Mise en page 1

Fort Boyard : un jeu à haut risque !

TV Magazine, août 1991

Publié le samedi 29 juillet 2006 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Dans la presse en 1991.

        

TV magazine répond aux questions que vous vous posez sur Fort-Boyard, le rendez-vous estival d’Antenne 2.

A QUI APPARTIENT LE FORT ?

Jacques Antoine l’a acheté, il y a deux ans à un particulier et l’a aussitôt rétrocédé au conseil général de Charente-Maritime pour un franc symbolique. A charge pour ce dernier d’assurer les travaux nécessaires.

SUR QUELS CRITERES SELECTIONNE-T-ON LES CANDIDATS ?

Des cellules sont reconstituées, en studio, à Paris, où les candidats passent des épreuves en conditions réelles. On ne garde pas toujours une équipe en totalité. deux équipes peuvent être fondues en une. 2000 demandes ont été enregistrées cette année, seulement 16 équipes de 6 candidats ont été sélectionnées.

LES CANDIDATS SONT-ILS PREPARES ?

Antenne 2 ne prépare pas les candidats, mais les équipes s’entrainent avant l’émission. l’une d’elle a même avoué s’être entrainé pendant 3 mois en reconstituant chez elle certaines épreuves.

Y A-T-IL EU DES CANDIDATS QUI REFUSENT LE SAUT A L’ELASTIQUE ?

Aucun refus à ce jour, malgré les recommandations prudentes des animateurs. Bravant leurs peurs, justifiée par le vide ou par la fosse aux tigres, la plupart acceptent sous la pression de l’équipe. Dernièrement une jeune femme a sauté et s’est retrouvée dans la fosse, au prix d’une crise de nerfs assortie d’une belle peur.

Y A-T-IL EU DES MALAISES OU DES ACCIDENTS ?

Non. Les candidats sont généralement de grands sportifs. Un médecin est tout de même là en permanence pour soigner les égratignures et inévitables petits bobos.

LES CANDIDATS SONT-ILS ASSURES ?

Oui. Rien n’est laissé au hasard. Même le temps qui rend parfois le Fort inaccessible.

LES ANIMAUX SONT-ILS REELLEMENT DANGEREUX ?

Ils peuvent l’être, mais la sécurité est maximale. La mygale est neutralisée ; on a retiré le venin des serpents ; les tigres sont toujours assistés de leurs 2 dompteurs habituels. Il est vrai pourtant que le danger n’est jamais vraiment écarté. Ainsi, le boa pourrait étouffer un individu de 80 kilos et les serpents être responsable de morsures.

COMBIEN DE PERSONNES TRAVAILLENT SUR L’EMISSION ?

100 personnes travaillent pour l’émission depuis le 15 mai : techniciens, cuisiniers, habilleuses ou médecins. On compte 17 kilomètres de câbles, douze caméras, dont deux sous-marines et une fixée au bout d’un bras de 12 mètres pour assurer la retransmission.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics