Mise en page 1

Récit et photos de l’inauguration de « Fort Boyard : Les aventures d’une star »

Fort Bavard était présent à l’inauguration de l’exposition

Publié le jeudi 19 avril 2012 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication, Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Actualité exposition.

        

Hier, était inaugurée l’exposition événement « Fort Boyard : les aventures d’une Star » au Musée de la Marine de Rochefort. L’occasion pour Fort Bavard de découvrir l’exposition avant l’ouverture au grand public d’aujourd’hui. Chapeautée par Denis Roland, Attaché de conservation au musée de la Marine de Rochefort, cette exposition a été inaugurée en grande pompe en présence de figures emblématiques du jeu telles que Jacques Antoine, créateur du jeu, Éric Buron, directeur de production et Manuel Blanquet, l’un des constructeurs des fameuses épreuves du jeu, tous les trois présents pour ce vernissage.

JPEG - 289.7 ko
© Cécile Couétard / Musée de la Marine de Rochefort

Photos de l’article publiées avec l’aimable autorisation de M. Denis Roland.

On signalera également, la présence de Philippe Leray, photographe de plateau sur l’émission au service d’Adventure Line Productions depuis la création du jeu en 1990. Il est aussi connu pour avoir joué le rôle d’un personnage-animateur français, M. Rochelle, notamment dans la version bulgare. Il a d’ailleurs, en cette qualité, fourni plusieurs visuels pour le bien de l’exposition.

Le discours d’inauguration

Vers 18 h 30, c’est le directeur du musée national de la Marine, le Vice-amiral Jean-Marc Brûlez, qui a pris la parole devant une centaine d’invités pour saluer cette initiative collective du musée de la marine, du service historique de la Défense de Vincennes et d’Adventure Line Productions (société de production du jeu télévisé). Après avoir rappelé brièvement l’histoire mouvementée du monument, il a souligné que « Boyard était à toutes les époques de son histoire un monument hors norme, (…) un destin qui méritait d’être raconté ».

Il a ensuite souligné ce qui est l’essence même de l’exposition : « cette double perception parfois contradictoire entre un bâtiment de fonction militaire qui doit sa notoriété à un jeu qui passionne jeunes et moins jeunes, qui est un des aspects les plus originaux de ce monument ».

Le Fort sous toutes ses coutures

Les invités se sont ensuite rendus dans les salles consacrées à l’exposition agencée sur deux niveaux et 150 m² de surface totale.

Passé le « cabinet de curiosité » regroupant nombre de produits dérivés (bière Fort Boyard, mug, boîtes à gâteaux, le livre des 100 énigmes du Père Fouras…) disposés dans les multiples fenêtres de l’édifice surmonté de sa vigie éclairée, le visiteur emprunte un escalier débouchant sur une salle composée en majorité de plans, dont certains de formidables dimensions et en couleurs et sur une maquette de machine à couler des blocs de brise-lame (voir ci-dessous) du fort Boyard (datant de 1865). La salle fait la part belle à la construction du Fort et aux grandes figures à l’origine de celle-ci, notamment l’empereur Napoléon.

La pièce suivante est tapissée de reproductions de plans du Fort avec en son cœur une maquette en pierre représentant une coupe du Fort (1863).

Enfin, la dernière salle de l’exposition, scindée en deux, autour des thèmes « Le Fort inutile » et « De la ruine à la gloire », permet de se plonger dans le court épisode militaire d’un Fort devenu prison dont la fameuse histoire du prisonnier Rochefort est habilement évoquée.

La visite s’achève par l’incontournable évocation du « destin télévisuel » du fort Boyard dans une ambiance boyardesque à souhait offrant aux visiteurs le loisir d’observer une clepsydre, une clé de la Cellule qui rétrécit, une cartouche-indice, des boyards, la lanterne des personnages du Fort, l’habit du candidat de la saison 2011, les lettres de pierres de l’alphabet géant (reconstitué au sol s’il vous plait !) et l’horloge du pré-conseil de la saison 1999. Les murs sont parés de visuels du Fort, dont un magnifique panorama nocturne de l’édifice, de photos des personnages de l’émission (dont un La Boule contemplant une clepsydre). Trois écrans de télévision diffusent des reportages sur le Fort dont des extraits de La Chasse au Trésor (1981), du film Les Aventuriers de Robert Enrico (1967) et un reportage sur les coulisses du jeu télévisé avec des interventions de Jacques Antoine extrait de la spéciale 15 ans de 2004.

Pacours de l’exposition

  • Salle 1 (rez-de-chaussée) : Le cabinet de curiosités de Fort Boyard (produits dérivés)
  • Salle 2 (1er étage) : Boyard avant le Fort (1666-1801)
  • Salle 2 (1er étage) : Construire sur du sable : Napoléon et Boyard, 1803-1809
  • Salle 2 (1er étage) : Construire sur du sable (2) : l’aventure continue, 1837-1866
  • Salle 2 (1er étage) : Construire sur du sable (3) : un chantier hors norme, 1803-1866
  • Salle 3 (1er étage) : Bienvenue à Boyard
  • Salle 4 (1er étage) : Le Fort inutile, 1866-1962
  • Salle 4 (1er étage) : De la ruine à la gloire, 1962-2012

L’aventure continue avec Fort Bavard

Retrouvez dans quelques jours un reportage vidéo sur cette soirée inaugurale de l’exposition, ainsi que de nombreuses autres surprises à venir…

Retrouvez le programme complet de l’exposition, les tarifs et l’adresse du musée dans notre article dédié : Cliquez ici !


L’équipe de rédaction de Fort Bavard souhaite remercier chaleureusement Denis Roland et toute l’équipe du Musée national de la Marine de Rochefort pour leur accueil, leur confiance et leur disponibilité.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics