Mise en page 1

Cendrine Dominguez

Animatrice de 1993 à 2002

Publié le mardi 2 août 2005 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Grandes figures du jeu.

        

Sportive et mignonne, Cendrine a incarné l’esprit du Fort durant dix ans. Elle anime désormais une émission de décoration sur TEVA, et continue sa brillante carrière audiovisuelle.

Doit-on encore présenter Cendrine Dominguez ? Pour tous les aficionados de l’émission, elle reste la figure mythique - après le Père-Fouras entendons-nous - de l’animation de Fort Boyard. Portrait d’une animatrice engagée et passionnée.

LES DÉBUTS

L’aventure Boyard n’a pas commencé tout de suite pour cette jolie brune âgée aujourd’hui de 42 ans. Née le 14 Décembre 1962 à Troyes, elle décide un beau jour de monter à Paris pour entamer des études d’Arts graphiques, elle est alors âgée de 18 ans, puis commence peu après une carrière dans le mannequinat. Ce n’est donc qu’en 1992 que Cendrine Dominguez apparaît sur les écrans télévisés français dans l’émission « 40 degrés à l’ombre » sur France 3. Elle poursuit dans l’animation avec « Sportissimo » ou encore « Troc moi tout » et « Salut Manu ! ». Entre-temps, elle fonde une famille, se marie avec Patrice Dominguez (actuel Directeur Technique National de la Fédération française de Tennis) avec qui elle aura un peu plus tard deux enfants : Léa et Léo.

FORT BOYARD

Repérée en 1993 par Marie-France Brière, alors productrice de Fort Boyard, Cendrine foule pour la première fois le sol du Vaisseau de Pierre. Jeune, fraîche, dynamique et sportive, Cendrine semble être la personne rêvée pour présenter l’émission, elle souhaite s’investir plus que jamais dans cette nouvelle aventure qui s’ouvre à elle. Cheveux longs et corsage blanc, elle à la charge de remplacer Valérie Pascale, la précédente animatrice, finalement remerciée après une saison. Chose qu’elle réalisera à merveille, elle animera le jeu pendant sept ans aux côtés de Patrice Laffont et trois ans avec Jean-Pierre Castaldi.

Changement de look d’une saison à l’autre, plus classique et décalée en 1994 avec sa coupe très courte, son short et ses baskets ou plus féminine avec son jean et ses corsages hautes coutures en 2002, Cendrine de saison en saison ne s’avoue jamais lassée. Elle se qualifie de « grande sœur » ou encore de « bonne fée » pour les candidats. Fort Boyard, pour elle, ce n’est pas de l’animation c’est un vrai challenge, autant impliquée que les candidats, même si elle confie avoir peur du vide et des petites bêtes, elle apparaît vite comme un membre à part entière de l’équipe, elle la conseille et l’encourage ou quand il le faut la bouscule un peu. C’est sûrement ce qui a fait de Cendrine l’animatrice préférée des téléspectateurs de l’émission, un atout de charme et une bonne aide à laquelle l’équipe peut se raccrocher en cas de difficulté, une épaule pour se confier. Un sacré contraste avec Patrice, qui en bon Maître du Fort défendait son Fort coûte que coûte.

L’année 1999 marque une étape décisive pour Cendrine, le départ de Patrice va provoquer des bouleversements certains. Elle n’ose croire à sa décision au point de lancer un « on va dire qu’on y croit pas jusqu’à l’année prochaine ! » lors de la dernière émission de ce dernier.

C’est ainsi qu’en 2000 elle fait équipe avec Jean-Pierre Castaldi, un Maître du Fort plus spécial, plus comédien. Le courant passe toujours très bien mais Cendrine sent qu’il est temps pour elle de laisser sa place et de prendre son envol pour de nouveaux horizons. En 2002 elle annonce son départ de l’émission après dix ans de bons et loyaux services. De nombreux fans ne peuvent le croire et sont sous le choc de cette décision. Elle avoue n’avoir jamais imaginé qu’elle resterait si longtemps dans l’émission, mais qu’importe, elle le dit elle-même cela restera sa meilleure expérience professionnelle, que des bons moments passés, pour nous aussi. Une page de l’histoire du Fort se tourne, probablement l’une des plus glorieuses.

UNE FEMME PASSIONNÉE

Mais Cendrine ne fait pas que de la télé, elle participe régulièrement à des émissions radios sur « Europe 1 » en 1994, sur « Sud Radio » et surtout sur « RMC » ou elle anime une chronique quotidienne : « Mots et Passions ». Après son départ de « Fort Boyard », Cendrine est sûre d’elle, elle souhaite désormais travailler dans la décoration et l’univers de la maison, sa passion depuis toujours. Elle est déjà animatrice à part entière sur la chaîne du câble et du satellite « Téva » depuis 1997, où elle a même sa propre émission « Téva Déco » consacrée à l’art de vivre et qui a pour but de faire découvrir divers environnements et décors artistiques insolites et originaux. Grâce à cette émission, Cendrine remporte le prix de la femme préférée du câble et du satellite aux « ithèmes 2000 », une vraie consécration marquant une reconversion réussie.

Elle présente par la suite une autre émission en parallèle « La quotidienne » durant l’année 2001. Aujourd’hui elle est non seulement toujours animatrice de « Téva Déco » dont elle est également la productrice, mais aussi chef d’une petite entreprise de cinq personnes spécialisée dans l’univers de la maison. Vous avez d’ailleurs peut être pu lire ses deux premiers livres sur ce thème « Partir à deux » (Éditions Hachette) et « Portraits de maisons » (Éditions Téva - Robert Laffont). Mais sa passion c’est aussi la cuisine, c’est pourquoi elle a sorti tout dernièrement un nouvel ouvrage « Les bocaux de Cendrine » aux éditions Hachette Pratique. Cendrine a réussi à imposer ses idées et à s’octroyer une petite partie du monde télévisuel d’aujourd’hui pour faire de sa passion son métier. Il ne nous reste donc plus qu’à lui souhaiter une belle et longue suite de carrière.

VIENDRA, VIENDRA PAS...

À l’instar de ses comparses Patrice Laffont, Sophie Davant, Valérie Pascale, Olivier Minne et Jean-Pierre Castaldi qui sont tous venus en candidat à Fort Boyard, Cendrine fait de l’ombre au tableau, car elle n’a pas encore participé. Depuis son départ en 2002, la production n’a cessé de la relancer. Dans le best of du 31 juillet 2004, elle est catégorique, elle ne veut pas venir en candidate. Phobique des serpents, elle sait ce que lui réserverait la malicieuse équipe. Mais coup de théâtre, il y a quelques semaines, le magazine « TV Hebdo » affirme sa participation à la saison 2005 dans une interview qui lui est consacrée. Inutile de préciser que cet événement majeur provoque vives réaction positives chez les fans. Mais finalement non, les tournages sont finis et Cendrine ne s’est pas présentée, annulation de dernière minute ou fausse rumeur ? Gageons pour la première solution et avec un peu de chance, on pourra la retrouver sur les cylindres l’année prochaine ou... au milieu des serpents !


© 2005-2009 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics