surcroît, grâce à l’épreuve bonus.

Salle des défis

Comme si cela ne suffisait pas, après une partie épreuves calamiteuse, la partie avec les coffrets ne va pas relever le niveau.

Louis Sommer sort de sa cage pour rejoindre Marion Chabassol. Il doit affronter les blattes et les scolopendres. Il met beaucoup trop de temps en utilisant qu’une seule main, et n’a guère d’égard pour les pauvres scolopendres qui ne lui ont rien demandé. Il perd son défi.

Quant à Félix Moati, on apprend qu’il souffre d’une phobie, celle des batraciens ! Le comble ! Le pauvre doit se faire remplacer au pied levé par son camarade Jérémy, mais ça ne sert à rien, car le défi s’éteint, c’est donc l’échec.

Que dire ? L’équipe doit repartir avec les trois coffrets. Le hasard fera le reste en fin d’émission.

Aventures

L’équipe va-t-elle profiter des aventures pour remonter la pente ? Pensez-vous ! On est reparti pour 20 difficiles minutes.

Chloé a le mérite d’être cette fois bien appuyée par ses camarades, ce qui lui permet de réussir l’aventure de la « Cloche ». Elle avouera même que c’était une superbe sensation, décidément, en voilà des jeunes très étonnants !

Louis Sommer n’a pas peur des serpents, mais il évolue vraiment lentement. Anne-Gaëlle oublie d’ailleurs de lui indiquer de se concentrer sur les gros serpents. Il faut dire qu’avec une équipe aussi dissipée, elle avait fort à faire pour se faire entendre. Tant pis pour eux, Louis, malgré son courage, perd l’aventure.

Félix Moati va dans la « Maison engloutie », et comme Louis, son évolution est plutôt poussive. On n’est donc pas étonné de le voir échouer lui aussi aux portes de la victoire.

Jérémy Kapone en prend pour son grade chez le Père Fouras qui lors de cette émission a été particulièrement remonté ! Il se met en colère à bon droit contre Jérémy qui ne parvient pas à trouver le mot « Tennis », archi simple pourtant, il avait toutes les cartes en main. Le Père Fouras ne le loupe pas en lui reprochant son manque de tenu, et les trous qui ne sont pas que dans le filet de tennis, mais aussi dans son cerveau ! Ambiance !

Marion sauve l’honneur en « Rocket-man », elle est efficace et réussit en quelques coups à percer le ballon de baudruche.

Deux cartouches-indices sont finalement récupérées, c’est fort peu !

Conseil

Miracle, l’équipe se réveille lors de cette partie du jeu et montre ses capacités de concentration, mis à part Marion Chabassol, particulièrement timide et en retrait durant toute l’émission d’ailleurs.

Jimmy Woha Woha gagne le duel des « Pièces hexagonales », 20 secondes sont ainsi remportées.

Marion Chabassol panique et échappe son domino après seulement quelques coups. 15 secondes sont perdues.

Chloé fait preuve d’une très grande mémoire en reconstituant le modèle des « Billes » avec brio. 30 secondes viennent s’ajouter aux cinq secondes toujours conservées.

Jérémy est le dernier a joué et gagner le duel des « Bâtonnets », faisant preuve une fois de plus d’une grande modestie, il nargue le Maître, ce qui commence, après 1h45 d’émission, à être particulièrement agaçant de sa part...

L’équipe aura donc 3 minutes 45 dans la Salle du Trésor, une belle performance.

Le bilan est toutefois moins bon, seulement cinq clés et deux indices ont été récupérés.

Salle du Trésor

La fin approche à grands pas. Olivier fait sortir les tigres de la Salle du Trésor et les candidats ouvrent les cartouches découvrant ainsi les mots Aiguille et Gerbe. L’équipe pense tout de suite au mot « Foin » avant de se raviser sous les conseils d’Olivier et d’Anne-Gaëlle qui les poussent au sacrifice pour obtenir une vraie confirmation.

Et heureusement, car l’équipe change d’avis grâce au sacrifice de Félix qui donne à son équipe le mot « Italie ». Le mot-code est selon eux « Botte ». Les cinq candidats rentrent dans la Salle du Trésor, composent le mot-code et les boyards tombent.

Une fois de plus, sûre d’elle, l’équipe néglige d’écouter les conseils d’Anne-Gaëlle qui leur indique que porter des candidates n’est peut-être pas une bonne tactique étant donné que la grille est ouverte seulement à un quart.

Au final, l’équipe n’a que ce qu’elle mérite, d’une part ils ne parviennent pas ouvrir le bon coffret, d’autre part ils ne remportent que 7 450 € alors qu’ils auraient pu avoir bien plus en adoptant une autre tactique dans la Salle du Trésor comme le leur conseillait judicieusement Anne-Gaëlle !

Malgré tout, l’équipe remporte une somme correcte pour « Action innocence France » au vu du parcours désastreux qui a été le leur.

Conclusion

Eh bien, pas mécontent qu’il s’arrête ce numéro pour passer au suivant, en espérant qu’il relève le niveau.

Non, mais qu’est-ce que c’est ces candidats à la limite de l’arrogance ? C‘est bien d’avoir de l’assurance, mais c’est bien aussi de temps en temps de faire preuve de sérieux et d’humilité non ? Surtout quand on joue pour une association.

La palme revient à Jérémy, qui a été aussi sûr de lui qu’il n’a été inefficace tout au long du jeu. Bravo au Père Fouras de l’avoir un peu remis en place.

Jimmy Woha Woha a toutefois été efficace de son côté et même s’il ne manquait pas d’assurance, j’ai trouvé qu’il faisait plus de l’humour qu’autre chose. Mais de toute façon, lui au moins a montré ce qu’il avait dans les bras et dans la tête, donc il pouvait se permettre quelques petites ironies.

Marion et Chloé étaient elles aussi plus matures et semblaient prendre l’aventure avec davantage de sérieux, ce qui relevait un tant soit peu le niveau.

Je plains Anne-Gaëlle et Olivier qui ont presque dû faire de la discipline tout au long de l’émission, notamment Anne-Gaëlle qui parlait pour les murs après l’aventure de « Rocket-man » ou encore Olivier qui parlait dans le vide au rond central en tout début du jeu. Franchement, cela n’était pas très correct. Certes les candidats sont jeunes, mais cela n’excuse pas tout...

Une émission qui ne restera pas dans les annales, je rejoins donc l’avis général.

Toutefois, étant donné la performance finale, ma note sera légèrement plus élevée que celle de la semaine dernière. Ce qui sauve l’émission c’est un peu l’ambiance, car même si certains ont pu être agaçants, il y avait quand même de l’humour dans cette émission, ce qui n’est pas toujours le cas !

Note de l’émission : 12/20

Vivement le prochain numéro avec Élodie Gossuin, Fabien Pelous et Romain Mesnil, en espérant que le niveau remonte !

Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !


© 2009 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Photos : France 2 / Gilles Scarella

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics