Mise en page 1

Avis de la rédaction : émission du 25/08/2012

Près de 13 000€ avec seulement trois candidats !

Publié le mercredi 29 août 2012 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Avis de la rédaction 2012.

        

Equipe hétéroclite avec des profils très différents : voilà comment on pouvait qualifier les coéquipiers de la comédienne Rebecca Hampton qui participaient au septième épisode estival de Fort Boyard. Après le match, on le refait ensemble chaque semaine : c’est l’heure du bilan.

La partie des épreuves a très mal démarré, avec, sur sept épreuves, seulement une clé remportée grâce à Freddy et Myriam Lamare qui ont signé le retour gagnant de la tyrolienne en version classique. Pour leurs quatre autres coéquipiers, c’est une succession de désillusions, particulièrement pour l’urgentiste et chroniqueur Patrick Pelloux qui est le premier candidat depuis 2011 à échouer consécutivement aux deux énigmes visuelles du Père Fouras ; et pour Régis Mailhot qui manque le pied marin et la ventouse (rebaptisée cette année muséum).

Ce candidat ne reparaîtra plus jusqu’à la fin de l’émission, puisqu’emprisonné il ne parviendra pas à se libérer des griffes de La Boule et de la Juge Blanche : le défi, certes difficile, des deux tiges, aura eu finalement raison de ce lui.

C’est alors que nous assistons à un retournement de situation spectaculaire puisque les cinq épreuves suivantes vont permettre à l’équipe d’engranger cinq clés supplémentaire. Ainsi, Freddy réussit à sortir un café du percolateurà l’aide d’un cercle tournant fort peu capricieux, suivi par Rebecca Hampton ouvre le bal dans le métier à tisser, suivie de Myriam Lamare qui sera l’une des rares à venir à bout du ring, puis de nouveau Rebecca Hampton qui vainc sa peur du vide dans le tremplin. Courageuse.

Les deux dernières clés sont ramenées largement dans les temps du chrono, avec Ariane Brodier qui réussit la très (trop ?) facile épreuve de l’alerte rouge, suivie par Myriam Lamare qui réussit son défi dans la cellule interactive. Notons tout de même la très belle performance de Freddy, à qui il n’a manqué que quelques centimètres dans la (pour le coup) très difficile épreuve du manolier pour ramener la clé.

Patrick Pelloux démarre les aventures avec le code-braille, cellule du loto de 2011 modernisée façon 2012… Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le résultat est… bizarre. Au final cette épreuve dont le principe était simple et compréhensible se transforme en quelque chose de bancale. Mais pour l’équipe, l’indice est là. Rebecca Hampton n’aura pas été épargnée, car sa peur du vide est une nouvelle fois mise à l’épreuve avec le cablocypède qu’elle pilote avec succès vers l’indice. Freddy a pu montrer sa force physique en réussissant sans problème à venir à bout de la cage immergée, dans un temps record et sans reprendre une seule fois sa respitration.

En revanche, pour Patrick Pelloux et Ariane Brodier, c’est l’échec. Cette dernière se rattrape malgré tout en remportant la dernière aventure dans la fosse aux serpents, sans avoir l’air de s’inquiéter des bestioles grouillant autour d’elle.

Dans le conseil, seule Myriam Lamare a manqué son défi. Freddy remporte quand à lui quinze secondes dans une épreuve d’équilibre, et Rebecca Hampton a résolu l’énigme proposée par le Père Fouras.

Cinq candidats seulement sont présents devant la salle du trésor. Et ils ne seront que trois à finalement y pénétrer, car sans les deux sacrifices consentis l’équipe aurait pu échouer. Sans doute la prudence l’a-t-elle emporté devant la crainte pour Rebecca Hampton de finir, comme l’an passé, avec une défaite. Devant le peu de bras disponibles, c’est la vivacité d’esprit de Freddy qui aura permis la collecte de 12 450€ pour l’association Main dans la main : en effet, ce dernier n’a fait qu’un seul aller retour, mais les bras complètement chargés de Boyards.

PNG - 174.3 ko

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics