Mise en page 1

Interview express de Patrice Laffont

Par Nicole Réal, TV Shopi, juillet 1996

Publié le dimanche 30 juillet 2006 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Dans la presse en 1996.

        

2 questions à l’animateur de Fort boyard

Racontez-nous la petite histoire de ce jeu : Comment a-t-il été créé et pourquoi avez-vous accepté de l’animer ?

Jacques Antoine est à l’origine de ce jeu. C’est un homme que j’admire énormément. Avec lui, nous démarrions sur des bases très solides. Le fait que toutse déroule non pas en studio mais dans un lieu extérieur assez magique m’offrait l’occasion de vivre une nouvelle aventure. la première année a été moyenne. L’émission comportait de nombreux défauts. Nous avions besoin de nous roder, trouver nos marques, de paufiner les personnages. par exemple j’étais habillé en costume de ville. C’était une erreur car cela ne collait pas avec le décor grandiose du Fort. J’ai donc changé mon look. Je suis sorti du rôle de l’animateur classique. Petit à petit, l’émission s’est installée, au point que l’année dernière nous avons connu un véritable triomphe.

Y a-t-il des équipe dont vous vous rappelez en particulier ?

Il y en a 3. Une équipe belge quia réussi toutes les épreuves sans aucunes diffiscultés, sans aucuns problèmes. C’était carrément incroyable. L’équipe de Buffalo Bill qui jouait à Disneyland. Des américains pleins d’humour, des show-mens de grande envergure et, d’une autre manière, une équipe de l’école centrale des arts et des manufactures qui bizarrement, fut assez forte dans les épreuves physiques, et complètement nulle dans les épreuves intellectuelles. j’ai aussi un fabuleux souvenir de Bénichou. Les boxeurs ont généralement une mauvaise réputation sur le plan intellect. Bénichou nous a sidéré en résolvant toutes les énigmes. C’est vrai que nous sommes parfois aussi surpris dans l’autre sens : Marie-José Pérec par exemple, qui est une fille formidable, n’arrivait pas à monter 3 marches sans être essouflé, alors qu’elle est quand même championne Olympique du 400 mètres !

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics