Mise en page 1

Bilan des audiences de Fort Boyard 2014 : une saison tout en contraste

Face à une concurrence plus rude, les audiences se sont montrées fluctuantes

Publié le dimanche 31 août 2014 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Audiences 2014.

        

Depuis 2011, Fort Boyard a su se renouveler et revenir à ce qui faisait sa force : mystère, personnages, simplicité, humour… Un cocktail qui lui a permis de se refaire une santé après des saisons 2009-2010 décevantes, voire jugées calamiteuses, en particulier pour le tournoi proposé en 2010. Depuis plus de trois ans, l’émission réunit en moyenne 3 millions de fidèles et peut même se targuer de tenir la dragée haute à TF1, qui chaque année peine à trouver des programmes performants et fédérateurs face au Fort. Cette saison pourtant, et pour la première fois depuis 2011, l’émission accuse une petite érosion de ses audiences. En effet, cette 25e saison, en réunissant 2 901 900 téléspectateurs soit 15,80 % du public en moyenne, Fort Boyard a réalisé sa moyenne estivale la plus faible depuis 2011, passant même derrière la saison 2012 en nombre de téléspectateurs (2 948 545) qui avait subi trois sérieux revers d’audience lors de la diffusion des trois émissions nocturnes pour Halloween et les fêtes de fin d’année. Pour autant, cette baisse n’a rien de dramatique et peut s’expliquer rationnellement. Nous allons essayer d’y voir plus clair en établissement notre désormais traditionnel bilan de fin de saison.

JPEG - 202.8 ko
JPEG - 188 ko

UN DÉBUT DE SAISON TRÈS ENCOURAGEANT

C’est la bonne surprise de cette 25e saison : le Fort a su résister à une concurrence féroce en début de saison. Dans le contexte et l’effervescence liés à la Coupe du Monde de football de la FIFA sur TF1, Fort Boyard n’a pas eu à rougir de ses performances. Confronté en frontal au divertissement à succès d’Arthur Ce soir, tout est permis avec Arthur, le jeu a su durant trois samedis se maintenir dans sa moyenne habituelle de 3 millions de téléspectateurs. Mieux, le samedi 5 juillet 2014, l’équipe des animateurs de France Télévisions menée par Bruno Guillon, Nathalie Simon et Tex s’est payée le luxe de se classer numéro un des audiences en nombre de téléspectateurs. Enfin, le 12 juillet, en plein week-end du 14 juillet généralement difficile en télévision, l’équipe de Brahim Asloum et Emmanuelle Boidron est parvenue à conserver les 3 millions de fidèles de la semaine passée. Ces performances encourageantes ont montré que l’émission pouvait compter cette année encore sur une base solide de fidèles.

DES RECORDS D’AUDIENCE EN MILIEU DE SAISON

Mais les meilleurs résultats d’audience n’ont pas mis longtemps à se faire attendre. Avec l’équipe de Sébastien Chabal, l’émission réalise le meilleur score de la saison sur le critère de la part d’audience en réunissant tout de même 19,40 % du public face à l’inusable Qui veut Gagner des Millions ? (TF1) présenté par Jean-Pierre Foucault, en petite forme toutefois. La semaine suivante, l’équipe d’Élodie Gossuin réalise également un très beau score face aux Douze coups de soleil de Jean-Luc Reichmann qui caracole chaque année en tête des audiences dans sa déclinaison estivale. Mais il faut attendre le 2 août et l’entrée en jeu du très populaire chanteur et top model Baptiste Giabiconi pour que Fort Boyard décroche enfin la première place des audiences de la soirée sur les deux critères. Plus de 3 317 000 téléspectateurs, soit 19,10 % du public, étaient présents devant France 2 pour le 6e rendez-vous de l’été. Bien sûr, les mauvaises langues diront que cette forte audience est aussi due à une concurrence plus faible ce soir-là. Il est vrai qu’en programmant The Winner Is…, un nouveau divertissement, en plein mois d’août, TF1 a laissé peu de chance à ce nouveau programme de trouver son public. À croire que même la chaîne privée n’y croyait pas vraiment et n’a diffusé ce programme que pour honorer ses engagements contractuels avec Shine. Qu’importe, le Fort a su profiter de cette faiblesse et d’un casting soigné pour fédérer un large public, et c’est tant mieux.

Au final, pourquoi ce milieu de saison a-t-il été plus performant que le reste de la saison ? Le temps peu clément du mois de juillet a sans doute permis de réunir un public assez large devant le jeu. Mais il est surtout à parier que les grandes figures du casting (Sébastien Chabal, Élodie Gossuin, Baptiste Giabiconi, Fauve Hautot…) ont particulièrement attiré l’œil du public, et en particulier de la ménagère de moins de 50 ans. Pour preuve, l’équipe de Sébastien Chabal a été leader sur cette cible (21,4 %). En revanche, le Fort peut s’enorgueillir d’avoir obtenu ces résultats à la loyale face à deux émissions très populaires que ce soir Qui Veut Gagner des Millions ? ou Les Douze coups de soleil.

UNE FIN DE SAISON PLUS DIFFICILE

Après six émissions aux résultats tout à fait satisfaisants, l’émission connaît pourtant à partir du samedi 9 août une érosion de ses audiences. Face au jeu à succès Money Drop, le Fort doit s’incliner sévèrement, perdant sur une semaine plus d’un million de téléspectateurs et 6 points d’audience ! Si la concurrence peut en partie expliquer ce faible score, il faut sans doute regarder aussi du côté du casting. En formant une équipe autour de Raymond Domenech, figure encore très controversée auprès du grand public après la débâcle de la Coupe du Monde 2010 et la comédienne Lucienne Moreau de 81 ans, la chaîne et la production faisaient un pari audacieux, mais risqué. Risque modéré toutefois, car le choix de diffuser cette équipe en plein mois d’août et non en début ou fin de saison a sans doute été pleinement réfléchi par la chaîne, qui savait qu’il serait plus difficile de fédérer un large public autour de ces deux figures incontournables, mais pas forcément rassembleuses. Les présences de Florian Gazan, Manu Lévy et surtout Priscilla n’auront pas suffi à faire oublier le reste du casting. Avec cette émission, le Fort signe ses plus faibles scores de la saison en réunissant péniblement 2 270 000 téléspectateurs soit seulement 12,90 % du public. Même cas de figure pour l’équipe suivante, le 16 août. En plein week-end du 15 août, il est toujours difficile de réunir un large public, mais ne compter que sur les figures, très populaires certes, de Valérie Damidot et Alexandra Rosenfeld, était sans doute une erreur. Car au sein de cette équipe, il était bien difficile au grand public de s’y retrouver. Entre les comiques Artus et Tony Saint-Laurent et le bras droit de Valérie Philippe Auriel, on ne peut pas dire que le casting était prompt à aiguiser la curiosité des plus jeunes. Si ce 8e épisode a été plus suivi que le précédent, il y avait aussi plus de monde devant la télévision, ce qui n’a guère profité au Fort, battu par TF1 et son hommage à Grégory Lemarchal et surtout par France 3 et son feuilleton Plus Belle la Vie qui une fois n’est pas coutume est montée sur la deuxième marche du podium, reléguant France 2 à la troisième place. On le constate, le casting joue un rôle majeur dans les performances du jeu, surtout quand les programmes concurrents sont plus forts et populaires. Le Fort, face à de grandes franchises comme Money Drop ou Plus Belle la Vie souffre davantage, ce qui doit alerter la production sur l’importance de soigner toujours plus son casting et sa programmation. Sans doute aurait-il été plus pertinent de diffuser l’émission avec Baptiste Giabiconi les 9 ou 16 août et diffuser l’émission avec Raymond Domenech le 2 août face à The Winner Is…. Ainsi, l’équilibre des audiences aurait été maintenu. Mais il est vrai qu’il est toujours plus facile de faire ce genre d’analyses après coup.

LA TORNADE THE VOICE KIDS

Le pire était toutefois à venir avec l’arrivée du programme événementiel The Voice Kids, déclinaison de sa grande sœur The Voice La plus belle voix diffusée plus tôt dans l’année sur TF1. Il faut signaler que cette déclinaison a bénéficié d’une grande promotion, que ce soit sur les antennes de TF1 ou dans la presse en général, qui a consacré de nombreux articles pour promouvoir l’émission, éclipsant complètement, par exemple, la participation de Cyprien, Maxime Musqua et autres geeks populaires à Fort Boyard. En misant sur la cible des 4-24 ans, TF1 a réussi son pari. Avec plus de 6,3 millions de téléspectateurs et 34,20 % du public, la première chaîne se place largement en tête des audiences pour la première diffusion de ce format le 23 août dernier. Plus alarmant, l’émission a siphonné les cibles privilégiées de Fort Boyard. En effet, la chaîne a capté 43 % de part d’audience sur les femmes de moins de 50 ans et surtout 52 % de part d’audience sur les enfants de 4 à 14 ans et 49 % sur les individus de 15 à 24 ans. Autant dire que France 2 et les autres chaînes n’ont eu qu’à ramasser les miettes. Notons toutefois qu’avec sa série FBI : duo très spécial, M6 a su résister et passer devant France 3. Un mince écart de 600 000 téléspectateurs et 3 points d’audience ont alors séparé Fort Boyard de la chaîne privée.

Pour la dernière de la saison, même constat, The Voice Kids, bien qu’en baisse (- 675 000 téléspectateurs et – 3,8 points d’audience sur une semaine), a su nettement dominer la concurrence, même si Fort Boyard a gagné sur une semaine 62 000 téléspectateurs et 0,2 point d’audience. Une performance décevante, d’autant plus que France 2 avait choisi une très belle équipe pour clôturer la saison.

Cette nouvelle concurrence redoutable de TF1 est d’autant plus inquiétante qu’en cas de réussite, il est probable que la Une renouvelle ce format l’été prochain, ce qui serait une très mauvaise nouvelle pour Fort Boyard. On imagine qu’une programmation de Money Drop en rotation avec Les douze coups de soleil et quatre épisodes de The Voice Kids serait la pire configuration possible en juillet-août 2015. Depuis de nombreuses années maintenant, TF1 peine à trouver des programmes performants les samedis de l’été, et il faut bien dire que seul The Voice assure à TF1 un large leadership, que ce soit l’été ou le reste de l’année face au Plus Grand Cabaret du Monde de Patrick Sébastien. Adventure Line et France 2 vont donc devoir se pencher sérieusement sur ce nouveau contexte concurrentiel inattendu l’été, car la marque The Voice est l’une des plus performantes en télévision aujourd’hui en France.

TF1 EST LA SEULE CHAÎNE À PROGRESSER LES SAMEDIS DE L’ÉTÉ

JPEG - 210.3 ko
JPEG - 187 ko

Depuis plusieurs saisons, TF1 avait bien du mal à conserver son leadership les samedis de l’été. Cette année, grâce à une programmation plus efficace et audacieuse avec la diffusion de ses formats les plus performants, la chaîne privée au su faire progresser significativement ses samedis de l’été. En moyenne, ce sont 4 063 100 téléspectateurs qui ont regardé TF1 le samedi soir entre le 28 juin et le 30 août 2014 soit 22,85 % du public. Avec ces bons résultats, TF1 est la chaîne qui progresse le plus sur un an, creusant l’écart avec France 2 et Fort Boyard. En effet, sur un an, la chaîne gagne tout de même 871 767 téléspectateurs et près de 4 points d’audience, tandis que France 2 perd 208 878 téléspectateurs et plus de 2 points d’audience sur l’ensemble de l’été par rapport à 2013. TF1 semble donc avoir trouvé la parade pour rester performante les samedis soir de l’été. Reste à savoir si elle maintiendra une programmation similaire l’année prochaine. On peut en tout cas parier que la chaîne ne renouvellera pas Ce soir tout est permis avec Arthur dont les audiences ont été décevantes le samedi soir en prime en début de saison.

QUEL BILAN ?

Au final, cette saison, l’émission reste proche de la barre symbolique des 3 millions de fidèles, mais sa part d’audience accuse une baisse plus significative. Sur un an, l’émission perd 208 878 fidèles et 2,08 points d’audience. Si le casting de certaines émissions peut expliquer cette baisse, c’est surtout la concurrence qui cette saison a été plus féroce, notamment sur TF1. Ceci démontre que le Fort va devoir continuer à se renouveler et à jouer sur les réseaux sociaux s’il veut rester dans la course. Face à des programmes forts comme Les douze coups de soleil, Money Drop et surtout The Voice Kids, la production et la chaîne vont devoir soigner encore plus le casting et trouver la programmation la plus pertinente. Si cette petite baisse ne remet pas en cause le renouvellement de l’émission, qui devrait se faire sans difficulté, il est indispensable d’endiguer l’érosion d’audience à l’avenir, afin de ne pas retomber dans la situation de 2009. Pour rappel, en 2009, l’émission avait réuni en moyenne 2 929 400 téléspectateurs et 17,61 % du public sur les dix émissions de l’été. En conséquence, pour la première fois depuis 2011, le jeu réalise une moyenne en deçà de celle de 2009, une saison aux performances décevantes qui avait conduit France 2 a demandé à Adventure Line de revoir sa copie. Si évidemment le contexte n’est pas la même avec l’arrivée de nouvelles chaînes gratuites sur la TNT, il est indispensable de garder un œil vigilant sur cette baisse, au moins pour qu’elle ne s’accentue pas. Pour cela, nous ne pouvons que pousser la production à maintenir des règles simples et compréhensibles de tous. Le Conseil est une partie à revoir totalement, en revenant là encore aux fondamentaux et en simplifiant les règles. Enfin, les rediffusions du samedi, bien que peu suivies, ne sont pas forcément une bonne chose. Mieux vaut les réserver pour la période hors-saison entre septembre et mai, afin de ne pas créer de lassitude ou d’overdose chez les téléspectateurs. Si cette 25e saison de Fort Boyard a été de bonne facture, animée d’une main de maître par un Olivier Minne en pleine forme, des faiblesses çà et là, doublées d’une concurrence plus rude l’ont déstabilisée. On ne peut manquer de relever que les saisons anniversaires n’ont jamais porté chance au Fort (2009 = 20 ans ; 2014 = 25 ans), espérons que la 26e saison qui se profile saura mettre fin à cette « dynamique descendante ». En tout cas, l’émission a tout le potentiel nécessaire pour y parvenir et rebondir.


Audiences : © Médiamat / Médiamétrie - 4 ans et + - Tous droits réservés| France Télévisions

Graphiques : © Fort Bavard – www.fortboyard.net - Documents originaux - Réutilisation interdite sur un autre support.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics