Mise en page 1

Interview de LAETICIA (2010 - équipe n°6)

« J’ai chanté une petite chanson pendant 20 secondes au téléphone (…) pour convaincre la production »

Publié le mardi 10 août 2010 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Interviews 2010.

        

Joyeuse et enjouée en privé comme public, c’est sans doute cet atout fraicheur qui l’a conduite sur le Fort cette saison. La production a sans nul doute été séduite par cette jeune parisienne de 29 ans qui n’a pas froid aux yeux et qui a pu réaliser son rêve d’enfance en débarquant sur le Fort ! Fort Bavard a rencontré pour vous la jeune Laeticia, l’une des 26 candidates de la saison que nous avons pu voir dans la première équipe cuivre de la saison (équipe n°6)...

Fort Bavard : Comment avez-vous réussi à séduire l’équipe chargée du casting ?

Laeticia : Tout d’abord, quand j’ai vu la bande-annonce sur France 2, avant même d’envoyer mon dossier de candidature, j’avais le sentiment que je serai retenue, un pressentiment sans doute. Avant de me rendre au casting filmé, j’ai eu un long entretien pendant lequel j’ai chanté une petite chanson pendant vingt secondes au téléphone, le temps qui m’était imparti pour convaincre la production.

Le casting filmé s’est déroulé très rapidement, en dix minutes environ après des tests écrits. On a discuté de moi et de ma personnalité, de ma motivation pour le jeu. Je pense les avoir séduits grâce à mon entrain et ma personnalité enjouée et dynamique.

Fort Bavard : Êtes-vous une inconditionnelle de ce programme ?

Laeticia : Je suis une fan de la première heure, je regarde l’émission chaque année quand je ne suis pas en vacances. Bref c’est un rêve qui s’est réalisé.

Fort Bavard : Connaissiez-vous un peu la Charente-Maritime ?

Laeticia : Non pas du tout, je voyage plutôt à l’étranger. Comme on est restés que quatre jours à cause de notre élimination rapide, je n’ai visité que l’ile d’Aix et la plage. Entre temps, il fallait préparer les émissions.

JPEG - 168.4 ko

Fort Bavard : Vous faisiez équipe avec Alexandra, Thomas et François que vous ne connaissiez pas avant les tournages. Comment êtes-vous parvenus à créer une alchimie en si peu de temps ?

Laeticia : Comme tous les candidats de cette saison, ils étaient tous les trois très sociables, très motivés, vraiment très sympathiques et très drôles, ce qui est pour moi essentiel. On avait tous les quatre des personnalités qui se complétaient bien.

Fort Bavard : Votre équipe a été tirée au sort en premier. N’auriez-vous pas préféré passer plus tard afin de bénéficier peut-être des conseils des candidats vaincus ?

Laeticia : Sur le moment, on a trouvé ça génial parce qu’on était déjà au taquet et pressé, mais avec du recul on aurait préféré passer après pour profiter effectivement des conseils des autres candidats. Le sort en a décidé autrement. Au moins, notre expérience a profité aux autres et c’est tant mieux.

Fort Bavard : Aviez-vous eu connaissance des performances de l’équipe des Champions, qui avaient tous participés au jeu vingt ans plus tôt ?

Laeticia : Non pas du tout, mais on s’est vite rendus compte en discutant avec eux ou en regardant leur physique que ce n’était pas des rigolos et que physiquement ils avaient l’air au top.

Fort Bavard : Qu’avez-vous ressenti en entrant pour la première fois dans le Fort ? Qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

Laeticia : J’étais vraiment heureuse d’arriver sur le Fort, j’étais très fière d’avoir été sélectionnée parmi tant d’autres. Deux choses m’ont le plus marqué dans le Fort : l’arrivée en zodiac sous un soleil magnifique (j’avais le générique de l’émission dans la tête et je me souvenais de tous les autres candidats que j’avais vu arriver de la même façon que moi, c’était fort et plus qu’émouvant) ainsi que le transbordement du zodiac à la plateforme à l’aide du panier, car je n’avais jamais vu comment les candidats arrivaient sur le Fort. C’est unique et très télévisuel, je suis contente que ces images soient passées dans l’émission.

Fort Bavard : Vous étiez volontaire pour faire l’épreuve du « Tapis roulant », une épreuve culte du Fort. Quelle est la principale difficulté de cette épreuve ?

Laeticia : Sans hésiter, le décrochage des seaux et la petite corde assassine en plein milieu du tapis. Les chutes, ce n’était rien à côté. Courir ne me posait pas problème.

Fort Bavard : Cette épreuve vous a conduit dans une des prisons de La Boule. N’est-ce pas frustrant de savoir que votre équipe fait tout pour obtenir des clés supplémentaires, mais que vous ne pouvez pas l’aider ?

Laeticia : Oui c’est frustrant, surtout qu’on ne sait pas ce qui se passe, car on est un peu isolés et les geôliers ne sont pas très bavards en plus. Mais on fait confiance aux copains et on croise les doigts.

Fort Bavard : Très vite, est arrivé le Relais des étriers. Vous n’étiez que trois, puisque Thomas était coincé dans les geôles. François avait bien avancé l’ogive. Mais, visiblement, vous avez eu quelques difficultés avec l’outil permettant de débloquer l’ogive. Que s’est-il passé ?

Laeticia : L’ogive n’est pas arrivée jusqu’au bout et je ne voyais pas où je devais insérer le cadenas, et ce, malgré l’aide précieuse d’Alexandra qui essayait de m’expliquer en bas des étriers. Ce n’est que lorsqu’elle m’a dit que je devais ramener l’ogive jusqu’au bout que j’ai compris mon erreur, mais il était trop tard, notre avance avait disparu.

Fort Bavard : Votre passage sur le Fort a été rapide. Quand Olivier a annoncé votre défaite, êtes-vous partie directement du Fort ou avez-vous eu le temps de prendre quelques photos, d’arpenter un peu les coursives… ?

Laeticia : Notre passage a été rapide, mais nous en avons quand même profité. Après notre défaite, on a fait des interviews, on a déjeuné et on est partis. On n’a pas eu vraiment le temps de visiter le Fort, mais j’ai quand même pu prendre rapidement des photos pour immortaliser les lieux.

Fort Bavard : Qu’avez-vous fait une fois votre tournage terminé ?

Laeticia : On est repartis en zodiac pour l’ile d’Aix dans notre lieu de villégiature et on a raconté nos aventures aux autres challengers. Il n’y avait plus de train pour le jour même, on est donc repartis le lendemain dans la matinée.

Fort Bavard : Êtes-vous déçue de ne pas avoir pu défier les Champions en seconde manche ?

Laeticia : Oui, c’est clair j’étais déçue, j’aurais voulu aller plus loin, mais je suis assez fair-play et bonne perdante. J’aurais dû être plus concentrée dans mes épreuves, je pense que j’aurais largement pu mieux faire. Ce n’est pas dans mon tempérament d’avoir des regrets dans la vie, je suis contente d’avoir fait partie de cette aventure.

Fort Bavard : Quelle épreuve rêviez-vous de faire, mais que vous n’avez pas eu le temps de faire ?

Laeticia : Sans hésiter les araignées ou les serpents et le saut à l’élastique.

Fort Bavard : Craigniez-vous les petites bêtes ?

Laeticia : Non, ça ne me fait pas peur. J’aurais bien aimé aller dans la fosse aux serpents, pour moi, ce sont des épreuves mythiques du Fort.

Fort Bavard : Et le Père Fouras, l’avez-vous rencontré ?

Laeticia : Non malheureusement, j’aurais bien voulu lui tirer la barbe !

Fort Bavard : Qui pour vous doit remporter ce Fort Boyard 2010 ?

Laeticia : Je soutenais plutôt les équipes dans lesquelles il y avait des candidates avec qui j’avais bien sympathisé. Mais l’équipe qui doit remporter Fort Boyard est l’équipe la plus complète et la plus complémentaire.

Fort Bavard : Quelles sont vos passions dans la vie ?

Laeticia : J’aime beaucoup lire, le cinéma et aller danser. Je voyage beaucoup et je suis plutôt aventurière.

Fort Bavard : Prête pour tenter Koh-Lanta alors ? ;-)

Comme je suis assez gourmande, ça me parait compliqué de rester 40 jours sans manger !


Interview réalisée par Guillaume COMONT.

Photos : © France 2 / Gilles SCARELLA

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics