Mise en page 1

Résumé et Vidéo : Fort Boyard dans Thalassa (2007)

Année 2007

Publié le vendredi 23 mars 2012 par Jean-Baptiste CHARVIER dans la rubrique Reportages.

        

Il y a quelques années, l’équipe de Thalassa a pu pénétrer sur le Fort Boyard.
Jean-Pierre Flash, retraité de l’Ifremer (NDLR : Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer), et originaire de l’île d’Aix, et Christophe Pincemaille, responsable de musée ne recevant pas la télévision, commentent leur visite du Fort.

Cela commence par l’accostage sur l’escalier devant la forteresse. L’autorisation de visite du Fort est exceptionnelle, car l’endroit est interdit au public . En hiver, nous explique-t-on, il est quasiment impossible d’y accéder.

Jean-Pierre demeure surpris car l’endroit est resté quasiment identique à l’état dans lequel il l’avait connu il y a 50 ans.
Christophe, ayant connu le Fort par les livres, nous transmet son émotion par rapport à la taille du Fort lorsqu’on l’approche, et lorsqu’on est à l’intérieur.

« C’est émouvant, car à la fois c’est tout petit quand on arrive, et à l’intérieur ça paraît beaucoup plus grand ».
Il rajoute ravi que l’idée d’un vaisseau 3 ponts 74 canons posé sur l’eau a été gardée.
Grâce aux rénovations et à son entretien, le Fort apparaît comme neuf.

Et cette idée de vaisseau sur la mer, c’est celle de Bonaparte, qui l’a eu avant d’être Napoléon afin de se protéger contre les Anglais.

Christophe rappelle qu’avant le cadre de l’émission télévisée, le Fort était le terrain de jeu des gens de la région.

Jean-Pierre nous montre dans la salle du trésor un élément de décor si fidèlement créé qu’il lui semble vrai.

Christophe, quant à lui, ne cache pas sa joie de voir le Fort encore bien debout, existant et rayonnant.

On retrouve ensuite les deux protagonistes sur la terrasse, avec un vent qui semble-t-il voudrait faire partir le vaisseau de pierre.

Jean-Pierre venait là faire les parties de pêche, jouait à cache-cache, et emmenait ses petites amies. Il raconte qu’avant guerre, l’on campait à l’intérieur du Fort pour faire des parties de pêche pendant 2 à 3 jours.

Et le narrateur finit sur cette conclusion :
« Avant que l’endroit ne fut fermé, et même interdit d’accès pour ne pas perturber les tournages, le fort fut un terrain d’aventure inoubliable pour les enfants et les adultes du coin. Je ne suis pas sûr que ça aurait plu à l’empereur. Tant mieux. »

Nous vous proposons de revoir ce reportage en intégralité :


Les captures appartiennent au Site.

Captures : © France 3 / Grand Angle Productions

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics