Mise en page 1

Fort Boyard à rudes épreuves

Par N.J., Télé Câble Satellite Hebdo (semaine du 28 juin au 4 juillet 2003)

Publié le jeudi 30 septembre 2010 par Kévin TOLBIAC dans la rubrique Dans la presse en 2003.

        

Cinq nouvelles épreuves à haute tension et deux nouveaux visages. Olivier Minne et Sarah Lelouch animent une 14e édition plus musclée de « Fort Boyard »

A Fort Boyard, le Fort se mérite et pour gagner, il faut se battre. Les candidats doivent désormais passer une nuit au cœur du bâtiment pour affronter les maîtres des Ténèbres, en se relayant pour tenir à bout de bras une sphère fixée sur un axe ! Relookée, musclée et dopée, l’édition 2003 est orchestrée par Olivier Minne, dans le rôle de l’hôte avisé et de Sarah Lelouch, jusqu’à présent journaliste à RFM TV.

« J’avais 12-13 ans lorsque Fort Boyard a démarré et j’adorais. Aujourd’hui, ce sont mes frères, plus petits, qui sont fans. Quelle fierté de co-présenter ce jeu, d’intégrer non pas « l’équipe » mais « la famille » du Fort. Mon rôle est celui de la grande sœur, du chef d’équipe des candidats, de la confidente parmi l’équipe constituée de 3 « people » et de 3 membres d’une association caritative. Les épreuves sont corsées mais pas violentes ! Nous ne sommes pas là pour humilier les invités. » Son point de vue sur les nouvelles épreuves ? « Je dirais que la plus amusante est La Noria, la plus difficile Le Mur glissant, la plus stratégique Les Boîtes de conserve, et la plus répugnante Le Chaudron à poissons ».

Sarah Lelouch les a toutes testées que ce soit Le Mur glissant qui consiste à franchir un mur à l’aide d’une échelle d’un côté et à le redescendre de l’autre alors qu’il a été rendu glissant. Et plus redoutable : au-dessus d’un chaudron à l’odeur nauséabonde, la clef est posée en équilibre sur une grille. Si le candidat échoue, il gagne un bain forcé…


Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics