Mise en page 1

Opération Jurassic à Fort Boyard : découvrez la nouvelle aventure d’Alain Surget

En bonus : les premières pages en exclusivité

Publié le lundi 30 avril 2018 (publié antérieurement le 30 avril 2018) par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Produits dérivés.

        

Et de sept ! C’est une nouvelle tradition pour les fans de l’émission, chaque année Alain Surget publie chez l’éditeur Rageot (Hatier) une nouvelle aventure qui a pour cadre le Fort et pour héros les jeunes Émilie et Jérôme, qui, au fil des années, grandissent un peu plus. Le premier romain de cette série de la littérature jeunesse avait été publié pour la première fois en 1996 (Les disparus de Fort Boyard). Il aura ensuite fallu dix ans pour que l’auteur se décide à publier une deuxième histoire et ainsi de suite jusqu’à aujourd’hui. Un formidable succès qui ne peut que ravir ceux qui aiment ce monument. Nous avons pu lire ce nouveau roman en avant-première. Nous vous le faisons découvrir.

UNE INTRIGUE CLASSIQUE DANS LA CONTINUITÉ DES PRÉCÉDENTES

Dans cette septième histoire, nos deux héros Émilie et Jérôme sont au cœur d’une nouvelle intrigue qui reprend les codes des précédentes.

Prenant du repos sur la plage des Saumonards à Boyardville, mais s’ennuyant ferme, ils s’interrogent sur l’absence de leur ami Mathias, qui demeure habituellement dans le Fort, mais qu’ils n’ont pas aperçu depuis un moment.

Dans le même temps, ils observent au loin leur frère Damien qui s’initie à la planche à voile à proximité du vaisseau de pierre. Mais très vite, celui-ci perd l’équilibre en ayant voulu éviter une sortie de mine d’origine inconnue. Les touristes qui assistent à la scène croient en la présence d’un requin et tout le monde se masse sur la plage pour s’éloigner du littoral.

Tout ce beau monde remis de ses émotions apprend ensuite au journal télévisé que c’est une torpille dormante, et non un requin, qui est à l’origine de tout ce désordre.

Mais derrière cette réalité, se cachent de nombreux mystères qu’Émilie et Jérôme vont une fois de plus essayer de percer. De multiples questions vont se poser à eux au fil de leur périple : où est passé Mathias qui semble avoir disparu des écrans radars ? Qui sont ces deux individus qui se sont introduits dans le laboratoire secret du Fort, autrefois occupé par l’oncle Blaise et la tante Médusa ? Quels liens ont-ils avec le Quasimodo, quelle est la nature de cette « Grande Œuvre » qu’ils semblent vouloir réaliser et quelle est cette créature hybride diabolique nommée Gigasaurus, qui semble sortir tout droit de l’ère préhistorique ? Les jumeaux, aidés de leur ami Mathias, parviendront-ils à empêcher la bien nommée « opération Jurassic » ?

Mais n’insistez pas, on ne vous en dira pas plus, vous en savez déjà trop...

Comme nous sommes des âmes généreuses, nous vous proposons de lire les huit premières pages du livre, qui correspondent à la première moitié du premier chapitre intitulé « Peur sur la mer ». Cela devrait vous donner envie de lire la suite.

(Cliquez sur les vignettes pour afficher les images en grand format)

JPEG - 165.6 ko
JPEG - 200.1 ko
JPEG - 201.8 ko
JPEG - 207.3 ko
JPEG - 176.7 ko

LES FONDAMENTAUX DE LA SÉRIE CONSERVÉS

Les fidèles des romans de la série Fort Boyard d’Alain Surget peuvent d’ores et déjà se rassurer, ils retrouveront bien tous les personnages hauts en couleur des épisodes précédents, à commencer par le duo Émilie-Jérôme, mais aussi leur frère Damien. Sans oublier le touchant Mathias, toujours maladroit, mais plein de bonne volonté, ses fidèles chiens Toutou, ChienChien, Cabot et Clébard, ou encore son espiègle chat Gédéon qui s’est fait pour spécialité de déclencher de petites catastrophes, l’air de rien. Les cousins de Mathias, Thalassa et Fernand, viendront grossir les rangs des personnages troubles de la série, mais attention, on assistera à un retournement de situation les concernant qui pourrait bien surprendre.

Le Fort sera toujours au cœur de l’intrigue, avec ses lieux emblématiques : la tour de vigie, la salle de l’alphabet, les cellules, le laboratoire scientifique, les tunnels et galeries et... le goulp qui fait tant peur à Mathias.

JPEG - 185.1 ko

On notera d’ailleurs le changement d’illustrateur pour ce nouveau livre. Jean-Luc Serrano, l’illustrateur des épisodes précédents, a laissé sa place à Xavier Bail. Ce dernier joue davantage sur les ombres et offre des dessins peut-être un peu plus « matures » que son prédécesseur, ce qui semble assez logique dans la mesure où nos jumeaux gagnent en âge. Les illustrations sont parfois plus étendues et le trait de crayon plus marqué. En somme, pas de révolution, mais un ensemble qui reste là aussi dans la continuité des précédents ouvrages, tout en apportant une petite touche de nouveauté bienvenue.

BONUS

Ce nouvel opus est plus que jamais tourné vers les créatures marines qui ont été une grande source d’inspiration pour Alain Surget dans l’élaboration de son intrigue. Comme depuis 2016 avec la parution du 5e roman baptisé Le Pirate de Fort Boyard (voir notre article en cliquant ici !), l’éditeur propose une dizaine de pages, à la fin du livre, qui permettront aux petits (et aux grands) de découvrir certains monstres marins issus de légendes ou de la littérature (Scylla, Le Léviathan, Le Kraken, Davy Jones, le monstre du Loch Ness, Cthulhu), mais aussi la période des dinosaures. Nous vous conseillons de lire ces courts dossiers avant d’aborder l’ouvrage, vous n’en serez que plus dans l’ambiance !

JPEG - 177.6 ko
JPEG - 207.7 ko

AVIS DE LA RÉDACTION

Comme à son habitude, Alain Surget nous offre une nouvelle aventure dynamique, efficace et pleine de suspense. Elle ravira à coup sûr les amateurs de mystères, mais saura aussi capter ceux qui apprécient les univers entre science et fiction ou encore les légendes, notamment celles qui concernent les monstres marins, chers à la mythologie. D’ailleurs, ces pages « bonus » à l’intérieur d’un livre jeunesse en grand format, ajoutent au plaisir de la lecture. Bien que ce roman dispense un peu moins de références historiques que les deux précédents, la rédaction a apprécié que soit évoquée l’explosion de torpilles près du Fort en 1895, une explosion accidentelle qui avait provoqué un petit séisme sur le banc de sable. Un épisode qui fait pleinement partie de l’histoire du Fort dans le cadre de la défense passive du monument au XIXe siècle. Pour le reste, les ingrédients qui font le succès de la série sont toujours bien présents dans l’intrigue qui permettra de découvrir de nouveaux personnages et d’en savoir un peu plus sur l’oncle Blaise et la Tante Médusa, les anciens « méchants » disparus de la saga. En outre, cette intrigue permettra aussi de faire réfléchir le lecteur sur la pollution marine et de le sensibiliser aux conséquences de l’action humaine sur son environnement, tout en le faisant réfléchir sur les solutions possibles, mais parfois contradictoires, qu’il est possible d’adopter. Cette réflexion est d’ailleurs la clé de l’intrigue. N’hésitez donc pas à courir acheter ce nouveau roman qui saura vous faire passer un agréable moment, tout en vous faisant découvrir ou redécouvrir des éléments légendaires et historiques dont nous sommes tous friands.

Note de la rédaction : 16/20

Mention de la rédaction : Très Bien

JPEG - 480.5 ko

Opération Jurassic à Fort Boyard
Dès 9 ans
Écrit par Alain Surget
IIllustré par Xavier Bail
Rageot éditeur
192 pages - 14,5 x 21 cm - 12,90 € TTC
Sorti le 2 mai 2018
ISBN 978-2-7002-5647-5


Site de l’éditeur : Rageot

Visuels : © 2018 - Rageot / Hatier / Xavier Bail - Numérisations : www.fortboyard.net

Les visuels numérisés par Fort Bavard sont présents dans l’article à titre d’illustration et uniquement dans le but de promouvoir le produit sans aucune contrepartie. Ils appartiennent à leur auteur respectif et peuvent être retirés sur simple demande adressée à la rédaction du site (formulaire de contact) en précisant l’adresse de l’article et les visuels concernés.

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics