Mise en page 1

Cendrine Dominguez craint les petites bêtes

Par C. N., Télé Star, été 1994

Publié le samedi 29 juillet 2006 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Dans la presse en 1994.

        

Chaque matin, même pour sa deuxième année à « Fort Boyard -, elle a toujours un petit moment d’angoisse, mêlée à l’excitation de la journée à venir, quand on la hisse avec les autres dans la nacelle menant du bateau au fort.

Cendrine Dominguez a le vertige. « Alors, quand je regarde un concurrent se lancer dans le saut à l’élastique ou l’épreuve de l’homme volant, mon coeur bat très fort pour lui. Pareil pour les cellules avec les araignées et les serpents, des petites bêtes auxquelles je ne peux m’habituer, mêmes ! je sais qu’il n’y a aucun danger. Maïs pas question de le montrer, mon rôle est au contraire de donner confiance aux courageux équipiers ! - Quand, au mois de mars, France 2 a demandé à Cendrine d’animer à nouveau son grand jeu de l’été, elle a dit oui aussitôt : L’an dernier, je débutais à la télé. Que la chaîne m’installe dans la dynastie des animatrices de « Fort Boyard » prouve que j’avais bien rempli ma mission ! La première année a été celle de la grande découverte de ce tournage très particulier, un peu magique. Je me sens beaucoup plus libre d’improviser, surtout avec Patrice Laffont qui sait se remettre en question. Il a transformé « Fort Boyard » en un jeu très moderne, le type d’animation de l’an 2 000. C’est un immense dessin animé, avec sa collection de personnages hauts en couleur qui ne parlent jamais et qui plaisent tant aux enfants. • Après avoir - mis en boîte -les dix émissions prévues pour cet été, Cendrine va rejoindre Léo, 4 ans, Léa, 6 ans, et Patrice Dominguez, son mari, en Haute-Savoie, aux Contamines, petit village au-dessus de Saint-Gervais, où Patrice, ex-champion et consultant pour France 3, Europe 1, le journal - L’équipe « et aussi dirigeant du tournoi La Raquette en diamant, a créé son club sportif. On y pratique le tennis, mais aussi le VTT, la randonnée et l’équitation. Au programme de l’été des Dominguez : tenter l’ascension du mont Blanc, le rêve de Patrice. Mais aussi surveiller les travaux de leur future maison, grande ferme isolée dans la montagne.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics