Mise en page 1

Bilan des audiences de Fort Boyard 2012 : une saison douce-amère

Retour sur une saison pas comme les autres

Publié le dimanche 30 juin 2013 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Audiences 2012.

        

Après une saison très difficile en 2010, Fort Boyard avait réussi son pari en remontant la pente en 2011, grâce à des choix stratégiques et à une réorientation du jeu vers plus de divertissement, de magie et de personnages… Si bien que la chaîne a même donné le feu vert à la production pour tourner en nocturne trois émissions spéciales supplémentaires dont les thèmes étaient Halloween, Noël et le Jour de l’An, pour le plus grand plaisir des fans.

Cette Saison 2012 s’est placée dans la même lignée que 2011. La production et la chaîne ont misé sur la constance et n’ont apporté que des changements à la marge, misant sur la recette de la saison précédente, tout du moins pour la saison estivale. Pour ce qui est des trois épisodes hors saison, les équipes ont énormément travaillé l’image et la réalisation, proposant à chaque fois un Fort redécoré de la tête au pied. Malheureusement, pour ces épisodes nocturnes diffusés en dehors de la saison estivale, la mayonnaise n’a pas pris.

Retour sur cette saison dont le bilan est doux, mais amer à la fois !

UNE SAISON ESTIVALE SOUS LE SIGNE DE LA CONSTANCE

JPEG - 249 ko
JPEG - 260.1 ko

Le mot d’ordre de cette saison est simple à résumer : pas ou peu de changements ! Mis à part l’arrivée de quelques nouvelles épreuves et aventures, comme chaque année, et le changement de quelques acteurs dans l’équipe des personnages, l’émission n’a subi cette année quasiment aucun gros changement. Et il semble que la chaîne et la production aient eu raison de conserver la recette gagnante de la Saison précédente, afin de ne pas perdre les téléspectateurs dans les méandres de règles trop complexes, qui ont trop souvent desservi l’émission.

Notons également que sept émissions seulement avaient été prévues à l’origine sur le planning des tournages, avant qu’une huitième émission soit commandée à la surprise générale juste avant le début des tournages. Une preuve supplémentaire de la confiance de la chaîne dans le format.

Au terme des huit épisodes estivaux, ce sont donc en moyenne 3 024 875 téléspectateurs qui ont suivi les aventures des célèbres candidats dans le Fort soit 16,54 % de PdA. Des moyennes sensiblement identiques à celles de la Saison 2011 qui avait convaincu 3 057 571 fidèles (16,90 % du public), mais sur seulement sept émissions.

UNE CONCURRENCE ESTIVALE SOLIDE MAIS MAÎTRISÉE

JPEG - 268.8 ko
JPEG - 247.9 ko

Face à Fort Boyard cette saison, TF1 avait dégainé ses traditionnels divertissements de l’été (Génération Tubes de Toujous, Tout la Musique qu’on aime, Tout le monde aime la France, Qui sera le meilleur ce soir) et même quelques émissions spéciales de ses grands divertissements dont Le Bal des 12 coups ou Qui veut gagner des Millions ? qui ont, il faut le dire, réussi à placer la chaîne devant France 2 pour tous les rendez-vous de la saison en termes de part d’audience et huit fois sur onze en terme de téléspectateurs. Il est à signaler tout de même que les programmes de TF1 étaient souvent bien plus longs que Fort Boyard, qui a vu sa durée baisser depuis 2011. Il n’était pas rare que les divertissements de TF1 se terminent après 23 h, gonflant ainsi artificiellement ses performances en parts d’audience.

Mais la deuxième chaîne n’a pas à rougir de ses performances, elle a réussi à de nombreuses reprises à talonner TF1 voir à la dépasser : lors de la première de la saison le 7 juillet, elle a réuni 3,4 millions de téléspectateurs contre 3,3 millions sur TF1. De même le 4 août France 2 s’est placée devant TF1 en téléspectateurs en réunissant 2 753 000 de personnes et même en tête des audiences toutes chaînes confondues le 18 août, toujours en termes de téléspectateurs, avec 2 734 000 personnes contre 2 706 000 sur TF1.

Malgré tout, au bilan, TF1 finit avec une courte avance sur l’ensemble de la saison estivale avec 3 246 000 téléspectateurs soit 19,18 % du public contre 3 024 875 téléspectateurs pour France 2 (16,90 % du public).

Le pari de France 2 est néanmoins réussi, la chaîne a su maintenir le cap tout l’été, même face aux deux soirées dédiées aux J.O. diffusées sur France 3.
Si la saison estivale a trouvé son public, les trois épisodes spéciaux tournés en nocturne qui ont fait se poursuivre la saison durant le mois d’octobre (spéciale Halloween) et décembre (spéciales Noël et Nouvel An) n’ont, de manière assez surprenante, pas été beaucoup suivies.

L’ÉCHEC DU RETOUR DE NOCTURNES THÉMATIQUES HORS SAISON

L’idée pouvait pourtant paraître plus qu’alléchante, plus de quinze ans après avoir déjà tenté l’expérience (pour Noël 1997 et le Nouvel An 1998) : tourner des émissions Fort Boyard de nuit et décorer le Fort en reprenant les codes d’une fête précise, en l’occurrence Halloween, Noël et le Nouvel An. Quel enfant n’a pas rêvé de voir un sapin de Noël trôner au milieu du Fort ou une grosse citrouille et des squelettes dans les obscures cellules du Fort ou même encore les personnages du Fort déambuler avec des allures de Dracula ou de gobelins… ?

Soyons clairs, les équipes d’Aventure Line Productions se sont démenées pour faire du Fort un lieu magique à l’occasion des trois émissions spéciales, allant même jusqu’à créer des nouvelles épreuves pour l’occasion comme le Chamboule-champ’, en faire revenir d’autres comme la Femme coupée ou même en customiser certaines comme Excalibur ou le Baril de poudre. Les « petites » audiences des trois spéciales ne viennent donc pas de là.
Non, plusieurs raisons peuvent vraisemblablement expliquer le relatif échec de cette série d’épisodes hors saison.

Tout d’abord, les périodes de diffusion ont sans doute déstabilisé les téléspectateurs, dont l’habitude est de visionner l’émission en période estivale, et non en plein hiver.
Ainsi, pour la première nocturne, la chaîne avait choisi de programmer l’épisode spécial Halloween le jour même de cette fête : le 31 octobre 2012. Une décision qui, de prime abord, pouvait paraître la plus adaptée. Mais en regardant de plus près, on peut souligner le fait que les téléspectateurs ont pu être déboussolés de retrouver Fort Boyard un mercredi (le jeu est diffusé le samedi soir depuis 1994 !).

De plus, la concurrence du mercredi soir n’est pas celle d’un samedi soir ! TF1 avait en effet dégainé sa série à succès Esprits criminels qui a caracolé en tête avec plus de 6,1 millions de téléspectateurs (23, 5 % du public), laissant au Fort les miettes (2 724 000 téléspectateurs – 11,20 % du public), battu par France 3 (Coupe de la ligue) et M6 (Desperate Housewives) ! Une performance très décevante pour une émission présentée comme « exceptionnelle ».

Pour les deux autres spéciales (Noël et Jour de l’An), France 2 avait décidé de revenir au traditionnel samedi. Une sage décision qui n’aura malheureusement pas suffi, puisque l’audience a continué de chuter pour la spéciale Noël du 22 décembre (2 676 000 téléspectateurs – 11,40 % du public) et n’a que peu remonté pour la spéciale Jour de l’An du 29 décembre (2 835 000 téléspectateurs – 11,90 % du public). Pour ces deux dernières spéciales, le Fort a encore été devancé par TF1 (Danse avec les Stars et La chanson de l’année), mais aussi par M6 ( avec sa sérieOnce Upon a time) et même par un téléfilm de France 3 le 22 décembre !

On peut aussi ajouter, pour les épisodes diffusés pendant les périodes de fête, qu’il est probable que les familles n’aient pas passé leur temps devant la télévision, préférant se rassembler pour profiter d’un bon repas aux sports d’hiver ou faire jouer les enfants avec leurs nouveaux cadeaux. Un paramètre à ne pas négliger.

Mais l’échec de ces spéciales vient-il seulement de la concurrence féroce ou des périodes de diffusion qui ont déstabilisé les téléspectateurs ? Le casting était-il suffisamment à la hauteur ? En principe, les épisodes avec les Miss France fonctionnent bien, de même que ceux avec des animateurs. Par ailleurs, la spéciale Noël, peu suivie, regroupait tout de même Amel Bent, Caroline Costa et les Lascars Gays, des candidats jouissant d’une bonne notoriété.

Il semble donc que l’échec relatif de ces trois épisodes spéciaux, pourtant très attendus par les fans, tient dans un mélange de toutes les causes que nous venons d’évoquer. Il reste un grand sentiment de frustration chez les fidèles qui, au vu de la qualité des épisodes, étaient en droit d’espérer mieux. 15 ans après les dernières émissions nocturnes spéciales diffusées en 1997-1998 et présentées par Patrice Laffont et Cendrine Dominguez, la recette n’a pas fonctionné, mais aura tout de même permis aux passionnés de vivre une fin d’année avec leur Fort préféré, et ça n’a pas de prix.

Toutefois, pour ceux qui espéraient encore un miracle malgré ces audiences moyennes en guise de cadeau de Noël tardif, il faudra se résoudre à ne plus trop espérer. En effet, Olivier Minne, l’animateur du jeu, a énoncé le verdict très clairement sur son compte Twitter quelques jours après la diffusion de la spéciale Nouvel An : « Merci à tous pour avoir suivi les spéciales #fortboyard. Des scores faibles néanmoins. Il n’y en aura donc pas d’autres. Bonne fin d’année ! ».

Mais que les fidèles se rassurent Fort Boyard est assuré d’avoir une 24e saison en 2013, dont le lancement devrait se faire début juillet, les équipes y travaillent déjà !


Audiences : © Médiamat / Médiamétrie - 4 ans et + - Tous droits réservés

Graphiques : © www.fortboyard.net - Documents originaux - Réutilisation interdite sur un autre support.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics