Mise en page 1

On refait Fort Boyard : faut-il faire revenir la pensée du jour avec le Père Fouras et Olivier Minne ?

Troisième débat sur la Saison 2014 de Fort Boyard

Publié le mardi 15 juillet 2014 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique On refait Fort Boyard 2014.

        

Chaque semaine, la rédaction de Fort Bavard « refait Fort Boyard » en ouvrant un débat sur un élément général ou précis de l’émission qui divise souvent les fidèles. L’occasion de revenir sur l’histoire du jeu, mais surtout de proposer des pistes de réflexion pour l’avenir.

Alors que la 25e saison de Fort Boyard se poursuit sereinement sur France 2, nous continuons de notre côté à ouvrir chaque semaine de nouveaux débats et à vous proposer de refaire Fort Boyard. Et cette semaine, nous avons souhaité nous pencher sur un élément du jeu qui depuis le départ de Patrice Laffont en 1999 a été abandonné. Il s’agit de la fameuse pensée du jour que le Père Fouras a dispensé pendant près de dix ans du haut de sa vigie en fin d’émission aux côtés de Patrice Laffont. Une pensée du jour qui, à l’heure où se pose encore la question de la leçon de morale à l’école primaire, méritait bien un sujet. L’ouverture de ce débat nous permettra aussi d’évoquer la relation entre le Père Fouras et Olivier, qui a été profondément modifiée depuis la refonte de 2010. Quel rapport diront certains ? Eh bien cela pourrait bien être un moyen de rapprocher les deux hommes dont la complicité semble manquer à beaucoup de téléspectateurs. Mais n’en disons pas plus et présentons les étapes qui vont guider notre réflexion cette semaine.

  • La première partie de ce nouveau débat « La pensée du jour c’était quoi ? » établira un petit rappel historique du concept de la pensée du jour et des mutations qui ont été opérées la concernant entre 1991 et 1997. Une manière de présenter ce moment à ceux qui ne l’ont pas connu.
  • Dans une deuxième partie « Que reste-t-il de la pensée du jour aujourd’hui ? », nous tenterons de voir ce qu’il reste de la philosophie de la pensée du jour depuis 1998, et surtout par quoi elle a été remplacée. Car pour savoir si un retour est possible et évaluer les créneaux possibles, il est nécessaire de passer en revue les moments de transition auxquels nous assistons désormais et qui pourraient accueillir ce concept historique.
  • Enfin, notre dernière partie « On refait Fort Boyard : un retour de la pensée du jour dans une version modernisée ? » posera clairement les conditions d’un éventuel retour de la pensée du jour ou d’un courrier des téléspectateurs dans le jeu, sous une forme remaniée bien sûr, afin d’être en cohésion avec notre époque.

Et pour bien commencer la journée, méditons sur cette petite pensée du jour : « Le temps qui passe est tout simplement un voleur qui s’en va sur la pointe des pieds en emportant toujours plus qu’il n’a apporté. ». Autrement dit : le temps qui passe n’est jamais perdu, puisqu’il permet d’avancer et de se constituer des souvenirs qui eux restent à jamais. La preuve, même supprimée, la pensée du jour survit encore dans nos souvenirs et revit aujourd’hui à travers notre article. Et peut-être sera-t-elle de retour un jour !

LA PENSÉE DU JOUR C’ÉTAIT QUOI ? (1991-1997)

Nous connaissons tous les célèbres énigmes du Père Fouras qui existent depuis la création du jeu en 1990. Si aujourd’hui, le Vieux Sage ne les dispense plus depuis la célèbre vigie qu’il a abandonné en 2011 pour l’antre du Fort, et qu’il a cédée en 2014 au nouveau Magicien du Fort Vincent C., il s’amuse à tester le sang-froid et la concentration des candidats dans la Cabine abandonnée, le Plateau 215 (Père Fouras Show) ou encore Gagarine. Pas facile dans ces conditions de répondre à ses énigmes. Tout juste subsiste une énigme classique au Conseil. En revanche, certains n’ont sans doute pas connu la « pensée du jour », un moment fort qui était diffusé à la fin de chaque émission entre 1991 et 1997.

JPEG - 49.3 ko

En effet, après la traditionnelle pesée et avant le générique de fin, nous retrouvions pour quelques minutes encore (parfois moins) Patrice Laffont, l’animateur de l’époque, et le Père Fouras dans la vigie. Durant ce court laps de temps, souvent après une courte discussion entre les deux hommes, le Père Fouras énonçait une « pensée du jour », sorte de dicton apportant une réflexion sur la vie, le temps qui passe, la place de l’homme et les valeurs dans la société... Une sorte de petite morale boyardesque, qu’il était parfois complexe de décrypter pour les non-initiés, même si le Père Fouras prenait souvent soin de la compléter pour qu’elle soit bien comprise de tous. Ce moment était assez solennel et Patrice Laffont terminait toujours l’émission de la même façon, après que le Père Fouras ait donné plus ou moins rapidement sa pensée du jour : « C’était la pensée du jour, bonsoir ! ».

JPEG - 56.3 ko

Voici un petit florilège des meilleures pensées du jour du Père Fouras toutes saisons confondues (1991-1997) :

  • « Les gens irremplaçables sont une goutte d’eau dans la mer, mais seule la mer fait des vagues. » (Première pensée du jour du Père Fouras en 1991)
  • « L’intelligence est une flèche, et une seule cible devrait suffire à la faire briller, car choisir c’est renoncer » (Pensée du jour du Père Fouras en 1992)
  • « Le monde n’est que mystère et l’homme ne doit jamais oublier d’être modeste, car sa vie n’est qu’un point d’interrogation posé sur le silence infini de l’univers » (Pensée du jour du Père Fouras en 1993)
  • « Ce qu’il y a de terrible dans le fait de vieillir, ce n’est pas d’être vieux, mais de rester jeune » (Pensée du jour du Père Fouras en 1994).
JPEG - 156.3 ko
Le Père Fouras et Patrice Laffont en 1995

Petite variante, en 1995, le moment de la pensée du jour est un peu différent des autres saisons, puisque le Père Fouras évoque l’avenir en émettant des prévisions sur ce que sera le monde dans le futur. Patrice Laffont l’a intitulée parfois la « Pensée du bientôt ». Cette version ne convainc toutefois pas vraiment, la pensée du jour dans sa version originale revient en 1996.

JPEG - 48.4 ko
  • « Quand nous serons à nouveau capables de partager notre vie entre le moi moi et le nous tous ensemble, le monde entier méritera enfin de s’appeler l’Humanité » (Pensée du jour du Père Fouras en 1996)
  • « Toute vie est une rose, il y a deux façons de la voir : au lieu de se plaindre qu’elle ait des épines, il vaut mieux se féliciter que ses épines soient surmontées d’une fleur » (Pensée du jour du Père Fouras en 1997)
JPEG - 60.6 ko

Mais malgré son caractère historique, la pensée du jour est finalement supprimée à partir de la saison 1998. Toutefois, une variante est proposée et l’émission se termine toujours avec un entretien entre Patrice et le Père Fouras.

QUE RESTE-T-IL DE LA PENSÉE DU JOUR AUJOURD’HUI ? (1998-2014)

Après sept saisons d’existence, la pensée du jour est remplacée en 1998 par le courrier des téléspectateurs. Chaque semaine, Patrice Laffont et le Père Fouras choisissent au hasard une lettre envoyée par un enfant et répondent à sa question, toujours dans la vigie à la fin de l’émission avant le générique. Patrice donne le prénom, l’âge et le lieu de résidence de l’enfant choisi et pose sa question directement au Père Fouras qui y répond souvent avec humour et d’une manière ludique.

JPEG - 59.1 ko

Exemple de quelques questions au cours des saisons 1998-1999 :

  • « Bonjour Père Fouras, j’aimerais savoir qui a vécu à Fort Boyard avant toi ? »
  • « Est-ce que les enfants auront le droit de venir un jour à Fort Boyard ? »
  • « Quel âge avez-vous ? Combien y a-t-il d’épreuves au Fort ? Combien y a-t-il d’émissions depuis la création du jeu ? Quand le Fort a-t-il été créé ? Combien y a-t-il de personnages ? »
  • « Est-ce qu’il y a des épreuves dans toutes les salles du Fort ? »

On le constate, ce sont des questions simples, mais qui avaient le mérite d’établir un lien entre le Père Fouras, l’animateur et le grand public, alors que Twitter, Facebook et les réseaux sociaux n’existaient pas encore.

Ce courrier des téléspectateurs ne dura que deux saisons. Après le départ de Patrice Laffont en 1999, ce moment en vigie entre l’animateur et le Père Fouras disparut définitivement. Plus de pensée du jour ni de courriers de téléspectateurs par la suite.

Néanmoins, cela ne signifie pas que les interactions entre l’animateur et le Père Fouras se sont achevées. Ainsi, en 2000, il existe encore des faces à faces lors du prégénérique, Jean-Pierre présente les candidats de l’équipe du jour au Père Fouras. Par ailleurs, le Père Fouras teste Jean-Pierre Castaldi comme nouveau Maître du Fort. En fin d’émission, les deux compères se répondent mutuellement depuis la vigie ou le proscenium, après la pesée et une fois les candidats partis. Même chose en 2001 avec des saynètes de présentation de l’énigme visuelle lors des prés génériques. Enfin, à la fin de l’émission, on retrouve nos deux personnages qui commentent séparément les performances de l’équipe du jour, toujours depuis le proscenium et la vigie.

JPEG - 39.4 ko

Après l’érosion d’audience de la saison 2002, l’émission subit un grand rafraîchissement qui fait s’estomper en grande partie les moments de transition. L’émission est fortement calibrée et laisse peu de places à l’improvisation. L’animateur n’a quasiment plus aucun entretien avec le Père Fouras, qui demeure tout au long de l’émission dans sa vigie sans jamais plus en descendre. La fin de l’émission est dédiée au nouveau slogan que crie Olivier, librement inspiré de la devise des jeux Olympiques : « Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort ! ». Slogan qui perdure encore aujourd’hui, repris en cœur par les candidats juste après la pesée et avant le générique de fin.

JPEG - 65.8 ko
JPEG - 63.9 ko

Il faut attendre 2006 pour que des saynètes fassent de nouveau leur apparition entre l’animateur et le Père Fouras. À partir de cette saison, Olivier Minne monte à chaque émission dans la vigie et s’entretient un court instant avec le Père Fouras en attendant l’arrivée du candidat choisi pour l’énigme. Il s’agit de saynètes humoristiques, qui n’ont plus rien à voir avec la pensée du jour, ni même avec le courrier des téléspectateurs. Mais ces petits moments de complicité plaisent énormément aux téléspectateurs, si bien que cette formule est maintenue jusqu’en 2009 avant de disparaître définitivement par la suite.

JPEG - 133.6 ko
Le Père Fouras en 2008

Après la nouvelle baisse d’audience liée à la version duel de 2010, une nouvelle formule fait du Père Fouras le véritable Maître du Fort. Celui-ci quitte sa vigie pour investir son antre non loin du Conseil qu’il préside désormais à la place d’Olivier. Si la nouvelle formule fait la part belle aux personnages et réintroduit des saynètes, Olivier et le Père Fouras ne se voient pratiquement plus, hormis au Conseil où ils communiquent via un cornet. Passe-Muraille devient le messager du Fort et fait la navette entre le Père Fouras et Olivier. Si la formule met bien en valeur les personnages, beaucoup regrettent aujourd’hui que les deux hommes n’aient plus droit à leurs petites saynètes hebdomadaires.

La réintroduction d’un courrier des téléspectateurs/internautes, d’une pensée du jour ou les deux à la fois pourraient permettre de recréer ces petits moments de complicité entre les deux grandes figures du jeu.

ON REFAIT FORT BOYARD : UN RETOUR DE LA PENSÉE DU JOUR DANS UNE VERSION MODERNISÉE ?

Depuis quelques saisons maintenant, et cette année encore plus, le Fort s’est énormément modernisé : les téléspectateurs sont invités à réagir à l’émission via le hashtag #FortBoyard, à dialoguer avec le Père Fouras via Twitter et Facebook et peuvent même découvrir les photos prises par Olivier au cours de l’émission sur son compte Twitter. Une belle interactivité qui fonctionne très bien.

Dans ces conditions, à la rédaction, nous pensons qu’il ne serait pas impossible de réintroduire un court moment (1 ou 2 minutes) durant l’émission où Olivier et le Père Fouras s’entretiendraient. Reste à savoir quand cet entretien pourrait avoir lieu et surtout quelle forme il prendrait.

JPEG - 130.1 ko
Le Père Fouras et Olivier Minne en 2012

La vigie étant désormais réservée au Magicien Vincent C., l’antre du Père Fouras pourrait être un lieu parfaitement approprié pour refaire des saynètes entre les deux hommes. Des saynètes qui pourraient conclure l’émission avant le générique. Passe-Muraille emmènerait alors Olivier dans l’antre tandis que Passe-Partout se chargerait de faire quitter les lieux aux candidats... Mais quel genre de saynète proposer ? Il est évident que la pensée du jour telle qu’elle se présentait entre 1991 et 1997 ne conviendrait plus, en cela qu’elle était un peu trop sérieuse, même si dans les derniers temps, elle donnait l’occasion au Père Fouras et à Patrice de faire de l’humour et de s’amuser. Désormais, il serait plus pertinent de choisir des lettres, des messages, des questions... d’enfants et d’adjoindre éventuellement un bandeau défilant en bas de l’écran avec les meilleurs tweets et messages de la soirée, comme cela se fait parfois dans d’autres émissions. On pourrait aussi très bien imaginer que le Père Fouras présente des dessins d’enfants, en cela, le concours de cette année du PèreFourArt pourrait être encore plus exploité. Et dans la continuité, pour terminer cette brève séquence, on pourrait aussi ajouter le teaser de présentation de l’équipe de la semaine suivante. Olivier et le Père Fouras pourraient lancer ce teaser à l’aide une vieille machine, sur un mur ou un parchemin de l’antre. Une scène qui supporterait tout à fait un montage en postproduction.

Vous l’aurez compris, nous sommes favorables, non pas nécessairement au retour d’une pensée du jour telle qu’elle se faisait avant, mais plutôt à un court moment d’interaction entre Olivier et le Père Fouras. Aujourd’hui, les deux hommes n’ont plus cette occasion et cela ferait plaisir à de nombreux fans de retrouver des petites scènes humoristiques auxquelles des téléspectateurs pourraient être associés. Reste à savoir ce que l’on ferait du cri d’Olivier, qui n’aurait pas vraiment sa place dans l’antre du Père Fouras.

Et de votre côté, quel est votre avis ? Pensez-vous intéressant de récréer un moment entre le Père Fouras et Olivier Minne ? Vous pouvez bien sûr réagir à notre réflexion via le site, nos réseaux (Facebook et Twitter) ou sur notre Forum.

Nous vous proposons aussi de participer au sondage ci-dessous. Les résultats nous permettront de recueillir une tendance.

sondage

Rendez-vous la semaine prochaine pour un tout nouveau débat sur Fort Boyard !


Photos et captures : © France Télévisions / Gilles Scarella | France Télévisions / ALP

Captures : Fort Bavard - www.fortboyard.net

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics