Mise en page 1

Passe-Temps a été remercié par la production !

Alain Prévost revient sur sa non-participation à l’édition 2010

Publié le mardi 29 juin 2010 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Actualités 2010.

        

Dans une interview accordée au site web du magazine de télévision Télé Loisirs Alain Prévost, alias Passe-Temps, revient sur les raisons de son départ du jeu télévisé, où il interprétait depuis près de 20 ans Passe-Temps, le célèbre porteur de sabliers du Père Fouras.

Celui-ci indique que la production a souhaité officiellement se séparer de lui pour deux raisons : à la fois il se serait trop consacré à son hôtel-restaurant (Chez Passe-Temps, à Cabariot, en Charente-Maritime) et par ailleurs, la baisse du budget alloué à l’émission les aurait forcés à supprimer des personnages.

Passe-Temps indique ne pas croire une seule seconde à cette version, et révèle d’ailleurs qu’il gagnait 2 500 € par saison (soit 150 € par émission).

Enfin, Passe-Temps déplore un changement d’ambiance au sein des équipes de Fort Boyard, indiquant des tensions et un producteur assez autoritaire.

En réponse aux déclarations de Passe-Temps, le Président d’Adventure Line Productions, Franck Firmin-Guion, a déclaré au même magazine que ce sont « uniquement des contraintes artistiques qui l’ont obligé à se séparer de Passe-Temps, pour coller aux demandes des téléspectateurs ».

Mais que sont ces « contraintes artistiques » et ses « demandes des téléspectateurs » ? Jamais sur nos supports nous n’avons eu d’avis négatifs sur Passe-Temps. Aussi, on peut à bon droit se demander si Passe-Temps n’aurait pas été victime de son âge. En effet, à côté de Passe-Muraille, beaucoup plus jeune, Passe-Temps a pu sembler ne plus passer aussi bien à l’écran. Déjà l’année dernière, Passe-Temps avait été éclipsé de la photo officielle distribuée à la presse pour l’équipe d’Éva Longoria et de Tony Parker. C’est Passe-Muraille qui l’avait remplacé au côté de Passe-Partout.

Dans l’émission Morandini ! diffusée le vendredi 2 juillet sur Direct 8, Olivier Minne a précisé que l’ambiance dans le Fort était toujours très bonne, mais qu’il comprenait que Passe-Temps puisse être déçu de ne plus faire partie de l’émission.

Il faut dire que cette année la production est sous pression, entre la baisse des budgets et celle des audiences l’année dernière, elle a eu à faire des choix stratégiques et drastiques pour tenter de relancer le format en France.

Fort Bavard vous propose de lire l’intégralité de l’interview que Passe-Temps a accordé au site internet du magazine Télé-Loisirs :

Passe-Temps évincé de Fort Boyard : « On m’a jeté à la poubelle »

Passe-Temps ne participera pas à la nouvelle saison de Fort Boyard, cet été sur France 2. Alain Prévost, son interprète, 19 ans de Fort, revient sur son limogeage. Et il est très en colère.

« On reste fidèle à l’esprit de Fort Boyard, qui est le même depuis vingt ans. (…) Mais le Fort reste le Fort… Ses habitants sont toujours là, Passe-Partout et Passe-Muraille pour guider les concurrents, et La Boule… ». Et Passe-Temps, alors, il est où ? RTL a eu l’oeil ce week-end et a remarqué son absence dans le dossier de presse de Fort Boyard 2010.

Explications d’Alain Prévost, alias Passe-Temps, gardien des sabliers évincé.

Tele-Loisirs.fr : Pourquoi ne faites-vous plus partie de l’équipe de Fort Boyard en 2010 ?

Alain Prévost : Ils ne veulent plus de moi. Ils m’ont donné deux excuses bidon. Que je passais trop de temps dans mon hôtel-restaurant (Chez Passe-Temps, à Cabariot en Charente-Maritime, NDLR), et qu’ils devaient faire des réductions budgétaires. La saison de 2009 a soi-disant fait 30 % de taux d’écoute en moins, et du coup, ils ne pouvaient plus me prendre.

Vous n’y croyez pas ?

Absolument pas. On m’a jeté à la poubelle sans aucune raison valable ! Ils me payent 2 500 € par saison. C’est pas mon salaire qui grève le budget ! Déjà, on ne devait pas parler à l’écran parce qu’on est des « acteurs de complément », et qui si nous parlions, il aurait fallu augmenter les salaires. Moi je suis sûr que c’est à cause du producteur qui n’était pas trop ami avec moi. C’est un monde pourri le show-bizz. Je suis amer.

Vous regrettez leur décision ?

Ça me fâche. Je n’ai eu aucun reproche pendant 20 ans. Je m’entendais bien avec tout le monde. J’ai encore des contacts avec mes anciens collègues. On était une famille ! Mais aujourd’hui le fort a beaucoup changé, je ne le reconnais plus.

Parce que vous n’y êtes plus ?

Non, parce que le concept même de l’émission a changé. Je pense que c’est la dernière année de Fort Boyard, et je ne dis pas ça parce que je n’y suis plus. J’espère me tromper ! Mais ce que me racontent les autres… Avant on s’amusait. Maintenant, personne ne parle, tout le monde reste dans son coin. Le changement d’ambiance va forcément se voir à la télé. C’est le producteur qui fait la loi.

Allez-vous changer le nom de votre restaurant, Chez Passe-Temps ?

Ah ça, non. Parce que je ne garde que de bons souvenirs de Fort Boyard... Mais aujourd’hui, je vais passer à autre chose. En plus de gérer mon restaurant, j’essaie de faire réaliser un film de ma vie, d’après ma biographie, que j’ai écrite. J’ai deux ou trois contacts. Je n’ai pas eu une vie facile, alors j’ai envie de la raconter. Et je jouerai mon propre rôle, parce que je suis un comédien.

Contacté par nos soins, Franck Firmin-Guion, patron de la société de production de Fort Boyard, Adventure Line, nous a affirmé que ce sont « uniquement des contraintes artistiques qui l’ont obligé à se séparer de Passe-Temps, pour coller aux demandes des téléspectateurs ».

Enfin, Passe-Temps a également accordé une interview au quotidien Sud Ouest, pour lire cet article, consultez notre rubrique presse en cliquant ICI !


Photo : © France 2 / Gilles Scarella

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics