Mise en page 1

Fort Boyard 2014 - Avis de la rédaction : émission du 02/08/2014

Un Baptiste Giabiconi mis à rude épreuve

Publié le mercredi 6 août 2014 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction 2014.

        

Le moins que l’on puisse dire c’est que Baptiste Giabiconi se souviendra longtemps de son troisième passage dans Fort Boyard puisque rien ne lui aura été épargné par le Père Fouras, heureux de pouvoir pousser gentiment le jeune homme dans ses retranchements. A-t-il été, avec son équipe, à la hauteur de l’enjeu ? Qu’en avons-nous pensé à la rédaction ? C’est parti pour le 6e avis de la saison !

En cette chaleur estivale, quoi de mieux que de proposer à nos candidats du soir un petit rafraîchissement pour commencer leur partie sur le Fort ? En guise d’amuse-bouche, Passe-Muraille avait pour l’occasion revêtue sa panoplie du parfait pompier, qui, on doit le signaler, lui allait plutôt bien. Mais pour l’épreuve de la Caserne, nouveau nom du Tapis roulant relifté, c’est le mannequin-chanteur Baptiste Giabiconi qui s’y colle. Il gère bien l’épreuve et parvient à rapporter la clé. Mais le show n’aurait pas été complet si Baptiste ne nous avait pas offert la vision de son torse musclé et tatoué, de quoi réchauffer les téléspectatrices (et quelques téléspectateurs !) présentes devant leur écran. Baptiste n’a pas son pareil pour faire monter les audiences et... non ne comptez pas sur nous pour finir cette phrase, on dira après qu’on a l’esprit mal placé ! ;-) Les épreuves continuent avec le chroniqueur de Comment ça va bien !, l’émission des après-midi de France 2 présentée par Stéphane Bern. Malgré ses efforts louables, Mister Boo est particulièrement en forme cette semaine et compte bien se rattraper après avoir essuyé des échecs face à Sébastien Chabal et Florent Peyre ! La clé échappe à l’équipe. C’est Fauve qui est ensuite choisie pour résoudre un nouveau tour de notre Magicien Vincent C. Le tour de la « Banane ninja » ne résiste pas longtemps à la flamboyante Fauve, qui pense qu’une aiguille a été utilisée afin de trancher la banane à l’intérieur. Elle rapporte une 2e clé sous les applaudissements de son équipe. Pour l’occasion, Vincent C. aurait pu lui offrir l’un de ses petits gâteaux célèbres. Séquence gamelle en vue avec l’humoriste Jarry et le footballeur Adil Rami qui, dans un duo fortement improbable, tentent de maîtriser la cadence infernale de la laverie du Fort. Sans succès. Sur le Fort, les choses ne se font pas toujours dans l’ordre. Baptiste, après avoir pris une douche dans la Caserne, se retrouve dans la déchèterie du Fort. Il agit efficacement et parvient à rapporter la 3e clé, à l’aise ! La chance sourit un peu moins à Françoise Laborde, qui ne brille pas en Rocket-woman même si elle aussi semble particulièrement à l’aise et absolument pas inquiète de son sort. Malheureusement, l’équipe met du temps à bien doser le lancé et Françoise a du mal à bien orienter son bâton. Adil Rami devient le temps de l’épreuve d’Excalibur un chevalier des Temps Modernes : s’il sort l’épée de 25 kilos de son billot assez rapidement, le cordage retenant la clé lui résiste obstinément. Après son duel raté face à Mister Boo, Benoît Chaigneau est rappelé pour le Percolateur. Une épreuve où il accumule les chutes, sans parvenir à ajouter beaucoup de grains dans le système. Fauve Hautot n’inverse pas la dynamique, malgré sa bonne volonté dans la Cage immergée, elle met trop de temps à retirer les boulons. Décidément Baptiste Giabiconi est mangé ce soir à toutes les sauces, et on ne croit pas si bien dire, car il se retrouve complètement enduit de sauce tomate dans la Ketchuperie du Fort. Ne comprenant pas le principe de l’épreuve, il plonge dans le bac de sauce tomate. Sa progression devient dès lors impossible dans la mesure où il ne peut plus trouver aucun appui sur les parois de la cellule. Il ressort bredouille. Jarry est envoyé dans le Muséum du Fort, et son hold-up est réussi, in extremis certes, mais réussi tout de même. Il aura donné quelques sueurs froides à son équipe, mais la 4e clé est là. Benoît Chaigneau et Fauve Hautot font aussi bien, mais dans un tout autre registre, face à luciole dans la Salle des illusions. On retrouve Françoise Laborde dans l’Égout, à nouveau joué dans la partie épreuves. Ses hésitations et sa progression trop lente au départ la pénalisent fortement, alors qu’elle aurait sans doute pu obtenir la clé en partant plus vite. C’est d’autant plus dommage qu’elle est faite en plus prisonnière. Adil Rami termine la partie avec l’épreuve du Ring. Ses coups sont de plus en plus précis et il parvient à rapporter une 6e clé, juste avant la fin réglementaire de cette première partie. Le bilan est convenable, mais avec six clés, l’équipe devra envoyer un candidat chez Blanche pour obtenir la 7e clé.

C’est finalement Jarry qui s’y colle et pénètre chez Blanche où il choisit un défi d’agilité. Blanche lui propose le défi du Cercle. Malheureusement, le comique épuise ses trois essais et doit donc partir en prison jusqu’au Conseil. Fort heureusement, la chance sourit à Françoise dans le défi de la Roue du destin et elle peut quitter Mr Boo pour rejoindre son équipe.

Une fois n’est pas coutume, les aventures commencent avec le Saut de l’ange. Le Père Fouras a choisi Fauve pour faire le grand saut. La danseuse, habituée aux sensations fortes, panique toutefois face à ce défi et ne parvient pas à se résoudre à sauter. Celle-ci expliquera ensuite que sa crainte venait de ses genoux fragilisés. Elle est toute pardonnée, on ne peut pas toujours être au top. Et on ne doute pas que ce n’est que partie remise : ce défi est totalement à sa portée et elle devrait le réaliser une prochaine fois, en tout cas nous l’espérons. Après Fauve, c’est au tour de Baptiste de paniquer dans le Père Fouras Show. Au point de devenir assez cavalier avec notre cher Père Fouras, un peu bousculé par l’impatience de Baptiste. Pourtant, après le Brancard de l’an dernier, Baptiste aurait pu réussir cette épreuve, qui le mettait moins directement au contact des animaux. Après deux mauvaises réponses, il doit quitter le « Plateau 215 » et ne découvrira pas les dernières surprises animalières que le Père Fouras lui avait réservées. Pour la troisième aventure, Benoît Chaigneau et Adil Rami font plouf et replouf dans la Poutre jets d’eau tandis que Fauve ne parvient qu’à trouver une des pièces hexagonales dans le Manoir du Fort. Heureusement, l’équipe peut compter sur Adil Rami pour rapporter une 1re cartouche-indice avec la Tête chercheuse et il était grand temps, car trouver un mot-code sans indice, cela ne s’est encore jamais vu. On retrouve ensuite avec plaisir Willy Rovelli qui nous propose, enfin plutôt à Fauve et Françoise Laborde, une de ses nouvelles spécialités 2014 : des concombres de mer, une spécialité chinoise. Les deux candidates ne font pas les fines bouches et dégustent sans trop de dégoût ce plat, sous l’œil coquin de Willy. Pour la septième aventure, on retrouve Baptiste qui, à peine remis de ses émotions au Père Fouras Show est jeté dans la cage aux tigres pour un petit Safari. Safari qui tourne vinaigre : Baptiste est pris de panique, très mal à l’aise autour des fauves de Félindra. Ses derniers ne trouvent rien de mieux que de percer les pneus de la voiturette, ce qui bloque la progression du mannequin. Au moins, Baptiste nous aura offert une séquence culte. Nous attendons de revoir cette épreuve très prochainement pour nous faire une meilleure idée de son principe. Olivier Minne est contraint d’annuler l’aventure et d’en proposer une huitième à l’équipe. C’est Françoise qui est choisie pour une petite énigme du Père Fouras dans la Cabine abandonnée du Fort. Une fois de plus, la membre du CSA et ancienne présentatrice du journal télévisé se prête de bonne grâce au jeu malgré les blattes qui lui tombent dessus. Cela ne suffit malheureusement pas, Françoise ne parvenant pas à trouver le mot Rang. Le bilan des aventures est médiocre, avec seulement deux cartouches récupérées sur huit aventures réalisées.

Après ses faibles performances lors des aventures, l’équipe doit impérativement réussir ses duels au Conseil. Bien que cela commence mal avec Jarry qui met beaucoup trop de temps dans le défi du Puzzle cafards, tout en nous gratifiant de quelques cris, Fauve Hautot assure dans le duel du Compteur en damnant le pion au Maître. Elle rapporte dix secondes à son équipe. Benoît Chaigneau lui montre ses capacités de réflexion en réussissant à trouver le mot Roue, réponse de l’énigme du Père Fouras. L’équipe disposera donc de 3 minutes et 5 secondes dans la Salle du Trésor, un temps satisfaisant, pour le moment le meilleur depuis le début des diffusions de cette saison 2014. L’équipe se rattrape donc bien avec cette partie, pourtant très difficile cette année.

Sur le proscenium, après qu’Olivier est demandé à Félindra de faire rentrer les tigres dans leur cage, l’équipe dégoupille ses deux cartouches et découvre les mots Aile et Œuf. Françoise se sacrifie et apporte le mot Voyageur à son équipe, ce qui permet à Benoît Chaigneau de déduire le mot Pigeon. Le mot validé, les Boyards tombent au grand soulagement de l’équipe. Grâce à de nombreux allers-retours et un temps confortable dans la Salle du Trésor, l’équipe rapporte 17 410 € à l’association Le Refuge qui lutte contre l’homophobie et aide ceux qui en sont victimes.

Au final, une équipe sympathique, mais des performances très inégales avec notamment une partie aventures très faible et, à l’inverse, un Conseil réussi. On notera la grande motivation de Françoise Laborde qui, si elle n’a pas été performante, s’est toujours prêtée de bonne grâce aux jeux. Baptiste et Fauve se sont déjà montrés plus performants lors de leurs précédentes participations, mais on ne peut pas toujours tout réussir, d’autant qu’ils ont été confrontés à des épreuves difficiles.

La semaine prochaine, c’est l’ancien entraîneur des Bleus, Raymond Domenech, qui sera sur le Fort. Parviendra-t-il cette fois à conduire l’équipe dont il a la charge à la victoire ? On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau bilan hebdomadaire !

PNG - 337.5 ko

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics