Mise en page 1

Fort Boyard : les nouveaux héros

Par Cécile Nègrevergne, Télé Star, été 1994

Publié le samedi 29 juillet 2006 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Dans la presse en 1994.

        

Le retour du rire, de l’aventure et de l’émotion, le samedi soir à partir du 2 juillet ! Les deux animateurs fidèles au rendez-vous de l’été, avec Passe-Temps, Passe-Partout, Père-Fouras et félindra. Surprises...

CENDRINE DOMINGUEZ GRIFFEE PAR INES

Patrice Laffont reste fidèle à ses pantalon et gilet de cuir marron, sur chemise blanche, Cen-drine Dominguez, cheveux coupés très courts, inaugure une tenue créée pour elle par Inès de la Fressange : short court et évasé, à pont comme les pantalons de la marine nationale, fermé par de gros boutons. Au-dessus, un cache cœur. Aux pieds des baskets. Le short est beige et le haut marine, ou tons inversés. « J’y trouve beaucoup de charme et c’est pratique. J’aime l’élégance des gros boutons, et son côté années 40, J’avais envie d’un nouveau style pour la télé. Nous ne nous connaissions pas, Inès et moi. C’est son homme d’affaires qui m’a contactée en premier. Depuis, nous nous entendons très bien. Nous avons les mêmes goûts pour les costumes d’homme traités au féminin, les belles matières. Inès m’a demandé d’être, en plus, l’ambassadrice de ses créations à la ville. »

LE MAGICIEN EVADE !

Il remplace Gilles Arthur retenu par « Attention magie », sur France 3, dans « Le Bonneteau » et « Le Voleur de clés ». C’est un vrai magicien. Allias a été primé plusieurs fois pour des numéros de micro-magie et d’escapologie (l’art de s’évader), ses deux spécialités dans le monde des illusionnistes. A la télé, on l’a vu dans « Attention magie », « Ciel, mon mardi » et « La Nuit des fieras ». Il a 37 ans, est parisien et père de trois enfants.

L’HOMME FORT, CHAMPION DE FRANCE

Comme l’ex-homme fort, il intervient dans les bras de fer, la poutre (avec une cagoule), mais aussi dans une des nouvelles cellules : le cabestan. Franck Forestier (ici avec un candidat), célibataire de 27 ans, vient de terminer ses études. Champion de France de force athlétique, il est diplômé du CREPS, le Centre régional d’éducation physique et sportive, et a choisi pour métier de donner des cours de musculation à Rochefort. Il avait laissé ses coordonnées à « Fort Boyard », il y a quatre ans. On l’a contacté cette année, un mois avant le tournage !

LE « PROFESSEUR DESAGREGE » ET LE VENDEUR D’INDICE

Encore un nouveau. D’abord « Professeur désagrégé », il pose des colles au candidat devant une rangée de chiffres au tableau noir, en Brandissant son Bâton de craie. Avec ses cheveux à l’horizontale, il a le physique lunaire d’Ange Belange qui intervient à deux autres moments du jeu, devenant tour à tour le vendeur d’indices avec une fausse moustache et un accent polonais, puis le mitron, vêtu de Blanc qui doit empêcher le candidat d’atteindre des boîtes remplies de farine. Ange Belange, un Marseillais, de son vrai nom Ange Rutigliano, est un habitué de la scène depuis 22 ans, d’abord sous son premier pseudonyme de Zouzou Pitchoun. à l’Alcazar à Paris, dans un numéro comique. On l’a vu aussi dans « Le Luron du dimanche », en 1973, « Yakapa », sur fronce 3, « Un monde en folie » et dans des spots de pub comme celui des portes KZ et actuellement dans le clip de Souchon « foule sentimentale ».

LA BOULE A LA PLACE DU SUMO

La Boule remplace le sumo au gong qui annonce le début au feu, mais aussi dans la cellule de la Cagoule en gardien de prison. C’est un ancien docker prisonnier du fort, qui construit son navire pour s’évader par la mer. On l’aperçoit à tous les détours de couloirs, avec ses instruments de menuisier ou sa longue vue, ronde dès qu’on se met en travers de sa route. Dans le civil, Yves Marchesseau, dit aussi Youl (il a le crâne aussi dénudé que celui de Yul Brynner, mais chez lui, c’est de naissance), est vendeur - ça ne s’invente pas ! - de boules... de pétanque, marque Obut. Il est devenu la gloire des 650 habitants de son petit village de Berneuil, près de Saintes, depuis qu’il a été embauché pour le jeu après avoir répondu à une petite annonce entendue sur Radio France La Rochelle. Sa femme le remplace quand il enregistre !

120 RATS POUR LE GRAND FRISSON

Pour la nouvelle cellule « Le rampeur » (ci-contre), Guy Demazure, « M. Animaux spéciaux », a convié sur le fort une nouvelle population : cent vingt rats de Belle taille. Son épouse. Anne (ci-dessus), est venue lui prêter main forte car, tandis que Guy se charge des 20 scorpions, 20 mygales et des 80 serpents, Anne soigne, surveille et guide les rats. Elle en a l’habitude puisqu’ils viennent tous de l’élevage des Demazure : « Ce sont des animaux intelligents et sympathiques. Rien A voir avec les rats d’égouts. Nés en captivité, ils ont l’habitude d’être manipulés et ne risquent pas de mordre sauf si le candidat leur met le pied dessus. Mais ils ne peuvent être porteurs de maladie parce qu’ils sont nourris avec des aliments adaptés. Ils ont entre 2 et 3 ans. Ifs sont Blancs, gris, noirs et roux. Comme les roux étaient en minorité, quelques blancs ont eu droit à un shampoing colorant ! »







Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics