Mise en page 1

Saison 2013 : les réactions des candidats

Ils ont défié le Fort cette année

Publié le mardi 18 juin 2013 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Actualités 2013.

        

France 2 et Adventure Line ont recueilli les impressions de quelques candidats de cette Saison 2013 de Fort Boyard. Nous vous proposons en images ce petit florilège de réactions afin de patienter avant la première de la saison qui sera diffusée le 6 juillet prochain à 20h45 sur France 2.

JPEG - 177 ko

Alessandra Sublet  : « Un mot ? Sensationnel. Dans tous les sens du terme. C’est une des plus belles aventures humaines que j’ai pu vivre. Une expérience quasi irracontable tant elle est bourrée d’anecdotes, de découvertes et de rencontres. Et même si avec l’équipe, on se connaissait bien, on a appris à se redécouvrir au fil des épreuves. Magique ! Merci France 2 ! »

Fauve Hautot : « Ce n’est pas très original, mais je qualifierais cette aventure de super. On avait une super équipe. Tout s’est super bien goupillé. J’aime cet esprit de dépassement de soi, cette volonté de repousser, toujours, les limites. Cette émission est tout simplement hallucinante ! I love Fort Boyard ! »

Michaël Miro : « C’est le mot extrême qui me vient d’abord à l’esprit. Je pensais qu’en revenant sur le Fort un an après ma première participation, l’expérience serait différente, moins surprenante. Pas du tout ! Cette deuxième aventure m’a vraiment poussé dans mes retranchements. Les nouvelles épreuves, brillamment concoctées, sont étonnantes. Bon, la cuisine de Willy est dégueulasse. Car même moi, le grand kiffeur et amateur de hareng, je n’ai jamais éprouvé un tel sentiment de répulsion face à un filet de hareng ! Horrible. L’odeur a envahi tous les étages du Fort… Et puis, j’ai été heureux de jouer pour l’association Grégory Lemarchal. Au-delà de l’association, il y a une voix, un visage… Je n’ai jamais rencontré Grégory, mais dès que tu milites sous le drapeau de son association, il est là, bien présent. »

Arnaud Tsamere : « Enrichissant. À tous points de vue. Déjà parce qu’on essaye de rapporter une belle somme à l’association. Un soutien financier qui reste la première des motivations. Après, de manière plus égoïste, on participe bien évidemment à ce jeu pour prendre du plaisir. Et on en a pris beaucoup ! Écoute, générosité… Nous étions tous sur la même longueur d’onde. Une aventure que l’équipe a vécue sereinement, amicalement et pleinement. »

Philippe Etchebest : « La magie. Celle qui nous surprend quand on arrive sur les lieux. Bien au-delà de l’expérience physique, ce jeu m’a permis de rencontrer des gens fabuleux, de créer des liens et de vivre une aventure unique dans un cadre magnifique. Fort Boyard, c’est un peu Disneyland pour les grands !
Et puis, j’ai pu, avec plaisir, encourager et rassurer certains candidats lors d’épreuves qu’ils redoutaient. Pousser les gens à aller plus loin, leur insuffler une certaine énergie… Un rôle que je connais bien ! »

Propos recueillis par France 2.

JPEG - 125.4 ko

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics