Mise en page 1

Saison 2015 : décryptage du droit d’entrer à Fort Boyard

Fort Bavard vous révèle les dessous de cette nouvelle épreuve...

Publié le mercredi 3 juin 2015 par Aurélien LECACHEUR - Directeur de la publication dans la rubrique Nouveautés 2015.

        

Pour cette année 2015, Adventure Line Productions n’a pas chômé et a profondément remanié l’émission Fort Boyard. Nouveaux personnages, nouvelles épreuves et aventures, très peu d’informations ont néanmoins fuité durant les tournages qui se sont achevés 28 mai dernier. Parmi les nouveautés, une suscite particulièrement la curiosité puisqu’elle a induit des travaux importants sur l’extérieur de la bâtisse : le droit d’entrer dans Fort Boyard (nom provisoire). Après vous avoir révélé les premières photos de cette épreuve dans un précédent article, Fort Bavard revient sur le mécanisme global du jeu à partir des informations qui sont en notre possession, et en émettant un certain nombre d’hypothèses.

Tout d’abord et pour situer le contexte, voici à quoi ressemblait le carrelet extérieur jusqu’à l’année dernière :

Et voici à quoi ressemble aujourd’hui cet endroit du Fort :

L’ARRIVÉE DES CANDIDATS

Cette année, l’émission ne démarrera pas par les candidats arrivant par la porte située en haut de l’escalier extérieur, au bout de la passerelle de la plateforme technique située face au Fort. En revanche, ils ne viendront pas directement de Fouras non plus. Explications.

Pour bien comprendre comment cela se passe, parlons technique. Trois bateaux sont utilisés par la production du jeu : le Sea Surfer (à gauche sur la photo) sert à faire les liaisons Fouras-les-Bains / Fort Boyard. C’est lui qui emmène les équipes techniques et les candidats du jeu sur le fort. Fort Bavard rappelle que pour se hisser dans le Fort, il faut s’agripper à un panier dit de « transbordement » bleu cerclé d’orange relié à une grue jaune soulevant ce panier pour le déposer sur la passerelle.

Deux autres embarcations sont utilisées pour les tournages, ce sont les zodiacs (l’un est visible à droite sur la photo et sert à la technique sur les tournages en extérieur, l’autre s’assure de l’autre côté du fort que les bateaux des plaisanciers ne s’approchent pas trop près du bâtiment).

Ce que nous savons avec certitude : les candidats arrivent sur le Fort le matin de bonne heure vers 7h00-7h30 avec le Sea Surfer, montent sur la plateforme et pénètrent dans le Fort pour suivre, durant une heure, un briefing sur le déroulé de l’émission (comment manipuler les animaux, les différentes parties du jeu, etc.). Le tournage de la partie du droit d’entrer dans Fort Boyard débute vers 8h30.

Comment va débuter l’émission à l’écran ?

  • Hypothèse n°1 : les candidats ont embarqué sur un zodiac de la production à proximité de la plateforme extérieure, ont fait un tour du Fort et arrivent au bas du filet (80 % de probabilité).

Rappel : Sylvain Merle, journaliste au Parisien, précisait dans son article paru le 15 mai dernier que « L’aventure débute par l’arrivée des candidats en canot pour prendre d’assaut le fort par le sud... ».

  • Hypothèse n°2 : les candidats n’arrivent pas véritablement en zodiac et le tournage débute depuis l’extérieur du carrelet (15 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : autre scénario non encore envisagé (5 % de probabilité).

Les candidats arriveraient donc au pied du filet. Ils devraient donc emprunter soit le filet, soit l’échelle métallique qui n’est installée que depuis cette année sur la structure du carrelet. Une chose est en tout cas évidente, c’est que les candidats trop âgés ou suffisamment peu valides pour cette épreuve auront probablement une « dérogation » accordée par le Père Fouras. Autre précision importante, le carrelet n’est pas très haut, à seulement cinq à six mètres de la mer (selon le niveau de la marée).

Comment vont grimper la majeure partie des candidats sur le carrelet ?

  • Hypothèse n°1 : un candidat monte sur le carrelet avec l’échelle métallique pour démarrer l’épreuve de l’éolienne, tandis que le reste de l’équipe rejoint le carrelet par le filet (30 % de probabilité).
  • Hypothèse n°2 : les six candidats se hissent en même temps au filet pour atteindre le carrelet (15 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : les six candidats utilisent au choix le filet ou l’échelle métallique pour atteindre le carrelet (15 % de probabilité).
  • Hypothèse n°4 : les six candidats ont interdiction d’utiliser le filet et grimpent chacun leur tour sur l’échelle (5 % de probabilité).
  • Hypothèse n°5 : autre scénario non encore envisagé (35 % de probabilité).

Une fois l’accès au carrelet effectué, l’équipe part à la recherche de deux médaillons lui permettant d’accéder au rond central. Dans notre hypothèse n°1 dont nous estimons la probabilité de réalisation à 30%, nous avons inclus l’utilisation obligatoire de l’échelle métallique par les candidats, car il est très peu probable que cet élément de décor apparu en 2015 ne serve pas au jeu. Cette échelle permettrait d’accéder à l’éolienne. Celle-ci n’est en effet pas accessible par le filet, car une porte métallique (sans nul doute fermée lors de la phase de jeu) en bloque l’accès.

Rappel : on ne sait pas encore si toutes les séquences (Puits, Éolienne et Eaux usées) seront jouées dans une seule émission, ou s’il n’y en aura qu’une ou deux par épisode.

L’ÉPREUVE DE L’ÉOLIENNE

Une fois arrivés sur le Carrelet, les candidats s’apercevront que la grille leur permettant d’accéder à la Cour intérieure du Fort est fermée. Il faudra donc la débloquer. Le jeu pourrait démarrer par la séquence de l’Éolienne, mais rien ne le confirme, car plusieurs séquences pourraient très bien avoir lieu en même temps pour éviter que cette partie traîne trop en longueur ou encore un seul « mini-jeu » pourrait suffire à obtenir deux médaillons. Il n’a malheureusement pas été possible de photographier la structure de l’Éolienne en fonctionnement. Néanmoins, examinons celle-ci de plus près.

Une hélice (démontée en dehors de la période de l’épreuve) se loge dans l’encoche A. Un bouton rouge (B) se situe à proximité. Sylvain Merle, dans son article du Parisien, parlait d’un « parcours d’équilibre au-dessus de la mer ». Il faut donc imaginer la structure (retenue au Fort sur la photo par les sangles E hors période d’utilisation, sans doute pour éviter qu’elle bouge avec le vent) se déplier. C’est d’ailleurs depuis la terrasse du fort, de part et d’autre de la vigie, que la production pilotera les deux filins (F) permettant de déplier la structure à 90° comme le prouve la photo ci-dessous postée par Nathalie André, Directrice de l’Unité « jeux et divertissements » de France 2 sur Twitter :

JPEG - 119.1 ko

Avec ces éléments Fort Bavard a reconstitué l’épreuve au travers de ce photomontage :

JPEG - 144.3 ko

Sur ce montage, nous avons inclus une rambarde visible sur cette photo :

Celle-ci trouve de toute évidence sa place le long de la poutre fixe, comme nous l’indique cette photo qui détaille les trois encoches de fixation :

Nous constatons également, en observant attentivement les photos, que l’entrée du Carrelet intérieur est équipée d’une double porte en bois, déjà présente les années précédentes. Par ailleurs, une nouvelle porte (grille) à droite de l’accès par le filet a été installée par la production cette année, empêchant l’accès à la partie Eaux usées du droit d’entrer. L’éolienne est accessible, elle, nous le rappelons, par l’échelle métallique.

Comment peut se dérouler cette épreuve de l’Éolienne ?

  • Hypothèse n°1 : le candidat doit se rendre sur la poutre fixe (B) puis faire un quart de tour sur sa droite et emprunter le chemin instable (C) afin d’appuyer sur le bouton (B). Cela débraye l’éolienne et permet l’ouverture de la porte métallique autorisant l’accès à la partie Éaux usées du droit d’entrer (30 % de probabilité).
  • Hypothèse n°2 : le candidat doit se rendre sur la poutre fixe (B) puis faire un quart de tour sur sa droite et emprunter le chemin instable (C) afin d’appuyer sur le bouton (B). Cela enclenche ou débraye l’Éolienne ce qui permet d’obtenir un des deux médaillons (15 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : le candidat doit se rendre sur la poutre fixe (B) puis faire un quart de tour sur sa droite et emprunter le chemin instable (C) afin d’appuyer sur le bouton (B). Cela enclenche ou débraye l’Éolienne ce qui permet d’ouvrir la double porte du Carrelet extérieur afin d’accéder au puits dans le Carrelet intérieur (10 % de probabilité).
  • Hypothèse n°4 : autre scénario non encore envisagé (45 % de probabilité).

Comme vous avez pu le lire, autant il y a des choses dont nous sommes à peu près sûrs, autant un certain nombre d’éléments nous échappent encore. Aussi si de fortes probabilités indiquent que c’est l’éolienne qui sera jouée en premier, nous n’avons aucune certitude sur l’ordre des deux autres « mini-jeux ». Aussi nous commençons à vous présenter, au hasard, la gouttière des eaux usées.

L’ÉPREUVE DES EAUX USÉES

Ce que nous savons avec certitude : cette épreuve ne sera pas jouée en premier puisque son accès est bloqué par une grille. Aucun animal vivant ne sera utilisé dans cette partie, car la fabrication du tunnel est telle que la substance envoyée au candidat qui entre par le haut s’échappe via une grille vers la mer.

Ces choses étant dites, examinons la structure dans son ensemble :

On le voit, celle-ci est tout de même assez complexe. Contrairement à ce que l’on pouvait croire, les quatre barres métalliques qui dépassent de la terrasse du Fort ne constituent pas une épreuve en tant que telle. Sont accrochés à chacune de ces quatre barres deux « tire-câbles » et non des poulies. On en déduit ainsi que la structure éventuellement amenée à bouger (puisqu’elle n’est pas fixée au mur du fort) ne le serait que de façon très limitée.

Le candidat doit se hisser dans le tunnel par le dessus, à partir d’une petite échelle de cinq barreaux. Il se glisse dans le tunnel à l’aide d’une rambarde métallique.

La progression du candidat se poursuit jusqu’en haut du tunnel. Nous voyons également une corde qui passe par la grille en haut du tunnel, à partir de la cellule 117 occupée actuellement par le vestiaire des candidats. Une chose est certaine, l’antenne de télévision n’a pas d’utilité pour l’épreuve puisqu’elle est présente depuis plusieurs années à cet endroit.

C’est d’en haut, depuis un tuyau qui part de la terrasse du fort pour aller dans une gouttière factice, qu’est envoyée la substance sur le candidat. Vraisemblablement de l’eau, au vu de la petitesse du tuyau et du fait également que la substance est rejetée à la mer par la grille en bas du tunnel. Le Parisien évoquait d’ailleurs un parcours à contre-courant pour le candidat dans ce « toboggan ».

Comment peut se dérouler cette épreuve des eaux usées ?

  • Hypothèse n°1 : le candidat doit remonter dans le tuyau alors que de l’eau rend la surface en pente glissante. Il récupère en haut un médaillon (70 % de probabilité).
  • Hypothèse n°2 : autre scénario non encore envisagé (30 % de probabilité).

À quoi sert la corde ?

  • Hypothèse n°1 : c’est un élément technique qui n’a rien à voir avec l’épreuve (75 % de probabilité).
  • Hypothèse n°2 : le candidat peut s’aider en l’agrippant (20 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : autre scénario non encore envisagé (5 % de probabilité).

L’ÉPREUVE DU PUITS

C’est une épreuve qui se déroule dans le Carrelet intérieur et pour laquelle nous avons quelques éléments de décor postés par les candidats ou les animateurs. Outre les éléments de décors qui nous intéressent peu dans cet article de décryptage, arrêtons-nous un instant sur cette photo postée par Passe-Muraille sur Twitter :

Cette entrée vers les sous-sols du Fort ressemble clairement à un puits, d’où le nom du « mini-jeu ». Le candidat qui s’y glissera devra effectuer une épreuve qui rappellera celle des jarres, mais se passera dans le noir complet d’après les seules informations dont nous disposons.

Comment peut se dérouler cette épreuve du puits ?

  • Hypothèse n°1 : le candidat part à la recherche d’un des deux médaillons ainsi que de la clé qui permettra d’ouvrir la grille pour se rendre au tunnel des eaux usées (40 % de probabilité).
  • Hypothèse n°2 : le candidat par à la recherche d’un des deux médaillons (40 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : autre scénario non encore envisagé (20 % de probabilité).

LE RÔLE DES ANIMATEURS ET DES PERSONNAGES

Il est clair que les candidats ne peuvent être laissés livrés à eux-mêmes durant de longues minutes en attendant de retrouver Olivier Minne au rond central. Rappelons que c’est au moment où les candidats arriveront à cet endroit et apposeront leurs mains sur les empreintes que la quête des clés pourra démarrer avec l’ouverture des cellules du Fort, dont les verrous pourraient avoir été revus pour obtenir un effet plus visuel.

Mais avant d’en arriver là, revenons au Carrelet et rappelons également que cette poignée a fait son apparition à sa sortie dans le décor du jeu :

Cette poignée est placée précisément au pied de la grille dans laquelle les candidats mettront les deux médaillons récupérés pour rentrer dans le fort. On la voit en arrière-plan de cette photo :

La présence de cette poignée indique qu’un protagoniste de l’émission va sans aucun doute l’actionner afin de valider l’ouverture de la porte et permettre ainsi aux candidats de pénétrer dans le Fort.

Quel personnage va actionner la poignée ?

  • Hypothèse n°1 : L’un des deux Passes (Passe-Partout ou Passe-Muraille) est avec les candidats à l’extérieur du Fort et les guide dans leur progression. C’est Olivier Minne qui est chargé, de l’autre côté de la grille, d’actionner la poignée pour ouvrir la grille d’accès au Fort une fois que l’équipe a remporté les deux médaillons (20 % de probabilité).
  • Hypothèse n°2 : L’un des deux Passes (Passe-Partout ou Passe-Muraille) est avec les candidats à l’extérieur du Fort et les guide dans leur progression. C’est un autre Passe (celui qui n’est pas avec les candidats) qui est chargé, de l’autre côté de la grille, d’actionner la poignée pour ouvrir la grille d’accès au Fort une fois que l’équipe a remporté les deux médaillons (20 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : Un ou deux Passes (Passe-Muraille et Passe-Partout) sont avec les candidats à l’extérieur du Fort et les guident dans leur progression. C’est le Père Fouras qui est chargé, de l’autre côté de la grille, d’actionner la poignée pour ouvrir la grille d’accès au Fort une fois que l’équipe a remporté les deux médaillons (20 % de probabilité).
  • Hypothèse n°4 : autre scénario non encore envisagé (40 % de probabilité).

Que fait Olivier Minne durant l’épreuve du droit d’entrer ?

  • Hypothèse n°1 : il guide les candidats depuis l’intérieur du Fort, à partir de la plateforme de l’ancienne épreuve de l’Ascension du poteau située au-dessus du Carrelet puis rejoint les candidats au rond central une fois l’épreuve terminée (25 % de probabilité).
  • Hypothèse n°2 : il est présent avec les candidats sur le carrelet et les guide durant tout le jeu (20 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : il attend les candidats devant la grille bloquant l’accès à la Cour intérieure du Fort et actionne la poignée permettant d’ouvrir cette grille une fois les deux médaillons placés (20 % de probabilité).
  • Hypothèse n°3 : il n’apparaît pas du tout jusqu’à ce que les candidats aient accédé au rond central (20 % de probabilité).
  • Hypothèse n°4 : autre scénario non encore envisagé (40 % de probabilité).

C’est terminé pour ce décryptage, nous espérons que nous avons ainsi éclairé votre lanterne. Vous pouvez également faire vos pronostics sur le déroulé de l’épreuve sur les réseaux sociaux de Fort Bavard. Rendez-vous prochainement pour vérifier avec nous si nous avions vu juste.


Photos : © Aurélien Lecacheur / Fort Bavard - www.fortboyard.net

Laisser un commentaire




Fort Bavard est un site propulsé par SPIP 3.0.17
Statistiques par et Google Analytics