Mise en page 1

Matthieu Delormeau (NRJ12) frustré de ne pas participer à Fort Boyard

L’occasion de revenir sur 20 ans de polémiques concernant le casting de l’émission

Publié le jeudi 16 avril 2015 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Actualités 2015.

        

Matthieu Delormeau, connu actuellement pour être le présentateur de l’émission Les Anges et du Mag diffusée sur NRJ12 aurait-il perdu son sang froid ou, à défaut, ses mots auraient-ils dépassé sa pensée ?

RETOUR SUR LES FAITS

Dans une interview accordée au Buzz TV et relayée sur le site internet de l’hebdomadaire de télévision TV Magazine, Matthieu Delormeau déclare : « Je note juste, malgré tout, qu’il y a systématiquement de la part des journalistes médias et de la presse une véritable forme de racisme - il n’y a pas d’autre mot - à l’égard de NRJ12. Ça m’attriste parce que je trouve ça très injustifié ! On n’a pas commencé quelque chose que déjà on nous tape dessus ! On n’est jamais invité nulle part, c’est toujours un petit peu étonnant... Je suis très pote avec Olivier Minne et j’ai vu que tout le monde fait Fort Boyard et j’ai cru comprendre que l’équipe du Mag ou celles de NRJ12 n’étaient pas bienvenues pour faire Fort Boyard. Ce n’est pas très grave, mais je le remarque... ».

Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue, se hissant même au rang de petite polémique reprise par de nombreux médias.

JEAN-MARC MORDANDINI S’EN MÊLE

Pour couper court à ce début de polémique, Jean-Marc Morandini, animateur sur NRJ12, notamment de l’émission Crimes, a souhaité réagir à la déclaration de Matthieu Delormeau dans un article diffusé sur son blog après s’être même fendu d’un petit tweet. Ambiance.

« En fait je suis régulièrement invité dans Fort Boyard, mais hélas mes 3 heures d’émissions quotidiennes sur Europe 1, plus le tournage des Crimes le week-end, ne me permettent pas d’y aller. Je trouve donc injuste d’accuser cette émission de racisme - je ne comprends d’ailleurs pas la place de ce mot ’racisme’ ici, j’aurais parlé d’ostracisme - mais comme Matthieu le répète à plusieurs reprises, faisons avec... ».

Et Jean-Marc Morandini de conclure : « Que Matthieu Delormeau ne soit pas invité sur les autres chaînes, pour des raisons qu’on peut imaginer, c’est son affaire, mais merci de laisser à l’écart de ces problèmes d’ego les autres animateurs de la chaîne. [...] Le jour où j’ai un message à faire passer, je suis assez grand pour le faire tout seul sans avoir besoin de porte-parole... »

OLIVIER MINNE TEMPORISE

Afin de mettre fin à cette mirco-polémique et de détendre quelque peu l’atmosphère, Olivier Minne a tenu à réagir aux propos de Matthieu Delormeau via son compte Twitter :

En fait, le casting du jeu est réalisé par Adventure Line Productions, le producteur du jeu, mais en réalité France 2, en tant que diffuseur, a un très grand droit de regard sur les candidats des différentes équipes, dont elle choisit d’ailleurs l’ordre des diffusions chaque année (les émissions ne sont pas diffusées dans l’ordre des tournages afin de s’adapter notamment à la concurrence). La règle concernant les sélections est assez claire : peuvent être candidat tous ceux qui ont activité artistique, sportive, télévisuelle ou journalistique. En somme, il faut avoir à son actif une carrière dans ces domaines.

Toujours est-il que depuis 2011 le casting est finalement très ouvert et les candidats sélectionnés viennent de tous les horizons : télévision, radio, chanson, spectacle... Même les nouveaux médias sont représentés avec des personnalités issues d’internet à l’instar des trublions Cyprien, Marc Musqua ou Jérôme Niel l’année dernière. On le voit, il n’est guère justifié d’accuser la production ou la chaîne de fermer les portes du jeu à qui que ce soit.

LE PRÉCÉDENT LOANA

Il est assez rare que le casting de Fort Boyard soit critiqué ou remis en question. La seule véritable affaire demeure celle de Loana, en 2002, qui avait été déprogrammée à l’époque, à la dernière minute, par les équipes de France 2, craignant que l’image sulfureuse de l’ex-lofteuse ne porte atteinte à celle de l’émission, regardée essentiellement par les enfants et les familles. Affaire qui à l’époque avait été médiatisée par Télé 7 Jours. Le directeur des programmes de France 2 en 2002, François Tron, avait alors expliqué à l’hebdomadaire : «  Je n’ai rien contre l’ex-lofteuse [...] Fort Boyard est une émission emblématique. Et je voulais que puissent y participer des animateurs de France 2, comme Bruno Guevenoux ou Tex. Vous n’allez pas me reprocher de préférer mes animateurs à Loana ! ». Son de cloche légèrement différent du côté de la production. Denis Mermet, alors producteur de Fort Boyard (Adventure Line Productions), avait lui précisé, toujours dans les colonnes de Télé 7 Jours : «  Loana mène bien sa barque sur le plan artistique et elle draine le même public que Fort Boyard : nous nous rendions mutuellement service en la faisant participer à l’émission. Mais la chaîne a jugé qu’elle véhiculait encore l’image d’une autre chaîne. Il existe une règle non écrite à France 2 qui consiste à ne pas inviter des gens ayant déjà été médiatisés par la concurrence. La direction nous a fermement demandé d’annuler Loana. Personnellement, je le regrette. » Mais l’année suivante, se rendant compte de son erreur, la chaîne avait finalement accepté de rappeler la star de la télé-réalité à la rescousse et l’avait autorisée à concourir au sein d’une équipe. Un revirement qui s’inscrivait dans l’optique d’un rajeunissement du jeu après une forte érosion des audiences en 2002.

UN CASTING OUVERT ET LARGE

On ne peut pas dire que la chaîne ou la production soient frileuses dans leurs invitations depuis que les participants sont des personnalités. Au contraire, certains lui reprochent même d’être trop ouvertes en acceptant de laisser jouer des candidats qui suscitent la polémique ou qui sont issus d’émissions de télé-réalité comme la tentatrice Érika (L’Île de la tentation) en 2003, l’aventurier Moundir (Koh-Lanta) en 2011 ou encore l’animateur Vincent McDoom (La Ferme Célébrités) en 2012.

Moundir avait d’ailleurs manqué ne pas pouvoir participer en 2011, comme il l’avait lui-même révélé dans une interview accordée à TV Magazine. Programmé dans une équipe spéciale Plus Belle la Vie, le producteur de la série avait refusé que ses acteurs participent au jeu à ses côtés. Sauvé par le gong, il avait tout de même pu participer finalement au jeu suite au désistement d’un certain... Éric Naulleau. Et l’équipe n’avait certainement pas perdu au change dans la mesure où l’aventurier s’était donné à fond en rapportant, avec ses coéquipiers, la coquette somme de 21 430 € !

Autre polémique : l’année dernière, Françoise Laborde, ancienne animatrice emblématique de France 2 nommée membre du collège des Sages du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) par décret présidentiel en 2009 avait été accusée au mieux de mélange des genres, au pire de conflit d’intérêts en participant à Fort Boyard. Des accusations un peu trop jusqu’au-boutistes, d’autant que Françoise Laborde défendait les couleurs d’une association, Le Refuge, luttant contre l’exclusion des jeunes du fait de leur orientation sexuelle. Une participation de surcroît parfaitement autorisée par les statuts du gendarme audiovisuel.

Enfin, notons que quelques personnalités ont toujours refusé de participer. Si Éva Longoria et Tony Parker avaient accepté de bon cœur de relever le défi en 2009, d’autres, pour des raisons diverses, n’ont pas souhaité se lancer dans l’aventure. Ainsi, Laurent Ruquier, pourtant star de la chaîne, n’est jamais venu sur le Fort, de même que Nagui, Patrick Sébastien ou encore Michel Drucker. Dans le dernier cas, on pourrait penser que l’âge est un frein, seulement ce serait vite oublier que les actrices Marthe Villalonga (83 ans), Danièle Evenou (72 ans) et même Lucienne Moreau (83 ans) ont toutes participé à FortBoyard ces huit dernières années.

Mais si nous pouvions donner un conseil à Matthieu Delormeau, ce serait celui d’être patient. Réclamer une participation est le meilleur moyen de ne pas être invité. Car même si les célébrités se battent pour des associations, participer à Fort Boyard reste bien une « invitation », et à cet effet elle ne se demande pas et se laisse désirer... plus ou moins longtemps !


Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics