Mise en page 1

Valérie Pascale

Animatrice en 1992

Publié le lundi 9 juillet 2007 par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Grandes figures du jeu.

        

Après Marie Talon (remerciée au bout de neuf émissions) et Sophie Davant (ayant décidé de quitter le jeu), Valérie fut la troisième coanimatrice de Fort Boyard... Découvrez le portrait de l’une des animatrices les plus énigmatiques et mystérieuses du Fort...

Peu de gens se souviennent encore de l’animation de Valérie Pascal au sein du Fort. Pourtant, elle a animé la saison 1992 du jeu phare avant d’être remerciée et remplacée par Cendrine Dominguez. La saison 1992 ayant une particularité importante : elle est composée d’émissions tournées de jour, mais aussi d’émissions nocturnes. En somme, avant de céder sa place, Valérie aura tout de même présenté avec Patrice Laffont quelque 20 émissions, l’équivalent de deux saisons aujourd’hui. Revenons donc sur la carrière d’une animatrice sobre et discrète.

Le déclencheur Miss France

Née le 21 mars 1968, Valérie Pascale n’est pas qu’une animatrice de métier, avant de commencer son parcours télévisuel, alors élue Miss Paris, elle est celle qui rafla la couronne Miss France de l’année 1986.

Sans nul doute, pour Valérie, ainsi élue plus belle femme de France de l’époque, cette victoire marque un tournant important.

Ce titre va la propulser sur le devant de la scène puisqu’elle ne tarde pas à se reconvertir en animatrice quelques années plus tard. Il y a des destins plus favorables que d’autres, Valérie aurait très bien pu sombrer dans l’oubli revenir à l’anonymat une fois son titre de Miss France envolé, mais la chance, ou plutôt sa persévérance, ont su lui offrir plus qu’elle ne l’aurait espéré. Car il faut vraiment souligner que Valérie est une exception dans sa catégorie, elle reste la seule Miss France à avoir toujours occupé le petit écran depuis sa grande victoire.

La révélation à Fort Boyard

Les années 1990 seront sans doute les plus glorieuses pour cette jeune animatrice.

Avant d’être désignée animatrice du jeu en 1992, elle participe à l’émission en tant que candidate. En effet, le 3 janvier 1992 est diffusée une spéciale animateurs au profit des « Restos du Cœur ». Aux côtés entre autres de Daniel Bilalian, Daniela Lumbroso, William Leymergie et Gérard Holtz, elle a droit à l’épreuve du « Mur glissant », qu’elle rate, au « précipice extérieur » (il s’agit d’évoluer sur une fine corniche d’un bout à l’autre de la cellule, toute chute est fatale) où elle est faite prisonnière et enfin, elle saute à l’élastique et parvient à récupérer l’indice.

Durant toute l’émission, Valérie donne l’image d’une femme plutôt volontaire, mais ses gestes sont souvent hésitants et on sent chez elle tout de même beaucoup d’appréhension, mais elle se prête volontiers au jeu.

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la même année, repérée durant sa prestation de candidate, elle est contactée par la production qui souhaite l’engager comme coanimatrice aux côtés de Patrice Laffont.

Une femme discrète, mais pertinente

Si certaines mauvaises langues disent que Valérie Pascale fut l’une des plus mauvaises animatrices que le jeu ait connues, nous serons plus nuancés dans nos propos.

Il faut d’abord savoir que cette Parisienne est d’un tempérament discret et plutôt timide, réservé serait peut-être le qualificatif plus approprié pour Valérie Pascale. Quand à 24 ans elle devient l’animatrice du jeu, il s’agit plus pour elle d’un coup d’essai, d’un vrai départ pour sa carrière, d’une sorte de test.
Pour une animatrice, il est vrai qu’elle est trop discrète, il peut se passer de longs moments sans qu’elle ne dise un mot pendant qu’un candidat effectue une épreuve. Mais jamais elle ne se tait si celui-ci se trouve en difficulté, quand elle parle, force est de constater que ce n’est pas pour ne rien dire. Elle prodige toujours de bons conseils à bon escient.

Beaucoup ne lui pardonneront pas sa pudeur et son retrait, d’autres diront même qu’elle manquait réellement de personnalité. Nous, nous dirons plutôt que Valérie manquait sûrement de confiance en elle.

Quant à sa relation avec Patrice Laffont, il circulait à l’époque des rumeurs persistantes comme quoi Valérie serait souvent en désaccord avec le Maître du Fort. Pourtant, si leur duo n’atteignit jamais la complicité du précédent (Sophie Davant/Patrice Laffont NDLR), l’entente à l’écran entre ces deux animateurs resta toujours cordiale. Valérie semblait avoir beaucoup de respect pour celui qui avait déjà des années d’animation derrière lui.

Après l’enregistrement d’une vingtaine d’émissions pour la Saison 1992 du jeu, elle est remerciée, elle n’a pas réussi à séduire les téléspectateurs qui sans cesse demandent le retour de Sophie Davant, ayant choisi d’animer un nouveau jeu : La piste de Xapatan.

Patrice Laffont aurait dit de Valérie qu’elle jouait plus à la candidate qu’à l’animatrice, dans le sens où à chaque pose dans le tournage elle en profitait pour tester sans relâche les épreuves.

Une étape de sa carrière s’achève, mais elle n’a pas dit son dernier mot.

Une animatrice désormais confirmée

En 1997, elle présente sur « TF1 » l’émission Pour la vie avec Fabrice.

Mais c’est sur « M6 » qu’elle tire sa révérence. Elle devient l’animatrice phare du télé-achat de la chaîne et forme le duo le plus connu en France dans ce domaine avec son équivalent masculin Pierre Dhostel. Valérie a su trouver sa place dans cette émission, puisqu’elle y opère encore aujourd’hui (2007) avec Pierre. Devenue la présentatrice vedette de M6 Boutique, qui désormais possède ses propres réseaux sur le câble, Valérie a su trouver sa voie. Son court passage à Fort Boyard ne l’aura pas fait déchanter puisqu’aujourd’hui elle est toujours à l’antenne, contrairement à de nombreux autres animateurs. Elle a acquis très vite l’assurance qui lui manquait auparavant.


© 2007 - www.fortboyard.net - Tous droits réservés - Reproduction partielle ou complète interdite

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics