Mise en page 1

Avis de lma rédaction : émission du 02/08/2008

Équipe d’Arnaud Gidoin (enregistrée le 12 juin 2008)

Publié le mercredi 6 août 2008 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction (2006-2012).

        

JPEG - 278.7 ko
De gauche à droite : (Anne-Gaëlle Riccio), Sören Prévost, Lynnsha, Arnaud Gidoin, Anne-Laure Girbal, Cartouche et Zaho.

On pensait avoir eu tous les schémas possibles du jeu : équipe perdante, équipe qui n’a pas brillé dans les épreuves, mais remonte la barre lors des aventures ou inversement, équipe qui n’a qu’un prisonnier ou au contraire une multitude... C’était sans compter sur l’émission de ce soir qui, si elle ne nous a pas offert de grandes performances sportives, a donné lieu à un schéma de jeu très surprenant, faisant la part belle au suspens. Retour sur cette émission très spéciale...

Post-générique

Une saynète avec les Maîtres des Ténèbres ouvre l’émission ce soir et on ne peut qu’apprécier, après La Boule, Passe-Temps, Passe-Partout et Passe-Muraille, voici un nouveau cas de figure bienvenu.
Épreuves

  • Ca commence fort avec la « Cible » (dont on commence légèrement à se lasser), Arnaud Gidoin et Anne-Laure Girbal visent juste et obtiennent la première clé.
  • Retour des « Perches » pour cette saison 2008, et malheureusement cela ne réussit pas à Lynnsha, Zaho et Sören Prévost qui n’arrivent même pas à trouver une lumière rouge pour former une ligne...
  • Ensuite Cartouche fait face au Père-Fouras et en perd son latin, il passe à côté de la « gaffe » qui était le mot à trouver.
  • Lynnsha est menottée par Olivier et, malgré sa rapidité, est faite prisonnière. La clepsydre ne serait-elle pas un peu courte pour une épreuve aussi difficile ?
  • Arnaud Gidoin passe dans la machine à laver du Fort et cela lui réussit plutôt bien puisqu’il attrape la clé malgré un aller-retour qui aurait pu être évité s’il avait pris davantage de palets au début.
  • Sören Prévost devra reconstituer la terrible « Échelle infernale ». Il réussit sa mission très convenablement et avec détermination, mais sa chute finale lui sera fatale et il ne parviendra pas à arracher la clé lors de celle-ci... Dommage.
  • Anne-Laure Girbal saisit le fleuret tendu par Olivier et la voilà partie dans la « Salle d’armes ». Elle réussit à enfoncer le fleuret dans la cible sous forme de cœur et remporte la clé. On notera tout de même que l’épreuve a été simplifiée puisqu’une corde a été ajoutée en hauteur pour aider le candidat à trouver son équilibre.
  • Non, Le Chinois n’a pas voulu représenter une nuit étoilée au Mont Fuji-Yama Olivier... ;-) Une belle petite saynète bien sympathique. Toutefois, encore une fois, l’épreuve est ratée par Arnaud Gidoin qui ne reconstitue pas le tangram comme il faut. Au revoir Zaho...
  • Cartouche s’essaye à une nouvelle activité : le « Métier à tisser ». Et une fois de plus, ce n’est pas la joie. Après un aller-retour correct, il ne parvient pas à finir le second et doit quitter la cellule à la hâte sous peine d’être emprisonné.
  • Anne-Laure Girbal échoue à l’énigme du Père-Fouras, malgré l’insistance de ce dernier. Il fallait trouver le mot « Dossier », se rattachant à secret ou encore à chaise. Pas bien méchante cette énigme pourtant...
  • La production ne ménagera pas les candidats ce soir, ce qui n’est pas plus mal pour la bonne tenue du jeu. En effet, Sören a pour mission de ne pas mettre un pied à terre dans l’épreuve à prisonnier de la « Ventouse ». C’est cette fois une très belle réussite puisque Sören revient in extremis avec la clé, bravo à lui pour cette performance (l’une des rares de l’émission d’ailleurs).
  • La fin du temps approchant, Arnaud Gidoin et Anne-Laure Girbal doivent se soumettre à un « Bizutage » en règle. Et oh ! Surprise ! La clé tombe d’une des boîtes. L’équipe a cinq clés.
  • Alors qu’il reste seulement quelques secondes au chronomètre, Cartouche et Sören Prévost rentrent dans l’épreuve du « Barillet ». Et ils en ressortent aussitôt, car La Boule sonne la cloche marquant la fin des épreuves. Il est appréciable de voir que le temps du chronomètre prime la clepsydre, cela renforce un peu le suspens.

Cette première partie fut plutôt médiocre, l’équipe arrache une cinquième clé de justesse et grâce à l’épreuve du « Bizutage ».

Le « Code couleur »

Ce soir, nous avons pu constater que le « Code couleur » peut être perdu. En effet, l’équipe ne semblait guère concentrée et organisée, et à cause de cet éparpillement, elle ne laissera à Anne-Laure aucune chance de délivrer le coffret puisque le chronomètre a pris fin quelques secondes après l’entrée d’Anne-Laure dans la citerne.

Toutefois, l’émission de ce soir a aussi montré que pour échouer lors de cette partie, il faut vraiment perdre énormément de temps lors de la composition du code couleur.

Cela est malheureux pour l’équipe, mais cet échec a un peu redonné de l’intérêt à cette partie du jeu que tout le monde ou presque croyait être une simple formalité. Ouf ! Ce n’est visiblement pas le cas.

Aventures

Après le bilan en demi-teinte des épreuves, l’équipe ne fera guère mieux lors des aventures malgré l’application de Lynnsha, Zaho et Arnaud.

  • Lynnsha est courageuse et fait de son mieux pour ne pas se laisser déstabiliser par le fort vent. Malheureusement, ses efforts ne suffiront pas et la cartouche explose...
  • Cartouche lui aussi fait preuve de courage dans l’aventure des « Serpents », mais cette fois-ci il a plus de chance que sa camarade, car il trouve les deux parties du code, de justesse, mais le principal est qu’il rapporte une cartouche à son équipe.
  • Arnaud Gidoin grimpe sur le mur du Fort dans l’aventure de la « Varappe », une fois de plus, il débute très bien et progresse à un bon rythme, mais très vite ses bras se tétanisent et il ne peut plus continuer. Encore une cartouche qui échappe à l’équipe malgré la bonne volonté du candidat.
  • On retrouve ensuite un Père-Fouras visiblement un peu agacé par l’humour de Sören Prévost qui échoue d’ailleurs à l’énigme en ne trouvant pas le mot « Fronde ».
  • C’est Zaho qui clôture la partie avec un beau saut à l’élastique dans la cour du Fort. Encore une fois, l’équipe passe à côté de la cartouche, Zaho ne parvenant pas à l’attraper.

Cette partie fut pour le moins désastreuse. Alors que l’équipe n’a que cinq clés, un seul indice paraît très insuffisant pour la partie Salle du Trésor...

Conseil

Après deux parties catastrophiques, le Conseil ne fera hélas pas exception à la règle !

  • Une fois de plus Sören passe à côté du défi qui lui est proposé en faisant tomber un domino dans le duel du même nom.
  • Lynnsha, malgré son stress perceptible, arrive à recomposer le mot Boyard avec ses « Baguettes chinoises ».
  • Zaho ne vise pas assez juste dans le duel des « Fléchettes » et les bons coups du Maître lui seront fatals.
  • Pour finir, Arnaud Gidoin fait perdre l’équilibre à la « Structure » et perd donc naturellement le duel. Olivier a d’ailleurs été très vigilant sur les règles du duel.

Cinq clés, un indice et seulement quinze secondes en plus dans la Salle du Trésor, telles sont les maigres performances de l’équipe de ce soir...

Salle du Trésor

La stratégie de l’équipe est d’échanger leur seul indice contre une clé pour avoir une ouverture plus importante de la grille.

Quatre sacrifices seront donc nécessaires à l’équipe pour trouver le mot code. Arnaud Gidoin, Zaho, Cartouche et Lynnsha se sacrifient et les mots Large, Pied, Téléphone et Secours apparaissent.

Grâce à cela l’équipe trouve le mot code APPEL, mais il ne reste qu’un peu plus d’une minute au chronomètre.

À deux dans la Salle du Trésor, la prise des Boyards est considérablement limitée.

L’équipe remporte par conséquent la très faible somme 2 640 €, soit 3 000 € puisqu’il s’agit de la somme minimale fixée, le Fort compensant généreusement ce que l’équipe n’a pas gagné. Cette somme va donc à l’association « La Voix de l’enfant ».

Conclusion

Une émission très décevante au niveau des performances. Si l’équipe a su mettre l’ambiance tout au long du jeu avec une bonne dose d’humour, on ne peut que noter le grand manque de concentration et de sérieux de la plupart des membres.

J’ai bien dit la plupart, car les femmes de l’équipe m’ont semblé tout de même plus concernées et volontaires.
Finalement, la somme est à l’image de leur parcours, décevante...

Si les candidats masculins avaient employé davantage leurs efforts à œuvrer avec efficacité dans les épreuves, cela aurait pu donner de meilleurs résultats.

Pour toutes ces raisons, je donne 10/20 à l’équipe, cela me semble une note assez représentative avec d’un côté le fiasco général dans toutes les parties du jeu et d’un autre côté une ambiance bonne enfant, un peu trop d’ailleurs parfois. Toutefois, l’ambiance sauve un peu l’émission de ce soir, qui sans ce paramètre aurait été d’un cruel ennui.

Priscilla et les ados des séries jeunesse de « France 2 » changeront peut-être la donne la semaine prochaine !

Retrouvez la composition détaillée de cette équipe en cliquant ici !

Vous pouvez également vivre ou revivre l’émission en lisant notre résumé détaillé et illustré en cliquant ici !


© 2008 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics