Mise en page 1

[EN DIRECT] Les dernières informations d’Olivier Minne

Olivier Minne reprend du service sur Twitter jusqu’au grand lancement de juillet !

Publié le samedi 11 juin 2011 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef, Kévin TOLBIAC dans la rubrique Actualités 2011.

        

Après quelques jours d’interruption, pour cause d’écriture, Olivier Minne reprend ses Tweets et nous livre de nouvelles informations et de nouvelles photos concernant la saison 2011 de Fort Boyard. Nous vous les livrerons toutes dans cet article mis à jour quotidiennement jusqu’au lancement de la saison…

 ! Article publié le 11 juin 2011 - Mis à jour le 21 juin 2011 !

Journée du mardi 14 juin 2011 : Interview d’Olivier Minne par France 2

Fort Boyard revient sur France 2 pour une vingt-deuxième édition. Aux commandes pour la neuvième saison consécutive, Olivier Minne animera seul les sept émissions de l’été. Présentation de la formule 2011 et retour sur quelques moments… forts !

France 2 : Qui va-t-on voir cet été dans Fort Boyard ?

Olivier Minne : Cette année, nous allons revenir à ce que nous avons fait dans le passé. Fini les deux équipes qui s’affrontent comme l’an dernier. Dans chacune des émissions, nous allons avoir une seule équipe composée de six personnalités. Celles-ci partiront en quête des fameuses clefs qui donnent accès à la salle du trésor. Et elles joueront pour faire gagner une association.

Parmi les concurrents prévus pour cette saison, nous aurons notamment l’équipe des Miss France avec le journaliste Christophe Beaugrand, l’équipe de nageurs emmenée par Camille Lacourt, l’équipe du feuilleton Plus belle la vie, etc*. Et parmi les associations pour lesquelles les équipes se battront, nous trouverons par exemple l’association Mécénat Chirurgie cardiaque, l’association Laurette Fugain, etc.

Les épreuves de Fort Boyard ne sont-elles pas un peu éprouvantes physiquement pour certaines de ces équipes ?

Olivier Minne : Cela dépend des épreuves, mais pas forcément. Certaines épreuves sont très physiques. D’autres demandent plutôt d’être agile, souple.

Y a-t-il finalement de grosses différences entre les deux formules et quelles conséquences cela entraîne-t-il pour l’animateur ?

Olivier Minne : Il y a toujours une tension dramatique dans le programme mais elle est beaucoup moins appuyée cette année que l’année dernière. Ma relation avec les candidats est différente car je connais déjà un certain nombre des personnalités qui participent. Attention, cette relation différente ne signifie pas pour autant que je favorise certaines personnes quand c’est possible ou que je manifeste des préférences quant aux épreuves : les épreuves sont choisies par la production. Et, que les gens soient connus ou non, il n’y a jamais de régime de faveur !

Depuis combien de temps présentez-vous Fort Boyard ? Prenez-vous toujours autant de plaisir à le faire ?

Olivier Minne : Cela fait neuf ans que je présente Fort Boyard. Comme le programme évolue chaque année, avec des épreuves qui changent et des équipes qui se renouvellent, il est difficile de s’ennuyer. Chaque année réserve aussi son lot de surprises, pour moi comme pour le public ! Le fait que le tournage des émissions soit concentré sur quelques jours contribue aussi à ce qu’il n’y ait pas de phénomène d’usure. Cette période courte et très intense est un moment que j’apprécie particulièrement car il m’apporte des expériences nouvelles et inoubliables à chaque fois. Ma relation avec les équipes techniques est, en particulier, très importante. J’ai, au fil du temps, noué une relation forte avec les techniciens et aussi avec la production. Il faut savoir que pendant le tournage de cette émission, cent vingt personnes travaillent sur le Fort. Tout cela fait que je pars chaque année avec le sourire et que je reviens avec le sourire aussi !

Ça devient un peu une routine ?

Olivier Minne : Je pars du principe que rien n’est jamais joué ; que ça soit pour le programme ou pour celui qui l’incarne, il faut se remettre en question à chaque fois. Certes, le stress est aujourd’hui moins grand que lorsque j’ai présenté Fort Boyard la première fois, mais je n’arrive pas les mains dans les poches en me disant que c’est une formalité !

Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

Olivier Minne : La fois où Marthe Villalonga est venue m’a laissé un souvenir fort. Je crois qu’elle a été la candidate la plus âgée à participer à l’émission : elle a fait montre d’une énergie et d’un courage absolument formidables. Stéphanie de Monaco m’a aussi impressionnée : elle était blessée au bras et n’a pas annulé sa participation. Pendant les épreuves, elle a joué le jeu à fond et nous a fait partager un très bon moment de télévision.

Il y a eu aussi l’émission spéciale avec Eva Longoria et Tony Parker, qui a été très sympa à faire. Ils ont eux aussi complètement joué le jeu : pas de caprices ou de demandes particulières, ils ont été parfaits !

Comment sont présentées les associations pour lesquelles les personnalités participent à Fort Boyard ?

Chaque équipe désigne celui de ses membres qui interviendra pour expliquer l’objet de l’association pour laquelle elle concourt.

Qu’y a t-il à gagner pour ces associations ?

Olivier Minne : Des fonds pour aider la cause qu’elles représentent. Si l’équipe gagne, l’association peut empocher plus de 20 000 euros. Le gain dépend de la quantité de pièces du trésor qui seront récupérées par l’équipe. Et dans le cas où celle-ci serait perdante, il y a toujours une somme minimum, de l’ordre de 3000 euros, versée à l’association.

* Parmi les participants annoncés pour cette édition 2011 : Camille Lacourt, Elodie Gossuin, Malika Ménard, Cyril Féraud, Christophe Beaugrand, Michel Cymes, Jamy Gourmaud, Rebecca Hampton, Laurent Kérusoré, Mathieu Madénian, Régis Mailhot, Chloé Mortaud, Florent Manaudou, Alexandra Rosenfeld, Caroline Costa, Booder, Natacha Amal, William Meynard, Aurélie Vaneck, Maud Fontenoy, Nathalie Marquay, Louis Laforge, Quentin Mossimann et Virginie Hocq...


Journée du samedi 11 juin 2011 :

20 h 28 : À la demande notre modérateur Pat, Olivier Minne nous présente Félindra qui arbore sa toute nouvelle tenue version 2011.

PNG - 834.4 ko
Photo : © Olivier Minne / DR

20 h 30 : Toujours suite à un Tweet de notre modérateur Pat, Olivier Minne répond qu’il ne sait pas pour le moment à rempiler pour une éventuelle future saison. Sa réponse est brève : « On verra bien… ».

20 h 31 : Cette année c’est Francis Coté qui a réalisé les sept émissions françaises de 110 minutes.

20 h 31 : Olivier indique que Passe-Temps, qui ne fait plus partie de l’équipe depuis 2010, embrasse tout le monde.

20 h 32 : Cette année, pas de voix off. Retour au direct. Aucune épreuve ne sera hachée par des interviews de candidats. Ouf !

20 h 35 : Olivier réaffirme que le rôle du Père Fouras diffèrera du sien. Il indique toutefois que celui-ci reprendra largement la main sur le fonctionnement du jeu et que ses méthodes seront « très particulières ».

20 h 38 : Olivier se dit prêt à accueillir une équipe spéciale On ne demande qu’à en rire l’année prochaine et notamment Olivier de Benoist, qu’il a déjà croisé et qu’il apprécie autant par son humour que pour sa personnalité propre.

20 h 47 : Olivier nous convie à un petit jeu, retrouvez à quelle épreuve correspond le pictogramme ci-dessous. À vous de jouer. Proposez votre réponse sur son compte Twitter : https://twitter.com/#!/olivierminne

PNG - 453.2 ko
Photo : © Olivier Minne / DR

21 h 29 : Il ne s’agit pas de l’épreuve high-tech !

Restez connecté au Twitter d’Olivier Minne et à Fort Bavard pour ne rien manquer des nouvelles informations sur cette saison 2011 !

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Chacune des sept émissions durera environ 110 minutes, soit environ 1 heure 50. Une durée somme toute similaire aux saisons 2005 à 2008, ou encore à l’année dernière lorsque les équipes avaient des prisonniers et jouaient le Relais Arbalète.

Révélée précédement, la libération des prisonniers ne sera pas automatique. Cette saison, les pensionnaires des geôles du Fort ne pourront rejoindre leurs coéquipiers qu’après avoir effectué des jeux d’adresse dans la Salle du Jugement. En cas d’échec, ils resteront dans les prisons de La Boule jusqu’à la fin de l’émission.

Même si les règles rappellent celles des saisons de 1991 à 2009, certaines épreuves apparaîtront dans la partie aventures et vice versa, comme l’année dernière.

La Cabine abandonnée fera partie des aventures, même si un rôle durant les épreuves reste possible donc. Cette cellule sera équipée d’une cabine téléphonique ; le candidat qui y entrerait aurait alors un contact direct avec le Père Fouras.

Les deux poules de soie de couleur blanche et noire, Huguette et Gilberte, présentée par Olivier Minne lors du premier jour de tournage, se trouveront dans la cellule du Métier à tisser. Leur rôle ne se réduierait qu’à de la figuration.

Le symbole « Danger » de certaines épreuves, représenté par des panneaux zébrés de jaune et de noir sur leurs portes, ne sera que symbolique et avertira les candidats d’un possible, même si minime, risque de chute ou de blessure dans celles-ci. Le décor de ces épreuves n’est pas modifié.

Contacté par Thoyard, membre du forum, le compositeur Paul Koulak a annoncé qu’il n’y aura pas de changement concernant le thème principal ; cependant, il travaille actuellement sur de nouvelles musiques, dont une qui sera utilisée pour le pré-générique des émissions de cette saison.

L’agence de design Prod Me Up, qui a travaillé dernièrement sur des émissions comme Votre plus belle soirée (France 2), À table ! Le grand jeu (France 3) ou encore le Ballon d’or FIFA 2011 (Eurosport), a conçu et réalisé la « Cellule interactive » de Fort Boyard.


Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics