Mise en page 1

La télé aventure : le rendez-vous phare de l’été

TV U, 17 juin 2005

Publié le dimanche 30 juillet 2006 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Dans la presse en 2005.

        

« Koh-Lanta », « Fort-Boyard » ou la « Carte aux Trésors »... l’été à la télévision est synonyme d’évasion et d’aventures. En quelques années, ces émissions sont devenus des rendez-vous incontournables des grandes vacances, en mêlant exotisme, découverte et challenge, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs.

FORT BOYARD, ENTRE TRADITION ET RENOUVELLEMENT

Depuis pius de 15 ans, petits et grands attendent le retour d’un des programmes les plus populaires de France 2 : « Fort-Boyard ». Créée par Jacques Antoine, inventeur de nombreux jeux à la télévision (« La tête et les jambes » et « La chasse aux trésors »), cette émission de divertissement 100% française allie habilement Histoire, traditions, énigmes et défis sportifs. Un concept inédit auquel peu de gens croyaient à l’origine et qui, aujourd’hui, s’exporte en Belgique, Canada, Danemark, Etats-Unis, Hollande, Norvège, Suède et Suisse, II faut dire que l’émission a tout pour plaire. Des décors moyenâgeux, des habi-lants mystérieux, des cachots et des tigres, sans oublier l’incontournable sage aux mille énigmes : le Père Fourras... Le téléspectateur plonge dans un univers mystique et suit les aventures de six candidats, comme un parcours initiatique, où les clés obtenues à force de courage et de persévérance ouvrent le fameux trésor renfermant les boyards. Ajoutons à cela, de bons sentimems - l’argent gagné est reversé à une association - el le tour est joué, le public ne peut qu’applaudir. L’émission a donc traversé les étés sans trop s’essouffler jusqu’à présent, malgré quelques ratés : des règles de jeun devenues trop complexes, des animateurs moins charismatiques que le « cynique » Patrice Laffont et la pétillante Sophie Davant, sans oublier l’arrivée de la téléréalité plus « trash », plus moderne. « Fort-Boyard » a donc accuse le coup, faisant figure d’émission un peu désuète. Pour preuve, les audiences enregistrées l’an dernier qui n’ont pas dépassé les 4,5 millions de téiéspectateurs, des scores bien loin des années 93 ou 94, où l’émission rassemblait alors plus de 7 millions de fidèles...

KOH LANTA, UN UNIVERS IMPITOYABLE

Chaleur insoutenable, ration alimentaire limitée, moustiques, scorpions, fatigue... ce programme de télé-réalité, tourné dans des sites magiques, tels la Thaïlande, le Panama ou, cette année, la Nouvelle-Calédonie, est tout sauf un paradis sur terre. Cette version française de « Survivor », le programme américain, voit s’affronter deux équipes à coup de défis aussi idiots que difficiles : manger des vers, rester debout le plus longtemps possible sur un poteau en plein soleil... Mais le pire est de tenir psychologiquement le coup face aux trahisons et autres bassesses des candidats prêts à tout pour gagner. Un « Dallas » exotique qui n’est pas pour déplaire aux 7 millions de téléspectateurs qui ont suivi la quatrième édition. En effet, depuis cinq ans, le public, assis confortablement sur son canapé, raffole des aventures de ses Robinson des temps modernes et se délectent encore plus de leur relation houleuse et de leur « pétage » de plomb. Après les hommes contre les femmes, la production a décidé cette année d’attiser les rivalités en confrontant les jeunes, les Kumos, à leurs aînés, les Kanawa. Le conflit générationncl est à venir...

LA CARTE AUX TRESORS FETE SES 10 ANS

Plus discret, le rendez-vous estival de France 3 n’a pas à rougir devant ses concurrents. En moyenne, plus de 4 millions de téléspectateurs suivent depuis 10 ans, cette émission, avec des pics d’audiences, dépassant les 5 millions en 2002, Loin de la télé-réalité « gorc » de « Koh-Lanta » ou des mises en scènes quelques peu théâtrales de « Fort-Boyard », la « Carte aux trésors » mise tout simplement sur son côté « bon enfant » et culturel. Familial, ce programme propose des énigmes et des épreuves à travers toute la France, La Charente-Maritime, la Corrèze, la Corse ou, cette année, la Nouvelle-Calédonie et les Côtes d’Artnor... autant de régions traversées par les participants et les téléspectateurs. Ludique et pédagogique, cette émission itinérante permet ainsi de relever des défis tout en appréhendant le patrimoine français.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics