Mise en page 1

Interview de Cyril FÉRAUD

« Retrouver le Fort, le vrai, fait du bien ! Il faut oublier l’horrible version de l’année dernière ! »

Publié le samedi 23 juillet 2011 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Interviews 2011.

        

Cyril Féraud, nouvel animateur vedette de France 3 et fan de Fort Boyard depuis son plus jeune âge, a eu la gentillesse de nous accorder quelques minutes de son temps pendant ses vacances pour nous parler de son expérience de candidat sur le Fort. Il donne ses premières impressions après la victoire de son équipe.

Fort Bavard : Autrefois tu étais un membre actif de notre Site et de notre Forum et comme tu as pu le constater si Fort Boyard subit chaque année sa petite rénovation, Fort Bavard a pas mal changé aussi de son côté. Qu’en penses-tu ?

Cyril Féraud : Le changement est impressionnant. Je me souviens très bien des prémices du site et du premier forum qui débordait déjà de messages de fans ! Content que ce site soit devenu la référence boyardesque !

Fort Bavard : Tu es fan du Fort depuis tout petit, tu as eu la chance d’y travailler comme assistant. Quel est ton meilleur souvenir de cette période de ta vie professionnelle ?

Cyril Féraud : Sans aucun doute le fait de dormir sur le Fort avec les candidats dont j’étais la nounou à l’époque. Faire une balade dans le Fort au clair de lune, passer près des tigres qui faisaient leur ronde de nuit dans la salle du Trésor avant d’aller eux aussi dormir… c’était magique ! Fort Boyard m’a donné envie de faire ce métier et démarrer à 17 ans sur l’émission de ses rêves ce n’est pas donné à tout le monde.

Fort Bavard : Qu’est-ce que tu as ressenti quand on t’a proposé non pas d’y travailler, mais de passer devant la caméra et de devenir un « vrai » candidat ?

Cyril Féraud : C’était très symbolique. Près de 10 ans après mes débuts là-bas… Je me suis aussi dit « À quelle sauce vont-ils me manger ? ».

Fort Bavard : D’habitude je demande ce que ça fait aux candidats d’arriver dans le Fort. Pour toi est-ce une habitude, une lassitude ou alors es-tu toujours émerveillé par le lieu ?

Cyril Féraud : On est toujours émerveillé lorsque l’on s’approche du Fort et que l’on a le générique qui résonne dans la tête ! Mais le moment le plus fort pour moi c’est toujours la traversée de la passerelle qui mène à l’entrée du Fort. Ca a un côté très « à nous deux Fort Boyard » !

Fort Bavard : Comment ont réagi tes anciens collègues en te voyant arriver ?

Cyril Féraud : C’était très émouvant de tous les retrouver. Ils m’ont vu grandir depuis mes débuts. Retrouver les Passes Dédé et Anthony qui étaient mes potes sur le Fort à l’époque, Yann Le Gac que j’aime beaucoup, Pierre Godde le producteur qui recevait mes idées d’épreuves quand j’avais 16 ans et Olivier bien sur qui est vraiment quelqu’un de bien. Ils m’ont tous connu à 17 ans… on a tous fait du chemin depuis !

Fort Bavard : Connaissais-tu des membres de ton équipe ?

Cyril Féraud : Presque tous ! Quand on m’a proposé de participer j’ai tout de suite appelé Elodie Gossuin, ma grande pote, pour qu’elle fasse équipe avec nous. Il n’y a que Michel Cymès que je n’avais jamais rencontré : il nous a fait marrer du début à la fin !

Fort Bavard : Continuais-tu de regarder Fort Boyard ces dernières années ?

Cyril Féraud : Bien sur ! En 23 ans j’ai dû en louper 4 ou 5…

Fort Bavard : Avant d’arriver, quelle épreuve ne voulais-tu surtout pas faire ?

Cyril Féraud : Dans le bateau je n’arrêtais pas de répéter « ne me mettez pas dans les serpents, je peux mourir ! ». C’est une phobie terrible ! Ils ont été sympas, j’ai évité les reptiles mais j’ai eu droit aux blattes et aux scorpions.

Fort Bavard : A l’inverse, laquelle voulais-tu faire à tout prix ?

Cyril Féraud : J’aurai aimé refaire le saut intérieur, que j’avais déjà testé il y a quelques années. Ou la Tête chercheuse, parce qu’elle est culte !

Fort Bavard : Quelques anecdotes à raconter sur le tournage de l’émission ?

Cyril Féraud : Dès le TGV, la mayonnaise a pris dans notre équipe. Durant le trajet j’ai expliqué les règles en long, en large et en travers à tous mes coéquipiers qui étaient très attentifs. Je leur donnais des astuces pour les épreuves. Moment insolite : dans l’épreuve des baguettes, j’avais donné une astuce à Michel et Louis pour tenir les baguettes et y arriver à coup sûr : Olivier s’est mis à crier « Mais c’est interdit ça ! ». C’était drôle !

Fort Bavard : Une fois arrivé sur le Fort, c’est parti, La Boule sonne le gong. Ou plutôt fait un vieux prouf sur le gong en bois (eh oui, pas impressionné tu connaissais le truc). Quelle épreuve as-tu affronté en premier ?

Cyril Féraud : Le Bonneteau, l’une des plus vieilles épreuves du Fort. Depuis plus de 20 ans, je me demande comment les candidats peuvent échouer à cette épreuve. Maintenant, j’ai compris : placé face au Magicien, on voit encore moins bien que sur le côté dans l’axe de la caméra. En résumé : on ne voit rien, ce n’est que du hasard.

Fort Bavard : Tu t’es également frotté à un jeu dans la nouvelle cellule interactive, avec des boules qui tournent. N’en n’as-tu pas marre qu’on te parle toujours du Loto ?

Cyril Féraud : Non, je suis très fier d’avoir fait le Loto, ça restera « mon bébé ». Mais c’est Elodie qui a eu droit à l’épreuve bien tordue du Loto animalier sur le Fort. L’épreuve des boules dans la cellule interactive est très physique : aussi éprouvante qu’un match de squash car on est très vite à bout de souffle !

Fort Bavard : As-tu participé à un duel avec la juge Blanche ?

Cyril Féraud : Non et ce n’est pas plus mal. Je ne suis pas agile. À coup sûr je serai resté en prison !

Fort Bavard : Pendant les aventures, tu as eu à répondre au téléphone au Père Fouras et pourtant tu avais l’air crispé sur cette partie du jeu. Déconcentré ?

Cyril Féraud : J’avais bien compris que des animaux allaient me tomber dessus mais j’étais complètement paniqué car j’avais peur qu’on me fasse tomber des serpents dessus ! Dans l’émission, cette séquence est raccourcie car en réalité elle a duré plus de quatre minutes, c’est pour cela que je termine hystérique ! Les blattes commençaient à me rentrer dans le short !

Fort Bavard : Comment s’est passé la visite chez les Maîtres des Ténèbres ?

Cyril Féraud : C’est un endroit très sombre et très impressionnant. Le tête à tête avec le Père Fouras était un moment très chouette de complicité entre Yann et moi ! Ça fait longtemps que j’attendais ça. J’étais très concentré pour réussir le défi car je savais à quel point le temps est important dans la Salle du Trésor.

Fort Bavard : Très vite c’est la fin de l’émission devant la Salle du Trésor. Le mot code a-t-il été simple à « décoder » justement ?

Cyril Féraud : C’est moi qui l’ai trouvé. J’en suis très fier.

Fort Bavard : Que ressent-on quand on sait la victoire sienne et qu’on voit la somme s’afficher ?

Cyril Féraud : On a eu le temps de ne faire qu’un seul aller-retour donc on ne pensait pas que le résultat serait très lourd. Finalement ce fut une agréable surprise !

Fort Bavard : Quelle est l’épreuve que tu ne referais sous aucun prétexte ?

Cyril Féraud : Les serpents mais ça vous l’aurez compris ! Et du coup, la nouvelle version de la Cellule qui rétrécit ! (elle comporte désormais un serpent albinos gigantesque NDLR).

Fort Bavard : Veux-tu ajouter quelque chose ?

Cyril Féraud : Retrouver le Fort, le vrai, fait du bien ! Il faut oublier l’horrible version de l’année dernière !

Fort Bavard : Si l’an prochain on te demande de refaire Fort Boyard, mais de choisir entre candidat ou membre de l’équipe de production, que choisis-tu ?

Cyril Féraud : Et si je revenais pour l’animer ! Je plaisante, Olivier est le Maître du Fort idéal !

Fort Bavard : Cyril Féraud tu animes Slam tous les jours sur France 3, et un nouveau jeu Personne n’y avait pensé ainsi que des premières parties de soirée événementielles. Tu es également journaliste à Télé Poche. Quels sont tes projets pour l’été et la rentrée ?

Cyril Féraud : Slam continue à la rentrée ainsi que Personne n’y avait pensé, émission à laquelle je crois beaucoup. Avec deux jeux à l’antenne, je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! Nous travaillons sur de nouveaux projets d’émissions spéciales pour la rentrée sur France 3.

Fort Bavard : Le mot de la fin, pour les fans de Fort Boyard ou une pensée du jour comme tu veux…

Cyril Féraud : J’embrasse tous les gens de ce site qui étaient déjà là à l’époque ! Cette émission est un porte-bonheur ! Qu’elle ne s’arrête jamais !


Propos recueillis par Aurélien LECACHEUR. Merci à Cyril Féraud pour sa gentillesse, son amitié et sa disponibilité.

Photos : © France Télévisions / Gilles SCARELLA / Julien KNAUB

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics