Mise en page 1

Interview de Valérie PASCALE

« Le fait d’avoir été candidate avant d’être animatrice a, je pense, été un atout... »

Publié le vendredi 31 juillet 2009 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Interviews 2009.

        

Elle a officié une saison, en 1992, dans le célèbre fort charentais avant de s’envoler pour de nouvelles aventures. Aujourd’hui à la tête de M6 Boutique depuis bientôt quinze ans, elle a accepté de se joindre aux autres anciens animateurs de Fort Boyard pour jouer les candidates. Elle revient pour nous sur ce Fort Boyard d’exception qu’elle n’est pas prête d’oublier et qui fut un beau cadeau pour célébrer comme il se doit ses 20 ans de télévision...

Fort Bavard : Vous revenez sur le Fort plus de quinze ans après votre départ, qu’avez-vous ressenti ?

Valérie Pascale : Revenir sur le Fort est toujours un moment magique. J’ai été ravie de retrouver l’ensemble de l’équipe qui est pratiquement la même aujourd’hui. Fort Boyard c’est avant tout une grande famille. Nous passions environ deux mois tous ensemble lors des enregistrements. Forcement cela crée des liens !

Fort Bavard : Pourquoi avoir accepté de tenter l’aventure à nouveau en tant que candidate ?

Valérie Pascale : Lorsque la production m’a proposé cette émission spéciale animateurs, j’ai trouvé le concept très intéressant. Tout le monde n’a pas la chance de vivre une telle expérience. Et puis j’avais gardé de très bons souvenirs de ma première participation en 1991.

Fort Bavard : Quels souvenirs gardez-vous de votre année d’animation avec Patrice Laffont ?

Valérie Pascale : De très bons. Nous étions très complices. Patrice est quelqu’un de très professionnel.

Fort Bavard : Comment à l’époque aviez-vous été choisie pour animer la nouvelle saison de Fort Boyard ?

Valérie Pascale : À l’époque, j’animais des émissions jeunesse pour France 2. La production avait décidé de faire une émission spéciale animateurs. Je pense que ma participation en tant que candidate à ce moment-là a donné des idées à la productrice (Marie-France Brière, qui a opéré jusqu’en 2002 NDLR).

Fort Bavard : Patrice Laffont avait dit à l’époque que vous étiez finalement plus candidate qu’animatrice. Pensez-vous que ce soit la raison pour laquelle vous n’avez présenté le jeu qu’une saison ?

Valérie Pascale : Chaque animateur a une personnalité différente. C’est, je pense, une des forces de cette émission. Me concernant, il me semblait important de bien connaître les différentes épreuves pour pouvoir accompagner au mieux les candidats.

Fort Bavard : Depuis votre départ avez-vous regardé quelques épisodes du jeu sur France 2 ?

Valérie Pascale : Il m’est arrivé en effet de suivre de temps en temps quelques émissions.

Fort Bavard : Revenons à votre participation. Aviez-vous quelques craintes avant de participer ? Ou au contraire avez-vous pris cette aventure très sereinement ?

Valérie Pascale : Le fait d’avoir été candidate et animatrice m’a permis de mieux appréhender cette émission. Le fait de connaître l’endroit et les équipes est plus simple. Donc assez sereine.

Fort Bavard : Quelles épreuves ou aventures souhaitiez-vous faire à tout prix ? Vos souhaits ont-ils été finalement exaucés ?

Valérie Pascale : Depuis mon départ du fort, les épreuves ont beaucoup évolué. Le principe reste néanmoins le même c’est-à-dire le dépassement de soi. Je n’avais pas de souhaits bien précis, par contre je ne souhaitais pas faire une épreuve... que finalement j’ai réalisé sur le Fort ! Mais cela reste un secret ! Rendez-vous le 1er août !

Fort Bavard : Vous êtes-vous entraînée avant d’aller sur le Fort ou êtes-vous de toute façon assez sportive au quotidien ?

Valérie Pascale : Je pratique régulièrement du sport comme le tennis. Je suis également inscrite dans une salle ce qui me permet de conserver une bonne hygiène de vie. La production m’a contacté deux mois avant l’enregistrement de l’émission, il aurait été dur en si peu de temps de se remettre en forme !

Fort Bavard : La mécanique du jeu a évolué depuis 1992. Quelle partie du jeu vous a le plus impressionnée ?

Valérie Pascale : Les épreuves pour la notion de « dépassement de soi ».

Fort Bavard : Un mot sur vos camarades de jeu. Comment se sont passées vos retrouvailles avec Patrice Laffont ? Connaissez-vous Sophie Davant que vous avez remplacée en 1992 ?

Valérie Pascale : Patrice est quelqu’un que j’apprécie tout particulièrement. Que ce soit sur un plateau télévisé ou dans la vie, il est toujours très agréable de le voir. Le monde de la télévision est un monde assez petit, il m’arrive de croiser de temps en temps Sophie. Lors de la diffusion de l’émission, vous constaterez que l’esprit d’équipe était bien présent.

Fort Bavard : Finalement, quel est pour vous le plus difficile : être candidate ou être animatrice ?

Valérie Pascale : Les enjeux sont différents. Les candidats se doivent de réussir les épreuves et les animateurs se doivent d’accompagner les candidats. Le fait d’avoir été candidate avant d’être animatrice a, je pense, été un atout.

Fort Bavard : Comment expliquez-vous le succès international de Fort Boyard, notamment auprès des jeunes ?

Valérie Pascale : Le Fort est avant tout un endroit magique pour un tournage. C’est un atout majeur. Je pense que les jeunes sont sensibles aux notions de sport, de dépassement de soi. Aujourd’hui, c’est une émission multigénérationnelle. Les enfants d’hier, qui sont aujourd’hui des parents, font découvrir l’émission à leurs propres enfants. C’est avant tout une émission qui se regarde en famille.

Fort Bavard : Seriez-vous prête à retenter l’aventure une troisième fois dans quelques années ?

Valérie Pascale : En tant qu’animatrice ou candidate ? (Rires) Très certainement car cela reste de très beaux souvenirs.

Fort Bavard : Parlez-nous un peu de l’association Hémochromatose France que vous défendiez...

Valérie Pascale : L’hémochromatose héréditaire est une maladie due à une absorption excessive du fer alimentaire. C’est une maladie très peu connue du grand public alors qu’elle représente la première maladie génétique en France. Cette association a pour objet de lutter contre l’hémochromatose génétique, tout en sensibilisant l’opinion publique, en promouvant la recherche, en suscitant le dépistage précoce de la maladie et en regroupant les malades.

Fort Bavard : Rappelez-nous depuis combien d’années vous présentez M6 Boutique...

Valérie Pascale : 14 ans. L’émission est l’une des plus anciennes de la télévision avec plus de 20 ans de présence. L’image est certes un peu désuète, mais c’est un vrai métier d’animatrice ! Et puis mon duo avec Pierre Dhostel fonctionne toujours aussi bien. Je reste bien évidemment à l’écoute de nouvelles opportunités, mais je prends un réel plaisir à présenter cette émission.


© 2009 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Interview réalisée par Guillaume COMONT le 22 juillet 2009 - Un grand merci à Valérie, pour le temps qu’elle nous a très gentiment consacré, sans oublier Christophe, pour son aide précieuse et sa disponibilité.

Photos : © France 2 / Jean Pimentel / Gilles Scarella / Gilles Schrempp

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics