Mise en page 1

Fort Boyard 2014 - Avis de la rédaction : émission du 26/07/2014

Le charme et l’humour ont eu raison du Père Fouras !

Publié le vendredi 1er août 2014 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Avis de la rédaction 2014.

        

Ce samedi, nous avions rendez-vous avec la charmante Élodie Gossuin qui foulait le sol du Fort pour la 7e fois ! Oui, déjà 7 fois que la Miss sue sang et eau dans les épreuves mijotées par le Père Fouras. Bien que sous le charme, le Père Fouras ne l’a pas ménagée pour autant, trop content de pouvoir la titiller dès qu’il en avait l’occasion. Et il faut dire que nous non plus on ne se lasse pas de la voir jouer les aventurières depuis 2001. Toujours volontaire et motivée, elle n’a pas dérogé à la règle. Tous ces ingrédients réunis ont débouché sur une ambiance bon enfant. Et si nous revenions plus en détail sur ce 5e épisode ? L’avons-nous trouvé à la hauteur des quatre précédents ? Réponses.

Nous y sommes désormais habitués, l’émission commence avec une petite saynète entre Olivier et Passe-Muraille. Et comme chaque semaine, Passe-Muraille endosse un nouveau rôle. Cette semaine, on apprend que le « maraîcher » Passe-Muraille est le fournisseur officiel de la Ketchuperie du Fort, nouvelle épreuve de cette cuvée. On comprend mieux pourquoi les parois sont si glissantes. C’est d’ailleurs Élodie Gossuin qui en fait les frais. Première candidate à se jeter corps et âme dans une épreuve, elle adopte une tactique très originale pour compiler les tomates : elle les glisse tout simplement dans son débardeur. Si cela ne lui assure pas la réussite, cela a le mérite de nous donner quelques images cocasses à la sauce boyard. La chanteuse Amandine Bourgeois ne fera pas mieux sur la tournette du Fort. Manquant un peu d’entrain, elle se laisse déborder dans l’épreuve du Percolateur. Le café, visiblement, ce n’est pas son truc ! Le danseur Grégoire Lyonnet ne rompt pas davantage la spirale des échecs. Le Magicien Vincent C. a raison de lui avec son casse-tête du Rubik’s Cube, un tour pour les initiés. L’équipe est en pleine tempête avec aucune clé à son actif et Ludovic Giuly est d’ailleurs emporté par celle-ci dans le Pied marin, faute d’avoir été alerté assez rapidement de la fin de la clepsydre. Heureusement, Florent Peyre tire lui son épingle du jeu face à Mister Boo qui décidément a bien du mal cette saison à garder son équilibre sur la poutre de l’épreuve des Cotons-tiges. Florent rapporte la 1re clé. Comme un diesel, l’équipe a mis longtemps à démarrer. Grégoire Lyonnet prend la suite sur la Poutre jets d’eau du Fort et nous offre un magnifique spectacle d’équilibriste. Manquant chuter à mi-parcours, il se rattrape habilement et termine finalement l’épreuve. Une 2e clé tinte au porte-clés de Passe-Partout. Après son échec au Percolateur, Amandine Bourgeois avait sans doute à cœur de faire mieux dans le Tri sélectif, une nouvelle épreuve se déroulant dans une cellule prenant les traits d’une décharge. Peine perdue, à une bouteille près, la clé lui échappe. Le Casino du Fort ouvrait à nouveau ses portes cette semaine, il semble que le Père Fouras apprécie beaucoup cette épreuve que nous retrouvons de manière récurrente depuis le début de la saison avec déjà quatre diffusions sur cinq émissions (attention à al diversité des épreuves !). David Lantin tente de vaincre son tournis, mais cela ne suffit pas, le temps file à toute allure et la clé est perdue. Élodie entre à nouveau en piste dans l’épreuve de la Cerce. Rapide et concentrée, elle relève le défi brillamment. On notera que cette semaine le temps de l’épreuve est de deux minutes alors qu’il n’était que d’une minute trente la semaine dernière, ce qui avait fait échouer la comédienne Joy Esther deux secondes avant la fin. La production doit impérativement veiller à être équitable sur ce point entre toutes les équipes. Avec un peu plus de temps la semaine dernière, l’équipe de Sébastien Chabal aurait pu obtenir les sept clés ! Mais revenons à notre équipe du jour avec Florent Peyre qui assure comme un chef... ou plutôt comme un vrai boxeur dans l’épreuve du ring. Ses coups sont francs, directs et puissants, ce qui lui permet d’obtenir la clé en un rien de temps. Une belle performance qui nous montre les qualités de sportif de l’humoriste. Après l’échec de son fiancé face à Florent Peyre, Lady Boo ne lâche rien face à Amandine Bourgeois. Cette dernière met un peu de temps à rentrer dans le jeu, mais finit pas se lâcher . Malheureusement, une fois de plus, ça ne suffit pas et Lady Boo savoure sa énième victoire face à une candidate. Elle reste invaincue depuis... 2012 ! La fluorescente Luciole accueille Florent et Grégoire dans la Salle des illusions. Et visiblement, nos deux compères ne sont pas à l’aise dans cet exercice puisqu’ils ne résolvent que deux défis sur les trois nécessaires. La faute de lecture qu’ils font sur la phrase « Willy travaille dans le (le) restaurant » leur coûte la clé ! Élodie Gossuin rattrape une fois de plus le coup, en faisant preuve de beaucoup de courage dans l’épreuve de l’Égout. N’écoutant que son courage et malgré le noir, elle se lance sans sourciller. On peut dire qu’elle est vraiment une candidate exceptionnelle. Elle récupère la 5e clé. Au passage, nous n’avons pas vraiment apprécié de voir ce jeu dans la partie épreuves, sans compter que nous n’avons de toute façon jamais accroché à cette épreuve dont on peut s’étonner qu’elle n’ait pas encore disparu. Il vaudrait mieux nous rendre le Tuyau transparent qui était une épreuve pleine de suspense qui manque vraiment à l’émission ! C’était un classique. La partie se termine avec Grégoire Lyonnet dont ce n’est vraiment pas le jour, la terrible Salle des tortures lui donne du fil à retorde. Après avoir chuté, sa progression est freinée et la clé lui passe sous le nez, enfin façon de parler, car elle était encore bien loin. Le gond retentit. Bilan plus que moyen avec seulement cinq clés récupérées sur les sept indispensables à l’ouverture de la grille de la Salle du Trésor.

Après avoir frôlé le chômage technique la semaine dernière avec l’équipe de Sébastien Chabal, cette semaine, Blanche se prépare à recevoir beaucoup de visites. Après concertation, l’équipe décide d’envoyer Grégoire Lyonnet. Définitivement maudit ce soir, il perd le défi d’agilité de la Planche et est conduit en prison. Amandine, elle, s’en sort mieux et en deux coups parvient à réussir le nouveau défi du Billard, plutôt bien trouvé d’ailleurs. Enfin une victoire ce soir, et il faut dire qu’elle était importante pour l’équipe. Ludovic est le dernier à tenter sa chance. Après avoir passé quelques minutes dans les geôles du Fort avec Mister Boo, il semble plus motiver que jamais à l’idée de rejoindre son équipe. Cela paye puisqu’il lance sa balle dans le filet du défi du Tourné-lancé du premier coup. L’équipe retrouve Ludovic, mais perd Grégoire pour la quête des indices. Le bilan est là encore mitigé.

On commence les aventures avec Élodie Gossuin, toujours aussi au taquet. On va se répéter, mais elle assure un maximum pour sa 7e participation, rarement une candidate a été aussi téméraire qu’elle. C’est un plaisir pour nos yeux. Et en plus de n’avoir peur de rien, elle se paye le luxe de rapporter la première cartouche-indice. Pas mal non ? Amandine et Ludovic ne sont pas en reste non plus, mais côté sensations fortes, le goût n’est pas tout à fait le même. Au menu du resto « gastro » de Willy ? Des tarentules grillées, au goût épicé dixit Amandine. On doit dire que Willy nous avait habitués à des plats peu ragoûtants, mais là il fait fort avec cette spécialité made in Thaïlande ! Cela n’empêche pas notre duo de remporter une deuxième cartouche-indice. Florent Peyre écope de son côté d’un petit parcours boyardesque avec la Tête chercheuse. Pas très à l’aise, notre humoriste prend beaucoup trop de temps et l’indice s’autodétruit sous les yeux désolés d’Élodie et Amandine. C’est ensuite au tour de David Lantin, que l’on regrette de ne pas voir plus depuis le début de l’émission ! Il réussit l’exploit de rester bien accroché sur le Rouleau, un pari que n’avait pas réussi à Nathalie Simon ou Booder. Très spectaculaire, cette aventure a de quoi donner des sueurs froides aux candidats choisis. David offre la 3e cartouche à son équipe. Jamais rassasié et ne résistant pas à un petit coup de fil à Élodie, le Père Fouras la convie dans la Cabine abandonnée. Il fallait bien que notre recordwoman trébuche au moins une fois dans l’émission. Elle ne trouve pas le mot moulin et quitte les lieux accompagnée de quelques blattes. Amandine Bourgeois elle se trouve aussi en fâcheuse posture sur la plateforme extérieure dédiée au Saut de l’ange. Le plus dur, c’est toujours de se lancer, mais paraît-il, on en garde un incroyable souvenir. Ce sera probablement aussi le cas d’Amandine, qui après nous avoir gratifiés d’un très beau saut récupère le code libérant la 4e cartouche. Ludovic est le dernier à se lancer dans une aventure, celle de la Cellule qui rétrécit, où il panique face aux multiples serpents présents dans les filets. Beaucoup trop lent, l’aventure est perdue. Après une partie « épreuves » mitigée, l’équipe retrouve des couleurs avec les aventures avec une belle moisson de cartouches-indices qui ne seront pas de trop pour déduire le mot-code du jour.

Mais avant de pouvoir les dégoupiller et de passer du temps dans la Salle du Trésor, les candidats partent affronter les Maîtres et le Père Fouras qui les attendent de pied ferme au Conseil pour une série de trois duels. Grégoire est libéré, ce qui fait perdre automatiquement 15 secondes à son équipe. Et le pauvre, qui joue de malchance depuis le début de l’aventure, en faire perdre encore 20 à son équipe. À croire que ce n’était vraiment pas le jour pour Grégoire, qui espérons-le pourra revenir tenter sa chance une autre fois avec plus de succès. Le Père Fouras convie ensuite Élodie, qu’il était impatient de retrouver en face à face (et on le comprend) ! Pour fêter cela, il lui propose le nouveau défi de la Roulette de la peur ou la candidate doit plonger ses mains dans différentes chambres contenant des animaux comme des vers, blattes ou autres scorpions et serpents. Comme on dit : « qui aime bien châtie bien ». Il en faut plus pour arrêter Élodie qui une fois de plus se montre à la hauteur de l’enjeu et récupère 30 secondes ! Même le Père Fouras est bluffé par son sang-froid. David Lantin ferme cette séance du Conseil avec l’énigme du Père Fouras, une énigme fatale puisqu’il ne trouve pas le mot Balai et fait perdre 30 secondes à son équipe. Comme chaque semaine depuis le début de la saison, le bilan du Conseil est des plus médiocres, heureusement que l’équipe a pu compter sur Élodie. Espérons que la production reverra la règle des pénalités l’année prochaine, car cette partie devient infaisable. L’équipe pourra donc passer 2 minutes 35 dans la Salle du Trésor.

Arrivée sur le proscenium, devant la grille de la Salle du Trésor, l’équipe dégoupille toutes ses cartouches et découvre les indices Mère ; Lait ; Nid et Pot. Après quelques secondes de réflexion, elle trouve sans difficulté l mot Poule qu’elle compose en un temps éclair sur l’alphabet géant de la Salle du trésor. On notera la grande rapidité de l’équipe, qui, de l’ouverture des cartouches à la composition du mot sur le damier, n’a pas perdu une seconde. La somme en témoigne puisque les candidats rapportent 15 920 € à l’association Liv et Lumière, une somme très satisfaisante, faisant partie de la fourchette haute des gains remportés dans l’émission.

Une fois de plus, nous avons passé une excellente soirée devant ce 5e épisode. On ne peut pas conclure sans féliciter une nouvelle fois Élodie Gossuin qui mériterait bien la médaille de la candidate la plus courageuse et motivée, toutes saisons confondues. Si elle détient bien le record de participation, elle a su surtout prouver qu’elle n’était jamais là pour faire de la figuration. Elle rêve d’intégrer l’émission et, qui sait, peut-être qu’un jour son rêve se réalisera, car force est de constater que sur le Fort, elle est parfaitement dans son élément. On notera aussi la touche d’humour apportée par Florent Peyre, qui n’a pas démérité sur le Fort, notamment face à Mister Boo. On regrettera en revanche d’avoir si peu vu David Lantin, qui a brillamment réussi l’aventure du Rouleau ! Grégoire Lyonnet a eu moins de chance et sa première participation a été un peu timide, espérons qu’il aura l’occasion de revenir dans le futur. Plus lente au démarrage, Amandine s’est révélée au fil de l’émission, tandis que Ludovic Giuly n’a pas eu beaucoup l’occasion de montrer de quoi il était capable avec son passage par les prisons.

La semaine prochaine, c’est le mannequin et chanteur Baptiste Giabiconi, ainsi que la danseuse Fauve Hautot qui seront sur le Fort. Tous les deux sont des habitués des lieux avec trois participations consécutives depuis 2012. On devrait donc de nouveau assister à un beau spectacle. À la semaine prochaine ! ;-)

PNG - 339.6 ko

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics