Mise en page 1

Fort Boyard 2014 - Avis de la rédaction : émission du 05/07/2014

Une équipe comme on les aime !

Publié le mercredi 9 juillet 2014 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction 2014.

        

Difficile de passer après la première émission de la saison et le magnifique best of célébrant les 25 ans du jeu la semaine dernière. Et pourtant ! Ce deuxième numéro, en plus d’avoir tenu la dragée haute à la concurrence arthurienne sur TF1, nous a offert du beau spectacle. L’équipe était même un cran au-dessus de celle de la semaine dernière, même si toute comparaison est nécessairement subjective. C’est sur ce prélude positif que nous entamons notre deuxième billet de la saison. À l’abordage moussaillon !

Les génériques passés, l’émission s’ouvre, comme chaque semaine, sur les mots de bienvenue d’Olivier qui cherche toujours Passe-Muraille dans le Fort afin de savoir où l’aventure va commencer. Celui-ci sort de la cellule du Ring affublé du masque de Mr Boo et tenant le coton-tige géant de l’épreuve du même nom. Une belle complicité s’est nouée entre les deux compères depuis la refonte de 2011. La production rivalise d’imagination pour chaque semaine nous offrir de nouveaux moments de bravoure à la sauce boyardesque. On aimerait toutefois que d’autres personnages y participent : Félindra, Passe-Partout, Blanche, Willy ou Vincent C. auraient aussi leur place dans ces petites saynètes d’ouvertures. Cela rappellerait d’ailleurs l’époque Laffont. On se souvient tous de Patrice passant en revue tous les personnages avant le début d’une émission.

Le coup de gong donné du bout du fouet par l’indomptable Félindra résonne à peine que le temps s’égraine déjà pour 50 minutes. Ambiance familiale ce samedi avec une troupe de talentueux animateurs, opérant tous sur France Télévisions et France Bleu. Tous sont des habitués du Fort, hormis Patricia Loison, qui signe sa première participation. Pour commencer cette salve d’épreuves, c’est le trublion Bruno Guillon, nouveau camarade d’Olivier dans Pyramide, qui a la lourde mission de faire vaciller Mister Boo (sic). Vu le gaillard, la tâche n’est pas aisée. Pourtant, Bruno parvient à déséquilibrer rapidement le colosse. Si lui-même chavire, la règle est claire, l’Homme-fort ne peut pas remonter sur sa poutre. La première clé est donc remportée, premier cliquetis du porte-clés de Passe-Partout. De bon augure ? L’animateur des Z’amours, Tex, entre en jeu dans le Percolateur. Le café, il n’en a pas besoin pour déborder d’énergie. La tournette a malgré tout raison de lui. Bien que très précautionneux, il s’épuise rapidement et les grains de café peinent à arriver à destination. Dommage ! Nathalie Simon, habituée de la glisse et des gamelles sur Intervilles, remportera-t-elle la 2e clé ? Mission difficile avec cette nouvelle épreuve de la Ketchuperie, un brin difficile. Nathalie s’y prend plutôt bien, aidée sans doute par sa grande taille qui lui permet de ne pas trop glisser. Malheureusement, sa technique des tomates dans la bouche ou au bout des doigts ne paye pas et surtout gêne sa progression sur les parois. Elle ressort bredouille, mais propre ! Chapeau quand même ! On est moins convaincus par cette nouvelle épreuve, qui certes va assurer le spectacle avec de nombreuses chutes à prévoir, mais paraît bien difficile, ne serait-ce que pour atteindre le panier à tomate à l’autre bout de la cellule. À suivre. Le duo du Grand Soir 3 se reforme ensuite, mais pas sur le plateau du journal cette fois, mais sur la Balance du Fort, une épreuve périlleuse qui a laissé quelques souvenirs à Évelyne Thomas la semaine dernière. Cette fois, le duo à succès de France 3 s’avère tout aussi efficace sur le Fort. L’épreuve est réussie in extremis, nous offrant un suspense haletant. On apprécie d’ailleurs toujours cette épreuve, qui, en plus de nous offrir de belles images extérieures, entretient toujours le suspense, du moins quand elle est menée à bien. L’équipe dispose désormais de deux clés. Direction la Caserne du Fort, ancien Tapis roulant, qui recrute Bruno Guillon. L’animateur réalise l’épreuve avec un certain style et ne se ridiculise pas. En revanche, il s’accroche un peu trop aux sceaux, ce qui lui fait perdre une grande quantité d’eau. Encore une clé qui passe à la trappe. La charmante Aïda va devoir rattraper le coup en se contorsionnant dans l’épreuve de l’Alerte rouge. Une épreuve à prisonnier que beaucoup de candidats redoutent. Et le suspense est à son comble, puisque Aïda touche à quatre reprises les lasers avant de se saisir de la clé. Mister Boo s’apprête déjà à rejoindre la cellule. Mais non, après un aller compliqué, Aïda est beaucoup plus à l’aise au retour et ressort sans encombre de la cellule, avec une 3e clé, après avoir donné quelques sueurs froides à son équipe. Il n’y a pas à dire, elle a assuré ! Tiens, « la cloche va bientôt sonner, votre cours, va commencer » ! Ça ne vous rappelle rien ? Quoi, l’école ? Êtes-vous né en 1950 ? Si c’est le cas, c’est possible. Là il s’agit juste de Vincent C., le nouveau Magicien du Fort, qui attend un nouveau candidat dans la Vigie pour un petit tour maison. Et c’est Tex qui s’y colle. Cette semaine, Vincent nous présente le « Tour avec une tasse », le nom laisse rêveur non ? En tout cas, la séquence est excellente, ce personnage apporte vraiment quelque chose à l’émission, on ne s’ennuie pas et on a l’impression que le temps s’est arrêté, on retourne en enfance quand on voulait absolument trouver le « truc » permettant de réussir le tour. Tex, dont l’âme d’enfant n’est plus à prouver, obtient les bonnes grâces du Magicien et repart avec la clé. Ce qui en fait quatre ! Lady Boo commencé à s’ennuyer dans sa cellule. Après une victoire par chaos la semaine dernière face à la Miss France en titre Flora Coquerel, elle attend de pied ferme Nathalie Simon. Un beau combat s’offre à nous, Nathalie ne ménageant pas sa peine. Mais il en faut beaucoup pour déboulonner Lady Boo qui triomphe une fois de plus, laissant ressortir une Nathalie méconnaissable. On continue ensuite de chavirer avec Louis Laforge qui doit trouver la clé dans l’épreuve du Pied marin. Pied marin que n’a pas du tout Louis Laforge, qui cherche en vain le sésame dans cette cabine prise en pleine tempête. Louis est tellement concentré sur sa tâche qu’il n’entend pas les hurlements désespérés de ses camarades l’exhortant à sortir. Premier prisonnier pour l’équipe. C’est avec plaisir que l’on retrouve Luciole, la guide virtuelle du Fort, qui opère cette année dans la Salle des illusions, une salle où un duo de candidats doit résoudre des illusions d’optique. Ce sont Tex et Patricia qui s’y collent. La voix de Luciole semble cette année plus aiguë, à moins que cela ne soit qu’une impression. Autant le dire tout de suite, cette épreuve ne nous a pas du tout convaincus. Les jeux sont un peu trop enfantins et parfois très simples. S’il est vrai que l’épreuve change un peu des autres, à l’image de la Cellule interactive des années précédentes, on a du mal à voir ce qu’elle apporte. La phrase « Il grimpe à la la vigie », en plus de n’avoir aucun sens, est d’une simplicité enfantine pour qui sait lire sur un écran. On attend toutefois de voir plusieurs fois cette épreuve pour nous faire une idée plus précise. En tout cas, le duo est gagnant puisqu’il apporte la 5e clé à l’équipe, surtout grâce à Tex, parfaitement à l’aise dans ce type d’exercice. Aïe, la onzième épreuve est Excalibur, l’une des plus difficiles du Fort. C’est Bruno qui est choisi par le Père Fouras. Un peu paniqué au début, il se débrouille finalement très bien en sortant l’épée (de 25 kg tout de même) du tronc. Malheureusement, le temps lui manque et il ne parvient pas à couper la corde retenant la clé. On peut tout de même le féliciter, car il réalise une belle performance, des champions bien moins costauds n’ont pas réussi non plus ! Aïda est enfin appelée à jouer les équilibristes sur la Cerce du Fort. Elle évolue avec aisance, jusqu’à la dernière étape où l’animatrice craint de tomber. Encouragée par ses camarades, elle parvient au bout du parcours et une sixième clé est récupérée juste avant la fin du temps réglementaire. Le gong retentit, c’est la fin de cette première partie, qui a été plutôt bien menée par les candidats. Malgré tout, il manque la septième clé et Louis qui attend impatiemment de connaître son sort.

La règle du jeu impose aux candidats d’avoir sept clés pour déverrouiller la grille de la Salle du Trésor. Patricia accepte donc de se sacrifier pour la récupérer et part à la rencontre de la mystérieuse et imperturbable Blanche. Après avoir misé sur l’agilité, Patricia effectue le défi de la gouttière, que nous avons découvert la semaine dernière. Et visiblement, ce défi va donner du fil à retordre aux candidats cette saison. Malgré une grande concentration, les trois essais sont perdus et elle part en prison, en bonne compagnie, puisque c’est Mister Boo qui l’y conduit. Au tour de son homologue Louis Laforge qui choisit lui aussi l’agilité, peut-être aurait-il dû choisir la chance, car il perd lui aussi son défi, celui du Cercle. Un nouveau défi assez efficace, mais qui n’a pas l’air des plus simples non plus. En tout cas, il convient d’être adroit et précis pour réussir. Et hop, deux prisonniers pour le prix d’un. Blanche n’aura décidément pas porté chance à notre duo de France 3. Ils devront désormais attendre sagement le Conseil.

Après un message très rassurant et bienveillant du Père Fouras (;-)) les aventures commencent avec Nathalie Simon, qui décidément ce soir cumule toutes les épreuves les plus périlleuses. Elle ne fait pas long feu sur le Vélo, à peine a-t-on le temps de la voir qu’elle est déjà tombée dans le vide. À sa décharge, cette aventure est un peu bancale, un peu trop rapide pour être vraiment appréciée à sa juste valeur. Après ces efforts, nos candidats partent se ressourcer au restaurant du Fort, chez Willy Rovelli. Et après son tour du monde, il en a des choses à nous proposer... cette fois ce sont des pattes de coq bouillies. Ça doit bien croquer sous les dents ces choses-là. Tex et Bruno Guillon en tout cas ne font pas les fines bouches pour obtenir la première cartouche-indice. Même Willy en est tout retourné, jamais une de ses spécialités n’avait été dégustée aussi rapidement ! Dring Dring Dring !! Le Père Fouras souhaite parler à Tex... Ce dernier reste totalement insensible aux petites bêtes de la Cabine abandonnée, presque à l’aise au milieu de ces animaux boyardesques. C’est donc naturellement qu’il répond à l’énigme du Père Fouras et remporte une 2e cartouche-indice. Il n’y a pas à dire, ce soir, il assure. Après ces cinq secondes de performance sur le Vélo du Fort, Nathalie revient cette fois sur le Rouleau et égalise son précédent record. La pauvre écope vraiment des pires épreuves ce soir. Nous découvrons d’ailleurs cette nouvelle aventure, qui promet de grandes chutes. Il faut dire que l’arrêt du mécanisme est brutal et qu’il faut être vissé au rouleau pour ne pas chuter. La suite arrive avec le retour de la Tête chercheuse, dans un décor revu et corrigé, que nous avions déjà aperçu dans l’émission spéciale de la semaine dernière. Bruno s’en sort bien, il passe les différents compartiments sans sourciller, mais une erreur de lecture de numéro plombe l’aventure. C’est rageant après tant d’efforts. Heureusement, Aïda prend son courage à deux mains et nous offre un beau saut de l’ange au-dessus de l’océan ! Ce qui permet à l’équipe de remporter une quatrième cartouche qui ne sera pas de trop. Attention, la séquence qui suit fera sans doute partie des plus belles séquences émotions de l’histoire du jeu. À peine remis de la Tête chercheuse, Bruno Guillon doit affronter son pire cauchemar : les serpents. Complètement paniqué, il décide malgré tout d’y aller pour son équipe, il prend sur lui comme jamais et retourne de nombreux serpents. En larmes dans la fosse, ses camarades le rassurent et admirent son courage. Non content d’avoir réussi à surmonter sa peur, il trouve même les deux parties du code. Une magnifique récompense pour celui que nous avons baptisé Bruno Courage. Au terme de sept aventures, l’équipe totalise quatre cartouches. Une belle performance, surtout avec seulement quatre candidats.

Et justement, l’heure est venue de libérer Patricia et Louis. L’équipe perd d’emblée 30 secondes (15 secondes par candidat), mais des bras seront nécessaires pour amasser un maximum de boyards. Le duo effectue une version revisitée du duel des « Marteaux ». Malgré une manche gagnée, l’équipe perd les autres et ce sont dix secondes qui s’effacent du temps à passer dans la Salle du Trésor. Découverte d’un nouveau duel avec Tex, celui du Compteur. Belle trouvaille que ce duel, qui fonctionne bien visuellement et offre un petit suspense intéressant. Malheureusement là encore c’est un échec pour l’équipe, qui perd 20 secondes de plus. L’équipe choisit alors de terminer la partie en envoyant Patricia résoudre la fameuse énigme du Père Fouras. Bon choix puisque la présentatrice trouve le mot canapé et remporte surtout 30 secondes, ce qui ne sera pas de trop après les 60 secondes perdues auparavant. Cette semaine encore, le Conseil s’avère être très décevant : les pénalités, beaucoup trop nombreuses, desservent énormément les candidats. Cette partie, déjà difficile dans le passé, devient de moins en moins réalisable, alors qu’elle est pourtant essentielle.

Comme le dit la voix off, la dernière page de l’aventure s’écrit maintenant. Les candidats découvrent leurs quatre indices (Plate - Originale - Annonce et Son). La semaine dernière, c’est Évelyne Thomas qui avait trouvé le mot-code en premier, cette fois, la palme de l’esprit le plus vif revient à Aïda Touihri qui trouve le mot Bande en quelques secondes seulement. Cette rapidité va permettre à l’équipe de ne pas perdre de temps et de se saisir d’un maximum de boyards, malgré un le peu de temps à passer dans la Salle du Trésor. L’équipe opte pour des ramassages individuels, sans portée, et cette stratégie paye puisque l’équipe remporte la magnifique somme de 16 030 € pour l’association A.M.S.E.D. Génétique qui aide les malades atteints de myopathie.

Le bilan de cette émission est plus que positif. Tous les candidats de l’équipe sans exception ont parfaitement joué le jeu, ont fait preuve de courage et de bonne humeur sans jamais se plaindre. Une ambiance familiale et amicale régnait dans le Fort, avec un bon esprit de solidarité et de belles séquences d’émotion. Tex et Bruno, par leur humour, ont mis l’ambiance dans le Fort. En somme, une équipe comme on les aime, simple et qui n’a pas ménagé sa peine. Seul petit bémol, hasard sans doute de la programmation, on a revu pas mal d’épreuves cette semaine : Balance, Caserne, Alerte rouge, Lutte dans la boue, Gouttière, Vélo... Heureusement, les nouveautés (Ketchuperie, Rouleau, défi du Cercle, duel du Compteur) ont permis de varier les plaisirs. Notons aussi que les personnages sont très présents cette année, tous ont été vus une fois dans l’émission de ce soir, pour notre plus grand plaisir.

La semaine prochaine, l’ex-champion de boxe Brahim Asloum et la fille de Navarro Emmanuelle Boidron seront de retour sur le Fort pour de nouvelles aventures ! Rendez-vous la semaine prochaine.

PNG - 334.2 ko

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics