Mise en page 1

Fort Mondial

Par Martine Touhet, Télé Magazine, 4 juillet 2005

Publié le mercredi 2 août 2006 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Dans la presse en 2005.

        

Une mère Fouras argentine, un Napoléon coréen et des Israéliens fonceurs : Fort Boyard accueille chaque été animateurs et équipes étrangères qui viennent enregistrer leurs versions locales. Tous veulent les clés du Fort.Vingt-six pays au total se sont déjà partagés les faveurs de Fort Boyard. Les étrangers débarquent au Fort avec leurs présentateurs (sauf Passe-Temps, Passe-Partout et la dompteuse), leur Père Fouras et leurs concurrents. Le principe est le même et pourtant certaines de ces émissions ne ressemblent plus vraiment à ce que nous connaissons. Les Nordiques, par exemple, sont fonceurs et rigolent énormément alors que les Russes sont très résistants mais un peu coincés.

Quant aux Latins, conformément à leur réputation, ils sont très charmeurs. Surprenant, ce sont les Coréens qui ont le comportement le plus proche du nôtre. Ils essaient de réussir en s’amusant. « Ce sont les Israéliens qui ont créé la surprise », dit Pierre Godde, directeur des productions Adventure Line. « Quand on les a vus arriver, ils étaient fonceurs car ils avaient tous deux ou trois années de service militaire à leur actif. »

Côté présentateur et personnages, ça vaut aussi le coup d’œil. Il y a, par exemple, le style anglais avec Betty Boop... Chaque pays amène son Père Fouras (ou du moins l’équivalent sans masque). Les Belges choisissent un saltimbanque. Les Coréens prennent quelqu’un de très connu dans leur pays (surtout des acteurs de théâtre) et le déguisent. .. en Napoléon. Aucune parenté avec notre vieux Père Fouras !

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics