Mise en page 1

Fort Boyard 2020 : toutes les nouveautés de la saison (épreuves, personnages, décors, candidats…)

Découvrez toutes les nouveautés en images - Dernière mise à jour le 05/08/2020

Publié le mardi 4 août 2020 (publié antérieurement le 25 février 2020) par Guillaume COMONT - Rédacteur en chef dans la rubrique Nouveautés 2020.

        

À moins de trois mois du début des tournages qui sont programmés pour mi-juin, la saison 2020 de Fort Boyard, qui sera la 31e, se prépare déjà du côté de la production et de la chaîne. Après une saison anniversaire exceptionnelle qui nous a offert un beau spectacle et de belles surprises l’été dernier, nous allons dresser comme chaque année un article complet, mis à jour très régulièrement, qui vous permettra de ne manquer aucune information sur ce cru. Un sommaire, qui sera bien sûr enrichi au fil du temps, vous aidera à mieux vous y retrouver. Et en cette fin février, les informations commencent déjà à nous parvenir, petit à petit. Notez que l’article sera essentiellement alimenté jusqu’à fin juin, mais aussi durant tout l’été et jusqu’en septembre.

IMPORTANT : ARTICLE MIS À JOUR RÉGULIÈREMENT
N. B. En dehors de nos propres informations, seules les informations officielles, fiables et sourcées auront leur place dans cet article, ceci afin d’éviter toute confusion. De plus, seules celles apportant un intérêt à la connaissance de la future saison et ce qui l’entoure seront proposées. Les informations au stade de la rumeur ou trop implicites n’y figureront pas.

Compte tenu des nombreuses nouveautés attendues cette saison encore, et afin de ne pas alourdir l’article, nous avons choisi de limiter les illustrations (il suffit de cliquer dessus pour les apprécier en grand format). Nos autres articles dédiés, qui ponctueront bientôt le présent article, vous permettront de les découvrir plus aisément et rapidement.

Attention : compte tenu du contexte lié à la pandémie du Coronavirus (COVID-19) qui secoue l’Europe depuis mars, le calendrier des tournages français de Fort Boyard va être bouleversé. Les tournages, prévus au départ du 6 au 22 mai ont dû être reportés à mi-juin. Mais l’enregistrement des onze émissions et huit deuxièmes parties de soirée de la 31e saison, après moult rebondissements, aura bien lieu. Les premières répétitions commencent le mercredi 10 juin et les filées artistiques (répétitions générales avec une équipe de testeurs) sont réalisées le 11 juin en présence de l’animateur et de tous les personnages. Les premières personnalités sont arrivées le samedi 13 juin pour enregistrer le premier épisode de cette saison 2020. Les tournages avec des candidats doivent se poursuivre jusqu’au vendredi 26 juin. La diffusion commencera elle le samedi 11 juillet à 21h05 sur France 2, comme l’a annoncé la chaîne le 23 juin dans un communiqué. Retrouvez plus de précisions en CLIQUANT ICI (rubrique « tournages français ») !

 ANIMATION

Ce n’est pas une surprise, puisque Takis Candilis, directeur délégué à l’antenne et aux programmes de France Télévisions l’avait annoncé dès le 18 juin 2019 lors de la conférence des programmes de rentrée de France Télévisions, Olivier Minne est confirmé comme animateur de l’émission pour la 18e saison consécutive.

JPEG - 365.6 ko
JPEG - 349.9 ko
JPEG - 186.1 ko
JPEG - 458.6 ko
JPEG - 362.3 ko
JPEG - 369.8 ko
JPEG - 361.2 ko

 ARTICLES DE PRESSE

Comme chaque année, les nouveautés de Fort Boyard vont être largement couvertes par la presse nationale, régionale et locale.

> Retrouvez tous les articles de presse qui concernent la saison 2020 de Fort Boyard dans notre rubrique dédiée : CLIQUEZ ICI !

 AVENTURES ET ÉPREUVES

  • Nouvelles règles : cette saison, les équipes ne comporteront plus que 5 candidats en raison de la distanciation physique imposée par la crise sanitaire. Lors de la partie « Épreuves », les candidats n’auront plus qu’à récupérer 8 clés, contre 9 auparavant. Les clepsydres ne seront plus tournées aux portes des cellules, mais Olivier tournera une clepsydre directement accrochée sur le proscenium pour délimiter le temps des épreuves et de certaines aventures en cellule. Dans le même ordre d’idée, quand l’épreuve ou l’aventure débouche sur un code à chiffres, c’est un candidat resté sur le proscenium qui le compose sur le cadenas de la boîte habituelle et qui récupère la clé ou l’indice.

Lors de la partie « Aventures », les candidats ne se rendront plus dans la Salle des aventures, trop exiguë, ils découvriront sur des écrans et réagiront aux aventures qui les attendent sur le proscenium, questionnés par Olivier Minne. Enfin, les candidats n’effectueront plus que 5 aventures, au lieu de 6 auparavant. Un Joker pourra toujours être remporté grâce à une nouvelle verison du Willymix.

JPEG - 332.3 ko
JPEG - 211.6 ko
JPEG - 235.4 ko
JPEG - 201.2 ko
JPEG - 195.1 ko
JPEG - 246.1 ko
JPEG - 206.9 ko
JPEG - 308.3 ko

On notera également que Passe-Partout conduira les candidats un par un (ou deux par deux en cas d’épreuve collective ou pour le Conseil) vers les épreuves (en cellule, duels de La Cage, défis de Blanche ou duels du Conseil) à jouer et les reconduira. Il ne récoltera plus les clés (sauf les clés du Jugement) ou les cartouches qui seront conservées par les candidats eux-mêmes. Il continuera en revanche d’effectuer le décompte manuel des clés récoltées. De son côté, Passe-Muraille continuera de se déguiser, et assurera les navettes entre l’antre du Père Fouras et le proscenium où resteront les candidats tout au long de l’émission. Il ne donnera plus, mais montrera de loin les parchemins à Olivier Minne sur lesquels figurent l’épreuve à jouer et le nom du candidat choisi par le Père Fouras pour la réaliser. Passe-Muraille conduira aussi, avec une visière, le candidat qui accepte de relever le défi du Willymix sur l’autel de Blanche et apportera au candidat, avec une visière, le piment choisi par le robot de Willy dans le Willymix.

JPEG - 218.5 ko
JPEG - 238.7 ko
JPEG - 215.1 ko
JPEG - 234.2 ko
JPEG - 261.3 ko
JPEG - 295.1 ko
JPEG - 329.2 ko
JPEG - 305 ko
JPEG - 267.3 ko
JPEG - 286 ko
JPEG - 388.8 ko
JPEG - 244.3 ko
JPEG - 297.1 ko
JPEG - 340.4 ko
JPEG - 303.1 ko
JPEG - 310.4 ko
JPEG - 303.9 ko
JPEG - 326.2 ko
JPEG - 297.4 ko
JPEG - 227.2 ko
JPEG - 303.6 ko
JPEG - 339.6 ko
JPEG - 335.2 ko
JPEG - 249.7 ko
JPEG - 349.3 ko
JPEG - 340 ko
JPEG - 289.5 ko
JPEG - 315.2 ko
JPEG - 279.9 ko
JPEG - 310.4 ko
JPEG - 275.5 ko
JPEG - 377.2 ko
JPEG - 341.5 ko
JPEG - 324.7 ko
JPEG - 264.9 ko
JPEG - 264 ko
JPEG - 264 ko
JPEG - 319.5 ko
JPEG - 309.8 ko
JPEG - 287 ko
JPEG - 295.2 ko
JPEG - 237.5 ko
JPEG - 287.6 ko
JPEG - 308.5 ko
JPEG - 308.5 ko
JPEG - 334.7 ko
JPEG - 297 ko
JPEG - 250.1 ko
JPEG - 245.8 ko
JPEG - 279.4 ko
JPEG - 292.3 ko
JPEG - 337 ko
JPEG - 365.4 ko
JPEG - 324.8 ko
JPEG - 293.5 ko
JPEG - 318 ko
  • Nouvelles épreuves :

Cellule 208 - Slaïme (en remplacement de la Lutte dans la Boue) :

La porte de cette épreuve porte la mention « Slaïme » et rappelle ces pâtes multicolores gluantes à malaxer (appelées « pâtes slimes ») à la mode chez les jeunes actuellement et donne une idée de l’univers que renfermera cette nouvelle épreuve en cellule.

JPEG - 555.8 ko
JPEG - 445.3 ko
JPEG - 480.5 ko
JPEG - 267 ko
JPEG - 227.7 ko
JPEG - 315.7 ko
JPEG - 388.4 ko
JPEG - 372.8 ko
JPEG - 383.6 ko
JPEG - 447 ko
JPEG - 394.6 ko
JPEG - 315.2 ko

Cinématique :

Père Fouras (voix off) : Les hivers sont longs sur le Fort. Très longs. Quand personne ne cherche à voler notre trésor, le Fort s’endort. Heureusement j’ai un péché mignon, je me délecte de jeux sur mon poste de télévision. Tous les jours sur « Fort 3 » il pointait son joli minois.

Cyril Gossbo (télévision) : « Bonjour à tous, je suis beau, je suis très beau, je suis Cyril Gossbo ! C’est bientôt Noël, alors j’ai une surprise pour vous, un tout nouveau produit dérivé. »

Voix off (télévision) : « Voici la poupée Cyril Gossbo. Elle connaît plus de 8000 mots. Pour une poupée achetée, 5 tenues vous seront offertes. Ne manquez pas cette occasion unique et envoyez »Gossbo« au 3615. »

Père Fouras : « 3615 ! J’achète ! »

Père Fouras (voix off) : « Quelques jours plus tard, mon cadeau était au pied du sapin. J’allais pouvoir lancer sur le Fort une version améliorée de mon jeu préféré ».

Cyril Gossbo (poupée) : « Tu veux jouer avec moi ? »

JPEG - 280.6 ko
JPEG - 221.4 ko
JPEG - 202.8 ko
JPEG - 239.1 ko
JPEG - 215.4 ko
JPEG - 245.3 ko
JPEG - 213.6 ko
JPEG - 213.9 ko
JPEG - 259.4 ko
JPEG - 245.2 ko
JPEG - 269.2 ko
JPEG - 215.4 ko
JPEG - 190.6 ko
JPEG - 270.9 ko
JPEG - 236.4 ko
JPEG - 236.3 ko
JPEG - 299 ko
JPEG - 269.2 ko
JPEG - 315.2 ko
JPEG - 223.5 ko
JPEG - 270.8 ko
JPEG - 278.9 ko
JPEG - 264.3 ko
JPEG - 307.4 ko
JPEG - 236.8 ko
JPEG - 370.7 ko
JPEG - 272 ko
JPEG - 256.1 ko
JPEG - 303.1 ko
JPEG - 288.9 ko
JPEG - 217.6 ko
JPEG - 281.5 ko

Principe de l’épreuve : Cyril Gossbo, poupée-animateur au sourire d’une blancheur étincelante, à la mèche impeccable et aux costumes classes, acquise par le Père Fouras, anime un jeu de culture générale baptisé Slaïme sur un plateau reconstitué dans la cellule 208. Le Père Fouras assure la voix off du jeu en prononçant des phrases comme : « 3-2-1, ça tourne ! Applaudissement Mesdames et Messieurs ! En direct de la cellule 208 du Fort Boyard, je vous demande d’accueillir l’animateur à la crinière d’or, celui qui fait craquer les séniors... Cyril Gossbo ! » ou Ce soir en prime, c’est Slaïme... Slaïme !« ou encore »It’s time to Slaïme quand le jeu commence. L’animateur entre sur le plateau par une porte et fait le show en dévalorisant l’invité. Cyril Gossbo propose ensuite de choisir une thématique parmi trois au candidat. Mais finalement, il tourne une « roue de l’infortune » pour la déterminer. Roue truquée qui s’arrête sur la thématique la plus improbable pour mettre en difficulté le candidat. Pour remporter la clé, le candidat doit répondre correctement à au moins deux questions sur trois. Il dispose d’un seul droit à l’erreur. Pour toutes les questions, il doit choisir l’une des trois propositions (A, B ou C), puis se positionner devant le buzzer A, B ou C et appuyer dessus. Si le candidat a donné la bonne réponse, il reçoit une pluie de confettis, dans le cas contraire, une montagne de slime coloré lui dégouline dessus. À la fin de l’épreuve, le candidat est pris en photo.

JPEG - 317.9 ko
JPEG - 254.6 ko
JPEG - 274.1 ko
JPEG - 251.1 ko
JPEG - 360.4 ko
JPEG - 295.9 ko
JPEG - 283.3 ko
JPEG - 329 ko
JPEG - 344.9 ko
JPEG - 265.8 ko
JPEG - 347.7 ko
JPEG - 231.3 ko
JPEG - 368.5 ko
JPEG - 262.6 ko
JPEG - 264.6 ko
JPEG - 333.6 ko
JPEG - 275.5 ko
JPEG - 309.3 ko
JPEG - 341.9 ko
JPEG - 352.4 ko
JPEG - 306.8 ko
JPEG - 347.2 ko
JPEG - 280 ko
JPEG - 274.4 ko
JPEG - 276 ko
JPEG - 320.4 ko
JPEG - 359.3 ko
JPEG - 313 ko
JPEG - 379.2 ko
JPEG - 299.8 ko
JPEG - 260.3 ko
JPEG - 381.5 ko

Cellule 218 - Chez Tata Fouras (en remplacement du Percolateur)

Tata Fouras était la vieille tante du Père Fouras. Elle avait autrefois un cabinet sur le Fort où elle exerçait ses talents ésotériques : spiritisme, médium, voyance... Aujourd’hui disparue, son esprit (et son squelette) hante pourtant encore les lieux.

JPEG - 572.7 ko
JPEG - 593.7 ko
JPEG - 526.2 ko
JPEG - 518.6 ko
JPEG - 315.3 ko
JPEG - 382.8 ko
JPEG - 341.1 ko

Principe de l’épreuve : le candidat désigné rentre dans la cellule, s’assoit dans un fauteuil autour d’une table à proximité du squelette de Tata Fouras, et, pour faire apparaître la clé sur la table, doit frotter sa boule de cristal magique, tout en prononçant « Tata Fouras, Tata Fouras, es-tu là ? Si tu es là, donne-moi la clé ! ». La clé apparaît alors comme par magie au centre de la table et le candidat doit s’en saisir. Mais les choses se compliquent quand le fauteuil du candidat se met brutalement à tourner rapidement autour de la table et que la force centrifuge le plaque contre son fauteuil, ne lui permettant pas de se lever facilement pour récupérer la clé, tandis que de la fumée envahit la cellule.

JPEG - 332.4 ko
JPEG - 276.2 ko
JPEG - 238.2 ko
JPEG - 219.7 ko
JPEG - 217.3 ko
JPEG - 266.4 ko
JPEG - 264.9 ko
JPEG - 295.1 ko
JPEG - 244.1 ko
JPEG - 295.6 ko
JPEG - 257.1 ko
JPEG - 254.6 ko
JPEG - 256.7 ko
JPEG - 204.6 ko
JPEG - 271.4 ko
JPEG - 279.4 ko
JPEG - 266.5 ko
JPEG - 255 ko
JPEG - 242.2 ko

Vigie - Boyard Academy (en remplacement du Voyage dans le Temps) :

Cette saison le Père Fouras a eu l’idée de rouvrir la Boyard Academy, partant du constat que des millions d’élèves n’ont pas pu suivre assidûment les cours dans leurs écoles pendant la période du confinement et ont donc parfois accumulé du retard. Seul problème,tous les personnages du Fort étaient déjà bien trop occupés... ou presque ! Le Père Fouras n’a pas eu d’autres choix que de recruter le seul personnage disponible : Kévin ! Il l’a chargé de donner des cours de rattrapage tout l’été aux petits comme aux grands en leur proposant des jeux de mémoire ou de réflexion sur des thèmes scolaires variés : français, mathématiques, histoire-géographie, musique... sur le principe des cahiers de vacances. Seul problème, le « professeur » Kévin ne met pas beaucoup de cœur à l’ouvrage et s’avère être un irréductible paresseux que le Père Fouras va devoir remobiliser constamment...

Le professeur Kévin a inventé toutes sortes de machines et stratagèmes afin d’éviter d’avoir à se lever ou se déplacer, y compris pour boire et manger. Par exemple, il se place coucher sur une sorte de chariot mobile pour se déplacer et boit à travers des sortes de tuyaux reliés à sa bouche. Dans la Boyard Académy il utilise un fauteuil qui peut se lever automatiquement ou encore une pince pour remettre la clé au candidat en cas de victoire. Il est par ailleurs assisté de Passe-Muraille, muni d’une visière, pour faire entrer et sortir les candidats dans les différents jeux.

JPEG - 426.9 ko
JPEG - 393.2 ko
JPEG - 406.7 ko
JPEG - 374.6 ko
JPEG - 339.5 ko
JPEG - 349.1 ko
JPEG - 375.6 ko
JPEG - 142.4 ko
JPEG - 154.9 ko
JPEG - 306.1 ko
JPEG - 275 ko
JPEG - 231.6 ko

Cinématique :

Kévin : Je m’appelle Kévin et mon plus grand défaut dans la vie c’est que… j’ai toujours été malchanceux. Quand j’étais petit j’avais un rêve, devenir le nouveau Fabien Barthez. J’étais doué hein… Mais j’ai la poisse je vous dis. Du coup, j’ai dû revoir mes plans pour mon futur. À l’époque, on m’a dit de continuer à croire en mes rêves, alors j’ai été me coucher. Je ne veux pas être prétentieux, mais ça m’a plutôt bien réussi… Pas de pression, la belle vie ! Jusqu’à ce que…

Marie-Sophie Lacarrau (présentatrice du Journal télévisé de 13 heures de France 2) : L’été approche, mais des parents sont inquiets. Les écoles ont fermé pendant plusieurs semaines alors comment les enfants arriveront-ils à rattraper leur retard ?

Père Fouras : Je vais rouvrir la Boyard Academy. Ah oui, mais il ne me reste plus qu’à trouver un professeur moi ! Ah… ah ben… Oh bon… alors… Le problème c’est que sur le Fort, tout le monde à un emploi ! Hein…

Kévin : sauf moi !

Père Fouras : Et qui c’est qui va s’y coller… c’est Kévin !

Kévin : Bon, c’est pas tout mais… au boulot !

JPEG - 213.3 ko
JPEG - 219 ko
JPEG - 216 ko
JPEG - 215.7 ko
JPEG - 231.2 ko
JPEG - 215.1 ko
JPEG - 227.5 ko
JPEG - 173.5 ko
JPEG - 211.9 ko
JPEG - 177 ko
JPEG - 169.5 ko
JPEG - 171.2 ko
JPEG - 258.1 ko
JPEG - 246.7 ko
JPEG - 286.2 ko
JPEG - 241.9 ko
JPEG - 238.7 ko
JPEG - 188.4 ko
JPEG - 219.4 ko
JPEG - 233.1 ko
JPEG - 183.8 ko
JPEG - 203.3 ko
JPEG - 246.5 ko
JPEG - 247.5 ko
JPEG - 254.8 ko
JPEG - 214.2 ko
JPEG - 174.8 ko
JPEG - 177.6 ko
JPEG - 210.5 ko
JPEG - 210.6 ko
JPEG - 253.3 ko
JPEG - 203.3 ko
JPEG - 206.5 ko
JPEG - 256.9 ko
JPEG - 246.6 ko
JPEG - 218.6 ko
JPEG - 264.2 ko
JPEG - 210.5 ko
JPEG - 201.6 ko
JPEG - 282.2 ko

Tout au long de l’été, il proposera différents cours :

Cours de français : trouver des mots à l’aide de syllabe dans le désordre. Le candidat doit mettre sa tête dans une boîte transparente, prendre dans sa bouche une sorte de pipette, placer celle-ci à trois reprises dans trois trous différents et tirer en même temps vers le bas pour faire se dérouler des tirettes avec munies de papiers qui dévoileront les trois syllabes permettant de former un mot. Pour remporter la clé, le candidat devra reconstituer deux mots de trois syllabes chacun, le tout dans le temps du chronomètre. Autour de lui, dans la boîte, des mouches viendront le perturber.

JPEG - 349.8 ko
JPEG - 339.3 ko
JPEG - 280.5 ko
JPEG - 281.9 ko
JPEG - 334.6 ko
JPEG - 313.1 ko
JPEG - 218.6 ko
JPEG - 385.6 ko
JPEG - 245.7 ko
JPEG - 252.8 ko
JPEG - 224.2 ko
JPEG - 253.5 ko
JPEG - 236.3 ko
JPEG - 235.1 ko
JPEG - 316.8 ko
JPEG - 307.1 ko
JPEG - 198.9 ko
JPEG - 331.7 ko
JPEG - 267.5 ko
JPEG - 339.4 ko
JPEG - 309.1 ko
JPEG - 331 ko
JPEG - 253.8 ko
JPEG - 283.4 ko
JPEG - 317.5 ko

Cours de cognition (mémoire) : le candidat est amené à réaliser un exercice pour tester son niveau de cognition, c’est-à-dire tout ce qui se rapporte à la connaissance, l’attention, le raisonnement ainsi que la mémoire. Pour ce faire, il doit regarder une vidéo dans laquelle le professeur Kévin se met en scène et retenir un maximum de détails de celle-ci. A l’issue de la vidéo, le professeur Kévin pose trois questions portant sur des détails de la vidéo. Si le candidat répond juste à deux des trois questions posées, il repart alors avec la clé. Il dispose d’un seul droit à l’erreur.

JPEG - 350.4 ko
JPEG - 289.4 ko
JPEG - 204.1 ko
JPEG - 331.4 ko
JPEG - 278.7 ko
JPEG - 306.1 ko
JPEG - 332.8 ko
JPEG - 286.1 ko
JPEG - 292.1 ko
JPEG - 338.9 ko
JPEG - 242 ko
JPEG - 367.4 ko
JPEG - 313.7 ko
JPEG - 323.7 ko
JPEG - 301.1 ko
JPEG - 317.7 ko
JPEG - 319.2 ko
JPEG - 295.6 ko
JPEG - 275.4 ko
JPEG - 285.3 ko
JPEG - 260.1 ko
JPEG - 317.9 ko
JPEG - 326.9 ko
JPEG - 346.3 ko
JPEG - 344 ko
JPEG - 425.9 ko
JPEG - 372.5 ko
JPEG - 366.4 ko
JPEG - 319.6 ko
JPEG - 318.7 ko
JPEG - 359.1 ko
  • Épreuves modifiées :

Escalier extérieur - Course poursuite : cette saison, le parcours de la Course poursuite a été modifié et Little Boo, en plus de Lady Boo, y affronte un candidat. Le candidat part toujours avec une longueur d’avance. Le personnage est autorisé à partir quand le candidat a atteint un repère jaune et noir. Mais attention, si le personnage rattrape le candidat et se saisit de la tête de tigre dorée qu’il a dans le dos, alors l’épreuve et la clé sont perdues. Pour atteindre le code en haut du mur du Fort, le candidat va devoir d’abord emprunter une échelle métallique, puis passer sur plusieurs morceaux de corniches mobiles en s’aidant d’une corde afin d’atteindre un marchepied hachuré en jaune et noir. Dès que le candidat atteint ce marchepied, le personnage du Fort (Lady Boo ou Little Boo) est autorisé à commencer le parcours. Le candidat poursuit son parcours en grimpant sur quelques bouts de corniches en passant près d’une fenêtre bouchée. Il doit ensuite monter le long d’un tuyau percé de trous qui lui servent d’appuis. Arrivé en haut de ce tuyau, il doit se saisir d’une chaîne et traverser une planche à bascule. Arrivé à ce stade, il ne lui reste plus qu’à monter un filet pour s’agripper à la cible rouge et blanche métallique où se trouve, tout en haut de celle-ci, le buzzer rouge permettant de libérer la clé sur le proscenium.

JPEG - 317.9 ko
JPEG - 315.3 ko
JPEG - 306.4 ko
JPEG - 305.9 ko
JPEG - 302 ko
JPEG - 323 ko
JPEG - 323 ko
JPEG - 319.1 ko
JPEG - 340.1 ko
JPEG - 298.6 ko
JPEG - 245.3 ko
JPEG - 269.8 ko
JPEG - 322.9 ko
JPEG - 303.2 ko
JPEG - 329.5 ko
JPEG - 351.9 ko
JPEG - 272.9 ko
JPEG - 350.7 ko
JPEG - 330.4 ko
JPEG - 317.4 ko
JPEG - 339.2 ko
JPEG - 349.5 ko
JPEG - 372.1 ko

Cellule 115 - Boyardodrome : crise sanitaire oblige, le Boyardodrome se joue cette année en solo. Le candidat doit toujours mettre six ballons dans les différents cerceaux au bout du parcours. Le tapis avance à 20 km/h.

JPEG - 175.6 ko
JPEG - 193.5 ko

Cellule 207 - La Laverie : crise sanitaire oblige, la Laverie se joue cette année en solo. Son déroulement ne change pas.

JPEG - 398.6 ko
JPEG - 348.3 ko
JPEG - 339.9 ko

Cellule 214 - Banque : cette saison, les seuls changements de cette épreuve se trouvent dans l’accueil de la Banque. Le candidat droit dorénavant trouver une télécommande pour ouvrir un volet roulant obstruant un passage permettant de passer dans la salle des petits coffres. Derrière ce volet roulant se trouve une vite, que le candidat devra briser en utilisant un objet de la pièce, comme le téléphone. Cette vitre n’est pas en verre en réalité, mais en sucre, un procédé utilisé au cinéma pour rendre les cascades indolores et criantes de vérité. On notera que dans la Salle du grand coffre, le candidat doit dorénavant enjamber des lingots qui sont sur son passage avant d’ouvrir le grand coffre.

JPEG - 424.9 ko
JPEG - 228 ko
JPEG - 228.9 ko
JPEG - 229.7 ko
JPEG - 245.2 ko
JPEG - 199.5 ko
JPEG - 245.1 ko
JPEG - 235.3 ko
JPEG - 204.6 ko
JPEG - 258.9 ko
JPEG - 251 ko
JPEG - 208.1 ko
JPEG - 250.5 ko
JPEG - 206.1 ko
JPEG - 264.3 ko
JPEG - 284.7 ko
JPEG - 254 ko
JPEG - 230.5 ko
JPEG - 252.5 ko
JPEG - 225.6 ko
JPEG - 253 ko

Cellule 219 - Magik/Fakir : au début de l’épreuve, Magik emprisonne le candidat dans sa cellule en fermant une grille dorée. Le seul moyen de s’évader pour le candidat est de récupérer la clé. Passe-Muraille, assistant de Magik, menotte le candidat à son entrée dans la cellule. Ce dernier va devoir faire coulisser sa menotte le long d’un tuyau doré pour franchir les deux premières étapes du parcours. Pour franchir la première étape, le candidat marche toujours sur du verre pilé tandis que pour venir au bout de l’étape 2 il devra marcher sur des clous tout en recevant de l’air à plusieurs reprises. Il sera ensuite libéré de sa menotte. Arrivé à l’étape 3, il devra mettre ses deux pieds nus dans un petit bac à sable rempli de scorpions, tout en frottant la lampe magique, ce qui aura pour effet de faire se lever une sorte de clepsydre géante remplie de serpents où se trouve la clé. Le candidat n’aura pas d’autre choix que de plonger sa main dedans pour se saisir de la clé. Si le candidat échoue, il est fait prisonnier.

JPEG - 479.7 ko
JPEG - 397.2 ko
JPEG - 306.7 ko
JPEG - 323.4 ko
JPEG - 372.2 ko
JPEG - 343.5 ko
JPEG - 346.2 ko
JPEG - 395.3 ko
JPEG - 327.9 ko
JPEG - 337.1 ko
JPEG - 324.4 ko
JPEG - 238.6 ko
JPEG - 309.5 ko
JPEG - 316.1 ko
JPEG - 324.8 ko
JPEG - 291.2 ko
JPEG - 364.3 ko
JPEG - 311.6 ko
JPEG - 354.1 ko
JPEG - 352.5 ko
JPEG - 301.8 ko
JPEG - 346.9 ko
JPEG - 322.4 ko
JPEG - 365.6 ko
JPEG - 196.7 ko
JPEG - 348.9 ko
JPEG - 290.5 ko
JPEG - 304.8 ko
JPEG - 242.9 ko
JPEG - 333.9 ko
JPEG - 390.5 ko
JPEG - 332.5 ko
JPEG - 251.3 ko
JPEG - 295.3 ko
JPEG - 374 ko
JPEG - 322.7 ko
JPEG - 263.1 ko
JPEG - 292.5 ko
JPEG - 306.5 ko
JPEG - 303.8 ko
JPEG - 343.7 ko

Cinématique :

Voix off : Vous voyez cet objet [une lampe magique] ? Ne vous laissez pas rebuter par son apparente banalité. Comme tant d’autres choses, ce n’est pas ce qu’il y a à l’extérieur, mais ce qu’il y a à l’intérieur qui compte.

Magik : un diamant d’élégance !

Voix off : Magik, le génie de la Lampe !

Magik : une puissance extraordinaire s’offre à vous ! Je pourrais réaliser vos rêves les plus fous ! Mais si et seulement si vous réussissez mon défi !

Magik : Allez, gardez bien vos bras et vos mains à l’intérieur du tapis et c’est parti ! Attention ! Ouh ! Ouh ! Ouh ! Ouh !

JPEG - 192.5 ko
JPEG - 199.9 ko
JPEG - 175.4 ko
JPEG - 189.5 ko
JPEG - 290.5 ko
JPEG - 409.9 ko
JPEG - 226.9 ko
JPEG - 346 ko
JPEG - 241.4 ko
JPEG - 225.4 ko
JPEG - 268 ko
JPEG - 247 ko
JPEG - 245.5 ko
  • Épreuves supprimées :

Le Tri sélectif (depuis 2014) en cellule 101 : une nouvelle porte remplace celle du Tri sélectif (jouée depuis 2014), tout en conservant un élément de son décor sur la gauche de celle-ci (un tuyau). Cette porte est assez mystérieuse et semble dessiner une sorte de visage. Toutefois, elle ne servira pas pour accueillir une nouvelle épreuve cette saison. En effet, elle a fait office de loge à Delphine Wespiser, Willy Rovelli et Kévin Razy pendant la durée des tournages.

JPEG - 244.7 ko
JPEG - 280.9 ko

Le Voyage dans le Temps (depuis 2019) en cellule 118 et en vigie.

La Lutte (1990-1999/2001-2003/2004-2006/2012-2019) en cellule 208.

Le Percolateur (depuis 2012) en cellule 218.

  • Nouvelles aventures :

Cour intérieure - 2e étage - Le Turbo Basket

JPEG - 431.7 ko
JPEG - 376.6 ko
JPEG - 418.9 ko
JPEG - 379.7 ko
JPEG - 323 ko

Principe de l’aventure : Le Turbo basket est enclenché grâce à l’action d’un candidat qui dispose d’un buzzer sur le proscenium. Le candidat harnaché à des élastiques va être propulsé vers deux paniers de basket. Le but de l’aventure est de marquer deux paniers, en mettant un ballon dans chacun des deux paniers, le tout en seulement trois essais. Le candidat est propulsé dans le Fort à 85 km/h. C’est le candidat harnaché qui demande au candidat de son équipe désigné par Olivier Minne d’appuyer sur le buzzer.

JPEG - 264 ko
JPEG - 358.6 ko
JPEG - 319.9 ko
JPEG - 343.1 ko
JPEG - 426.2 ko
JPEG - 281.4 ko
JPEG - 391.7 ko
JPEG - 226.3 ko
JPEG - 373.7 ko
JPEG - 306.8 ko
JPEG - 303.8 ko
JPEG - 404.4 ko

Cellule 118 - Le Cabinet dentaire/Chez Willy (en remplacement du Voyage dans le temps) : Le Père Fouras a fermé le restaurant de Willy Rovelli, très contrarié que ce dernier ait rouvert Boyard Land - en volant des documents dans ses affaires - son ancien parc d’attractions et se soit nommé directeur sans même son accord. Willy n’a donc pas eu d’autre choix que d’ouvrir un bar à cocktail clandestin où deux candidats seront conviés à savourer de délicieux smoothies concoctés par ses soins...

Une partie de la porte comporte la mention « 118 » avec des briques rouges usées et une porte à l’encadrement vert et au fond beige qui semble bien rouillée. Sur une autre photo, on peut remarquer que la porte semble défraîchie et même rafistolée avec des morceaux de bois et de tôles. Sur la porte, on peut lire « Cabinet dentaire », « sans douleur » et « entrée libre ». Celle-ci est surmontée d’une grosse dent. Deux lanternes sont placées de part et d’autre de la porte. Sur un panneau à gauche de la porte, on peut voir un marteau et une pince entrelacés. Une poubelle se trouve également devant la porte.

JPEG - 544.7 ko
JPEG - 555.1 ko
JPEG - 305.4 ko
JPEG - 335.1 ko
JPEG - 267.7 ko
JPEG - 327.4 ko
JPEG - 439.8 ko
JPEG - 406.5 ko
JPEG - 504.3 ko
JPEG - 452.1 ko
JPEG - 373.7 ko
JPEG - 359.5 ko

Cinématique :

Voix off : Il n’y a pas de dentiste là-dedans, mais bien quelqu’un qui ment, comme un arracheur de dents. Pour savoir ce qui se trame ici, je vous propose de regarder ceci.

Quelques mois plus tôt...

Père Fouras : oh ! À l’attention du Père Fouras... Oh ! Intéressant ça eh eh eh !

Willy Rovelli (télévision) : Bonjour Père Fouras ! Heu... si vous trouvez cet enregistrement, je ne veux pas que vous ayez de la peine, mais il fallait qu’on parle. Voilà, la fin fait partie du voyage. J’ai l’impression que ça remonte à un millénaire. J’arrivais sur le Fort et vous lanciez ma nouvelle carrière. Mais bon... voilà ! Il faut se faire à l’idée, les années ont passé ! Ce n’est pas vous, c’est moi ! Je n’ai pas su apporter de la joie dans mes plats. Alors parfois la meilleure solution c’est de s’en aller et de tout recommencer ! Ah ! Sinon j’ai retrouvé les plans de votre ancien parc, « Boyard Land », et je compte bien le rouvrir pour me faire quelques boyards. Voilà ! Hein ! Allez Bisous ! À bientôt !

Voix off : notre Vieux Sage jura qu’on ne lui reprendra pas !

Père Fouras : ça, c’est sûr !

Voix off : c’était bien la dernière fois qu’on se faisait de l’argent au nez et à la barbe de ce bon Père Fouras ! Revenant la bouche en cœur et ignorant ses rancœurs, il ne reçut pour réponse que cette seule porte close.

Willy : Ah Père Fouras ! Vous m’avez terriblement manqué ! Je peux revenir cet été du coup ? La vengeance est un plat qui se mange froid ?

Voix off : Et il ne se laisserait pas faire et continuerait ses affaires. Mais pour rester discret, derrière ce cabinet, lança un bar caché.

Willy Rovelli : on va bien s’amuser, ah ah ah !!

JPEG - 263.5 ko
JPEG - 181.9 ko
JPEG - 189.7 ko
JPEG - 203.5 ko
JPEG - 232.5 ko
JPEG - 230 ko
JPEG - 346.2 ko
JPEG - 214.5 ko
JPEG - 209 ko
JPEG - 184.6 ko
JPEG - 222.6 ko
JPEG - 191.4 ko
JPEG - 205.4 ko
JPEG - 192.6 ko
JPEG - 218.8 ko
JPEG - 218.4 ko
JPEG - 176.8 ko
JPEG - 190.8 ko
JPEG - 213.4 ko
JPEG - 191.3 ko
JPEG - 186.9 ko
JPEG - 253.8 ko
JPEG - 219.3 ko
JPEG - 206 ko
JPEG - 211.1 ko
JPEG - 242.6 ko
JPEG - 214.6 ko
JPEG - 224 ko
JPEG - 218.5 ko
JPEG - 198 ko
JPEG - 281.5 ko
JPEG - 182.5 ko
JPEG - 238.5 ko
JPEG - 180.3 ko
JPEG - 186.2 ko
JPEG - 298.1 ko
JPEG - 282.6 ko
JPEG - 317.9 ko
JPEG - 238 ko
JPEG - 215.4 ko
JPEG - 221.8 ko
JPEG - 214 ko

Principe de l’aventure : C’est dissimulé derrière la porte d’un cabinet dentaire que se cache en fait ce bar clandestin de Willy Rovelli qui est une sorte de speakeasy (bar clandestin aux États-Unis pendant la prohibition). Les candidats choisis s’inquiètent déjà à l’idée d’entrer dans ce cabinet dentaire désaffecté et effrayant. À peine assis dans la salle d’attente dudit cabinet, l’angoisse monte d’un cran quand ils entendent des cris de ce qui semble être un patient entre les mains de Willy. Mais soudain la cloison bascule et dévoile aux candidats une pièce secrète... le bar « Chez Willy » ! En barman qui se respecte, Willy, dans un costume typique des serveurs parisiens chics avec gants et nœud papillon, offre des cocktails qui répondent aux doux noms d’ « élixir de jouvence du Père Fouras » ou de « Chine tonic » (Willy tonic mélangé à un œuf de Cent Ans). Même si les candidats choisis auraient sans doute préféré les consommer avec modération, il leur faudra pourtant en boire le maximum et déguster les « friandises » associées (comme un œil de barracuda par exemple) pour obtenir l’indice du chef Willy. Les « consommations » sont servies aux candidats grâce à un petit train qui fait le tour du comptoir sur un rail.

JPEG - 248.7 ko
JPEG - 245.6 ko
JPEG - 270.2 ko
JPEG - 281 ko
JPEG - 328.3 ko
JPEG - 335.7 ko
JPEG - 355.4 ko
JPEG - 226.9 ko
JPEG - 209 ko
JPEG - 223.7 ko
JPEG - 350.8 ko
JPEG - 329.5 ko
JPEG - 218.9 ko
JPEG - 222 ko
JPEG - 240.6 ko
JPEG - 323.3 ko
JPEG - 301.4 ko
JPEG - 255.7 ko
  • Aventures modifiées :

Cellule 119 - Spa’rade : auparavant, le Père Fouras Show était l’émission du Père Fouras dans l’épreuve du Plateau 215 (2013-2016), puis du Spa (2017-2019). Pour cette saison 2020, le Père Fouras anime une nouvelle émission baptisée « Spa’rade ». Le principe des bains à remous ne change pas. Le candidat doit s’y installer à l’horizontale et Passe-Muraille (avec un masque zébré cette saison) y déverse différents animaux dans les différents bains (des crabes, des crapauds et des serpents de mer). Mais cette fois, le Père Fouras ne pose pas des questions sur l’univers des animaux, comme c’était le cas auparavant, mais propose une charade en trois parties. En passant d’un bain à l’autre (trois en tout), le candidat découvre une nouvelle partie de la charade. La charade est redonnée en entier dans le dernier bain.

JPEG - 292.4 ko
JPEG - 238.7 ko
JPEG - 378.3 ko
JPEG - 261.8 ko
JPEG - 285.8 ko
JPEG - 355 ko
JPEG - 376.3 ko
JPEG - 272 ko
JPEG - 342.8 ko
JPEG - 358.3 ko
JPEG - 297.6 ko

 BANDES-ANNONCES

Comme chaque année, France 2 diffusera un grand nombre de bandes-annonces pour promouvoir la 30e saison de Fort Boyard.

Le vendredi 19 juin, le tout premier teaser annonçant la 31e saison de Fort Boyard a été diffusé sur France 2, sans mentionner encore la date de diffusion, mais donnant rendez-vous « Bientôt » aux téléspectateurs. Nous découvrons à cette occasion le logo de la 31e saison du jeu.

Le samedi 4 juillet 2020, la première bande-annonce annonçant le retour de Fort Boyard avec la composition de la première équipe a été diffusée sur France 2, juste avant le prime.

> Retrouvez tous les teasers et toutes les bandes-annonces diffusées par France 2 tout au long de la période de diffusion en CLIQUANT ICI !

 BOYARD ACADEMY (VIGIE)

Eh oui, cette saison sera marquée par le retour de la Boyard Academy en vigie sur le Fort !

Cette saison le Père Fouras a eu l’idée de rouvrir la Boyard Academy, partant du constat que des millions d’élèves n’ont pas pu suivre assidûment les cours dans leurs écoles pendant la période du confinement et ont donc parfois accumulé du retard. Seul problème,tous les personnages du Fort étaient déjà bien trop occupés... ou presque ! Le Père Fouras n’a pas eu d’autres choix que de recruter le seul personnage disponible : Kévin ! Il l’a chargé de donner des cours de rattrapage tout l’été aux petits comme aux grands en leur proposant des jeux de mémoire ou de réflexion sur des thèmes scolaires variés : français, mathématiques, histoire-géographie, musique... sur le principe des cahiers de vacances. Seul problème, le « professeur » Kévin ne met pas beaucoup de cœur à l’ouvrage et s’avère être un irréductible paresseux que le Père Fouras va devoir remobiliser constamment...

Le professeur Kévin a inventé toutes sortes de machines et stratagèmes afin d’éviter d’avoir à se lever ou se déplacer, y compris pour boire et manger. Par exemple, il se place coucher sur une sorte de chariot mobile pour se déplacer et boit à travers des sortes de tuyaux reliés à sa bouche. Dans la Boyard Académy il utilise un fauteuil qui peut se lever automatiquement ou encore une pince pour remettre la clé au candidat en cas de victoire. Il est par ailleurs assisté de Passe-Muraille, muni d’une visière, pour faire entrer et sortir les candidats dans les différents jeux.

Pour l’occasion, la Boyard Academy a changé sa décoration, on y trouvera désormais, entre autres, des billes, des petits jeux, une règle, une équerre, des pinceaux, un cartable, une calculatrice, une vieille carte des départements français, un squelette, un globe terrestre, une image d’Épinal de Louis XIII et Richelieu, des dessins d’enfants sur l’émission et ses personnages, des livres ou encore une ardoise d’écolier... Et devant le professeur Kévin, un buzzer et la table sur laquelle un défi sur la matière du jour (français, mathématiques, histoire...) prendra place et devra être réalisé par un candidat.

JPEG - 426.9 ko
JPEG - 393.2 ko
JPEG - 406.7 ko
JPEG - 374.6 ko
JPEG - 339.5 ko
JPEG - 349.1 ko
JPEG - 375.6 ko
JPEG - 142.4 ko
JPEG - 154.9 ko
JPEG - 306.1 ko
JPEG - 275 ko
JPEG - 231.6 ko

Cinématique :

Kévin : Je m’appelle Kévin et mon plus grand défaut dans la vie c’est que… j’ai toujours été malchanceux. Quand j’étais petit j’avais un rêve, devenir le nouveau Fabien Barthez. J’étais doué hein… Mais j’ai la poisse je vous dis. Du coup, j’ai dû revoir mes plans pour mon futur. À l’époque, on m’a dit de continuer à croire en mes rêves, alors j’ai été me coucher. Je ne veux pas être prétentieux, mais ça m’a plutôt bien réussi… Pas de pression, la belle vie ! Jusqu’à ce que…

Marie-Sophie Lacarrau (présentatrice du Journal télévisé de 13 heures de France 2) : L’été approche, mais des parents sont inquiets. Les écoles ont fermé pendant plusieurs semaines alors comment les enfants arriveront-ils à rattraper leur retard ?

Père Fouras : Je vais rouvrir la Boyard Academy. Ah oui, mais il ne me reste plus qu’à trouver un professeur moi ! Ah… ah ben… Oh bon… alors… Le problème c’est que sur le Fort, tout le monde à un emploi ! Hein…

Kévin : sauf moi !

Père Fouras : Et qui c’est qui va s’y coller… c’est Kévin !

Kévin : Bon, c’est pas tout mais… au boulot !

JPEG - 213.3 ko
JPEG - 219 ko
JPEG - 216 ko
JPEG - 215.7 ko
JPEG - 231.2 ko
JPEG - 215.1 ko
JPEG - 227.5 ko
JPEG - 173.5 ko
JPEG - 211.9 ko
JPEG - 177 ko
JPEG - 169.5 ko
JPEG - 171.2 ko
JPEG - 258.1 ko
JPEG - 246.7 ko
JPEG - 286.2 ko
JPEG - 241.9 ko
JPEG - 238.7 ko
JPEG - 188.4 ko
JPEG - 219.4 ko
JPEG - 233.1 ko
JPEG - 183.8 ko
JPEG - 203.3 ko
JPEG - 246.5 ko
JPEG - 247.5 ko
JPEG - 254.8 ko
JPEG - 214.2 ko
JPEG - 174.8 ko
JPEG - 177.6 ko
JPEG - 210.5 ko
JPEG - 210.6 ko
JPEG - 253.3 ko
JPEG - 203.3 ko
JPEG - 206.5 ko
JPEG - 256.9 ko
JPEG - 246.6 ko
JPEG - 218.6 ko
JPEG - 264.2 ko
JPEG - 210.5 ko
JPEG - 201.6 ko
JPEG - 282.2 ko

 CASTINGS (CANDIDATS)

Cette saison, les équipes passent de six à cinq candidats en raison du contexte sanitaire. Ce qui porte à 55 le nombre total de candidats sur l’ensemble de la saison (11 émissions).

Les candidats ne seront pas masqués pendant 90 % de l’émission. Ils le seront uniquement à leur arrivée sur le Fort, et à la fin de l’émission pour la chasse aux boyards dans la Salle du Trésor, où les portées seront cette saison interdites. Le masque qu’ils porteront sera noir et orange avec leur nom inscrit dessus pour ne pas perdre les téléspectateurs.

JPEG - 157.1 ko
JPEG - 176.2 ko
JPEG - 269.2 ko
JPEG - 214 ko
JPEG - 268.8 ko

Côté tenues, cette saison les candidats seront vêtus de bleu foncé. Pour les candidats masculins, la face avant sera ornée d’une tête de tigre blanche et d’une pochette de style marinière. L’épaule gauche comporte une série de trois boutons blancs. Le dos comporta le logo Fort Boyard dans sa version 2020, avec la tête de tigre en forme de « O » et les griffures « de tigre » sur le ARD du mot « BoyarD ». La tenue des candidates sera sensiblement la même, avec parfois des chaussettes montantes blanches de style marinière également (avec trois bandes bleues).

JPEG - 377.1 ko
JPEG - 136 ko
JPEG - 244.7 ko
JPEG - 190.9 ko

> Retrouvez les 55 candidats qui participeront à la 31e saison de Fort Boyard dans notre article dédié : CLIQUEZ ICI !

> > Découvrez la présentation complète, l’association, les photos officielles... des 11 équipes de la 31e saison de Fort Boyard dans notre rubrique dédiée : CLIQUEZ ICI !

 CASTINGS DE LA PRODUCTION

  • Sur la page Facebook de l’agence de casting Johanna Cast, on apprend que la production recherche des duos d’enfants (amoureux, frères et sœurs, cousins, meilleurs amis, camarades, jumeaux…) entre 10 et 14 ans domiciliés en Île-de-France, Pays de la Loire, Nouvelle-Aquitaine (uniquement Charente-Maritime 17 – Charente 16 – Vienne 86 – Deux-Sèvres 79 et Gironde 33) afin de « relever l’épreuve culinaire de chez Willy Rovelli en duo sur le Fort les 16 et/ou 23 mai prochains. Ils devront être libres sur ces journées et accompagnés d’un parent référent. On ignore pour le moment dans quel cadre ce « défi culinaire » sera diffusé, mais il est possible que cela serve de transition pour l’annonce du grand jeu de l’été ou encore de reportages pour la deuxième partie de soirée Fort Boyard, toujours plus Fort ! reconduite cet été (voir ci-dessous).

Dans un article publié par La Voix du Nord le 9 mars, on en apprend plus sur ce « défi culinaire », aussi appelé « challenge culinaire » qui sera confié à Willy Rovelli. L’un des défis consistera à faire ingurgiter à un duo d’enfants des plats peu ragoûtants en un temps record. Un des deux enfants au moins aura participé au concours du plus gros mangeur de frites de la ville de Comines. Il est de nouveau précisé que les enfants devront être âgés de 10 à 14 ans et disponibles les 16 et/ou 23 mai prochains pour le tournage de cette séquence sur le Fort avec Willy. Les candidatures doivent parvenir à l’agence de casting Johanna Cast avant le 20 mars.

JPEG - 41.6 ko
  • La production recherche activement un nouveau lutteur pour la prochaine saison !

Plusieurs sites spécialisés ont relayé ce casting dont le site Figurants.com

L’annonce est la suivante :

Pour le tournage de l’émission télévisée « Fort Boyard » diffusée sur France 2, la directrice de casting recherche le profil suivant :

  • un homme 20/40 ans, 1,80 m minimum, musclé, sportif professionnel ou confirmé afin d’incarner un lutteur récurrent qui devra participer à des épreuves de force ou d’équilibre

Gros plus si le sport pratiqué est un sport de corps à corps (lutte, judo, karaté, kung-fu). Coachs sportifs bienvenus. À noter que la personne ne doit absolument pas avoir le vertige.

Tournage : prévu entre les 29 avril et 22 mai 2020 (week-ends libres) à l’Île-d’Aix (17)

Rémunération : oui

Merci de postuler avec les éléments suivants :

  • photos (portrait et en pied en tenue de sport ou torse nu)
  • nom, prénom, âge, taille, discipline, éventuellement palmarès, ville de résidence
  • coordonnées (email et téléphone)

Rappelons que Cyril André, l’interprète de Mister Boo depuis 2013, avait été fragilisé en septembre dernier suite à la révélation de ses démêlés judiciaires qui ont pu peser dans la balance pour la production dans la mesure où cela ne paraissait pas compatible avec l’image et les valeurs véhiculées par le jeu. La production avait d’ailleurs d’emblée indiqué qu’elle allait évoquer directement avec le comédien son avenir dans l’émission. L’intéressé de son côté nous précise qu’il avait annoncé à la production en mai et octobre derniers qu’il ne pourrait pas reprendre son rôle pendant deux ans à cause de divers projets. Il semblerait que tout le monde soit donc tombé d’accord...

 CONSEIL

Cette saison, deux Maîtres du Temps en personne, munis d’un flambeau, se présentent dans la cour du Fort et l’un d’entre eux monte sur le proscenium et transmet à Olivier Minne un parchemin sur lequel sont inscrits les noms des candidats qui doivent se rendre par deux au Conseil.

  • L’antichambre du Conseil :

Cette saison, l’équipe ne pourra pas stationner dans son intégralité dans l’antichambre du Conseil. Passe-Partout conduira les candidats deux par deux dans l’antichambre et restera avec eux pendant la durée des duels. Les candidats seront directement en communication avec le Père Fouras à travers le miroir magique pour savoir qui devra entrer au Conseil en premier et entendre les bilans d’étape du Père Fouras sur la réussite ou non des duels. Les candidats entreront toujours par la gueule du tigre surmonté de l’adage « in tigris fauces se jectare ».

JPEG - 218.2 ko
JPEG - 221.5 ko
JPEG - 217.7 ko
JPEG - 189.8 ko
JPEG - 188.7 ko
JPEG - 181.5 ko
JPEG - 196 ko

Le Conseil

Sinon, pas de changement majeur pour cette partie. Le candidat et le Maître s’affronteront toujours dans des duels d’adresse, de rapidité, de mémoire, de force sous l’œil vigilant du Père Fouras assis sur son trône.

Cinématique :

Un Maître du Temps : notre organisation, vous connaissez son nom, elle s’appelle... les Maîtres du Temps.

Père Fouras : depuis des décennies ils protègent mon Trésor en agissant dans l’ombre.

Un Maître du Temps : être Maître du Temps, c’est plus qu’un costume que l’on met ou un masque que l’on porte. C’est être prêt à se sacrifier pour l’intérêt commun.

Père Fouras : si je les ai recrutés, c’est qu’ils ont un talent très spécial. Ils sont très difficiles à battre.

Un Maître du Temps : les voleurs de Trésor sont pour nous des poisons dont nous sommes le remède. Si nos chemins se croisent, vous aurez besoin d’aide.

Père Fouras : regardez autour de vous, vous n’avez aucune chance.

JPEG - 225 ko
JPEG - 173.2 ko
JPEG - 170.3 ko
JPEG - 225.1 ko
JPEG - 161.1 ko
JPEG - 148.9 ko
JPEG - 117.5 ko
JPEG - 178.5 ko
JPEG - 172 ko
JPEG - 180.5 ko
JPEG - 174.4 ko
JPEG - 171.3 ko
JPEG - 224.4 ko
JPEG - 175.1 ko
JPEG - 186.1 ko
JPEG - 156.5 ko
JPEG - 176.9 ko
JPEG - 185 ko
JPEG - 158.2 ko
JPEG - 170.7 ko
JPEG - 162.9 ko
JPEG - 157.6 ko
JPEG - 205.2 ko
JPEG - 172.3 ko
JPEG - 163.1 ko
JPEG - 186.1 ko
JPEG - 244.1 ko

De nouveaux duels sont attendus cette saison encore :

Le Gramophone : le candidat et le Maître écoutent une suite de huit sons qu’on entend fréquemment sur le Fort (le coassement de crapaud, la phrase mythique « Qu’il en soit ainsi, voici votre jugement » de Blanche, le tintement du gong, « Wily-wily-wilymix » de Willy Rovelli, la sonnerie du téléphone de la Cabine abandonnée, le rire « eh eh eh eh » du Père Fouras, le bruit d’une mouche, le bruit du fouet de Félindra, le cliquetis des boyards, le chant de la mouette, le rugissement des tigres ou encore le « Toujours plus loin, toujours haut, toujours plus fort ! » entonné par Olivier Minne...). Chacun doit les mémoriser et à l’aide de plaquettes représentant des sons, ils doivent les mettre dans l’ordre de 1 jusqu’à 8.

JPEG - 329.6 ko
JPEG - 309.6 ko
JPEG - 244 ko
JPEG - 220.1 ko
JPEG - 220.1 ko
JPEG - 252.9 ko
JPEG - 250 ko
JPEG - 192.1 ko
JPEG - 348.3 ko
JPEG - 286.4 ko

Les Pièges : le candidat et le Maître disposent chacun de six pièges armés. Chaque piège comporte un morceau de fromage. Chacun à leur tour, les deux concurrents doivent retirer à l’aide de leur pince le maximum de fromages sans déclencher de piège. Chaque fromage récupéré équivaut à un point.

JPEG - 293 ko
JPEG - 228.8 ko
JPEG - 193.2 ko
JPEG - 183.5 ko
JPEG - 223.9 ko
JPEG - 195.1 ko
JPEG - 197 ko
JPEG - 211.7 ko
JPEG - 173 ko
JPEG - 229.7 ko

 DIFFUSION ET PROGRAMMATION

Cette 31e saison se composera cette année de :

  • 11 émissions diffusées en prime time sur France 2 entre le 11 juillet et le 19 septembre 2020 ;
  • 8 émissions « after » diffusées en deuxième partie de soirée sur France 2 à l’issue des huit premiers primes de la saison diffusés en juillet et août.

La programmation reprend celle de la saison 2019, avec un début et une fin de diffusion plus tardifs compte tenu du report des tournages de mai à juin.

Olivier Minne sera toujours à la barre du prime time, et accompagné de Willy Rovelli en deuxième partie de soirée.

Le lancement de la saison 2020 est prévu pour le samedi 11 juillet à 21h05 sur France 2 avec une soirée complète puisque dès 23h30 Fort Boyard, toujours plus Fort ! permettra à l’équipe de remporter jusqu’à 1500 € de plus pour son association.

> Retrouvez notre article complet sur le lancement de la saison 2020 : CLIQUEZ ICI !

À noter que la Belgique diffusera à nouveau la saison 2020 de la version française sur l’antenne de La Deux (chaîne du service public belge, la RTBF) :

  • dès samedi 11 juillet à 20h05 pour la première émission ;
  • puis chaque vendredi à 20h30 jusqu’au 18 septembre pour les dix autres émissions, soit 24h avant la diffusion sur France 2.

Les deuxièmes parties de soirée Fort Boyard, toujours plus fort ! ne seront pas diffusées sur La Deux, mais uniquement sur France 2 en juillet août.

 DOSSIER DE PRESSE

> Consultez le dossier de presse de la saison 2020 de Fort Boyard dans notre article dédié : CLIQUEZ ICI !

  FORT BOYARD, TOUJOURS PLUS FORT ! (2E PARTIE DE SOIRÉE)

Alexia Laroche-Joubert, productrice de Fort Boyard et Présidente-directrice générale d’Adventure Line Productions, a annoncé la reconduction de la seconde partie de soirée Fort Boyard, toujours plus Fort ! pour la saison 2020.

En effet, dans une interview accordée au quotidien professionnel Média+ (n°2727) le 18 décembre 2020, elle déclare : « La 2e partie de soirée – initiée la saison dernière sur France 2 – sera reconduite en 2020 dans une version simplifiée  ».

Après plusieurs mois sans aucune information, Delphine Wespiser, l’interprète de Blanche et Rouge sur le Fort, a confirmé le 23 mai, dans un direct sur son compte Instagram, la tenue de deuxièmes parties de soirée après les primes du samedi : « Oui on va reprendre avec une surprise en deuxième partie de soirée cette année à Fort Boyard ». Alexia Laroche-Joubert avait annoncé en décembre dernier une version simplifiée, on peut donc imaginer que ces deuxièmes parties de soirée donneront la part belle aux personnages du Fort avec peut-être quelques challenges.

Le lendemain, dimanche 24 mai, dans l’émission Les enfants de la télé présentée Laurent Ruquier, Willy Rovelli a confirmé qu’il y aurait bien huit « afters » en deuxième partie de soirée cette saison après les primes du samedi soir, sans en préciser les modalités. Il est probable que Willy conserve une place de choix dans ce programme, avec Olivier Minne : « On va tourner onze prime times, huit secondes parties de soirée et évidemment il y aura les mesures sanitaires, plein de jeux vont être adaptés [...] ».

Interrogé par le site Les coulisses de la télévision le 17 juin, Julien Magne, le directeur des programmes d’Adventure Line Productions a donné des précisions sur le déroulement des deuxièmes parties de soirée qui sera très proche de celui de l’an dernier : « Nous allons rester dans le même esprit : des épreuves supplémentaires seront proposées aux personnalités afin d’obtenir davantage de gains pour leur association et puis ce sera l’occasion de revenir sur leurs épreuves ou aventures et de revivre les moments les plus rigolos  ».

JPEG - 141.4 ko
JPEG - 500.1 ko
JPEG - 394.9 ko
JPEG - 366.8 ko
JPEG - 327.2 ko

Sur le plateau de la deuxième partie de soirée, toujours sur le proscenium devant la Salle du Trésor, Olivier Minne prend place dans un fauteuil à gauche de la grille. Il fait face aux candidats dont trois sont directement face à lui sur un banc imitation pierre et deux autres sur des sièges individuels juste derrière. Les candidats sont à distance raisonnable les uns des autres et donc sans masques. Olivier a toujours près de lui une clepsydre qu’il tourne quand un candidat est désigné pour faire une épreuve bonus permettant d’augmenter les gains de l’équipe.

Willy Rovelli, vêtu de son costume de cuisinier blanc et rouge contrairement au prime, est toujours le complice d’Olivier et propose, comme l’an dernier, deux quiz aux candidats. Les séquences de quiz sont toujours baptisées « Willy vous cuisine ». La table à trous où les candidats doivent plonger les mains est toujours présente cette année sur le proscenium à l’endroit où s’effectue la pesée lors du prime. Les différents tubes de la table, qui contiennent des buzers (jaunes ou bleus suivant le candidat) sont remplis de différentes choses (animaux, gelée, matières visqueuses...).

Les deux duos de candidats appelés aux quiz sont toujours désignés par le chef Willy durant l’émission. Ils doivent répondre à une série de questions qui portent sur l’aventure qui a eu lieu lors du prime ou sur des moments forts de l’histoire du jeu. À chaque fois, les candidats ont des propositions de réponses. Celui qui buzze le plus vite et donne une bonne réponse remporte le point. À l’inverse, celui qui buzze mais donne une mauvaise réponse donne le point à son adversaire. Le premier candidat qui arrive à trois points remporte le quiz et c’est son adversaire qui est appelé à réaliser une épreuve bonus qui permet, si elle est réussie, de remporter cette année 500 € de plus pour l’association défendue par l’équipe. Entre ces deux quizz (qui débouchent sur la réalisation des épreuves bonus 1 et 3), qui peuvent donc augmenter de 1 000 € la cagnotte du prime, Willy choisit aussi directement un candidat (sans passer par un quiz) pour effectuer la 2e épreuve bonus. Au total, ces trois épreuves bonus peuvent permettre à l’équipe de gagner jusqu’à 1 500 € supplémentaires pour son association.

JPEG - 279.3 ko
JPEG - 248.9 ko
JPEG - 332.7 ko
JPEG - 246.7 ko
JPEG - 252.8 ko
JPEG - 351.1 ko
JPEG - 289.4 ko
JPEG - 319.9 ko
JPEG - 279.4 ko
JPEG - 285.1 ko
JPEG - 291.1 ko
JPEG - 189.2 ko
JPEG - 182.8 ko
JPEG - 212.1 ko
JPEG - 240.8 ko
JPEG - 312.9 ko
JPEG - 233.7 ko
JPEG - 284.9 ko
JPEG - 281.3 ko
JPEG - 334.5 ko
JPEG - 328.5 ko
JPEG - 307.1 ko
JPEG - 256.7 ko
JPEG - 223 ko
JPEG - 266.6 ko
JPEG - 320.8 ko
JPEG - 248.5 ko
JPEG - 316.2 ko
JPEG - 281.7 ko
JPEG - 287.9 ko
JPEG - 294.6 ko
JPEG - 270.1 ko
JPEG - 258.7 ko
JPEG - 211.2 ko
JPEG - 329 ko
JPEG - 209 ko

Nouveauté cette saison, Delphine Wespiser (en personne, elle n’interprète pas un personnage) assiste Willy Rovelli. En effet, à la fin des quiz, elle rejoint Willy et les deux candidats, et les fait réagir, tout en donnant des anecdotes. Elle accompagne ensuite le candidat perdant vers son épreuve, l’encourage et recueille ses réactions à la sortie de l’épreuve. Elle procède de la même façon entre les deux quiz quand Willy désigne directement un candidat pour réaliser la 2e épreuve bonus. Delphine Wespiser porte une casquette bleu marine et un pull marin sur lequel est cousue une tête de tigre rouge.

JPEG - 334.5 ko
JPEG - 334.7 ko
JPEG - 370.6 ko
JPEG - 345.2 ko
JPEG - 435.5 ko
JPEG - 414.8 ko

Entre les quiz et épreuves bonus, les téléspectateurs pourront profiter de reportages inédits sur les coulisses du jeu, découvrir le carnet de bord du tournage du jour ou encore revoir des moments cultes du jeu depuis sa création.

JPEG - 457.2 ko
JPEG - 263.3 ko
JPEG - 438.1 ko
JPEG - 393.7 ko
JPEG - 400.3 ko
JPEG - 301 ko

 GÉNÉRIQUES DES ÉMISSIONS

> Retrouvez dans notre article dédié le pé-générique, le générique et le générique de fin de cette 31e saison de Fort Boyard ainsi que le générique de « Fort Boyard, toujours plus fort ! » en CLIQUANT ICI !

 GRANDE ÉVASION

Quand un candidat ne sort pas d’une cellule avant la fin d’une clepsydre, il est emprisonné et envoyé dans les geôles de Fort Boyard. C’est alors le nouveau geôlier Big Boo qui le prend en charge et l’emmène en prison. Il aura la possibilité de se libérer au Jugement, chez Blanche. S’il échoue lors du défi lancé par Blanche au Jugement (tout comme n’importe quel autre candidats d’ailleurs), alors Big Boo l’escorte de nouveau en prison. Il pourra finalement se libérer lors de la Grande évasion, un parcours de libération dans les sous-sols du Fort à réaliser dans un temps limité, juste avant le Conseil.

JPEG - 175.2 ko
JPEG - 183.7 ko
JPEG - 137.9 ko
JPEG - 222 ko
JPEG - 212.2 ko
JPEG - 217.4 ko
JPEG - 208.5 ko
JPEG - 268.5 ko

Cette saison, le parcours de l’évasion a été modifié. Le candidat doit l’effectuer en deux minutes maximum. Chaque seconde utilisée en plus est décomptée des trois minutes allouée par le Père Fouras la Salle du Trésor. C’est cette saison le nouveau geôlier Big Boo qui enclenche le chronomètre au signal d’Olivier.

Le candidat doit d’abord :

  • Trouver la sortie de sa cellule
  • Franchir un parcours pour rejoindre l’équipe

Pour sortir de sa cellule, il doit d’abord trouver un parchemin qui se trouve dans un livre, lui-même situé sous une trappe de sa prison. Quand il ouvre la trappe, de l’eau jaillit des toilettes. Sur le parchemin, on peut voir un chandelier à deux branches et une flèche qui pointe vers la droite. Le candidat doit donc passer la main à travers les barreaux de sa prison et tourner le chandelier vers la droite pour ouvrir la grille de sa prison et se frayer un passage vers l’extérieur, en rampant.

Ensuite, le ou les candidats prisonniers doivent cette fois creuser dans le sable pour se faufiler sous une grille, ramper sur un plan incliné et enfin traverser un tunnel rempli de rats, pour enfin arriver à une grille verrouillée. Pour la déverrouiller, il doit dévisser trois vis papillon.

Passée cette étape, pour sortir des sous-sols, comme depuis 2015, il doit, à l’aide d’un pieu et casser un petit plafond où est inscrit « exit » et sortir par la trappe débouchant devant le carrelet du Fort, en cellule 019. Pour éviter les projections, une paire de lunettes est à sa disposition. Parvenu à l’extérieur, il doit abaisser une manette pour mettre fin au chronomètre sanctionnant l’évasion. Cette année, crise sanitaire oblige, ses coéquipiers restent sur le proscenium et ne peuvent ouvrir la trappe finale et l’aider à se relever pour atteindre plus vite la manette. Seul Passe-Partout est là pour le conduire ensuite au proscenium.

JPEG - 239.5 ko
JPEG - 370.5 ko
JPEG - 216.5 ko
JPEG - 308.8 ko
JPEG - 246.6 ko
JPEG - 205.4 ko
JPEG - 253.7 ko
JPEG - 220.3 ko
JPEG - 310.2 ko
JPEG - 225 ko
JPEG - 237.6 ko
JPEG - 233.1 ko
JPEG - 242.4 ko
JPEG - 268.6 ko
JPEG - 260.6 ko
JPEG - 251.9 ko
JPEG - 272.8 ko
JPEG - 212.6 ko
JPEG - 212.8 ko
JPEG - 207.7 ko
JPEG - 239.2 ko
JPEG - 227.7 ko
JPEG - 248.8 ko
JPEG - 349.7 ko
JPEG - 320.5 ko
JPEG - 290.2 ko
JPEG - 274.7 ko

 JEUX-CONCOURS

> Retrouvez dans une rubrique dédiée tous les jeux-concours de cette saison 2020 qui vous permettront de remporter de nombreux cadeaux Fort Boyard : CLIQUEZ ICI !

 LA CAGE

Cette saison, juste avant La Cage, le parchemin dans les mains de Passe-Muraille flambera d’un coup, un panneau danger avec un gyrophare s’affichera sur les écrans sur le proscenium où se trouve l’équipe et rouge convoquera les candidats directement depuis La Cage en prononçant ses quelques mots « La véritable épreuve ne se trouvait pas sur ce parchemin. Et si vos espoirs de clé partent en fumée, c’est que dans La Cage vous êtes conviés », tout en envoyant une flèche munie d’un parchemin au niveau du proscenium, parchemin sur lequel on pourra lire le nom du candidat qui devra se rendre dans La Cage conduit par Passe-Partout.

Les candidats entreront par l’escalier, puis la grille habituelle. Passe-Muraille comptera toujours les points.

JPEG - 301.3 ko
JPEG - 292.4 ko
JPEG - 320.1 ko
JPEG - 298.4 ko
JPEG - 247.6 ko
JPEG - 200.2 ko
JPEG - 226.2 ko
JPEG - 206.2 ko
JPEG - 298.3 ko
JPEG - 219.6 ko
JPEG - 291.5 ko
JPEG - 178.1 ko
JPEG - 338.2 ko
JPEG - 327.2 ko
JPEG - 197.8 ko
JPEG - 272.4 ko
JPEG - 260.8 ko
JPEG - 226.1 ko

La Cage restera sur ses fondamentaux cette année. Elle permettra toujours de récupérer jusqu’à trois clés de plus en réalisant des duels. On retrouvera, entre autres, les duels de l’Endurance, du Punching-ball ou encore du Clou géant.

JPEG - 318.1 ko
JPEG - 291.3 ko
JPEG - 277 ko
JPEG - 546.7 ko
JPEG - 529.2 ko
JPEG - 318.7 ko
JPEG - 347.8 ko
JPEG - 462 ko
JPEG - 423.2 ko
JPEG - 498.3 ko
JPEG - 499.5 ko
JPEG - 376.8 ko
JPEG - 469.1 ko
JPEG - 470.7 ko
JPEG - 389.4 ko
JPEG - 416 ko
JPEG - 383.6 ko

Mais grosse nouveauté cette année, exit les Enfants du Fort, Rouge a décidé de s’entourer des trois membres de la famille Boo que les personnalités devront affronter :

  • Big Boo, un colosse de 2 m de hauteur et de 140 kg, également sonneur de gong et geôlier ;
  • Lady Boo (Laura Mété), la lutteuse et l’équilibriste du Fort ;
  • Little Boo (Casey Calaber), ancien Enfant du Fort promu par le Père Fouras.
JPEG - 400.6 ko
JPEG - 434.4 ko
JPEG - 450.5 ko
JPEG - 372.9 ko
JPEG - 373.4 ko
JPEG - 490.9 ko
JPEG - 437.5 ko

Cinématique :

Rouge : Les héros, ça n’existe pas. Le bien, le mal, tout ça, je n’y crois pas. Je n’ai qu’une seule valeur, c’est la victoire !

Père Fouras : son plus grand talent, recruter et former ceux qui nous permettent de vous écraser.

Ah ! Little Boo ! Eh eh eh ! On raconte que les vipères sont bien plus dangereuses avant d’atteindre l’âge adulte. Elles n’ont pas encore appris à doser le venin qu’elles sécrètent.

Lady Boo ! Certaines araignées se délectent de leurs compagnons...

Rouge : Pour survivre ?

Père Fouras : Non... Pour le plaisir.

Rouge : J’avais plusieurs cordes à mon arc et j’allais abattre ma dernière carte... Un atout incontestable.

Père Fouras : Big Boo ! Eh eh eh ! Un colosse des plus coriaces, ouh !

Rouge : Braves. Orgueilleux.

Père fouras : j’aurais plutôt dit odieux...

Rouge : Ce sont les Boo et ils n’attendent que vous !

JPEG - 165.4 ko
JPEG - 175.3 ko
JPEG - 282.7 ko
JPEG - 222.3 ko
JPEG - 192.1 ko
JPEG - 208.8 ko
JPEG - 218.4 ko
JPEG - 251.2 ko
JPEG - 287.2 ko
JPEG - 203.1 ko
JPEG - 219.5 ko
JPEG - 232.5 ko
JPEG - 174.1 ko
JPEG - 201 ko
JPEG - 231.8 ko
JPEG - 194.8 ko
JPEG - 214.8 ko
JPEG - 175 ko
JPEG - 183.3 ko
JPEG - 199.7 ko
JPEG - 198.3 ko
JPEG - 237.7 ko
JPEG - 185.8 ko
JPEG - 171.2 ko
JPEG - 163.3 ko
JPEG - 208.6 ko
JPEG - 196.3 ko
JPEG - 223 ko
JPEG - 226.2 ko
JPEG - 189.4 ko
JPEG - 286.7 ko

 LOGO DE LA 31E SAISON

Le logo de cette saison 2020 a été rendu public pour la première fois le 19 juin 2020 à l’occasion de la diffusion du premier teaser sur France 2. Il conserve des similitudes avec les logos utilisés ces dernières années. La partie gauche du logo évoque grandement le logo utilisé entre 2010 et 2013, tandis que la partie droite rappelle bien celui de l’an dernier. La tête de tigre dans le « O » a été conservée, mais cette année le mot « BoyarD » est parfaitement logé dans l’ellipse du logo. La principale nouveauté réside dans les griffures que l’on peut observer quand le logo s’anime dans le teaser, lui conférant une allure plus « dramatique ».

JPEG - 227.8 ko
JPEG - 249.7 ko

Quelques jours plus tard, le mardi 23 juin, France 2 a officialisé le retour de Fort Boyard le 11 juillet dès 21h05, et en a profité pour publier le nouveau logo officiel de la saison, évidemment proche de celui du teaser, mais différent tout de même dans sa teinte en particulier. Le logo est de couleur or, avec trois lacérations prenant la forme d’un coup de griffe (de tigre bien sûr, référence animalière de l’émission). L’une des lacérations est plus épaisse et traverse intégralement la lettre « R » du mot « BoyarD ». Les lacérations laissent entrevoir une autre couche sous l’or, proche du cuivre, qui n’est pas sans rappeler le logo qui était utilisé entre 2010 et 2014 et qui était de cette teinte. En somme, le logo semble avoir pour squelette du cuivre recouvert d’une couche d’or. La tête de tigre fait toujours office de « O » au mot « BoyarD ».

JPEG - 188.4 ko
JPEG - 186.7 ko

 MONNAIE DE PARIS : UNE NOUVELLE MINI-MÉDAILLE FORT BOYARD ET DEUX MINISETS FORT BOYARD EN SÉRIE LIMITÉE

Mini-médaille Fort Boyard (2020)

Après la mini-médaille spéciale « 30 ans » du jeu frappée l’an dernier par la Monnaie de Paris et qui a connu un grand succès, l’institution monétaire a renouvelé cette année son partenariat avec France Télévisions et Adventure Line Productions et sort une nouvelle mini-médaille collector. La nouveauté réside dans le fait que la mention « 30 ans » a disparu. Le métal utilisé reste le même (nordic gold). Le reste de la pièce est identique et reprend la typologie traditionnelle d’un vrai Boyard, au diamètre un peu plus grand (34 mm) que celui utilisé sur le Fort (30 mm). Il sera possible de se la procurer à partir du 23 juin 2020 sur le site Internet de la Monnaie de Paris. À noter qu’une partie des fonds sera reversée aux associations concourant pour le jeu télévisé.

JPEG - 207 ko
JPEG - 186.6 ko

> Pour tout savoir et commander ce nouveau boyard collector, rendez-vous dans notre article dédié : CLIQUEZ ICI !

Minisets Père Fouras et Fort Boyard

En plus de la mini-médaille présentée ci-dessus, la Monnaie de Paris proposera à la vente deux minisets d’exception en série limitée avec un tirage unique à 500 exemplaires numérotés chacun avec une qualité « brillant universel » (BU) pour les huit euros français présentés dans les minisets. Ils seront disponibles à compter du 23 juin 2020 sur le site Internet de la Monnaie de Paris en CLIQUANT ICI (version Père Fouras) OU ICI (version vue intérieure du Fort).

JPEG - 390.9 ko
JPEG - 414.4 ko

> Pour tout savoir et commander ces deux minisets en série limitée, rendez-vous dans notre article dédié : CLIQUEZ ICI !

 OFFRE DE PARRAINAGE

Comme chaque année, France Télévisions Publicité a mis à disposition des annonceurs (directement accessible en ligne cette année, ce qui n’était pas arrivé depuis plusieurs années) l’offre de parrainage de la future saison de Fort Boyard.

Cette offre, que vous pouvez lire intégralement en CLIQUANT ICI, ne nous révèle rien de neuf puisque la programmation prévue serait exactement la même qu’en 2019 :

  • 11 prime times sont prévus le samedi à 21h sur France 2 ;
  • 8 deuxièmes parties de soirée le samedi à 23h sur France 2 ;
  • La présentation est toujours confiée à Olivier Minne ;
  • Les personnages de Blanche, Rouge et Willy seraient maintenus ;
  • France 4 n’est plus mentionnée pour les rediffusions, ce qui est somme toute logique, la chaîne cessera d’émettre le dimanche 9 août 2020.

Cette année, FortBoyard.net a décidé de ne pas s’étendre sur cette offre de parrainage et de ne pas y consacrer pour l’heure d’article puisqu’une grande incertitude plane quant à l’organisation des tournages de la 31e saison de Fort Boyard. Prévue pour mi-juin, personne ne sait à l’heure actuelle si le calendrier et l’organisation pensée au préalable par Adventure Line Productions en lien avec France Télévisions pourront être maintenues en l’état.

 PARRAINAGE ET SPONSORS

Après près d’une décennie de promotion aux côtés de Fort Boyard, les biscuits Prince de Lu tirent leur révérence.

Cette saison, les deux sponsors commerciaux sont les lessives L’Arbre Vert, pour la troisième année consécutive et par la marque Pitch de Brioche Pasquier pour la première fois.

JPEG - 118.3 ko
JPEG - 118.2 ko

Nouveauté cette saison, l’hebdomadaire de télévision Télé Loisirs sera le partenaire officiel de cette 31e saison.

JPEG - 188 ko

 PASSERELLE DU PREMIER ÉTAGE

On note quelques ajouts cette année au niveau de la passerelle du 1er étage donnant accès aux cellules.

Tout d’abord, c’est le retour du gong à sa place originelle, entre les cellules 112 et 113. Big Boo, un nouveau personnage, sera chargé de le sonner, en remplacement de Félindra qui le faisait tinter d’un coup de fouet dans la Salle du Trésor depuis 2014, suite à la disparition de La Boule.

JPEG - 354.5 ko

Autre changement au niveau rond central, qui cette année est obstrué par une tête de tigre or sur fond noir. Cet ajout permet d’éviter que les candidats, situés une grande partie de l’émission sur le proscenium juste en dessous du rond central, ne soient gênés par les intempéries.

JPEG - 346.6 ko
JPEG - 345.8 ko

 PERSONNAGES

  • Les nouveaux personnages :

Big Boo (Amadou Konez)

Dans un article paru sur le site de TV Magazine le 23 juin, on apprend que la production remplace Mister Boo par Big Boo. Ce nouveau personnage aura trois attributions : sonneur de gong (en remplacement de Félindra qui le faisait depuis la disparition de La Boule dès 2014), geôlier (il sera chargé de mettre les candidats restés enfermés dans une cellule à la fin du temps imparti ou ayant échoué à leurs défis chez Blanche en prison) et combattant dans La Cage contre les candidats aux côtés de Lady Boo et Little Boo. En général, il fera face à des candidats hommes. Il luttera aussi ponctuellement contre les candidats dans certaines épreuves comme celle des cotons-tiges. En revanche, la lutte dans la boue est supprimée cette saison en raison du contexte sanitaire. Big Boo porte bien son nom puisqu’il est absolument impressionnant, voire effrayant. Son physique de colosse devrait en inquiéter plus d’un. Il porte un masque proche de celui Bane, l’ennemi juré de Batman. Ses cheveux et sa barbe sont teints en rouge et il arbore des tatouages de part et d’autre de son visage. Il porte une sorte de cap en fourrure rouge et noire. Il mesure 2 m de hauteur et pèse 140 kg, de quoi impressionner nos candidats qui n’auront pas très envie de s’y frotter.

JPEG - 394.8 ko
JPEG - 400.6 ko
JPEG - 419.8 ko
JPEG - 333.7 ko
JPEG - 310.8 ko

Cyril Gossbo (Cyril Féraud)

Le 15 juin 2020, dans un article publié sur son site Internet, Télé-Loisirs révèle que Cyril Féraud, l’animateur du jeu Slam sur France 3 depuis 2009, devient un personnage de l’émission sous le nom de « Cyril Gossbo ». Son personnage est présenté ainsi : « un animateur à la mèche impeccable, au sourire ultra bright, et au dressing à la mode ». Dans son épreuve, il « proposera un test de culture générale aux célébrités. Dans cette séquence, le candidat participe à un jeu télévisé que le Père Fouras a rebaptisé ’Slaïme’, le jeu où si tu n’as rien dans la tête, tu en prends plein la tête ! »

Dans un article publié sur le site Internet officiel du département de la Charente-Maritime, on en apprend plus sur l’histoire du personnage de Cyril Gossbo : « Comme vous le savez peut-être déjà, le Père Fouras est un grand fan des jeux télévisés. Il passe ses après-midi à regarder son programme préféré ’Slam’, présenté par Cyril Féraud sur ’Fort 3’. Quand il a appris cet hiver, que ’Fort 3’ lançait un nouveau produit dérivé, la poupée grandeur nature ’Cyril Gossbo’, un animateur à la mèche impeccable, au sourire ultra bright, et au dressing à la mode, il a tout de suite appelé pour en commander un exemplaire, et lancer sa propre version de Slam sur le Fort ».

Dans un article publié sur le site Internet du Parisien le dimanche 21 juin 2020, Cyril Féraud donne quelques détails supplémentaires sur son personnage : « C’est une poupée géante et parlante à l’effigie de Cyril Féraud, l’animateur préféré du Père Fouras. Du coup, je dirige une cellule où je soumets des candidats à un vrai jeu télévisé avec des pupitres et des questions loufoques qui s’appelle ’Slaïme’, en référence à cette pâte visqueuse et fluo, très prisée des enfants. S’ils répondent mal, ils se font ensevelir de slime ». Et d’ajouter au sujet de son personnage : « Il est obsédé par la blancheur de ses dents et par son brushing. Comme le Ken de Barbie, il a toute une panoplie de costumes. Et tous les tics des présentateurs des années 1980 ».

Dans an autre article de Télé-Loisirs publié sur son site Internet le 22 juin, Cyril Féraud se confie sur la manière dont il se transformait en Cyril Gossbo chaque jour : « La maquilleuse a vraiment beaucoup bossé (rires). C’était 1h40 de maquillage chaque matin. L’idée était vraiment de me faire une peau et un visage de poupée. Un visage avec des reflets plastiques et dorés. C’est de l’air brush (un pistolet qui projette du maquillage). Après on me creusait le nez, puis les joues pour vraiment me faire un visage de poupon. Je porte aussi des lentilles d’un bleu incroyable, au-delà du turquoise. Même en le sachant, les techniciens étaient surpris sur le Fort. Un peu effrayés même parfois (rires) ».

JPEG - 313.4 ko
JPEG - 472.2 ko
JPEG - 274 ko
JPEG - 480.5 ko
JPEG - 421.9 ko
JPEG - 402.3 ko
JPEG - 442.8 ko
JPEG - 403.4 ko
JPEG - 444.8 ko
JPEG - 387.2 ko
JPEG - 516.2 ko
JPEG - 353.3 ko
JPEG - 211 ko
JPEG - 377.5 ko
JPEG - 404.7 ko
JPEG - 314.6 ko
JPEG - 179.4 ko

> Retrouvez une présentation complète de Cyril Féraud et de son personnage en CLIQUANT ICI !

Professeur Kévin (Kévin Razy)

Alors que le confinement a privé des millions d’enfants de cours, le Père Fouras a eu l’idée de rouvrir la Boyard Academy, fermée à l’issue de la saison 2018 et occupée l’an dernier par la machine à voyager dans le temps de Patrice Laffont. Seul problème, aucune personne n’était disponible pour venir y dispenser des cours. Le Père Fouras a donc été contraint de recruter Kévin, le pire professeur jamais connu par un élève...

« En Vigie a pris place un professeur déjanté, recruté par le Père Fouras, afin de donner des cours de rattrapage tout l’été et ainsi aider les enfants (et les parents...) qui ont accumulé des lacunes pour cause de confinement. On y propose des jeux sur différentes thématiques relatives aux célèbres cahiers de vacances : mathématiques, français, musique, jeu d’observation, jeu de mémoire. Mais comme tous les personnages du Fort avaient déjà un emploi… le Père Fouras a été contraint de confier ce rôle au seul habitant du Fort qui n’était pas occupé : Kévin. Préparez-vous à découvrir, le pire professeur que vous n’avez jamais vu ! »

C’est l’humoriste de 32 ans Kévin Razy qui interprète ce rôle.

> Retrouvez une présentation complète de Kévin Razy et de son personnage en CLIQUANT ICI !

JPEG - 339.5 ko
JPEG - 369.1 ko
JPEG - 349.1 ko
JPEG - 375.6 ko
JPEG - 142.4 ko
JPEG - 154.9 ko
JPEG - 306.1 ko
JPEG - 275 ko
JPEG - 231.6 ko

Little Boo (Casey Calaber)

Enfant du Fort dans l’armée de Rouge depuis deux ans, Casey rempile cette saison. Mais il monte en grade, promu par le Père Fouras en personne, et intègre la famille Boo en devenant... Little Boo ! Il combattra toujours un candidat dans La Cage, mais en alternance avec Lady Boo et Big Boo, nouveau geôlier et sonneur de gong de cette saison. Il arborera cette saison une tenue proche de celle des autres membres de la famille Boo, rouge et noire et un éclair des mêmes couleurs sera tatoué sur son front. Il portera un masque noir. On le retrouvera aussi ponctuellement dans l’épreuve de la Course poursuite ou dans l’aventure des Cotons-tiges aériens face à un candidat.

JPEG - 270.7 ko
JPEG - 303.6 ko
JPEG - 434.4 ko
JPEG - 459.8 ko
JPEG - 332.8 ko
JPEG - 213.5 ko

Tata Fouras (personnage fictif)

«  Tata Fouras était la vieille tante du Père Fouras. Elle avait un cabinet sur le Fort où elle exerçait ses talents ésotériques : spiritisme, médium, voyance... Aujourd’hui Tata Fouras, n’est plus parmi nous... mais son esprit hante encore les lieux  ».

« Hors d’âge, elle hante les coursives du Fort et fait profiter les candidats de ses talents divinatoires. Assis en face d’elle, ou de ce qu’il en reste, c’est-à-dire un très beau squelette, le joueur frotte une boule de cristal. Ce geste intrépide libère les esprits frappeurs, qui déclenchent la ronde des chaises, rendant la quête de la clé très compliquée. »

JPEG - 526.2 ko
JPEG - 346.9 ko
JPEG - 155.3 ko
  • Les personnages qui reviennent :

Blanche et Rouge (Delphine Wespiser)

Le 26 novembre dernier, sur sa story Instagram, Delphine Wespiser a annoncé être en réunion de préparation informelle pour la future saison de Fort Boyard aux côtés de Guillaume Remain, producteur artistique du jeu et Inès Bahri, coordinatrice artistique et chef d’édition du jeu. Cela semble confirmer sa présence sur la future saison puisqu’elle titre « Nouvelle saison ».

Après plusieurs mois de silence, Delphine Wespiser, l’interprète de Blanche et Rouge sur le Fort, a confirmé sans surprise le 23 mai, dans un direct sur son compte Instagram, sa présence dans la peau des deux personnages dans la 31e saison, tout en promettant une surprise en deuxième partie de soirée : « Oui on va reprendre avec une surprise en deuxième partie de soirée cette année à Fort Boyard ».

Rouge sera toujours à la tête de La Cage. Avec le Père Fouras, elle a décidé de congédier les Enfants du Fort pour n’en garder qu’un : Casey promu Little Boo par le Père Fouras. Pour affronter les candidats dans La Cage, il alternera avec la lutteuse et équilibriste Lady Boo et le colosse de 2m et 140 kg Big Boo, le nouveau geôlier et sonneur de gong.

Cette saison, Blanche régnera toujours sur la Salle du Jugement et aura le sort des candidats sacrifiés ou prisonniers entre ses mains en leur proposant des défis d’adresse et de chance.

Et surprise, au cours de la deuxième partie de soirée Fort Boyard, toujours plus Fort !, Delphine Wespiser, sous sa propre identité comme à la ville, assistera Willy Rovelli. En effet, à la fin des quiz, elle rejoint Willy et les deux candidats, et les fait réagir, tout en donnant des anecdotes. Elle accompagne ensuite le candidat perdant vers son épreuve, l’encourage et recueille ses réactions à la sortie de l’épreuve. Elle procède de la même façon entre les deux quiz quand Willy désigne directement un candidat pour réaliser la 2e épreuve bonus. Delphine Wespiser porte une casquette bleu marine et un pull marin sur lequel est cousue une tête de tigre rouge.

JPEG - 232.9 ko
JPEG - 298.4 ko
JPEG - 248.3 ko
JPEG - 402.4 ko
JPEG - 704.5 ko
JPEG - 596.2 ko
JPEG - 158 ko
JPEG - 363.4 ko
JPEG - 363.5 ko
JPEG - 101.2 ko
JPEG - 296.7 ko
JPEG - 127.6 ko
JPEG - 334.5 ko
JPEG - 334.7 ko
JPEG - 370.6 ko
JPEG - 345.2 ko
JPEG - 435.5 ko
JPEG - 414.8 ko

Félindra (Monique Angeon)

La dresseuse sera bien présente sur le site cette saison. Elle domptera seulement deux tigres cette saison, répondant aux noms de Tosca et Kashemir, mais ne sonnera plus le gong d’un coup de fouet comme elle le faisait depuis 2014 après le départ du regretté La Boule. En effet le gong retrouve cette saison sa place originelle au 1er étage (entre les cellules 112 et 113), sur la passerelle du Fort, et sera désormais sonné par Big Boo, le nouveau geôlier du Fort.

Lady Boo (Laura Mété)

La lutteuse rempile pour une nouvelle saison, mais elle sera privée, comme son nouvel alter ego Big Boo, de Lutte dans la boue puisque l’épreuve ne sera pas jouée cette saison en raison du contexte sanitaire. Elle prend du galon cette année et formera un trio de combattants dans La Cage aux côtés de Big Boo et Little Boo, nouveaux personnages de cette saison 2020. Ensemble, ils combattront contre les candidats dans des duels. En général, Lady Boo affrontera candidates de l’équipe.

JPEG - 347 ko
JPEG - 524.1 ko
JPEG - 372.9 ko
JPEG - 237.3 ko

Magik (Magloire Delcros-Varaud)

Après des débuts très convaincants l’an dernier dans le rôle du génie maléfique Magik, Magloire a confirmé lui-même dans une interview accordée à David William en direct sur Instagram le 25 mai 2020, qu’il sera bien de retour pour une deuxième saison consécutive. Une bonne nouvelle pour tous les fans qui ont apprécié autant son personnage que son épreuve.

Cette saison, il sera plus diabolique que jamais et a corsé son épreuve. Les candidats seront désormais menottés pour faire son parcours et s’ils ne récupèrent pas la clé avant la fin de la clepsydre, ils seront faits prisonniers.

JPEG - 432.4 ko
JPEG - 395 ko
JPEG - 397.1 ko
JPEG - 479.7 ko
JPEG - 473.1 ko
JPEG - 179.5 ko

Maître du Temps (membre de l’équipe technique et artistique)

Les Maîtres du Temps, mi-hommes, mi-tigres, sont les gardiens de la Salle du Conseil. Depuis 1995, ils affrontent les candidats dans des duels de force, d’adresse, de mémoire, de stratégie, de résistance voire de chance. Ils font tout pour les faire échouer dans leur quête pour gagner de précieuses secondes supplémentaires dans la Salle du Trésor. Cette saison, ont les voit davantage déambuler dans le Fort, notamment au rez-de-chaussée où ils apportent les parchemins contenant les noms des candidats qui doivent se rendre au Conseil à Olivier Minne ou lors de saynètes avec Olivier Minne et Willy Rovelli. On voit aussi un Maître sur la terrasse du Fort à la fin de chaque épisode de « Fort Boyard, toujours plus Fort ! ».

JPEG - 119 ko
JPEG - 158.4 ko
JPEG - 533.1 ko
JPEG - 636.2 ko

Passe-Partout (André Bouchet)

Le plus ancien personnage du jeu avec le Père Fouras rempile évidemment pour la 30e fois depuis 1990. Il sera cette année muni d’un masque noir avec une griffe blanche de tigre et conduira un par un les candidats désignés par le Père Fouras du proscenium où l’équipe restera désormais toute l’émission aux épreuves qu’ils ont à faire (en cellule, dans La Cage pour les duels, chez Blanche pour les défis, devant la trappe de l’évasion pour accueillir le ou les candidats libérés, au Conseil pour les duels par groupe de deux). Une fois l’épreuve terminée, il les raccompagnera vers le proscenium. Il ne récupérera plus les clés directement (sauf celles du Jugement), les candidats devront les conserver eux-mêmes. En revanche, il effectuera encore le décompte manuel des clés à l’écran. À la fin de l’émission, il effectuera la pesée, muni d’un masque noir avec une griffure de tigre blanche, aidé cette saison de son complice Passe-Muraille, en versant le contenu du chaudron dans la balance. Enfin, il sera aussi chargé de remettre à l’équipe un coffret contenant cinq boyards de collection frappés par la monnaie de Paris.

JPEG - 221.5 ko

Passe-Muraille (Anthony Laborde)

Le fidèle messager du Père Fouras, présent dans la version française depuis 2004, sera bien de retour. Il assurera toujours les navettes entre l’antre du Père Fouras et le proscenium. À l’appel d’Olivier, il apparaîtra souvent déguisé sur la thématique de l’épreuve qui vient d’être jouée ou qui va l’être et montrera de loin le parchemin à Olivier sur lequel ce dernier pourra lire l’épreuve suivante et le nom du candidat qui devra la réaliser. Passe-Muraille interviendra aussi à d’autres moments, notamment pour faire le décompte des points dans La Cage, comme assistant de Magik pour menotter le candidat choisi, comme assistant du professeur Kévin dans la Boyard Academy pour placer les candidats, pour conduire le candidat sur l’autel de Blanche, pour apporter le piment choisi par le robot de Willy dans la nouvelle version du Willymix ou encore dans l’épreuve du Spa’rade en assistant du Père Fouras. Pour ces séquences, il apparaîtra avec une visière ou un masque. À la fin de l’émission, muni d’un masque noir avec une griffure de tigre blanche, il aidera cette saison son complice Passe-partout à effectuer la pesée en versant le contenu du chaudron dans la balance.

JPEG - 222 ko
JPEG - 342.4 ko
JPEG - 601.6 ko
JPEG - 330.9 ko
JPEG - 225.6 ko
JPEG - 372.9 ko

Le Père Fouras (Yann Le Gac)

Le gardien centenaire du Fort a traversé sans problème la crise sanitaire malgré son grand en âge et c’est plus en forme que jamais qu’il aura la joie d’accueillir de nouvelles équipes tout au long de l’été. Et cette saison, il aura un avantage certain sur les autres protagonistes, il n’aura pas besoin de masque ! Côté nouveautés, il proposera cette année une toute nouvelle émission baptisée « Spa’rade » en remplacement du Père Fouras Show, mais toujours dans le cadre de l’épreuve du SPA. Le candidat devra y deviner une charade pour obtenir la cartouche-indice. Par ailleurs, on le retrouvera toujours dans certaines épreuves pour poser des énigmes (Cabine éjectable, Cabine abandonnée, Cabine aquatique...) et même en commentateur dans l’épreuve « Slaïme » de Cyril Gossbo. Il présidera toujours le Conseil.

JPEG - 255.8 ko
JPEG - 393 ko
JPEG - 406.5 ko
JPEG - 370.7 ko
JPEG - 302.7 ko
JPEG - 360.8 ko
JPEG - 369.5 ko

Le chef Willy (Willy Rovelli)

Le 15 décembre 2019, dans un tweet publié sur son compte officiel, Willy Rovelli saluait la nouvelle Miss France, Clémence Botino, et la conviait implicitement dans son restaurant à Fort Boyard.

Le 11 janvier dernier, Willy Rovelli confirmait, cette fois explicitement, sa participation à la 31e saison de Fort Boyard, toujours en tant que chef au magazine Télé-Loisirs :

Télé-Loisirs : Allez-vous participer à la 31e saison de Fort Boyard sur France 2 cet été ?

Willy Rovelli : Évidemment. Je retrouverai mes cuisines cet été avec un grand plaisir. Vous savez, on me parle de ce personnage 99 % du temps. En France, mais dans le monde entier aussi. Il y a des gens, grâce à TV5 et aux vidéos de YouTube, qui même sans comprendre le français s’amusent de cette séquence. Ils ne comprennent rien, mais de ma séquence, ils retiennent que les gens vomissent (rires). Quand j’y pense, c’’est fou. Je ne pensais pas. Avec France 2 et Adventure Line Productions, on a créé un personnage culte.

Le dimanche 24 mai dans l’émission Les enfants de la télé, la suite présentée par Laurent Ruquier, Willy Rovelli a confirmé son retour dans l’émission, mais il a aussi ajouté : «  Cet été je ne ferai pas de cuisine  ». On peut imaginer que le contexte sanitaire aura eu raison de son restaurant qui demeurera donc fermé cette saison sur le Fort.

Depuis que Willy Rovelli a fouillé dans ses affaires et rouvert son ancien parc d’attractions Boyard Land en plus de s’être autonommé directeur sans lui en parler, le Père Fouras est très en colère contre Willy et décide, en représailles, de fermer son restaurant sur le Fort. Mais Willy, qui a plus d’un tour dans son sac, ne compte pas abandonner totalement ses attributions.

Pour conserver sa clientèle, Willy n’a donc pas eu d’autre choix que d’ouvrir un bar à jus clandestin caché derrière la devanture d’un faux cabinet dentaire où deux candidats seront conviés à savourer de délicieux smoothies concoctés par ses soins. Ainsi, il va continuer de satisfaire ses clients au nez et à la barbe du Père Fouras. Malin le Willy ! Pour l’occasion il sera costumé en serveur avec un nœud papillon et des gants noirs. Un petit train fera le tour de son comptoir et derrière celui-ci on pourra voir des produits chimiques et fioles en tout genre ainsi qu’un néon « Chez Willy », le nom de son bar.

Par ailleurs, il a revu et corrigé son Willymix. Le candidat aux prises au Willymix devra manger un piment choisi par le robot de Willy sans demander de l’eau. Gare à vos papilles candidats ! Pour ce Willymix, il portera sa tenue de cuistot, mais en mode noire et rouge. Il arborera aussi des cornes comme le diable et a les yeux injectés de sang.

JPEG - 438.4 ko
JPEG - 417.9 ko
JPEG - 428.5 ko
JPEG - 371.5 ko
JPEG - 247.5 ko
JPEG - 376.2 ko
JPEG - 369.5 ko
JPEG - 363.4 ko
JPEG - 339.5 ko
JPEG - 357.7 ko
JPEG - 379.9 ko

Enfin Willy sera toujours le complice d’Olivier Minne dans Fort Boyard, toujours plus fort ! et proposera des quiz au cours de deux séquences baptisées « Willy vous cuisine ».

  • Les personnages non reconduits :

Mégagaf (Vincent Lagaf’)

Télé-Loisirs, dans un article paru le 22 juin sur son site Internet, confirme l’absence de Vincent Lagaf’ cette saison, il interprétait le personnage de Mégagaf depuis 2018.

Mister Boo (Cyril André)

Fragilisé par la révélation de ses démêlés judiciaires dans les médias, Cyril André, l’interprète de Mister Boo depuis 2013, a finalement été écarté par la production de l’émission, son interprète ayant pris les devants en évoquant une « indisponibilité » pendant deux ans. Adventure Line Productions cherche donc activement un nouvel interprète à même d’incarner le célèbre lutteur du Fort. Un casting a été lancé à cet effet (voir ci-dessus). La production a sélectionné un comédien aux talents et aux physiques totalement différents du précédent interprète, afin de ne pas créer la confusion, ce qui était aussi un souhait de Cyril André, qui c’est longuement expliqué sur son départ de l’émission dans un article publié le 14 mai sur le site Internet de TV Magazine.

Narcisse Lalanne (Francis Lalanne)

Faute d’assurance du fait notamment de son âge (61 ans), Francis Lalanne, que la production envisageait de faire camper de nouveau Narcisse Lalanne cet été sur le Fort, n’a finalement pas pu se joindre aux autres personnages. Et cette situation n’a pas plu du tout à l’interprète de Narcisse Lalanne qui ne s’en est pas caché dans les colonnes du Parisien en date du 22 juin 2020 : « Quand j’ai demandé quand débuterait le tournage, on m’a dit que mon personnage ne serait pas dans cette saison, à cause des assurances. Elles refusent de prendre en charge le risque lié au Covid. Et par conséquent, comme j’ai 61 ans, je n’étais pas le bienvenu » [...] « Si j’en veux à quelqu’un, ce sont aux assurances. Je n’exclus pas de me retourner juridiquement contre elles, car c’est de la discrimination ». Néanmoins, la production lui aurait promis la poursuite de son rôle pour la prochaine saison, en 2021 : « Alexia Laroche-Joubert est une amie. Elle était embêtée qu’une compagnie d’assurances puisse écarter Narcisse du tournage. Elle m’a rassurée en me disant que c’était un des personnages cultes du jeu, une des valeurs ajoutées du programme, que c’était bête d’arrêter comme ça, et qu’il reviendrait en grande pompe l’année prochaine. » Alexia Laroche-Joubert a confirmé ses propos : « Le tournage a été retardé, puis il a fallu mettre en place le protocole sanitaire. Et au départ, le président Macron, avait désigné des populations à risque ». La productrice avoue ne pas avoir eu le temps de retravailler artistiquement son rôle. Elle a néanmoins tempéré les propos de l’artiste concernant un éventuel retour de l’ancien professeur de la Boyard Academy dans l’émission : « On va s’y atteler, mais, à part le père Fouras, aucun personnage n’est là chaque année, dans chaque émission ». Prêt à tout pour faire exister Narcisse, Francis Lalanne ajoute envisager une émission autour de son personnage : »Je discute avec une chaîne concurrente pour organiser un jeu dans un lieu mythique de la région Champagne-Ardenne, une région de légende. Ce personnage de Narcisse, je l’ai construit et il peut tout à fait avoir une vie en dehors du Fort. Pour le plus grand plaisir de mon public, qui ferait découvrir son histoire, son univers".

 POLÉMIQUES

À chaque saison ces polémiques petites ou grandes, persistantes ou passagères. 2020 ne fait évidemment pas exception à la règle...

  • La diffusion des finales de football de la Coupe de France et la Coupe de la Ligue impactée par la diffusion de Fort Boyard le samedi en prime sur France 2  : on apprend le 17 juin, dans un article paru dans l’édition papier du Parisien n°23574, que France Télévisions, diffuseur des finales de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue, aurait demandé à la Fédération française du football (FFF) et à la Ligue du football professionnel (LFP) d’avancer la diffusion des finales prévues les samedis 25 et 1er août aux vendredis 24 et 31 juillet, au motif de « l’importance stratégique au cœur de l’été pour ’France Télévisions’ de la diffusion, le samedi soir, de son jeu ’Fort Boyard’ ». Les instances du football français n’auraient « pas opposé de refus » à cette requête. Tous les ans depuis plusieurs saisons, parfois à deux ou trois reprises, Fort Boyard a dû céder la place à des événements sportifs (football, rugby, athlétisme...) ou culturels, perturbant parfois la diffusion en continu des épisodes de la saison en cours et prolongeant la saison sur une partie du mois de septembre, peu propice à de très fortes audiences pour le jeu estival. Avec un début de saison très tardif, courant juillet, cette année, il semble logique que France Télévisions ne souhaite pas, après seulement quelques épisodes diffusés, couper la diffusion de la 31e saison, qui se prolongera déjà fort tard en septembre. Si les dates de diffusions des finales n’ont pas encore été officialisées, on espère que cette micropolémique n’obligera pas France Télévisions à revoir ses plans et à diffuser le jeu un vendredi soir. En 2015, deux émissions avaient été diffusées des vendredis soir (les 15 et 21 août) pour cause de rugby et n’avaient pas réalisé de très belles audiences, les téléspectateurs étant habitués à retrouver l’émission le samedi, sa case historique régulière depuis... 1994 !

Nous vous proposons de lire l’article du Parisien n°23574 (édition du mercredi 17 juin 2020)

JPEG - 348.8 ko
  • L’absence de Francis Lalanne sur les tournages cette saison : faute d’assurance du fait notamment de son âge (61 ans), Francis Lalanne, que la production envisageait de faire camper de nouveau Narcisse Lalanne cet été sur le Fort, n’a finalement pas pu se joindre aux autres personnages. Et cette situation n’a pas plu du tout à l’interprète de Narcisse Lalanne qui ne s’en est pas caché dans un article paru sur le site Internet du Parisien le 21 juin 2020 : « Quand j’ai demandé quand débuterait le tournage, on m’a dit que mon personnage ne serait pas dans cette saison, à cause des assurances. Elles refusent de prendre en charge le risque lié au Covid. Et par conséquent, comme j’ai 61 ans, je n’étais pas le bienvenu » [...] « Si j’en veux à quelqu’un, ce sont aux assurances. Je n’exclus pas de me retourner juridiquement contre elles, car c’est de la discrimination ». Néanmoins, la production lui aurait promis la poursuite de son rôle pour la prochaine saison, en 2021 : « Alexia Laroche-Joubert est une amie. Elle était embêtée qu’une compagnie d’assurances puisse écarter Narcisse du tournage. Elle m’a rassurée en me disant que c’était un des personnages cultes du jeu, une des valeurs ajoutées du programme, que c’était bête d’arrêter comme ça, et qu’il reviendrait en grande pompe l’année prochaine. » Alexia Laroche-Joubert a confirmé ses propos : « Le tournage a été retardé, puis il a fallu mettre en place le protocole sanitaire. Et au départ, le président Macron, avait désigné des populations à risque ». La productrice avoue ne pas avoir eu le temps de retravailler artistiquement son rôle. Elle a néanmoins tempéré les propos de l’artiste concernant un éventuel retour de l’ancien professeur de la Boyard Academy dans l’émission : « On va s’y atteler, mais, à part le père Fouras, aucun personnage n’est là chaque année, dans chaque émission ». Prêt à tout pour faire exister Narcisse, Francis Lalanne ajoute envisager une émission autour de son personnage : »Je discute avec une chaîne concurrente pour organiser un jeu dans un lieu mythique de la région Champagne-Ardenne, une région de légende. Ce personnage de Narcisse, je l’ai construit et il peut tout à fait avoir une vie en dehors du Fort. Pour le plus grand plaisir de mon public, qui ferait découvrir son histoire, son univers« . Ses propos n’ont visiblement pas été du goût de la patronne d’Adventure Line Productions qui produit Fort Boyard. En effet, dans le 10 heures - Midi sur Sud Radio le 9 juillet dernier, elle lui a répondu plutôt sèchement : C’est tout le charme et la difficulté de Francis c’est que je pense que le personnage de Narcisse lui allait assez bien parce que je pense qu’il était assez narcissique et donc il ne comprend pas qu’il interprétait un personnage du Fort et que ce n’est pas Francis Lalanne. Ça se réglera ou ça ne se réglera pas, peu importe, mais en l’occurrence son contrat il l’a, probablement il devrait le relire avec un avocat, il est assez clair. Des propos qui n’ont pas manqué de faire sortir Francis Lalanne de ses gonds qui en remet une couche le lendemain dans un article publié sur le site Internet du Parisien le vendredi 10 juillet 2020. Il fustige la production : »On m’a écarté uniquement à cause de mon engagement auprès des Gilets jaunes !« [...] »On m’a empapaouté pour que je la ferme. Mais là, c’en est trop !« [...] »On m’a boycotté à cause de mon engagement aux élections européennes sur une liste Gilets jaunes, en mai 2019. C’est dégueulasse.« [...] »Comme je participais aux Européennes, la production craignait que le CSA n’interdise la diffusion du programme. Mais comme elle était prévue pendant l’été, c’est-à-dire après les élections et le décompte du temps de parole, où était le problème ? Ils m’ont quand même fait venir une fois pour que je dise aux téléspectateurs que Narcisse était en vacances.« Il revient également sur son éviction cette saison et ne mâche pas ses mots là encore : »Alexia Laroche-Joubert m’a d’abord dit que j’étais une personne à risque, comme j’ai 61 ans. Mais Yann Le Gac, qui interprète le Père Fouras, en a 65 ans. Puis, on m’a parlé de problème d’assurance. Très bien, j’étais prêt à avoir ma propre assurance, comme Vincent Lagaf’. Sauf que pour moi, ça n’était bizarrement pas possible. Francis Lalanne, qui a gardé contact avec Cyril André (l’interprète de Mister Boo) qui ne fait plus partie de l’aventure, pense connaître la vraie raison de son éviction : « C’est uniquement à cause de mon engagement auprès des Gilets jaunes ! Mais quoi ? Un artiste n’aurait plus le droit d’être un citoyen ? C’est une insulte à la France. J’ai toujours combattu auprès des plus faibles. Je suis un chevalier. Là, on touche à ma chevalerie » [...] « Francis Lalanne, c’est le plus gentil des mecs. Mais si tu me cherches, tu me trouves ! ». Défendu par l’avocat maître Ludot, il envisage tous les recours possibles : « Je suis conseillé depuis le début de cette triste affaire et la ligne que je suis est calculée au millimètre près ». Il revendique par ailleurs la propriété intellectuelle du personnage de Narcisse Lalanne et entend bien monter un projet autour de lui. La production, de son côté, change quelque peu de ton, mais aussi de justification quant à la non-reconduction de Francis Lalanne dans l’émission. Évoquant d’abord des problèmes d’assurance et l’impossibilité de retravailler son rôle dans les délais compte tenu du contexte sanitaire, elle évoque, par le biais de son avocat maître Stéphane Hasbanian, d’autres motifs qui ne seraient en rien liés à son engagement auprès des gilets jaunes en 2019 ou à son âge : « Il a été décidé pour des raisons exclusivement éditoriales de ne pas maintenir en 2020 le personnage de Narcisse Lalanne. Cela procède de la vie normale d’un programme. ’Fort Boyard’ existe depuis trente ans. Pour durer aussi longtemps, il a toujours été nécessaire de le faire évoluer ». Tout en ajoutant au sujet du personnage de Narcisse Lalanne que « les droits appartiennent exclusivement à ALP au même titre que tous autres personnages de l’émission » et que la production « sera vigilante quant aux reprises non autorisées ». Le dialogue semble donc rompu entre l’artiste et la production et il faudra encore attendre pour savoir qui aura le dernier mot, sachant que Le Parisien révèle que Francis Lalanne aurait saisi le Défenseur des droits Jacques Toubon pour « discrimination ». Par ailleurs, il a déposé « Narcisse » comme marque verbale en mai dernier auprès de l’INPI le 12 mai 2020.
  • Jeremstar quitte le tournage de Fort Boyard suite à des accusations de harcèlement : Le 23 juin, Jeremstar devait tourner à Fort Boyard avec quatre autres candidats pour former la 8e équipe depuis le début des tournages. Il était arrivé la veille vers 22h à Châtelaillon et avait rejoint Énora Malagré. Mais, coup de théâtre, on apprend le jour même, peu après 18h, qu’il a dû annuler sa participation à cause d’accusations portées à son encontre. Voici la lettre qu’il a souhaité transmettre à Télé Loisirs pour expliquer cette annulation de dernière minute : « J’ai décidé de quitter immédiatement le tournage afin d’entamer des procédures judiciaires. Le parquet sera saisi dès ce jeudi [...] Alors que je m’apprêtais à participer à la nouvelle saison de ’Fort Boyard’, la production m’a informé que plusieurs personnes qui me diffament et me harcèlent depuis plusieurs semaines, motivées par l’argent, les avaient contactés pour leur raconter des choses infâmes à mon sujet. J’ai décidé de quitter immédiatement le tournage afin d’entamer des procédures judiciaires. Le parquet sera saisi dès ce jeudi. Toute personne ou tout média relayant des calomnies, comme cela a déjà pu être le cas par le passé, sera immédiatement attaquée en justice.J’aime ’Fort Boyard’, les membres de la production et Olivier Minne. J’ai contacté Alexia Laroche Joubert pour lui dire que je préférais entreprendre des actions immédiates plutôt que de poursuivre le tournage. Ayant déjà subi de violentes attaques par le passé, je ne sais que trop bien comment la presse peut s’emparer de ce genre de sujets et faire des raccourcis honteux. Je ne voulais pas leur faire vivre une chose pareille à cause de personnes malveillantes. À cause de telles gens, je me prive d’un moment de bonheur et de rigolade en compagnie de gens que j’aime mais mon combat contre le harcèlement lui ne faiblira pas, au contraire ». Jeremstar a dû être remplacé au pied levé pour que le tournage puisse se tenir.
  • Hugo Clément attaqué sur sa participation à Fort Boyard : Comme chaque année, les tigres et les animaux présents dans Fort Boyard font polémique parmi ceux qui s’érigent en défenseurs de la cause animale. C’est dans ce contexte qu’Hugo Clément a été attaqué suite à l’annonce de sa participation au jeu, certains lui reprochant d’avoir un double discours et de participer à un jeu qui enferme les animaux. Hugo Clément a clarifié et expliqué sa position à Télé-Loisirs le jeudi 16 juillet : « Dans un entretien qu’il nous a accordé, Hugo Clément se justifie sur sa participation à l’émission et révèle avoir demandé une faveur à la production : ’D’un point de vue éthique, je refuse de participer aux épreuves qui impliquent des animaux que ce soit les tigres, les insectes ou les reptiles. Je n’ai pas envie de m’amuser avec des animaux captifs à qui on ne demande pas leurs avis. J’avais fait cette demande à la production dès ma première participation. Je ne tente que les épreuves physiques pour défendre les associations qui œuvrent pour la bonne cause. Et j’ai bon espoir qu’il y ait dans quelques années un Fort Boyard sans animaux, j’ai d’ailleurs fait part de ce souhait à la production ! Selon moi, on n’a pas besoin d’enfermer des tigres pour avoir une super émission télé’ nous confie-t-il. »
  • Sur l’usage des tigres et des animaux dans Fort Boyard  : avant, pendant et après la participation d’Hugo Clément à Fort Boyard, la question de l’usage des animaux dans l’émission ou à la télévision en général est revenue dans le débat sur les réseaux sociaux. Libération y a même consacré un article de sa rubrique Check News à travers la question suivante « Les tigres utilisés dans ’Fort Boyard’ sont-ils sous calmants ? », à la suite notamment d’un message d’un internaute qui insinuait cela sur Twitter. Contacté par Libération, Thierry Le Portier, dresseur et propriétaire des tigres qui apparaissent dans Fort Boyard, apporte une réponse claire : « ’Ça fait plus de trente ans qu’on fait ’Fort Boyard’, et mes tigres n’ont jamais pris aucun calmant.’ Selon lui, ’il y a deux types d’animaux’, les ’animaux des parcs zoologiques, qui ne bougent jamais et qu’on shoote légèrement dès qu’il s’agit de les déplacer parce qu’ils n’ont pas l’habitude’. Et ’les animaux qui travaillent, et à qui on n’a pas besoin de donner quoi que ce soit parce qu’ils ont l’habitude de voyager, et aiment ça’. Thierry Le Portier, toujours lui, assure : ’Certains tigres qui sont allés au fort Boyard ont aussi été à l’étranger sur le tournage de Gladiator. Aller au fort Boyard, pour eux, c’est un voyage de rien du tout’ ».

 PHOTOS OFFICIELLES

> Retrouvez toutes les photos officielles neutres (animateur, personnages, Fort, animaux, nouveautés sans candidats...) dans notre article dédié : CLIQUEZ ICI !

 PRODUITS DÉRIVÉS

Fort Boyard. Le cahier de vacances - CM2 vers la 6e - Presse spécialisée - Play Bac Éditions - 20 mai 2020

Après les niveaux GS, CP, CE1, CE2 et CM1, ce sera au tour du niveau CM2 (vers la 6e) des cahiers de vacances Fort Boyard édités par Play Bac d’être disponible à compter du mercredi 20 mai 2020.

JPEG - 518.6 ko

> Retrouvez notre article dédié à cette collection de cahiers de vacances : CLIQUEZ ICI !

Illustration vintage Fort Boyard - Doz - 30 mai 2020

Après une première illustration rétro sur le Fort Boyard l’année dernière déclinée en de multiples formats, le créateur d’affiches vintages DOZ remet cette année le couvert avec un tout nouveau visuel faisant la part belle à l’océan et au monument surmonté de deux mouettes, symboles tous les deux de la Charente-Maritime. Un voilier en circulation est également présent. L’illustration est vendue sous différents formats depuis le 30 mai 2020 à l’adresse suivante.

JPEG - 123.9 ko
JPEG - 107.5 ko

Fort Boyard. Agenda 2020-2021 - Les Livres du Dragon D’Or - 11 juin 2020

Un produit dérivé tout neuf pour cette saison 2020 qui devrait ravir les écoliers et collégiens pour la rentrée 2020 : un agenda aux couleurs de Fort Boyard à destination des 9-12 ans en particulier comptant 400 pages sous un format 12,4 x 2,3 x 17,6 cm. Il sera commercialisé au prix de 7,95 €.

L’éditeur présente ainsi son produit : Passe une super année dans l’imaginaire du Fort Boyard ! Dans cet agenda personnalisé, retrouve tout l’univers de ton émission préférée avec des énigmes du Père Fouras à résoudre tout au long de l’année, des défis et plein d’autres surprises. C’est parti pour l’aventure ! Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus fort !

PNG - 553.9 ko

> Retrouvez notre présentation et notre test complet concernant cet article : CLIQUEZ ICI !

Fort Boyard - Nouvelle Édition - Jeu vidéo multi-plateforme - Microïds - 25 juin 2020

Après une première version sortie en 2019, Microïds revoit sa copie en proposant une nouvelle édition de son jeu vidéo Fort Boyard en l’étoffant de 13 épreuves, en doublant le Père Fouras, en ajoutant la prison, des clepsydres visuelles sur l’écran, de nouvelles énigmes et en permettant aux joueurs de personnaliser davantage leur expérience de jeu.

Pour le moment, il n’est pas prévu d’offre spéciale pour les acquéreurs du jeu en 2019, mais cela pourrait changer d’ici juin.

La sortie de cette « nouvelle édition » est prévue sur PC, Mac, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch pour le jeudi 25 juin 2020.

JPEG - 321.8 ko

> Découvrez notre présentation complète de cette nouvelle édition : CLIQUEZ ICI !

Escape Book Fort Boyard - Le piège du Père Fouras et Escape Box Fort Boyard 2 - Les Livres du Dragon d’Or - 2 juillet 2020

Cette saison encore, l’éditeur « Les livres du Dragon d’Or » propose un nouveau livre et une nouvelle boîte de jeu pour les enfants où le principe est de s’échapper du Fort, sur le modèle des escape games. Il s’agit de deux nouvelles histoires pour ces produits.

PNG - 1.2 Mo
PNG - 1.7 Mo

> Découvrez ces deux produits dérivés en CLIQUANT ICI (Escape Book) OU en CLIQUANT ICI (Escape Box) !

 PROMOTION

> Retrouvez toutes les émissions radio, télé ou web dans lesquelles Fort Boyard a été mis à l’honneur cette saison dans notre rubrique dédiée : CLIQUEZ ICI !

 PROSCENIUM

Le proscenium, sur le Fort, désigne l’endroit qui se situe en hauteur par rapport au sol, au rez-de-chaussée, juste devant la Salle du Trésor. Les candidats s’y réunissent en particulier pour découvrir leurs indices en fin d’émission et pour y effectuer la pesée des boyards récoltés avec Olivier Minne.

Cette année, la crise sanitaire a contraint la production à revoir l’aménagement du lieu pour y faire respecter la nécessaire distanciation sociale entre les candidats, les personnages et l’animateur. Un escalier a été ajouté face à la balance qui permet de peser les boyards. C’est par cet escalier que les candidats arriveront masqués en début d’émission après avoir abaissé la manette pour ouvrir la grille d’entrée au carrelet, précédés par Passe-Partout, lui aussi muni d’un masque noir et griffé. Ils rejoindront alors le proscenium juste devant la Salle du Trésor, aménagé en « plateau » pour les accueillir pendant toute l’émission, aux côtés d’Olivier Minne.

JPEG - 464.8 ko
  • Pour le prime : les candidats, une fois arrivés sur le proscenium en empruntant un escalier face à la grille d’entrée du Fort où ils auront préalablement lu l’écriteau habituel « L’aventure commence quand vous abaissez votre manette, bon courage, vous en aurez besoin ! », seront invités par Olivier Minne à retirer leurs masques, puisque chacun sera à bonne distance. Les candidats prendront place sur des supports imitation pierre avec un serpent dessiné sur le côté (un par candidat, avec un premier rang de trois, et deux autres derrière) et resteront dessus en station debout. Olivier sera face à eux, à gauche du proscenium. À proximité de lui et de la grille de la Salle du Trésor, il aura à sa disposition une manette permettant d’enclencher le système de contrôle pour allumer les écrans sur lesquels l’équipe pourra suivre chaque candidat dans son épreuve, une clepsydre rouge ou bleue (suivant la partie) qu’il tournera lors de chaque épreuve réalisée par le candidat, un téléphone pour communiquer avec le Père Fouras avant certaines épreuves comme celles comportant des énigmes et enfin la boîte d’accès au Joker des aventures qui sera débloqué en cas de réussite au Willymix.

C’est Passe-Partout, muni d’un masque noir avec une griffe de tigre blanche, qui emmènera un par un les candidats désignés par le Père Fouras devant les épreuves qu’ils ont à faire (en cellule, dans La Cage pour les duels, chez Blanche pour les défis, devant la trappe de l’évasion pour accueillir le ou les candidats libérés, au Conseil pour les duels par groupe de deux). Une fois l’épreuve terminée, il les raccompagnera vers le proscenium. Il ne récupérera plus les clés directement (sauf celles du Jugement), les candidats devront les conserver eux-mêmes. En revanche, il effectuera encore le décompte manuel des clés à l’écran.

De son côté, Passe-Muraille assurera toujours les navettes entre l’antre du Père Fouras et le proscenium. À l’appel d’Olivier, il apparaîtra souvent déguisé sur la thématique de l’épreuve qui vient d’être jouée ou qui va l’être et montrera de loin le parchemin à Olivier sur lequel ce dernier pourra lire l’épreuve suivante et le nom du candidat qui devra la réaliser. Passe-Muraille interviendra aussi à d’autres moments, notamment pour faire le décompte des points dans La Cage, pour conduire le candidat sur l’autel de Blanche, pour apporter le piment choisi par le robot de Willy dans la nouvelle version du Willymix ou encore dans l’épreuve du Spa’rade. Pour ces séquences, il apparaîtra avec une visière ou un masque.

En fin d’émission, afin de pouvoir effectuer la recherche du mot-code et les allers-retours vers le Trésor et le chaudron et la pesée, le proscenium est débarrassé de ses fauteuils et sièges au moment du Conseil, avant que la partie « Salle du Trésor » ne démarre. Cela laisse ainsi le champ libre aux candidats, qui seront masqués pour cette ultime partie du jeu, tandis que la Fontaine à Boyards disposera désormais de cinq séparations, une par candidat, pour que personne ne se touche ou ne touche les mêmes boyards.

La pesée sera effectuée par Passe-Partout, aidé cette saison par Passe-Muraille. Ils seront tous les deux masqués. Au niveau de la pesée, deux candidats seront de part et d’autre d’Olivier Minne, et les trois autres en face, pour respecter la distanciation physique. Après la découverte de la somme récoltée, Passe-Partout apportera à l’équipe cinq boyards de collection frappés par la Monnaie de Paris (5 en tout) dans un coffret.

JPEG - 218.5 ko
JPEG - 238.7 ko
JPEG - 215.1 ko
JPEG - 234.2 ko
JPEG - 261.3 ko
JPEG - 295.1 ko
JPEG - 329.2 ko
JPEG - 305 ko
JPEG - 267.3 ko
JPEG - 286 ko
JPEG - 388.8 ko
JPEG - 244.3 ko
JPEG - 297.1 ko
JPEG - 340.4 ko
JPEG - 303.1 ko
JPEG - 310.4 ko
JPEG - 303.9 ko
JPEG - 326.2 ko
JPEG - 297.4 ko
JPEG - 227.2 ko
JPEG - 303.6 ko
JPEG - 339.6 ko
JPEG - 335.2 ko
JPEG - 249.7 ko
JPEG - 349.3 ko
JPEG - 340 ko
JPEG - 289.5 ko
JPEG - 315.2 ko
JPEG - 279.9 ko
JPEG - 310.4 ko
JPEG - 275.5 ko
JPEG - 377.2 ko
JPEG - 341.5 ko
JPEG - 324.7 ko
JPEG - 264.9 ko
JPEG - 264 ko
JPEG - 264 ko
JPEG - 319.5 ko
JPEG - 309.8 ko
JPEG - 287 ko
JPEG - 295.2 ko
JPEG - 237.5 ko
JPEG - 287.6 ko
JPEG - 308.5 ko
JPEG - 308.5 ko
JPEG - 334.7 ko
JPEG - 297 ko
JPEG - 250.1 ko
JPEG - 245.8 ko
JPEG - 279.4 ko
JPEG - 292.3 ko
JPEG - 337 ko
JPEG - 365.4 ko
JPEG - 324.8 ko
JPEG - 293.5 ko
JPEG - 318 ko
  • Pour la seconde partie de soirée : l’animateur sera sur un fauteuil et fera face aux candidats, trois sur un banc imitation pierre et deux autres derrières sur des sièges individuels avec à chaque fois une tête de tigre encerclée dessinée, comme l’année dernière. Il y aura des moniteurs permettant à chacun d’observer un de leurs coéquipiers dans une épreuve. À proximité d’Olivier et de la grille de la Salle du Trésor, Olivier aura à sa disposition une clepsydre pour pouvoir faire démarrer les jeux en restant sur le proscenium en l’absence de Passe-Partout, comme l’année dernière. La table avec des trous permettant de départager les candidats pour savoir qui ira faire l’épreuve bonus à l’aide du quiz de Willy Rovelli sera toujours présente également, à l’endroit de la pesée. Nouveauté cette saison, Delphine Wespiser assistera Willy au moment des épreuves bonus.
JPEG - 279.3 ko
JPEG - 248.9 ko
JPEG - 332.7 ko
JPEG - 246.7 ko
JPEG - 252.8 ko
JPEG - 351.1 ko
JPEG - 289.4 ko
JPEG - 319.9 ko
JPEG - 279.4 ko
JPEG - 285.1 ko
JPEG - 291.1 ko
JPEG - 189.2 ko
JPEG - 182.8 ko
JPEG - 212.1 ko
JPEG - 240.8 ko
JPEG - 312.9 ko
JPEG - 233.7 ko
JPEG - 284.9 ko
JPEG - 281.3 ko
JPEG - 334.5 ko
JPEG - 328.5 ko
JPEG - 307.1 ko
JPEG - 256.7 ko
JPEG - 223 ko
JPEG - 266.6 ko
JPEG - 320.8 ko
JPEG - 248.5 ko
JPEG - 316.2 ko
JPEG - 281.7 ko
JPEG - 287.9 ko
JPEG - 294.6 ko
JPEG - 270.1 ko
JPEG - 258.7 ko
JPEG - 211.2 ko
JPEG - 329 ko
JPEG - 209 ko

Autre nouveauté, le logo géant de la saison 2020 du jeu en perspective surmonte le plateau sur le proscenium, tandis que la tête de tigre était toujours au-dessus de la Salle du trésor. Différentes têtes de tigre (certaines rondes en dur, d’autres faites avec de la peinture orange) ont aussi été ajoutées sur les murs et les panneaux en bois de part d’autre du proscenium.

JPEG - 422 ko
JPEG - 367 ko
JPEG - 393.7 ko
JPEG - 263.3 ko

 RÉSUMÉS ILLUSTRÉS DES ÉMISSIONS DE LA SAISON

> Consultez les résumés illustrés des 11 émissions de la saison dans notre rubrique dédiée : CLIQUEZ ICI !

 SALLE DU JUGEMENT ET AUTEL DE BLANCHE

La Salle du Jugement sera toujours présente cette année sous la présidence de Blanche.

  • L’antichambre du jugement :

Cette saison, le contexte sanitaire oblige Passe-Partout à conduire individuellement chaque candidat individuellement qui se sacrifie pour récupérer des clés supplémentaires chez Blanche vers l’antichambre du jugement.

L’entrée du Jugement se fera toujours via la porte coulissante surmontée de l’adage « Dura Lex Sed Lex » (« La Loi est Dure, mais c’est la Loi »).

JPEG - 198.2 ko
JPEG - 216.4 ko
JPEG - 227 ko
JPEG - 222.4 ko
JPEG - 216.3 ko
JPEG - 290.8 ko
  • Le Jugement :

Blanche lancera toujours des défis de chance et d’adresse aux candidats qui se seront sacrifiés pour obtenir une clé manquante ou aux candidats prisonniers des geôles du Fort. S’ils réussissent leur défi, ils rejoignent leur équipe, sinon, ils sont escortés vers la prison du Fort par Bid Boo.

En cas de réussite, le candidat sera libéré sur le champ et rejoindra son équipe à l’extérieur, mais en cas d’échec, le candidat sera conduit en prison par le nouveau geôlier Big Boo.

JPEG - 175.2 ko
JPEG - 183.7 ko
JPEG - 137.9 ko
JPEG - 222 ko
JPEG - 352.3 ko
JPEG - 285.8 ko
JPEG - 321.4 ko
JPEG - 296.7 ko
JPEG - 264.5 ko
JPEG - 257.6 ko
JPEG - 268.5 ko
JPEG - 84.3 ko

Cinématique (poème lu par Olivier Minne) :

"Quand vient le moment de Blanche, le temps semble suspendu.

Un vent de mystère souffle dans l’air, cela m’a inspiré ces quelques vers.

Ce soir à l’heure où Blanche attire mon âme
Je partirai, vois-tu je sais que tu m’attends
J’irai chercher une clé et qu’importe si je gagne
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps
Je jouerai les yeux fixés sur ta beauté
Sans rien voir au-dehors, sans entendre aucun bruit
Seul, ému, le coeur brisé, fait prisonnier, triste
Et le jour pour moi sera comme la nuit
Je ne regarderai pas l’or du soir qui tombe
Ressassant à jamais ces précieuses secondes
Et quand je reviendrai, si tu me le permets
Je serai le premier à vouloir me sacrifier"

JPEG - 215.2 ko
JPEG - 245.4 ko
JPEG - 102.8 ko
JPEG - 217.6 ko
JPEG - 233 ko
JPEG - 252.4 ko
JPEG - 156.4 ko
JPEG - 160.9 ko
JPEG - 248 ko
JPEG - 61.7 ko
JPEG - 171.5 ko
JPEG - 181.6 ko
JPEG - 122.8 ko
JPEG - 163.4 ko
JPEG - 220.6 ko
JPEG - 54.4 ko
JPEG - 117 ko
JPEG - 175.2 ko
JPEG - 196.7 ko
JPEG - 265.1 ko
JPEG - 185.1 ko
JPEG - 203 ko
JPEG - 185.2 ko
JPEG - 161.5 ko
JPEG - 245.6 ko

Cette année, de nouveaux défis sont bien sûr attendus :

Les Boomerangs : dans cette épreuve le candidat doit faire tomber la balle dans le cylindre mouvant situé au bout du parcours. La difficulté réside dans le fait qu’un boomerang dévie la trajectoire de la balle. Le candidat dispose de trois balles représentant ses trois essais. S’il parvient à faire tomber l’une des trois balles dans le cylindre, il peut réintégrer son équipe, mais s’il échoue trois fois il part en prison.

JPEG - 237.7 ko
JPEG - 238.9 ko
JPEG - 192.7 ko
JPEG - 110.9 ko
JPEG - 157.6 ko
  • L’autel de Blanche

À l’issue du Jugement, Blanche offre toujours un « présent » à l’équipe pour la récompenser des efforts consentis jusqu’à présent. Pour le récupérer, un candidat libre de l’équipe doit se désigner sur le proscenium afin de se rendre dans l’antichambre du Jugement accompagné de Passe-Muraille muni d’une visière et d’un costume lui faisant prendre l’apparence d’un assistant personnel de Blanche. Le candidat s’allonge alors sur l’autel où au niveau du coffret de l’autel de Blanche, juste au-dessus du candidat, on peut lire la devise latine de Virgile « fortes fortuna juvat », qui peut être traduite par « la fortune sourit toujours aux audacieux ». Et, dans une sorte de remake de la fin de l’épreuve de M. Tchan jouée entre 2006 et 2009, il semble comme basculer dans le vide à la suite de la phrase d’Olivier qui reprend partiellement une citation attribuée à Jules César « Veni, Vidi... arrivederci ! » (qu’on pourrait traduire par « Je suis venu, j’ai vu... adieu ! ») et d’un geste effectué brutalement par Passe-Muraille qui laisse croire que c’est lui qui, par ce geste, a fait se refermer brutalement le coffret et disparaître le candidat. Il rejoint en fait la nouvelle version du Willymix de Willy Rovelli pour espérer récupérer le Joker des aventures, pendant que son équipe découvre sur le proscenium, via des écrans, les aventures qu’elle devra réaliser par la suite.

JPEG - 306.8 ko
JPEG - 216.4 ko
JPEG - 213.9 ko
JPEG - 193.6 ko
JPEG - 186.6 ko
JPEG - 202.7 ko
JPEG - 248.3 ko
JPEG - 209.5 ko
JPEG - 202.5 ko
JPEG - 183.7 ko
JPEG - 199.8 ko
JPEG - 195.6 ko
JPEG - 206 ko
JPEG - 332.3 ko
JPEG - 211.6 ko
JPEG - 235.4 ko
JPEG - 201.2 ko
JPEG - 195.1 ko
JPEG - 246.1 ko
JPEG - 206.9 ko
JPEG - 308.3 ko

 SALLE DU TRÉSOR

Une fois n’est pas coutume, la Salle du Trésor va subir quelques modifications cette saison à cause du contexte sanitaire. Les candidats y entreront masqués. Les portées entre candidats seront interdites. Mais surtout, l’intérieur de la fontaine à boyards sera divisé en cinq parties (une par candidat), afin d’éviter que les candidats ne se touchent les mains et touchent les mêmes pièces. Par ailleurs, une pyramide centrale, toujours à l’intérieur de la fontaine, permettra de rapprocher les boyards du bord de la fontaine, près des barreaux, afin de faciliter la prise des pièces par les candidats, qui ne seront cette année que cinq au maximum dans la salle, au lieu de six habituellement. Cette pyramide avait déjà été utilisée au cours de l’émission spéciale enfants diffusée le 31 juillet 2004 afin d’aider les candidats, qui avaient de plus petits bras, à pouvoir amasser autant de boyards que des adultes.

JPEG - 422 ko
JPEG - 333.4 ko
JPEG - 523.1 ko
JPEG - 503.7 ko
JPEG - 466.9 ko
JPEG - 285.8 ko
JPEG - 122.2 ko
JPEG - 191.6 ko
JPEG - 191.5 ko
JPEG - 241.9 ko
JPEG - 328.8 ko
JPEG - 320.8 ko
JPEG - 291.1 ko
JPEG - 367.7 ko

Cinématique (Père Fouras en voix off) :

"Quand on s’approche du Trésor, on doit faire face aux gardiens du Fort.
Le premier est Tosca, il n’a rien d’un gros chat.
Le second est le pire, il se nomme Kashemir.
Mais la plus dangereuse des trois est sûrement Félindra.
Quand on vit avec les tigres, on apprend à mordre.
Les voilà affamés. Ils vous sentent approcher, eh eh eh !
".

JPEG - 206 ko
JPEG - 179.2 ko
JPEG - 186.9 ko
JPEG - 188 ko
JPEG - 216.2 ko
JPEG - 224.9 ko
JPEG - 180.8 ko
JPEG - 230.7 ko
JPEG - 265.9 ko
JPEG - 205.4 ko
JPEG - 367.3 ko
JPEG - 262.5 ko
JPEG - 214 ko
JPEG - 364.8 ko
JPEG - 233.2 ko
JPEG - 207.5 ko
JPEG - 294.6 ko
JPEG - 352 ko
JPEG - 213 ko
JPEG - 230 ko
JPEG - 237.4 ko
JPEG - 236 ko
JPEG - 213.3 ko
JPEG - 206.3 ko
JPEG - 222 ko
JPEG - 200.7 ko
JPEG - 320 ko

 TOURNAGES FRANÇAIS

> Retrouvez notre rubrique dédiée aux 11 jours de tournage à Fort Boyard en CLIQUANT ICI !

> Retrouvez notre article dédié aux publications des réseaux sociaux avant, pendant et après la période des tournages français de Fort Boyard en CLIQUANT ICI !

Les tournages de la version française de Fort Boyard étaient prévus pour fin avril-début mai 2020.

Néanmoins, la pandémie du Coronavirus (COVID-19) qui sévit en Europe au cœur du mois de mars pourrait avoir des conséquences sur le calendrier des tournages français de l’émission.

Interrogé dans l’émission radio « On refait la télé » sur RTL le samedi 14 mars 2020, Olivier Minne a indiqué que « pour le moment », à sa connaissance, il n’y avait pas de menace sur la tenue de la future 31e saison du jeu. Néanmoins, il a nuancé en indiquant que 170 personnes étaient nécessaires aux tournages sur le Fort et que la promiscuité était de mise dans ce lieu exigu. Il a dit ne pas savoir si France Télévisions et Adventure Line Productions avaient prévu un plan B et a espéré que l’épidémie serait circonscrite d’ici à fin avril, début mai. On notera que les déclarations d’Olivier Minne ont été enregistrées avant le passage au stade 3.

Plusieurs grands événements et pas des moindres ont d’ores et déjà été annulés aujourd’hui ou dernièrement : le Concours Eurovision de la chanson diffusé en direct est annulé cette saison et ne reviendra qu’en 2021 (une émission dérivée Eurovision : Europe Shine a Light sera diffusée à la place en direct, mais ne prendra pas la forme d’un concours), le célèbre tournoi de Roland-Garros diffusé en direct sur les antennes de France Télévisions en juin est reporté à fin septembre pour une diffusion jusqu’au 4 octobre. Le Tour de France est décalé de fin juin à fin août et sera diffusé jusqu’au 20 septembre.

Interrogée par Le Parisien dans une interview au sortir d’un confinement chez elle de 14 jours, Alexia Laroche-Joubert déclare au sujet des tournages de la 31e saison de Fort Boyard : « On a prévu de retarder de plus de 15 jours, tout comme l’ouverture du Fort et l’installation, pas de les annuler. On réfléchit aussi à envoyer une équipe de moins de 100 personnes au lieu des 150 habituels. Cela ne devrait pas avoir d’impact sur l’antenne. Les Français ont besoin de se divertir, de s’évader. Avec l’éducation, ça fait partie des missions de service public. »

Ce 20 mars, la position officielle d’Adventure Line Productions est donc un simple décalage de 15 jours du calendrier. Il n’y a pas de volonté d’annulation, mais un fonctionnement en équipe réduite. Ces déclarations sont évidemment valables à un instant t et demanderont à être confirmées dans les semaines à venir, en fonction de l’évolution de la situation en France car si le confinement s’éternise au-delà des quinze jours prévus initialement, le calendrier devra encore être repoussé... Les rassemblements, même de moins de 100 personnes, sont interdits pendant le confinement et seules les activités essentielles à la vie économique du pays peuvent être maintenues, les tournages d’émissions de télévision demandant un grand nombre d’individus n’en font pas partie. Les spécialistes estiment déjà que le confinement sera prolongé au-delà du 30 mars...

Le lundi 23 mars, dans une interview accordée cette fois à l’hebdomadaire Le Point, Alexia Laroche-Joubert évoque les tournages de la 31e saison de Fort Boyard en ces termes : « Pour l’instant, nous tentons de réorganiser les tournages de la prochaine saison de Fort Boyard. Et c’est sportif ! Je ne pense qu’à ça. »

Le mardi 24 mars, Sud-Ouest jette un pavé dans la marre en publiant sur son site Internet un article intitulé « Coronavirus : et s’il n’y avait pas ’Fort Boyard’, à la télé cet été  ? » . La réserve que nous mettons depuis le début quant au maintien de la saison 2020 alors que tous les tournages et grands événements qui ont lieu à la même période (et même parfois après !) ont été annulés, se renforce avec le témoignage des intermittents, très inquiets de leur sort. Un technicien témoigne : « Soit le décalage est absorbable, mais on n’a pas le temps de tout faire, comme préparer la création de nouvelles cellules de jeux. Soit il n’est pas absorbable, et là je n’ai aucune information. Cela signifie trois mois de perte pour certains d’entre nous. ça va faire mal à l’économie locale ».

La fin de l’article n’est guère optimiste, laissant entendre que de nombreux pays étrangers ont d’ores et déjà annulé leurs tournages qui devaient se dérouler en juin ou début juillet, soit après le tournage de la version française. Ce n’est pas pour autant surprenant, les déplacements sont impossibles actuellement, même entre pays européens, et la situation n’a pas de raison de changer avant le début de l’été pour éviter tout risque de deuxième vague de propagation. Reste qu’une ouverture du Fort et la mobilisation d’une centaine de personnes pour dix jours seulement de tournage semblent être un vrai frein à la tenue de cette 31e saison française, comme le met très justement en évidence l’article. L’hebdomadaire évoque une décision ferme sur l’avenir des tournages français que les intermittents, pour certains déjà sur place à Fouras puisque le Fort devait rouvrir, être nettoyé et aménagé dès la semaine dernière, attendent « d’ici la fin de la semaine ».

Le lundi 30 mars, dans une interview accordée à TV MAGAZINE, Olivier Minne s’aligne sur le message de la production et évoque le fameux « plan b » avec un décalage des tournages prévus et une équipe de production sur place qui serait réduite : « On a un plan B qui nous permettrait, tout dépendra de la durée du confinement, de faire malgré tout la saison de « Fort Boyard » qui consiste à faire venir moins de personnes sur le fort. Normalement, la saison sera sauvée. À moins que... ».

Le mercredi 8 avril, lors d’un direct sur son compte Instagram, Anthony Laborde a réaffirmé que les tournages de la 31e saison étaient pour le moment toujours maintenus, invitant à ne pas se fier aux informations contraires.

Le jeudi 16 avril, invité de l’émission Culture Médias animée par Philippe Vandel sur Europe 1, Olivier Minne a maintenu la ligne officielle tenue depuis depuis mi-mars d’un tournage maintenu en précisant : « Nous continuons à travailler avec Alexia Laroche-Joubert et les équipes pour un tournage toujours prévu pour le moment au mois de juin. [...] Au moment où je vous parle oui [il y aura une 31e saison cet été sur France 2] ».

Le lendemain, vendredi 17 avril, Olivier Minne était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio dans Le 10h - midi. Il a apporté des précisions sur les tournages français qui seraient possibles pour le moment vers la mi-juin, mais qui restent fonctions de la situation sanitaire du pays et des décisions gouvernementales dans les semaine à venir. Très sceptique l’animateur Gilles Ganzmann a relancé Olivier en lui demandant s’il croyait vraiment qu’un tournage était possible en juin alors qu’il faut mobiliser une centaine de personnes, des équipes techniques, des animaux, des jeux... Et Olivier Minne de répondre : « Il est vrai que c’est une émission un peu particulière dans sa configuration de tournage [...] On doit se parler la semaine prochaine avec la production pour faire un point et voir comment il serait possible d’envisager un tel tournage dans ces conditions [...] Il est évident qu’il y aurait dans ce cas des aménagements envisagés. Pour tout dire, je n’ai pas encore pu faire de point avec la production et la chaîne. »

Le samedi 18 avril, invité de l’émission radio On refait la télé sur RTL, Olivier Minne a répondu aux questions d’Éric Dussart et Jade. L’occasion de redonner la même position que ces derniers jours sur un tournage pour la mi-juin, mais surtout d’apporter encore quelques nouvelles précisions si le tournage pouvait vraiment se faire : « [...] il y a des épreuves qui impliquent une grande proximité entre certains candidats qui ne pourront plus avoir lieu, par exemple le combat dans la boue n’est absolument pas envisageable cette année, cela va sans dire, puisqu’il y a un contact physique direct entre les personnages du Fort et les candidats. Ça vaut d’ailleurs aussi pour la mise en scène du programme. On est en train de réfléchir à cela également, car comme vous le savez dans ’Fort Boyard’ il y a plein de moments dans l’émission où nous nous retrouvons dans des endroits confinés où nous sommes quasiment les uns sur les autres. Tout cela est donc sujet à réflexion.  » À l’interrogation d’Éric Dussart sur le fait qu’une annulation serait peut-être préférable plutôt que faire une saison « au rabais » qui abîmerait finalement la marque, Olivier rétorque : « [...] on n’est pas dans cet état d’esprit-là, ni avec ’France Télévisions’ ni avec ALP [la production du jeu], c’est pour cela qu’on marche sur des œufs pour le moment dans les annonces qui sont à faire et que je ne peux pas aller beaucoup plus loin dans ce que je peux vous dire puisque tout simplement nous sommes en plein travail là-dessus. Ce qui est sûr, c’est que l’idée c’est de proposer aux téléspectateurs un ’Fort Boyard’ qui se tienne, qui donne toujours autant d’effets de surprises, de plaisir, de rire aux téléspectateurs sinon ce n’est pas la peine de mettre tout cela en place. [...] Pour le moment la décision est prise de maintenir le tournage pour mi-juin, tout dépendra maintenant de ce qui se passera sanitairement parlant dans le pays et des éventuelles décisions du gouvernement. Mais pour le moment, ce samedi au moment où je vous parle, voilà où nous en sommes ».

Le 23 avril, dans la web-émission Télé-travail animée par le producteur et réalisateur Timothée Vienne, Alexia Laroche-Joubert s’est montrée très optimiste et a confirmé la tenue des tournages français de Fort Boyard en juin : «  On le tourne en juin. Je crois qu’il y a un enthousiasme des artistes d’y participer parce qu’ils savent que c’est le premier programme un peu en dehors du confinement et qui va être diffusé rapidement. Il y a donc une forme de joie de porter ce programme familial et d’y participer  ».

Le jeudi 4 mai, Isabelle Morini-Bosc, chroniqueuse médias de l’émission Laissez-vous tenter sur RTL, a révélé ce qui, pour le moment, correspondrait à la période de tournage des émissions françaises : «  Le plus surprenant c’est ’Fort Boyard’. Dates de tournages fixées du 15 au 26 juin. Arrivée le 13 pour les équipes. Ça va être fort, boyard ou pas... Moi j’ai du mal à y croire. » Ces dates correspondent pleinement aux annonces faites par Olivier Minne sur un tournage à la « mi-juin ». Ces deux semaines pourraient également permettre de tourner dix ou onze épisodes comme cela était prévu initialement. Reste désormais à savoir si ce planning sera tenable, et dans quelle mesure il n’impactera pas trop sur la diffusion du jeu, qui pourrait se voir décaler de plusieurs semaines.

Toujours le 4 mai, dans une interview donnée à Ciné Télé Revue, Olivier Minne explique : « A la base, on devait démarrer les tournages fin avril, début mai [...] Vu la situation, tout a été repoussé dans un premier temps à mi-mai et, à l’heure où on se parle, c’est reporté à mi-juin. Pour le moment, avec la production, nous essayons de préparer le jeu dans les conditions de distanciation sociale et des mesures sanitaires recommandées par le gouvernement français. On travaille sur la réadaptation de certaines séquences du fort afin de respecter ces contraintes. [...] Si ’Fort Boyard’ passe à la trappe, ce serait une première [...] C’est une émission emblématique de la chaîne publique. Mais nous mettons tout en œuvre pour que le tournage puisse se faire, tout en préservant la santé de nos collaborateurs qui travaillent sur le fort. Si cela se prolonge, malheureusement, nous devrons nous soumettre et annuler la saison. »

Le même jour, Takis Candilis, le directeur général délégué aux antennes et aux programmes de France Télévisions précise les modalités des futurs tournages français dans les colonnes du Parisien : «  Nous allons le tourner cet été ! Nous travaillons avec la production. Les candidats porteront des masques. Nous utiliserons plusieurs bateaux au lieu d’un seul pour rejoindre le fort. Nous avons spécialement créé des jeux confinés qui permettent de respecter les gestes barrières et la distanciation.  »

Le 15 mai, au micro de Stéphane Bern sur RTL dans À la Bonne Heure !, Olivier Minne a confirmé la tenue prochaine de la 31e saison de Fort Boyard en ces termes : « Oui, je peux vous le confirmer, à moins que la donne ne change dramatiquement pour le pays d’ici à mi-juin, mais normalement nous sommes partis pour commencer le tournage dans un peu plus de 3 semaines maintenant et nous allons enregistrer l’ensemble des 11 émissions qui composeront la saison 31 de ’Fort Boyard’  ». Et d’ajouter sur les modalités du tournage : « On va organiser ce tournage avec toutes les mesures sanitaires préconisées par le gouvernement. Tout le monde sera masqué, les distances sociales seront respectées entre tous, entre les candidats, entre les candidats et moi, entre les personnages et les candidats bien sûr. Tout cela sera fait dans les règles de l’art, d’une certaine manière aussi pour que la programme qui sera diffusé aie une forme de valeur d’exemple vis-à-vis des téléspectateurs ».

La réouverture officielle du fort a eu lieu cette année très tardivement, le jeudi 14 mai, du fait du contexte sanitaire. L’an dernier, le Fort avait rouvert ses portes deux mois avant, en mars. Les équipes techniques ont désormais moins d’un mois pour mettre en place le Fort en vue des répétitions et tournages qui doivent commencer le 15 juin.

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, Alexia Laroche-Joubert a donné quelques nouvelles précisions sur modalités du futur tournage sur le Fort : « Cette année, les candidats auront des masques uniquement à certains endroits du Fort où on ne peut pas respecter la distanciation sociale. Au final, on aura très peu de plans des candidats avec des masques puisque nous avons retravaillé certaines séquences de manière à pouvoir respecter les gestes barrières, explique-t-elle avant d’ajouter : Certaines épreuves n’auront pas lieu cette année comme notamment les combats de boue. Il y aura de grosses nouveautés comme l’arrivée de nouveaux personnages. Avec le départ de Cyril André qui incarnait Mister Boo nous avons fait le choix de le remplacer et il y aura donc un nouveau Mister Boo cette année ». On apprend aussi que c’est un protocole sanitaire stricte qui a permis le maintien des tournages cette année : « On a pris la décision assez tôt de décaler le tournage car il y a un temps de préparation très conséquent avant l’enregistrement. Nous avons travaillé avec un prestataire médical ainsi qu’un expert en prévention des risques pour mettre en place un protocole de travail sur le Fort. Un référent Covid sera également présent sur place. Nous avons assez de place pour installer des zones de travail dans les cellules assez espacées les unes des autres. Ce protocole a été validé par un organisme officiel qui nous permet d’assurer le tournage ».

Dans une interview accordée au Parisien et publiée le 23 mai 2020, Olivier Minne indique que s’il y aura moins de nouveautés cette saison, la production et la chaîne comptent bien surprendre les téléspectateurs : « Je tourne en juin ma 18e saison de « Fort Boyard » prévue cet été. On a réduit la voilure sur les nouveautés pour adapter ce paquebot logistique à la situation sanitaire, mais on va surprendre ! ».

Dans une interview accordée à Maxx, un supplément week-end de la presse quotidienne belge le 23 mai 2020, il reprend certaines informations en confirmant la tenue des tournages pour juin, tout en révélant le nom d’un probable candidat de cette saison : « Oui, dans le courant du mois de juin. On met tout en place pour que les conditions de tournage soient en accord avec les mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Les candidats devraient porter des masques et devront respecter les distances physiques entre chacun. Évidemment, certaines épreuves seront adaptées, et celles qui devaient se tenir à deux n’auront pas lieu. Comme chaque année depuis plus de 30 ans, la France est le premier pays à s’approprier les lieux pour enregistrer l’émission. A l’heure où je vous parle, la liste complète des invités n’est pas encore arrêtée, mais Bruno Guillon sera normalement de la partie ».

Le dimanche 24 mai, dans l’émission Les enfants de la télé présentée Laurent Ruquier, Willy Rovelli a confirmé qu’il y aurait bien huit « afters » en deuxième partie de soirée cette saison après les primes du samedi soir, sans en préciser les modalités : « On va tourner onze prime times, huit secondes parties de soirée et évidemment il y aura les mesures sanitaires, plein de jeux vont être adaptés [...] ».

Nouveau rebondissement le 5 juin 2020. À la surprise générale, alors que les nouvelles de ces quatre dernières semaines étaient plutôt confiantes quant à l’enregistrement de la saison 2020 mi-juin, Alexia Laroche-Joubert, la patronne d’Adventure Line Productions, société productrice de Fort Boyard, était au micro de Philippe Vandel dans l’émission Culture Médias sur Europe 1 et a fait par de ses grandes inquiétudes quant à la tenue des tournages de la 31e saison programmés dans huit jours, pour des raisons d’assurance : « Je suis inquiète. C’est rare que je parle comme ça, car je suis plutôt quelqu’un de colérique, mais maintenant je suis inquiète, Fort Boyard c’est un monument à la fois au sens figuré et au sens littéral, et ce monument est en péril. Je pars normalement dans huit jours commencer les tournages et actuellement il n’y a aucune assurance, c’est-à-dire que les assurances ont décidé de ne pas nous assurer. J’ai des millions en jeu, à tel point que si par hasard je ne peux pas tourner pour cause de Covid-19 parce que j’ai un, deux ou trois cas de Covid-19, c’est catastrophique. Adventure Line Productions peut mettre la clé sous la porte et ne plus jamais pouvoir diffuser Fort Boyard [...] Il faut savoir que Fort Boyard c’est une création française qui s’exporte. C’est aussi la possibilité de ne pas avoir des séries américaines... Parce que si moi je ne livre pas mes 11 émissions à France Télévisions, qu’est-ce qui va se passer ? Des rediffusions, de la série américaine, ce n’est pas possible. Je demande juste, au vu de la valeur patrimoniale de ce programme, au vu de de la valeur économique que représente globalement notre secteur d’activité qu’est l’audiovisuel, que le gouvernement se mobilise [...] J’ai eu un entretien avec une société qui s’appelle Aon, qui est le plus grand courtier mondial qui est basé en Angleterre, il ne nous assure pas. [...] On a alimenté les antennes pour divertir le public, il faut nous reconnaître notre responsabilité aussi dans l’aspect patrimonial, je ne dis pas culturel, même si on appartient au ministère de la Culture et je sais qu’ils militent aussi en cette faveur, mais au moins notre aspect populaire, on fait partie de la culture populaire et on est important au même titre que le cinéma ».

Nous vous proposons de visionner l’extrait en intégralité :

Dans un article paru sur le site Pure Médias le 5 juin, la période de tournage de la 31e saison est dévoilée, plus élargie que celle annoncée précédemment sur RTL : «  Le tournage des 11 numéros prévus aura lieu du 11 au 27 juin prochains  ». Cette période large englobe les tests techniques, la filée artistique et les répétitions qui doivent se tenir avant d’accueillir les premiers candidats officiels de la saison dès la mi-juin.

On en apprend encore davantage sur les modalités des tournages : « Parmi les mesures prises, la rotation des bateaux en direction du Fort sera augmentée de manière considérable puisqu’ils ne pourront plus transporter que 25 personnes, contre 50 auparavant. Les équipes de candidats seront quant à elles réduites à cinq personnalités, contre six en temps normal. Compte tenu des délais réduits, les décors des nouvelles épreuves ont même été construits pour la première fois à Paris avant d’être acheminés en Charente-Maritime  ».

Dans un article publié sur le site Internet du Parisien le samedi 6 juin, d’autres informations sont données sur la manière dont l’émission va s’adapter à la crise sanitaire liée au Covid-19. On apprend ainsi qu’Adventure Line Productions a fait valider le protocole sanitaire mis en place sur le Fort pour les tournages par le Préfet de Charente-Maritime. Par ailleurs, la productrice du programme Alexia Laroche-Joubert précise que l’équipe « a mis en place des sens de circulation en demi-cercle, avec des escaliers en sens unique [...] chaque corps de métier est regroupé dans des cellules dédiées pour ne jamais se croiser ». Un médecin spécialisé et un « expert » (sic) en distanciation sociale ont été également mandatés par la société productrice pour aider à la mise en oeuvre du protocole sanitaire. Si les salariés ont tous été « recrutés sur la base du volontariat », ces derniers devront respecter strictement le protocole affiché partout dans le Fort. Et la productrice de préciser : « Ils prennent leur température avant de monter dans les bateaux. Et au moindre symptôme, ils restent chez eux. Et partout, le port du masque est obligatoire ». Du côté des cellules, elles seront nettoyées toutes les deux heures, que ce soit la régie ou les cellules dédiées aux jeux. Les épreuves en duo ne seront pas jouées cette saison, de même que la lutte dans la boue et même, plus largement, toutes les épreuves d’affrontement avec un personnage.

Le quotidien dévoile que «  la principale évolution, c’est que les célébrités ne courront plus dans les coursives. Pour limiter les déplacements, l’équipe restera pendant toute l’émission devant l’entrée de la salle du trésor, au centre du bâtiment. Passe-Partout - qui gardera son masque - emmènera les candidats un par un devant leur cellule en laissant toujours un mètre de distance entre lui et ses invités  ». Une inconnue demeure toutefois à l’heure actuelle : si les candidats pourront retirer leurs masques à l’entrée dans le Fort, on ne sait toujours pas s’ils devront les remettre au moment de la dernière partie du jeu, dans la Salle du Trésor, pour aller récupérer les fameux boyards. C’est mercredi qu’une décision ferme sera prise par la productrice qui viendra inspecter les lieux en personne pour s’assurer que tout est en ordre afin de démarrer les tournages la semaine suivante avec de vrais candidats.

Du côté de France 2, on se veut optimiste. Alexandra Redde-Amiel, la directrice des jeux et divertissements de la chaîne, déclare : « On ne concevait pas un été sans ce jeu créé en 1990. Notre objectif, c’est de continuer à divertir, en faisant attention à la santé de tous. Si certaines mesures se voient à l’antenne, ce n’est pas un problème ». Mais malgré le geste de France Télévisions de financer à hauteur de 50 % les frais supplémentaires dus au Covid-19 pour tourner les onze primes qui seront diffusés dès juillet, la production ne rentrera pas dans ses frais cette année : "France 2 a tenu sa promesse mais le budget a flambé. Ouvrir le fort a un coût monstrueux, qui n’est amorti que parce que des pays étrangers viennent chaque année tourner dans la foulée. Or, ils ont tous annulé… [...] Ce n’est pas rentable mais il n’était pas envisageable que Fort Boyard ne soit pas là : c’est un rendez-vous de la vie des Français depuis trente ans ».

Nous vous proposons de lire l’article du Parisien en intégralité (cliquez sur la vignette pour agrandir) :

JPEG - 983.6 ko

Dans un entretien accordé au site Internet actu.fr, Olivier Minne a fait le point sur la situation actuelle. Concernant les problèmes d’assurance des tournages de la 31e saison, il a estimé qu’ « il faudrait qu’il puisse y avoir des garanties pour continuer les tournages » ajoutant que « sur certaines émissions, il y a un investissement assez lourd dès le départ, comme pour certains films. Il faudrait qu’elles soient épaulées. Sur des émissions comme Fort Boyard, si le tournage devait ne pas avoir lieu, ce serait très compliqué pour la suite ».

Si les tournages pouvaient finalement avoir lieu comme prévu dès le 13 juin, Olivier Minne s’est montré rassurant sur la qualité des émissions qui seront produites : « On travaille dessus depuis trois semaines. [...] On sera très vigilant sur le respect des gestes barrières, mais la promesse de divertissement sera là. [...] Il y aura également de nouveaux personnages ».

Le lundi 8 juin, les tigres ont embarqué sur le Sea Surfer sous la surveillance de la dresseuse Monique Angeon alias Félindra et de leur propriétaire Thierry Le Portier qui l’a remplacée en 1998 sous le nom de Major. Cette année, seuls deux tigres protègent la Salle du Trésor : Tosca et Kashemir.

JPEG - 193.6 ko
JPEG - 158.7 ko
JPEG - 145 ko
JPEG - 523.1 ko
JPEG - 514.5 ko
JPEG - 465.4 ko
JPEG - 490.6 ko
JPEG - 402.9 ko
JPEG - 369 ko
JPEG - 623.2 ko

Mais ce lundi 8 juin, c’est aussi au tour du 12/13 du décrochage régional de France 3 Poitou-Charentes de se faire le relais de cette situation dans un reportage complet : « L’année dernière, la célèbre émission a fêté ses 30 ans d’existence. Mais cette 31e édition s’annonce beaucoup plus difficile, la crise du coronavirus est passée par là. Les équipes ont été réduites, 100 personnes au lieu de 150 et les épreuves ont été adaptées pour respecter les gestes barrières. Il y a quelques jours, la directrice de la société de production a soulevé un autre problème [...] Face à cette situation, la productrice en appel à l’État pour qu’il prévoie un fonds de soutien. De son côté France Télévisions a augmenté sa participation financière pour absorber une partie des surcoûts exceptionnels. Chaque année la société de production fournit 11 émissions pendant l’été, accompagnées depuis l’an passé de huit émissions bonus en deuxième partie de soirée sur France 2 ».

Nous vous proposons de visionner en intégralité le reportage intitulé « Fort Boyard : L’appel à laide » et diffusé dans le 12/13 de France 3 Poitou-Charentes :

Le mercredi 10 juin, c’est la première journée de répétition sur le Fort. Olivier Minne, dans un tweet, annonce son arrivée sur les lieux. C’est aussi ce mercredi qu’Alexia Laroche-Joubert, productrice de Fort Boyard et Présidence d’Adventure Line Productions, doit se rendre sur les lieux. Si Anthony Laborde alias Passe-Muraille était lui aussi de ces répétitions, pour le moment, Willy Rovelli et Delphine Wespiser ne sont toujours pas en Charente-Maritime et devraient arriver dans les heures qui viennent.

Le même jour, Olivier Minne était l’invité de l’émission Face aux médias sur la chaîne Non Stop People et répondait aux questions de Jacques Sanchez. Il est revenu sur les propos alarmants tenus par Alexia Laroche-Joubert vendredi 5 juin sur Europe 1 : "Disons qu’Alexia a souligné le fait que le tournage n’était pas assuré du fait que le Covid-19 n’est pas pris en charge par les assurances, il y avait le risque que, si jamais un moment donné on devait interrompre le tournage pour une raison sanitaire, dans ce cas-là ce serait une perte sèche pour la compagnie Adventure Line Productions et que cette perte sèche ne pourrait pas être récupérable.

Les répétitions ont commencé sur le Fort le mercredi 10 juin en présence d’Olivier Minne et le lendemain, le jeudi 11 juin, les filées artistiques du prime et de la deuxième partie de soirée (émission 0) ont été réalisées en présence de l’animateur, de tous les personnages du Fort, mais aussi d’une équipe de candidats « testeurs ». Alexia Laroche-Joubert, patronne d’Adventure Line Productions et productrice de l’émission, était aussi sur place arborant un masque décoré d’une tête de tigre orange.

JPEG - 269.2 ko
JPEG - 500.1 ko
JPEG - 394.9 ko
JPEG - 366.8 ko
JPEG - 73 ko
JPEG - 86.1 ko
JPEG - 79.8 ko
JPEG - 51.1 ko
JPEG - 44.9 ko

Les première personnalités candidats à cette saison 2020 arriveront le samedi 13 juin pour le tournage de la première émission de cette 31e saison. Cette saison, le tournage des émissions aura lieu, si la météo le permet, de 14h à 22h pour enregistrer une émission classique (prime) et de 23h à 1h pour tourner une deuxième partie de soirée (after). Les enregistrements s’étaleront cette année jusqu’au vendredi 26 juin avec des candidats pour enregistrer 11 primes et 8 deuxièmes parties de soirée pour une diffusion de courant juillet à courant septembre. Initialement, le Fort devait rouvrir le 18 mars (ouverture décalée finalement au 14 mai) et les tournages avoir lieu entre le 4 et le 22 mai. Il y a donc un décalage de près d’un mois et demi des tournages par rapport au calendrier initial.

Samedi 13 juin, la patronne d’Adventure Line Productions et productrice de Fort Boyard, Alexia Laroche-Joubert, confirme, dans le quotidien Charente Libre n°23457, que les tournages de cette session 2020 ne seront pas assurés pour les risques liés au Covid-19 puisqu’aucun assureur n’a souhaité les assurer : «  J’y vais apeurée. Le programme est assuré pour les risques habituels, mais pas si le Fort vient à fermer en raison du Covid-19  » [...] «  Ce programme représente 50 % de l’activité d’ALP. En cas de problème, je pense que vous ne le reverrez pas à la télévision ... » [...] « Nous sommes aussi importants que la fonction ou le cinéma. Pourquoi nous accorder une valeur moindre ? Des programmes comme ’Koh-Lanta’ ont diverti les gens durant le confinement. Et nous faisons travailler énormément d’intermittents... » [...] « Le port du masque est obligatoire. Certaines professions devront également porter des gants. La température sera prise chaque matin sur la base du volontariat. Tous les espaces communs et chaque épreuve seront désinfectés toutes les deux heures. Nous avons repensé toutes les zones de circulation du fort et une cellule a été attribuée à chaque équipe de techniciens » [...] « Toutes les épreuves de contact ont été suspendues » [...] « Nous pouvons embarquer 25 personnes par bateau contre 50 habituellement ». La productrice, qui espère encore sauver la Russie pour les tournages étrangers, se dit néanmoins « heureuse de produire de nouveau ce patrimoine de la culture populaire ».

Lundi 15 juin, Julien Magne, le directeur des programmes de flux d’Adventure Line Productions, était interviewé par le quotidien Le Dauphiné Libéré. Il est revenu sur les conditions de tournages de cette 31e saison et a révélé quelques informations. Il a d’abord insisté sur l’importance de montrer l’exemple : « Nous sommes l’un des gros programmes télévisuels à reprendre le chemin des plateaux depuis la fin du confinement et nous avons donc un devoir d’exemplarité. On ne peut pas faire n’importe quoi », il a ensuite concédé que certaines mesures sanitaires se verraient bien à l’écran : « Pour certaines oui [...] comme le nombre de participants, ramené de six à cinq dans un souci de distanciation physique ». D’autres modifications dans la mise en scène ont également dû être prises comme le fait que Passe-partout, masqué en permanence, emmènera directement les candidats désignés devant les cellules : « Grâce à ces modifications, 90% du temps les candidats ne porteront pas de masque ». On apprend en revanche que Passe-Muraille ne portera presque jamais de masque et que, côté nouveautés, si Willy Rovelli ne fera plus de cuisine, « d’anciennes épreuves pourraient cependant faire leur réapparition ». Enfin, de petites modifications dans le règlement ont dû être aussi apportées pour la partie finale de l’émission dans la Salle du Trésor, distanciation oblige : « Elle a seulement été adaptée avec, notamment, l’interdiction de portées entre candidats ». Julien Magne s’est fait aussi le relais des inquiétudes émises par Alexia Laroche-Joubert dernièrement (voir notre article complet en CLIQUANT ICI !) : « Le secteur du divertissement est en difficulté, comme beaucoup d’autres secteurs économiques, et on cherche évidemment des solutions ». Il conclut son interview en se réjouissant de la tenue des tournages : « L’émission fait partie du patrimoine télévisuel français. Pendant le confinement, on a vu l’importance de certains programmes pour permettre aux téléspectateurs de s’évader. Renoncer à ce rendez-vous estival, ce n’était pas possible ».

Interrogée par France Bleu le mardi 17 juin, Alexia Laroche-Joubert a donné de nouvelles précisions intéressantes sur les modalités du tournage en indiquant que quelques épreuves ont été annulées et que d’autres ont dû être réécrites pour pouvoir être réalisées en individuel et non plus à deux : « On a changé un petit peu la circulation dans le fort. On a mis en place un petit plateau qui permet d’avoir les réactions des candidats sur un de leurs coéquipiers qui fait une cellule », décrit Alexia Laroche-Joubert. On ne verra les candidats avec un masque qu’à leur arrivée et au moment de récupérer le trésor « . La productrice avoue également que si le confinement s’était prolongé de quelques jours, la saison aurait dû être annulée faute de pouvoir livrer à temps France Télévisions  : »On a eu des doutes sur notre capacité à sortir les émissions dans des délais possibles en sachant que ça demande énormément de travail, la production de ’Fort Boyard’. Je pense qu’on a pris la bonne décision, on a pris les bonnes décisions, mais c’est vrai qu’on a eu un peu chaud aux fesses, pour reprendre une expression un peu triviale« . Concernant le fonds de garantie qu’elle réclamait au début du mois sur Europe 1, elle résume : »J’’ai demandé à ce qu’on soit traité de manière égalitaire avec le cinéma et la fiction qui ont obtenu un fonds de garantie qui leur permet, en cas d’accident, d’être couverts alors que les assurances ont refusé de couvrir les tournages. Moi, ce que je dis, c’est qu’il n’y a pas de raison qu’on ne soit pas traité de la même manière alors qu’on remplit notre mission. D’autant plus pour le Fort Boyard, qui est un monument de la culture populaire française. On ne peut pas accepter de nous mettre en risque alors on a apporté un soutien très important au milieu du cinéma et de la fiction". Pour l’heure, l’opportunité d’un tel fonds de garantie est encore à l’étude par le gouvernement.

Interrogé par le site Les coulisses de la télévision le 17 juin, Julien Magne, le directeur des programmes d’Adventure Line Productions a donné quelques précisions sur l’organisation du jeu à l’écran qui a dû s’adapter au contexte sanitaire : «  Chaque personnalité possède une loge individuelle et un kit de maquillage . Cette année les personnalités ne se déplacent pas en équipe pour se rendre dans les diverses cellules. Olivier Minne et les personnalités sont sur un plateau situé près de la salle du trésor. Passe-Muraille vient désigner la personnalité choisie par le Père Fouras pour l’épreuve. Passe-partout, qui lui est masqué, conduit la personnalité vers la cellule et reconduit près son épreuve vers le plateau. Cela permet de ne pas avoir en permanence les candidats masqués à l’écran, mais juste à certains endroits où cela le nécessite ». Il est aussi revenu sur les mesures sanitaires déjà évoquées dans de précédentes interviews : « Alors bien sûr ce sont les gestes barrière que l’on connait tous, le lavage des mains, la distanciation physique. Avant d’accéder à la passerelle du fort, il y a une prise de température, mais aussi un auto diagnostic : si une personne se sent fébrile ou a de la fièvre elle n’accède pas au fort. Les rotations de bateaux ont été doublées pour limiter le nombre de personnes à bord. Nous fournissons à chaque personne un kit qui comprend un masque, des gants et du gel hydroalcoolique. Sur le fort. Il y a tout un process lourd de désinfection sur les zones de passage des différents lieux. Les cellules où se déroulent les épreuves sont systématiquement désinfectées après le passage d’un candidat et de l’équipe de tournage ».

Jeudi 18 juin 2020, Alexia Laroche-Joubert était interviewée dans l’émission Par ici la sortie sur RMC. L’occasion pour elle de faire le point sur les tournages de Fort Boyard en cours : «  La question c’est qu’au moment où on se parle, je peux vous dire qu’on sera capables de livrer deux-trois émissions, mais je ne suis pas encore capable de livrer l’intégralité de la saison. Parce que si j’ai une problématique [...] nous ne sommes pas couverts . Le gouvernement ne se manifeste pas encore pour nous offrir la même garantie qu’au cinéma et la fiction. Donc au moment où on se parle je n’en sais rien. Je peux garantir la livraison de trois-quatre épisodes, la suite je n’en sais rien. [...] On demande un autre fonds de garantie. [...] Un fonds de garantie ce n’est pas de l’argent qu’on nous donne, on ne va piocher dans cet argent que s’il y a un sinistre. Là l’histoire c’est que moi si j’ai un sinistre Covid, si j’ai un cluster et que je dois arrêter de tourner, je ne peux pas reporter les tournages de ’Fort Boyard’ c’est trop compliqué. J’aurais perdu ma période et des stocks de diffusion sur ’France Télévisions’. Il y a un véritable risque. Je l’assume seule sur mes petites épaules. Et on ne comprend pas pourquoi des émissions aussi populaires ne bénéficient pas d’un soutien au même titre que de la fiction alors qu’on est diffusé sur les mêmes chaînes. [...] Vous imaginez que quand j’ai autant d’argent en risque et la responsabilité éventuellement de ne pas livrer la 31e saison de ’Fort Boyard’, j’ai mis tout en place en gestes barrières et je pense même que j’ai été plus loin que n’importe quelle entreprise sur l’établissement des gestes barrières. Tout ça a été mis en place et validé par le Préfet de Charente-Maritime ce qui nous a permis de tourner la saison. On fait ce qu’il y a de mieux pour le programme et de plus sécurisant pour nos employés. Quant au test on le propose spontanément à nos salariés, mais comme vous le savez on ne peut pas l’imposer, car là on se confronte à des problématiques de droit du travail. Donc on l’a proposé sur un principe de volontariat ». Le journaliste résume la situation et lui demande si chaque jour de tournage est une petite victoire et si demain elle croise les doigts et si ça se passe bien elle revient après-demain et dans le cas contraire tout le monde retourne sur le continent. « C’est exactement ça. On termine les tournages aux alentours de 23h et à 23h on m’appelle on me dit c’est bon c’est dans la boîte ».

Jeudi 2 juillet 2020, un article publié sur le site Internet du quotidien gratuit 20 minutes a levé le voile sur de nouvelles adaptations que la production a dû mettre en place pour s’assurer que le tournage ait lieu dans de bonnes conditions : « Masque, gel hydroalcoolique, mètre de distance, le petit kit désormais indispensable à tout bon citoyen qui se respecte était livré dès l’arrivée sur le parking [...] Sur le monument, la cantine a doublé de surface et Olivier Minne et le Père Fouras ont été traités de manière très attentive pour s’assurer qu’il y ait très peu de monde autour d’eux ». Concernant les épreuves, celle de Slaïme avec Cyril Féraud a été un vrai défi à relever pour l’équipe de production : «  Les cellules, qui ne dépassent parfois pas les 20 mètres carrés, doivent héberger, en plus des candidats, les cameramans et l’assistant-réalisateur. Pour une épreuve comme celle de Cyril Féraud, l’une des nouveautés de la saison, une douzaine de personnes doivent s’entasser dans la cellule, tout en restant cachées de l’œil des caméras.  ». Du côté de la Salle du Trésor, des aménagements ont aussi été mis en place pour limiter au maximum les contacts entre les candidats comme l’explique le réalisateur Francis Côté : « On a créé des séparations dans ce puits où le trésor tombe de manière à ce que chaque candidat ne touche pas les mains de l’autre ». Mais c’est du côté du montage que de vraies prouesses ont été réalisées afin que l’émission puisse être diffusée le moins tardivement possible : «  Pour relever le défi, la production a fait venir sur place son monteur en chef dès les phases de préparation et durant le tournage. [...] Alors même que l’intégralité de la saison n’était pas encore en boîte, on s’activait déjà du côté de Paris pour assembler les premières images  ». Francis Côté souligne : «  On a réussi à sauver quasiment huit à dix jours de montage grâce à ça  » et se réjouit : «  C’est chouette de pouvoir voir le montage d’une cellule que l’on a tournée la veille  », pensant même que l’expérience pourrait être renouvelée. Et malgré ce contexte particulier, des nouveautés ont été apportées également à la réalisation : « Fort Boyard, ce sont des heures de rushs pour une émission complète de 130 minutes. La production a pris le temps de tourner des plans supplémentaires nécessaires au montage et a fait appel à davantage de cameramans. Pour cette 31e édition, le programme s’est même offert un drone de course pouvant pointer à 130 kilomètres en moins de deux secondes. De quoi rendre fier Francis Côté : » C’est une grande première et je crois que ça va être une signature ".

JPEG - 221.8 ko
JPEG - 329.5 ko
JPEG - 301.5 ko
JPEG - 305.7 ko
JPEG - 353.4 ko
JPEG - 352.4 ko
JPEG - 316.5 ko
JPEG - 290.4 ko

Le 11 juillet, dans un article publié sur le site Internet du Huffpost, on apprend que les boyards (pièces de l’émission) étaient toutes nettoyées une à une entre chaque tournage !

 TRAVAUX

Compte tenu du contexte, peu de choses ont filtré sur les travaux annuels de l’édifice pour le moment.

Mais on sait tout de même que la Commission permanente a validé une pré-étude à hauteur de 10 000 € qui doit permettre d’envisager l’électrification du Fort et sa mise en lumière éphémère durant la période estivale et de diffusion du jeu sur France 2 de juin à septembre. Cette électrification doit permettre de moins dépendre des groupes électrogènes au fioul, de limiter à cet effet les déplacements terre-mer et d’embellir le bâtiment pour produire une mise en lumière à l’image de la Tour Eiffel qui clignote toutes les heures.

Pour plus d’informations, consultez notre article dédié en CLIQUANT ICI !

Côté travaux annuels, un article publié sur le site officiel du département de la Charente-Maritime fait le point :

  • Des travaux de maintenance sont en cours pour remplacer 7 fenêtres détériorées suite à une tempête en 2019.
  • Une étude est également en court (2019 - 2021) pour les renforcements de fondations.
JPEG - 141.4 ko

 VERSIONS ÉTRANGÈRES

Le producteur de la version russe de Fort Boyard a annoncé le 26 janvier dernier, sur les ondes de la radio Écho de Moscou , de nouveaux tournages sur le Fort en 2020.
On a également appris, le 21 février dernier, la reconduction de Fort Boyard Afrique (version diffusée par Canal + en septembre dernier) via un article publié sur le site Internet du journal et dans le n°893 de l’hebdomadaire Telquel .

Dans un article publié par le site Pure Médias, on apprend que les six tournages étrangers prévus sont tous annulés compte tenu de la crise sanitaire liée au Covid-2019.

 WILLYMIX

Cette saison, Willy Rovelli a revu et corrigé son Willymix.

Pour cette nouvelle version de son Willymix, Willy porte sa tenue de cuistot, mais en mode noire et rouge. Il arbore aussi des cornes comme le diable et a les yeux injectés de sang. Le décor de l’épreuve évolue aussi. Il prend la forme d’un « purgatoire » où Willy est le diable. Le candidat est toujours dans un fauteuil et sanglé comme la saison précédente, mais des flammes rouges sont dessinées partout pour aller avec l’allure de diable de Willy. Des flammes sont aussi ajoutées au montage.

JPEG - 376.2 ko
JPEG - 369.5 ko
JPEG - 363.4 ko
JPEG - 339.5 ko
JPEG - 357.7 ko
JPEG - 379.9 ko
JPEG - 395.4 ko
JPEG - 386.1 ko

Blanche offre toujours un « présent » à l’équipe suite aux efforts consentis pendant la première partie du jeu. Ainsi, un candidat de l’équipe se désigne sur le proscenium pour tenter de récupérer ce cadeau. Il est alors conduit par Passe-Muraille dans l’antichambre du Jugement et doit s’allonger sur l’autel de Willy, d’où il bascule au Willymix et rejoint Willy Rovelli, pendant que son équipe découvre sur le proscenium le programme des aventures concocté par le Père Fouras qui l’attend sur les écrans de contrôle, qui affichent de prime abord le mot « Danger ».

JPEG - 332.3 ko
JPEG - 211.6 ko
JPEG - 235.4 ko
JPEG - 201.2 ko
JPEG - 195.1 ko
JPEG - 246.1 ko
JPEG - 206.9 ko
JPEG - 308.3 ko

Le Willymix commence par une brève introduction dont l’aspect sonore est proche de celui de l’an dernier, mais le slogan change : « Cette année pour avoir le Joker, ça va être l’Enfer !! ».

Principe du nouveau Willymix : Le candidat est assis et sanglé dans un fauteuil et Willy demande irniquement au candidat s’il est bien installé et enclenche une manette qui le fait chuter de quelques centimètres sur son siège.

Pour remporter le Joker des aventures, le candidat va devoir manger un piment entier. Pour sélectionner ledit piment, Willy va demander à son robot de choisir un piment pour le candidat sur la redoutable « échelle de Scoville », une échelle qui permet de mesurer de la force des piments, inventée en 1912 par la pharmacologue Wilbur Scoville. Il existe dix niveaux d’intensité, le niveau 0 étant le plus faible (neutre) et le niveau 10 le plus élevé (explosif). Les dix niveaux sont les suivants : Neutre (niveau 0), Doux (niveau 1), Chaleureux (niveau 2), Relevé (niveau 3), Chaud (niveau 4), Fort (niveau 5), Ardent (niveau 6), Brûlant (niveau 7 - Piment de Cayenne ou Piment Habanero Jaune), Torride (niveau 8), Volcanique (niveau 9 - Bhut Jolokia) et Explosif (niveau 10 - Carolina Reaper).

Une fois le niveau déterminé par le robot, Passe-Muraille, muni d’une visière, apporte le piment et le pose sur une tablette à proximité du candidat. Ce dernier doit alors le manger intégralement. Néanmoins, en cas de difficulté, il dispose d’un buzzer rouge à sa droite qu’il peut actionner à tout moment pour réclamer de l’eau. Mais dans ce cas, il perd le automatiquement le Joker des aventures, tout en recevant, via une douchette, de l’eau sur la tête. Dans le cas contraire, s’il est parvenu à manger le piment en entier, Willy le fait encore patienter 20 secondes avant d’accepter sa victoire, et, après avoir prononcé « Gros lot demandé » et prétexté un problème avec sa machine pour déverser, malgré la réussite du candidat, un torrent d’eau sur sa tête, le Joker est enfin débloqué, directement accessible à l’équipe restée sur le proscenium. Une lumière verte s’affiche si le Joker est remporté, tandis qu’une lumière rouge apparaît quand le candidat a échoué au Willymix, rendant le Joker définitivement inaccessible.

JPEG - 184.1 ko
JPEG - 208.1 ko
JPEG - 166.1 ko
JPEG - 191.5 ko
JPEG - 195.9 ko
JPEG - 195.2 ko
JPEG - 189.7 ko
JPEG - 182.6 ko
JPEG - 189.2 ko
JPEG - 191.9 ko
JPEG - 207 ko
JPEG - 249.1 ko
JPEG - 221 ko
JPEG - 253.3 ko
JPEG - 253.6 ko
JPEG - 251.3 ko
JPEG - 217 ko
JPEG - 257.6 ko
JPEG - 227.9 ko
JPEG - 195.1 ko
JPEG - 283.6 ko
JPEG - 268.3 ko
JPEG - 243.4 ko
JPEG - 216.2 ko
JPEG - 196.1 ko
JPEG - 273.5 ko
JPEG - 252.1 ko
JPEG - 246.3 ko
JPEG - 187.6 ko
JPEG - 254.9 ko
JPEG - 222.9 ko
JPEG - 239.1 ko
JPEG - 213.5 ko
JPEG - 234.9 ko
JPEG - 248.5 ko
JPEG - 231.5 ko
JPEG - 204.5 ko
JPEG - 219.3 ko
JPEG - 264.5 ko
JPEG - 256.7 ko
JPEG - 245 ko
JPEG - 242.2 ko
JPEG - 305.2 ko
JPEG - 333.6 ko

Laisser un commentaire




FortBoyard.net est un site propulsé par SPIP.
Statistiques : et Google Analytics